background preloader

Grand Paris et petits détours

Grand Paris et petits détours
On n'en est pas encore aux chantiers mais on en approche. Ce matin, les onze équipes d'architectes et les deux société d'ingénierie qui vont oeuvrer sur la ligne 15 sud du métro du Grand Paris, étaient présentés en grand tralala par la Société du Grand Paris à une foule d'élus et de journalistes. Pour l'occasion, la ministre du Grand Paris Cécile Duflot, avait fait le déplacement. Dans son discours, elle a commencé par évoquer sa précédente sortie sur le Grand Paris, en juin 2012, alors qu'elle inaugurait, justement, une exposition sur le design et l'architecture des gares. "J'en garde un souvenir particulier car (...) il s'agissait de ma première intervention sur le sujet", a-t-elle dit. Qui, de surcroît, avance. De fait, dès le début, la SGP a fait la tournée des élus pour les associer le plus possible au projet de nouveau métro. Il n'y a dans cette troupe, que des Français. Dominique Perrault est chargé de l'interconnexion lignes 15 et 14 à Villejuif-Institut Gustave-Roussy. Related:  La région, territoire de vie, territoire aménagé (Ile de France)Comprendre les territoires de proximité

Logos du Conseil régional d'Île-de-France Dimanche, 27 Septembre 2009 13:59 Le logo de la région Île-de-France (2005) est formé d'une étoile rouge à huit branches et du nom de la région en lettres de même couleur. L'étoile représente la région et chaque pointe l'un de ses départements. Source iconographique: Conseil régional d'Île-de-France Le logo précédent de la région Île-de-France (2000) montrait une étoile à huit branches orange dans un tourbillon bleu, le tout au dessus de la mention "Région Île-de-France" en lettres bleues. Le logo précedent de la région Île-de-France était formé d'une fleur bleue, blanche et rouge avec les mots "MA REGION C'EST l'ILE-DE-FRANCE" et "Conseil régional" en lettres bleues ou blanches. Le logo précédent de la région Île-de-France était formé de la même fleur bleue, blanche et rouge traversée par une ligne bleue et au dessus des mots "REGION" en lettres bleues et "ILE-DE-FRANCE" en lettres blanches sur fond bleu.

DRIEE Ile-de-France IAU - Les intercommunalités En 2014, 8,1 millions de Franciliens (population municipale du recensement 2011) et 97 % des communes d'Île-de-France font partie des 113 groupements à fiscalité propre de la région (contre 115 en 2013). Cela représente 85 % de la population francilienne hors Paris (68 % avec Paris), soit : 43 communautés d'agglomération (+1 par rapport à 2013),3 syndicats d'agglomération nouvelle (sans changement par rapport à 2013),67 communautés de communes (-3 par rapport à 2013). Toutes les communes de la grande couronne sont désormais intégrées dans un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre, tandis que les EPCI de petite couronne -qui ont peu évolué en 2013- sont appelés d'ici deux ans à disparaître au profit de "territoires" de la Métropole du Grand Paris. L’année 2013 a été marquée par l’achèvement de la couverture intercommunale en grande couronne, rendue obligatoire par la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales.

Le Grand Paris des Urbanistes Développement économique et innovation Un leader mondial incontesté Premier bassin d’emploi en Europe, l’Île-de-France pèse à elle seule 4% du produit intérieur brut européen, devant le Grand Londres et la Lombardie. Sur la période 2006-2010, la région est sur le podium mondial au regard des investissements internationaux, derrière Shanghai et Londres. Son hub aérien a vu se croiser en 2011 plus de 88 millions de passagers. C’est le plus important en Europe. Et avec ses 70 ports et ses 500 km de voies fluviales, l’Île-de-France est la deuxième plate-forme fluviale du continent.Première destination touristique mondiale, elle est la métropole européenne accueillant le plus d’exposants, attirés par des foires et salons professionnels : en 2011, près de 1.000 congrès se sont tenus en Île-de-France, générant 1,1 milliard d’euros de retombées économiques. Une tradition industrielle menacée Sept pôles de compétitivité Une métropole toujours plus créative

Internet Archive: Digital Library of Free Books, Movies, Music & Wayback Machine Paris est sa banlieue - saison 2 - Blog LeMonde.fr Portail de l'Aménagement du Territoire | Le marché aux Puces de Vanves Arc Express EDD Paris Diderot objectifs Délai de recours devant le tribunal administratif « RJC: Recueil de jurisprudence communale Principe Le délai de recours contentieux devant le tribunal administratif est en principe de deux mois à compter de la publication ou de la notification d’une décision faisant grief. Ce délai est un délai franc, c’est à dire décompté à partir du lendemain de la notification ou de la publication de date à date et, si le dernier jour du délai tombe un samedi, un dimanche ou un jour férié, il est prolongé jusqu’au premier jour ouvrable inclus. C’est la date de réception au greffe du tribunal administratif (dite “date d’enregistrement”) qui doit être prise en compte pour le calcul de la fin du délai, et non la date d’envoi. Dans certains cas, rares il est vrai, le délai est beaucoup plus court. Jurisprudence - Contestation des délibérations du conseil municipal : connaissance acquise : 1°) - Antérieurement à la loi du 2 mars 1982, une délibération, même très ancienne et remontant éventuellement à plusieurs dizaines d’années, pouvait être attaquée à tout moment.

Related: