background preloader

Vous allez être déçus : le « djihad du sexe » en Syrie n’a jamais existé !

Vous allez être déçus : le « djihad du sexe » en Syrie n’a jamais existé !
Après avoir inventé le concept d'infiltrés, pour enlever aux Syriens avides de liberté leur appartenance à la communauté nationale, et après avoir qualifié les opposants ayant pris les armes pour assurer leur légitime défense de gangs armés, de terroristes et de takfiris, la propagande du régime syrien a inventé, à la fin de l'année 2012, un nouveau concept. Rendu public pour la première fois sur la chaîne de télévision libanaise Al-Jadid - totalement inféodée à Damas comme le montre la présence à la tête de son service politique de la journaliste Maria Maalouf -, et immédiatement repris par certains médias favorables au pouvoir en place à Damas, ce nouveau concept était destiné comme les autres à heurter et paralyser les opinions publiques occidentales. Le cheikh al-Arifi et le texte de "son" twitt Il permettait d'imputer des comportements choquants aux combattants dont l'armée, les moukhabarat et les chabbihas de l'Armée populaire syrienne ne parvenaient pas à avoir raison. Related:  INTOX HOAX PHOTOS FAKE FAUSSES RUMEURSSyrie - Syria

Roms : libre circulation des contrevérités «Ce sera encore pire à partir du 1er janvier, parce qu’avec l’ouverture totale des frontières avec la Roumanie et la Bulgarie, les Roms deviendront inexpulsables.» Marine Le Pen, le 15 septembre à Marseille. INTOX. Sus aux Roms ! A six mois des élections municipales, le sujet tourne déjà en boucle. Surtout depuis que Nathalie Kosciusko-Morizet a affirmé que les Roms «harcèlent beaucoup les Parisiens». DESINTOX. Si Marine Le Pen et Jean-François Copé évoquent la date du 1er janvier, c’est qu’elle marquera la fin des restrictions en matière d’accès au marché du travail. Les Roms comme les Allemands sont libres de circuler partout dans l’UE, à condition de ne pas rester plus de trois mois dans le même pays ou d’y trouver un travail rémunéré - s’ils ne disposent pas de «ressources suffisantes pour ne pas devenir une charge pour le système d’assistance sociale français». Une éventuelle entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans Schengen ne changerait rien à l’affaire. Baptiste BOUTHIER

Le dirigeant du parti néonazi grec Aube dorée arrêté | Monde Outre M. Michaloliakos, le député et porte-parole du parti Ilias Kassidiairis et deux autres membres du parti ont été arrêtés, selon la même source. Des mandats d’arrêt contre au moins cinq autres députés de ce parti et des dizaines contre des membres de ce parti ont été lancés par la Cour suprême grecque, à laquelle a été confiée l’enquête sur le récent meurtre d’un musicien par un militant de cette formation, a-t-on appris de source judiciaire. Depuis le meurtre de Pavlos Fyssas, 34 ans, le 18 septembre, les autorités ont lancé une vaste enquête sur ce parti soupçonné de nombreuses violences contre des migrants et des militants de gauche. «La démocratie a les moyens de se défendre», a indiqué le porte-parole du gouvernement, Simos Kédikoglou, à la télévision Skaï, quelques minutes après l’arrestation de ces députés.

Cable Viewer Viewing cable 06DAMASCUS5399, INFLUENCING THE SARG IN THE END OF 2006 Understanding cables Every cable message consists of three parts: The top box shows each cables unique reference number, when and by whom it originally was sent, and what its initial classification was.The middle box contains the header information that is associated with the cable. It includes information about the receiver(s) as well as a general subject.The bottom box presents the body of the cable. Discussing cables If you find meaningful or important information in a cable, please link directly to its unique reference number. S E C R E T SECTION 01 OF 04 DAMASCUS 005399 SIPDIS SIPDIS NEA/ELA NSC FOR MARCHESE TREASURY FOR GLASER/LEBENSON E.O. 12958: DECL: 11/30/2016 TAGS: PGOV PREL PTER SY SUBJECT: INFLUENCING THE SARG IN THE END OF 2006 Classified By: CDA William Roebuck, for reasons 1.5 b/d ¶1.

Le PS : plus capitaliste que socialiste ? Paul Magnette et Elio Di Rupo. © Image Globe L'affaire Tecteo est éclairante. Les socialistes liégeois font leurs emplettes comme de parfaits « capitalistes »: l'aéroport de Bierset, les Editions de l'Avenir, l'immobilier, pour ne parler que de leurs plus récentes acquisitions. Jusqu’où aller ? Pour Bernard Thiry, étiqueté PS, ancien professeur d'économie sociale à l'ULg, directeur général d'Ethias (ex-Smap), compagnie d'assurance à 100 % publique, la diversité des formes d'entreprenariat est une richesse européenne. « Dans notre système économique, il y a trois secteurs : le privé qui fait du profit, le public (administration et entreprises) et économie sociale (mutualités, coopératives, ASBL). Les influences, dans l'économie mixte, se partageant au prorata du résultat des élections (clé D'Hondt) et le PS se trouvant au pouvoir depuis vingt-cinq ans, il va de soi que ce dernier occupe une position ultra-dominante. Le dossier dans Le Vif/L’Express de cette semaine :

Inculpation de Bernard Wesphael: le pourvoi en cassation rejeté | Belgique La cour de cassation a rejeté mardi le pourvoi introduit par Bernard Wesphael à la suite de la décision de la chambre des mises en accusation de Gand de le maintenir en détention, a-t-on appris auprès du greffier de la cour de cassation. Bernard Wesphael est inculpé pour l’assassinat de son épouse, Véronique Pirotton. Ses avocats avaient réclamé sa libération car ils estiment que l’immunité dont devrait jouir le parlementaire n’a pas été respectée. Le Liégeois et son épouse se trouvaient dans un hôtel à Ostende le 31 octobre. Prochaine décision dans 15 jours Bernard Wesphael a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction de Bruges. Les avocats ont a nouveau plaidé mardi devant la cour de cassation que l’immunité dont devrait jouir leur client n’a pas été respectée et qu’il n’est pas question dans ce dossier de flagrant délit.

Roms : ce qui va changer pour eux au 1er janvier 2014 - Politique Alors que la France n'en finit plus de débattre sur la place des Roms dans l'Hexagone, une nouvelle législation européenne va permettre, à partir du 1er janvier 2014, aux ressortissants roumains et bulgares de pouvoir travailler plus facilement dans les autres états de l'UE. Actuellement, une série de restrictions, en place dans sept pays européens dont la France, compliquent l'entrée de ces personnes dans le marché du travail. Ils ne peuvent postuler qu'à des offres d'emploi concernant l'un des 291 métiers dits "en tension". Ils doivent également obtenir une promesse d'embauche et attendre l'autorisation de la préfecture. L'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans Schengen, un faux débat ? Face à la montée d'un sentiment d'exaspération à l'égard des Roms ressenti par une partie de la population, de nombreux élus de tous bords politiques réclament pourtant des mesures pour limiter leur afflux. Et ce, même si leur pays d'origine ne fait pas partie de l'espace Schengen.

Le « shutdown » américain expliqué à ceux qui ont raté le début S’il avait duré une journée, le « shutdown », décrété le 1er octobre, aurait été un épisode folklorique de plus dans la vie politique américaine. Il aurait été conclu par un accord permettant aux républicains et aux démocrates de sortir la tête haute. Mais la fermeture partielle des administrations fédérales dure depuis quatre jours et menace de se télescoper avec un autre épisode récurrent de la vie politique américaine : la renégociation du plafond autorisé pour la dette publique. C’est quoi, ce bordel ? Lorsque le Congrès ne parvient pas à se mettre d’accord avant le 30 septembre (fin de l’année fiscale) pour accorder à l’administration le budget nécessaire à son fonctionnement, l’exécutif doit prendre des mesures : il met alors au chômage technique les fonctionnaires des administrations qui ne sont pas indispensables. Quelques 800 000 fonctionnaires (sur 4 millions) sont au chômage technique depuis le début du mois, sans savoir quand ils reprendront le travail.

Syrie: le dilemme cornélien de l’intervention Frégate Chevalier Paul; crédits: netmarine.net L’opération malienne à peine terminée et les premiers résultats politiques engrangés avec la réussite de l’élection présidentielle, voilà qu’il faudrait remettre le couvert en Syrie. Ces deux crises géopolitiques ne sont bien sûr pas comparables. Il est néanmoins intéressant de se pencher sur les atermoiements occidentaux quant à une éventuelle intervention, hésitations illustrant la difficulté de la prise de décision politique. En effet, les inconvénients d’une intervention semblent aussi irréfutables que ceux d’une non-intervention. Rafale (Air) emportant 2 SCALP-EG; crédits: air-cosmos.com A l’inverse pourtant, les clignotants associés à l’idée d’une intervention sont tous au rouge, ou presque. Dans cette question de dosage de la force réside justement tout l’art de la décision politique et stratégique, dans un contexte fluide et incertain impliquant toujours une part élevée de risque, qu’il s’agisse de risque politique ou stratégique.

Le budget de l'Etat approuvé en Commission de la Chambre La fin des débats a eu lieu non sans un certain flottement mercredi en Commission des Finances, plusieurs suspensions de séances et une convocation de la Commission de la comptabilité étant nécessaires pour acter le budget de la Chambre, plus élevé que le montant que lui a alloué la majorité via la dotation inscrite au budget de l'Etat. La questure de la Chambre a concocté un budget provisionnel large pour l'assemblée vu la spécificité de l'année prochaine, qui sera électorale. Nombre de députés auront dès lors droit à une indemnité de sortie. La différence entre le budget de la Chambre et la dotation pourrait amener l'assemblée à puiser dans son fond de réserve mais certains font également observer qu'un contrôle budgétaire devrait probablement avoir lieu au début de l'année 2014. Belga

Related:  QA International 2013-2014QA Economie