background preloader

Organisation : Recherche & Innovation, production, circuit de distribution

Organisation : Recherche & Innovation, production, circuit de distribution
La recherche dans les gènes de L’Oréal Depuis toujours, L’Oréal investit fortement dans la recherche et place l’innovation cosmétique au cœur de son modèle de croissance. Avec plus de 130 molécules développées ces 40 dernières années, le groupe se distingue par sa capacité à breveter de grands actifs avec un temps d’avance. L’Oréal a organisé sa Recherche et Innovation autour d'une plateforme mondiale en Europe et 5 pôles régionaux (Etats-Unis, Japon, Chine, Inde, Brésil). Consulter la carte des implantations mondiales de la Recherche et Innovation L’Oréal Un portefeuille de marques riche et diversifié L’Oréal est riche d’un portefeuille unique au monde de marques internationales qui couvre tous les métiers de la cosmétique : soin du cheveu, coloration, soin de la peau, maquillage et parfums. La Division des Produits Grand Public offre le meilleur de l’innovation cosmétique au plus grand nombre sur tous les continents. Une production internalisée Related:  performance commercialeMondialisation

Chiffres clés : marques, collaborateurs, chiffres d’affaires Your Spinnakr Welcome Bar is misconfigured or not configured to display. Please check the domain and make sure your Welcome Bar is enabled. 77 400 collaborateurs 156 nationalités différentes 59 % des managers sont des femmes 44 % de femmes au sein des comités de direction 624 brevets déposés en 2013 857 M€ de budget en 2013, soit 3,7 % du chiffre d’affaires 4 009 chercheurs dans une trentaine de disciplines, de la recherche fondamentale au développement des produits 34 % de nouvelles matières premières d’origine végétale en 2013. 6,3 milliards d’unités produites mondialement en 2013 (1)(1) Branche cosmétique 40 usines et 71 centrales de distribution dans le monde 80 % des usines de L’Oréal sont certifiées ISO 9001 (version 2000) ou FDA (certification qualité) 93 % des usines sont certifiées ISO 14001 (certification environnement)

Top 34 des cartes du monde les plus insolites et originales, pour voir la Terre différement Prenez conscience maintenant, là, de suite, que vous faites partie d'une foule de gens considérable, que vous êtes une (petite) partie d'une population de 7 milliards d'individus, qui vivent sur une planète toute aussi immense. Alors, ça fait quoi ? Artistiques ou pédagogiques, ces cartes nous apprennent de petites choses sur notre planète et la population dont nous faisons partie sans même nous rendre compte. La Terre version Super Mario World Cartes des mondes imaginaires Carte des clichés Voir aussi notre top sur le monde vu par les américains. Vous en connaissez d'autres des cartes originales ? Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

L'OREAL : Conditionnée dans un solide range Depuis plus de 6 mois maintenant, les cours évoluent dans un large range de cotation. La borne haute de ce range offre une nouvelle opportunité de prise de position. Fondamentalement, le titre se paye 23.56 fois ses revenus estimés pour 2014. Les révisions baissières sur les bénéfices par action sont sur une tendance légèrement négative au cours des 12 derniers mois. Ce manque de visibilité peut être mis à profit pour jouer une correction à court terme. Techniquement, les investisseurs semblent clairement indécis et le consensus est neutre. Dans ce contexte, les investisseurs les plus actifs pourront se positionner à la vente à proximité des 130 EUR pour viser 125 EUR puis 121 EUR.

Top 27 des cartes pour voir le monde autrement Faire une carte, c'est toujours faire un choix, le choix par exemple de situer le centre de l'Europe au milieu de la carte parce qu'on est européens, alors on peut bien se mettre au milieu. Il n'y a donc pas une carte du monde mais une infinie multitude. Le simple fait de changer de point de vue et hop, un nouvelle carte ! Elles ne représentent que les faits, mais en en regardant plusieurs, sous différents angles, ce n'est plus elles qui changeront en fonction de notre point de vue, mais notre point de vue sur le monde qui changera un peu en fonction d'elles. Vous en connaissez d'autres ? Source : Slightly Warped. Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Les performances mondiales de L’Oréal | L'Oréal Finance Mag La mondialisation de L’Oréal s’accélère. En 2011, le groupe progresse nettement en Amérique du Nord, notamment aux États-Unis, et poursuit sa conquête des Nouveaux Marchés, Asie et Amérique latine en tête. Focus sur la croissance des grandes zones géographiques et sur cinq pays aux performances remarquables. Troisième filiale du groupe, L’Oréal Chine réalise une nouvelle année de très forte croissance à + 18,0 %¹. L’Oréal progresse plus vite que le marché, avec une croissance de + 5,6 %¹. Avec une croissance de + 11,6 %¹, L’Oréal Mexique signe une belle année 2011, marquée par la percée de Maybelline New York, aux côtés des piliers L’Oréal Paris et Garnier. Avec une progression de + 2,6 %¹, L’Oréal améliore ses parts de marché grâce à toutes ses divisions. 1.

Dossier n° 11- Sport et mondialisation La mondialisation du sport n’est pas un phénomène récent. Sans remonter aux Jeux panhelléniques, rappelons que les Jeux olympiques modernes datent de 1896 et que la première Coupe du monde de football a eu lieu en 1930. Toutefois, comme dans bien des domaines, cette mondialisation s’est accélérée depuis vingt ans et s’est accompagnée d’une expansion rapide des activités marchandes liées au sport, au point d'impliquer des masses financières suscitant l’apparition de corruption et de fraude internationale. En outre, si les événements sportifs mondiaux transcendent les frontières culturelles, ils exaltent en même temps un fort sentiment d’appartenance nationale, les sportifs apparaissant comme des porte-drapeaux. À l’encontre de l’idée selon laquelle sport et politique ne doivent pas être mélangés, force est de constater que pratiquement tous les gouvernements actuels ont un ministre chargé des sports. Wladimir Andreff examine ensuite le commerce international des articles de sport.

L'Oréal, parce que la diversité le vaut bien Revue des Marques - numéro 58 - Avril 2007 Inscrite dans l'humus des marques du groupe depuis sa création, la diversité déclinée de manière plurielle est une des clés du développement de L'Oréal. Entretien avec Alexandre Popoff, directeur général L'Oréal (produits grand public France) & Alain Evrard, directeur général L'Oréal (produits grand public Afrique, Orient, Pacifique). Le groupe l'Oréal est devenu le premier groupe mondial de produits cosmétiques par croissance interne (création de marques emblématiques comme Ambre Solaire, Dop, Elnett…) et externe (acquisition de marques telles que Garnier, Gemey, Maybelline…). Alexandre Popoff Alain Evrard Alain Evrard : La stratégie du groupe L'Oréal repose sur trois grands piliers. Comment le groupe L'Oréal répond-t-il à l'évolution de la société française et de ses attentes ? La diversité tire-t-elle plus ses origines de l'offre (rôle de la recherche dans les univers de la peau et du cheveu) que de la demande (attente des consommatrices) ?

Du jeu traditionnel au sport : l’irrésistible mondialisation du jeu sportif Au cours du dernier siècle, notre société a abandonné les jeux traditionnels au profit de jeux institutionnels nouveaux dont la mondialisation est conquérante. A quelle logique ces sports répondent-ils ? Cette mondialisation se révèle-t-elle bénéfique ? Depuis de nombreuses décennies, l’opposition entre jeux traditionnels et sports est symboliquement au cœur des débats pédagogiques qui engagent une conception de l’enfant et orientent le choix d’un modèle de société souhaitable. En tant que "pratique sociale" soutenue par les instances nationales et mondiales, affirme le courant pro-sportif, le sport possède une incontestable supériorité sur les autres activités considérées comme mineures. Ainsi, dans les Cahiers du Centre d’Etudes et de Recherches Marxistes, Yvon Adam écrit-il : "Plus un sport se perfectionne dans son jeu, ses règles, ses techniques, plus il exige un niveau d’approche élevé, plus il offre de possibilités éducatives. Pratiques locales ou pratiques mondiales ?

40 Maps That Will Help You Make Sense of the World 40 Maps That Will Help You Make Sense of the World Some of these maps will shock you and some will teach you a thing or two. Some display data in a beautiful way, others will make you laugh, hopefully none make you cry. 1. 2. 3. 4. Pangea was a supercontinent that existed during the late Paleozoic and early Mesozoic eras, forming about 300 million years ago. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. 37. 38. 39. 40. Source: Twisted Sifter consciousnesspictures Related Posts « DIY: Turmeric Miracle Elixir Boosts Energy & Immunity The Video That’s Making Millions Change Their Minds »

The Refugee Project Les bidonvilles dans l'espace urbain Qu'est-ce qu'un "bidonville" ? Musique : Claude Nougaro - Bidonville Click Here To Listen La première définition écrite du terme anglais « slum » apparaît, dit-on, en 1812 sous la plume de l'écrivain et hors-la-loi James Hardy Vaux, dans son Vocabulary of the Flash Language, où il est présenté comme synonyme de « racket » ou « commerce criminel ». Aussi, pendant longtemps, le « slum » a été associé à un habitat sale et occupé par une population misérable et criminelle. Photo : Le bidonville Dharavi à Bombay (env. 800 000 hab.) Aujourd'hui, on qualifie de bidonville, un logement qui possède à peu près les caractéristiques suivantes : SurpeuplementLogements informels et de piètre qualité, majoritairement situés en périphérie des centre-villesAccès insuffisant à l'eau potableManque d'hygièneInsécurité des personnesInsécurité quant à la conservation de la jouissance du domicile. Image satellite : Le bidonville de Kibéra, Kenya(env. 200 000 hab.) - (Google Earth) Typologie des bidonvilles Sources :

4. Géographie de l'innovation Longtemps regardée comme un phénomène singulier ou mineur, négligée par les théoriciens et les responsables de terrain, l’innovation a fait une irruption fracassante dans l’agenda des politiques comme des acteurs économiques et sociaux. Brisant avec le dogme des Trente Glorieuses, qui fondait la croissance sur les seuls facteurs capital et travail, elle est maintenant considérée comme l’étincelle qui fait décoller la machine économique et garantit le succès sur les marchés globaux. Symbole de la créativité des « économies de la connaissance » et du dynamisme des grandes firmes, c’est aussi bien le moteur des changements profonds et complexes de la société avec le développement rapide des technologies de l’information et de la communication, que le dernier rempart face à la compétitivité d’économies émergentes fondées sur de faibles coûts salariaux. Fragile, accompagnée, protégée, l’innovation est loin d’être équitablement partagée et répartie, par tous et en tous lieux.

La cité scientifique de Tsukuba Le projet de construction de la Cité scientifique de Tsukuba avait deux objectifs. Premièrement, la déconcentration des organismes nationaux de recherche et d’enseignement qui sont concentrés excessivement à Tokyo. Deuxièmement, l’aménagement d’un l’environnement de niveau élevé pour favoriser la recherche et l’enseignement de haut niveau, et la construction des établissements de recherche et d’enseignement pour faire une percée vers le domaine de la technique de pointe. En 1960, le Japon ne connaissait pas encore dans son territoire de nouvelle ville bâtie sur la base de la notion de cité scientifique, et même dans le monde entier, ce type de ville était peu nombreux. D’autre part, dans les années 1960, le Japon est entré dans la période de forte croissance économique et celle d’une urbanisation accélérée avec une augmentation de la population urbaine. La ville est divisée, par l’urbanisme, en deux parties: le secteur de cité scientifique et le secteur entourant à exploiter.

Related: