background preloader

ECLECTIC, e-Coopérative d'Entrepreneurs TICE & Télétravail - ECLECTIC.coop : e-Coopérative d'entrepreneurs TICE et télétravail

ECLECTIC, e-Coopérative d'Entrepreneurs TICE & Télétravail - ECLECTIC.coop : e-Coopérative d'entrepreneurs TICE et télétravail
Related:  Télétravail

Portraits d'un Nouveau Monde Comment une entreprise devient l'affaire de toute une ville Ceralep fabrique des isolateurs électriques en céramique utilisés par les réseaux à très haute tension. Installée dans la vallée du Rhône depuis 1921, elle exporte dans le monde entier. A Saint Vallier, dans la Drôme, tous les habitants ont un parent, un ami qui a travaillé dans cette usine qui marque l'entrée du bourg. En 2004, après sa liquidation judiciaire, une cinquantaine de salariés ont décidé de la faire redémarrer. Les salariés deviennent actionnaires Pour la renaissance de l'entreprise, beaucoup ont donné de l'argent à l'Association des amis de Ceralep. La coopérative, un remède à la crise du capitalisme ? Six années plus tard, qu'est devenue Ceralep ? 21 000 coopératives en France L'expérience de Ceralep est singulière, mais elle n'est pas isolée. Crédits France Télévisions Direction des programmes : Patricia Boutinard Rouelle Aurélie Hamelin (Responsable du projet) Aurélie Taguet Direction des services interactifs : narrative

Les fonctionnaires vont découvrir le télétravail Il existe un « retard de l'Etat employeur » dans le domaine du télétravail, avance le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, Georges Tron. La fonction publique compte en effet « 1 % de ses effectifs en télétravail », contre « 7 % dans l'ensemble de la population active ». Afin d'y remédier, une mission d'inspection est lancée cette semaine, conjointement avec le ministre du Budget, François Baroin. Il s'agit de « réaliser un état des lieux qui soit fiable » dans les trois fonctions publiques et d'« identifier les conditions de la réussite du développement du tététravail », a précisé Georges Tron à « La Tribune ». Car pour le secrétaire d'Etat, ce mode d'activité permet de « meilleures conditions de travail » et une « valorisation de la prise de responsabilité ». « Souffrance » Au ministère des Affaires étrangères et quelques collectivités, « on offre cette possibilité à des personnes handicapées », souligne-t-il aussi.

Coopérateurs plutôt que chômeurs ! Des salariés menacés de licenciement reprennent sous forme de coopérative leur entre prise en difficulté. En dépit de multiples obstacles. Dans l'atelier Le Vacher, Khider parle de la renaissance de son entreprise d'une façon qui peut sembler caricaturale: "Que du bonheur qu'avant on n'avait pas!" Pour cet ouvrier maroquinier, "avant" , c'était l'époque où il touchait le Smic à travailler pour un patron. Jusqu'au début 2003, quand l'entreprise a déposé son bilan. Née dans les années 40, Le Vacher a connu une certaine notoriété avant de traverser des temps difficiles dus à la concurrence des cuirs importés et au boom des similicuirs bon marché. Grâce aux conseils du réseau Scop Entreprises, qui fédère les 1 700 Scop françaises, et à son Union régionale, ils s'initient aux règles de fonctionnement des coopératives. Une dizaine d'employés préfère empocher leur indemnité de licenciement. Dans l'atelier, l'organisation du travail s'est améliorée. Le casse-tête du financement Réanimations Notes

Tendances tiers-lieux Neo-nomade 15 février 2012 Mais com­ment faisait-on avant que ne soit in­venté le co­work­ing space ? Ou que les centres d’af­faires ne nous ouv­rent leurs por­tes ? Nous utilis­ions les hôtels. Et les utilisons aujourd’hui plus que jamais. Sub­mergés par des mill­ions de nomades as­soiffés de café et de wifi, les hôteli­ers ont dû s’adapt­er. Bientôt un réseau de télécentres en Seine et Marne 22 décembre 2011 Seine-et-Marne Dévelop­pe­ment a présenté aujourd’hui les résul­tats de l’étude de marché réalisée par le cabinet LBMG Worklabs sur les télécentres en Ile-de-France. 27 gran­des en­trep­rises fran­cilien­nes parmi les­quel­les Areva, Atos, Cap Gemini, Das­sault, le Ministère des Fin­an­ces, IBM, SFR, Siemens, Viven­di, et 150 TPE-PME et in­dépen­dants de Seine-et-Marne ont par­ticipé à cette première gran­de enquête […] Coworking en famille à Marseille 5 octobre 2011 2011 aura sans aucun doute été une année décisive pour le co­work­ing à la française. Pèlerinage en terre promise du coworking

Les coopératives Longo Maï en France : autogestion et solidarité internationale Longo Maï (du provençal « que ça dure longtemps ») est un réseau de coopératives d’élevage, d’agriculture, d’artisanat et de petite industrie implantées en France, Suisse, Autriche et Allemagne, qui existe depuis plus de 30 ans. C’est un réseau assez difficile à décrire formellement car riche en expériences sociales et humaines et porteur d’une dynamique régionale et internationale rarement développée par d’autres coopératives en Europe. Eléments historiques Parmi leurs principes fondamentaux, toujours d’actualité à Longo Maï, on peut citer la forme coopérative, l’autosubsistance par l’agriculture et l’élevage, la gestion commune de l’énergie et des besoins de base, l’organisation d’une production artisanale et industrielle collective adaptée à des niveaux de consommation locaux, puis régionaux et européens, le partage des tâches entre hommes et femmes, le rejet du salaire et l’autogestion. Dynamique sociale et construction du réseau Succès de la campagne pour la filière laine

Développer les transports collectifs, c’est bien ! Favoriser le télétravail c’est mieux et très efficace... A l’heure ou il n’est question que de ce qui a fait la « Une » du Grenelle de l’environnement, notre nouvel évangile écologique, « Sauvons le climat » s’étonne que bien peu de dispositions concrètes soient prises pour développer et favoriser le télé travail, une forme de travail promise à un grand avenir mais très largement sous développée en France. Serait-il, par exemple, possible que les investissements nécessités pour développement d’un réseau de télé centres soient trop faibles pour mobiliser l’attention de nos ayatollahs de l’écologie ? Fort heureusement l’Assemblée Nationale vient cependant d’adopter un projet de loi pour « faciliter le maintien et la création d'emplois » qui, dans son titre IV, favorise la promotion du télétravail en améliorant le statut des télétravailleurs. Cette nouvelle loi permettra même, en cas d’épidémie de grippe A, de contraindre ceux qui le pourront à travailler chez eux ! Transport et écologie. Efficacité et qualité de vie. Mitsu

FaSinPat Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo de FaSinPat FaSinPat, d'abord connue sous le nom de Zanon, est le nom de la coopérative qui administre la fabrique de tuile en céramique dirigée par les travailleurs eux-mêmes. Elle se situe dans le sud de l'Argentine, dans la province de Neuquén et est l'une des plus importantes du « Mouvement argentin d'usines récupérées par les travailleurs » (Movimiento nacional de fábricas recuperadas por los trabajadores), qui prône l'autogestion. C'est l'abréviation de Fábrica Sin Patrones qui signifie « Usine sans patrons » en espagnol. Création de l'Usine[modifier | modifier le code] L'usine, d'abord baptisée Zanon, fut ouverte aux débuts des années 1980 par Luigi Zanon, tandis que l'argentine était sous régime dictatorial. Fermeture de l'usine Zanon et prise de contrôle par les travailleurs[modifier | modifier le code] Intérieur de l'usine en 2005 Au départ, Luigi Zanon ne s'opposa pas à la prise de pouvoir des travailleurs.

J'ai lu : Le t?l?travail en France, les salari?s sont pr?ts ! | Conseils en Mondes Virtuels - AngeZanetti Il y a quelques jours j’ai reçu un mail de promotion pour un livre. Mon adresse mail est affichée sur mon blog , j’ai ce genre de spam régulièrement mais pour une fois ce livre entrait dans mes cordes. J’ai reçu le livre en question, je l’ai lu et je vais vous en faire un résumé ici. Disclosure : Je ne considère pas ce billet comme un billet sponsorisé, je n’ai reçu aucune forme de rémunération, juste un exemplaire du livre en question. Ce livre a pour titre : « Le télétravail en France, les salariés sont prêts ! » Et c’est précisément pour cette raison que j’ai relancé la société éditrice pour en avoir un exemplaire dans les mains. Pourtant, comme les auteurs le rappellent dans l’introduction, le télétravail n’est pas une notion nouvelle (on en parle depuis le début des années 90) et l’amélioration des moyens de communication et l’émergence et l’adoption en masse des TIC devrait faire augmenter le nombre des personnes travaillant à distance. Je l’espère en tout cas. [Aller voir le site]

Trois Scop au microscope Ils détiennent des parts dans leur entreprise, élisent leur patron, touchent des bénéfices quand tout va bien: tous travaillent dans des Sociétés coopératives et participatives (les Scop dans le jargon). Ce statut, qui chapeaute une entreprise classique (SARL ou SA), existe depuis longtemps. Et comme l’explique un chef d’entreprise, il existe autant de modes de fonctionnement de Scop que de sociétés. En pratique, faire vivre la démocratie au sein d’une entreprise ne s'avère pas de tout repos. Libération.fr passe à la loupe trois Scop, de différentes tailles et dans des secteurs d’activité distincts. Oonops, 12 salariésLe patron, plus un gérant qu'un «cowboy solitaire» François Mellan (photo Libé.fr) Voilà huit ans que François Mellan est à la tête d'Oonops, petite agence de création de sites Web dans le XIe arrondissement parisien. Ici, pas de véritable hiérarchie. Oonops est née des cendres d'une entreprise qui a brusquement mis la clé sous la porte, après le décès du patron. Photo DR

Distance Expert ? La recette de Chèque Déjeuner Son patron dit souvent que sa voix ne compte pas plus que celle de la standardiste et qu’il peut se faire virer chaque année. Première Scop de France, Chèque Déjeuner est la vitrine du mouvement coopératif. La preuve qu’on peut croître de 20 % par an et rivaliser avec les multinationales des titres restaurants (Sodexo et Accor) tout en restant fidèle aux valeurs de l’économie solidaire. Trotskistes. En pleine diversification, ce groupe de plus de 1 800 salariés basé à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) fait néanmoins figure d’exception. Avec Acome, un fabricant de câble normand de 1 450 salariés, Chèque Déjeuner est l’unique Scop française ayant atteint cette taille. Chez Chèque Déjeuner, où le taux de syndicalisation atteint 70 % (se syndiquer est un «devoir», selon la charte de l’entreprise), les fruits de la croissance viennent récompenser ceux qui en sont à l’origine. «Cela aurait freiné notre développement et c’est financièrement impossible, dit Landriot. Voter. Christophe ALIX

Related: