background preloader

Citer ses sources et présenter une bibliographie.

Citer ses sources et présenter une bibliographie.

Trouver et communiquer l'information Responsable du site : Audrey Laplante, professeure adjointe École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de MontréalConception et réalisation originale : Hélène Guertin et al.MBSI, professeure, Collège de Maisonneuve (1974-2002)avec la collaboration de Paulette Bernhard, professeure honoraire, École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal. Tous droits réservés © 1996-2011 Hélène Guertin et al. | Documents consultésAvertissement : Les textes sur ce site présentent les idées des auteurs et en aucun cas une position officielle de l'école ou de l'université. L'utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n'a aucune intention discriminatoire. Form@net : Scénarios pour développer les compétences informationnelles (Québec / France)

6 trucs pour rendre vos recherches Google plus efficaces Quel est le site Internet que vous visitez le plus de fois par jour ? Quelle est votre home page ? Il y a beaucoup de chance que la réponse soit Google. Si vous cherchez quelque chose sur Internet, c’est instinctivement dans Google que vous taperez votre recherche. 1. Si vous ne cherchez pas une page web mais un fichier, indiquez clairement à Google de quel type de fichier vous êtes à la recherche. Tapez donc : "Termequevouscherchez filetype : xls " Vous ne recevrez que des tableurs Excels comme résultats. 2. Que faire si vous avez lu un article sur un certain site, mais que vous n’arrivez plus à le retrouver ? Tapez : "termederecherche site: sitedanslequelvouscherchez.be" Vous pouvez aussi restreindre votre recherche à un certain domaine comme "org", "be" ou "com". 3. Et si vous cherchez un article qui a été effacé d’un site? Tapez : "cache : 4. Tapez : "allintitle : termederecherche" ou "inurl : termederecherche" 5. 6. Tapez : "define :termederecherche"

Evaluer l'information Auteurs: Commission du français et de l'Informatique de la FESeC Ces pages n’ont pas la prétention d’être LA solution définitive au problème du choix de l’information issue du web ; tout au plus se veulent-elles être un vade-mecum qui peut aider les élèves de l’enseignement secondaire à affiner l’acquisition du sens critique en l'exerçant sur des sources dont le support , encore mal connu, pose pas mal de problèmes. L'absence de contrainte éditoriale sur le réseau Internet, et la possibilité pour chacun d'y déposer une information dont il est seul garant, peuvent présenter certains risques quant à la valeur de vérité de l'information repérée. Il importe donc de bien vérifier la fiabilité et la validité d'une information, avant de la citer ou de la diffuser. Toute information diffusée par Internet est déterminée par trois grands aspects : Evaluation L'information fait partie d'un site dont la qualité devra être évaluée. F. fernand.berten@planetinternet.be

Droit à l'image et droit de l'image L’utilisation croissante de l’informatique et de l’internet implique une utilisation croissante d'images confectionnées par les établissements ou captées par scanner ou réseau. Introduction Le cadre juridique touchant l’image est complexe, car il fait intervenir plusieurs corpus juridiques : droit pénal, droit civil, droit de la propriété intellectuelle, droit administratif. Les responsables pédagogiques et juridiques des établissements doivent tenir compte de l’ensemble des interactions entre les acteurs du système pour garantir l’institution et ses responsables, ainsi que les usagers du service, dans leurs droits. Il s’agit donc de définir les connaissances à avoir pour développer une culture professionnelle par rapport à l’utilisation d’images, celle-ci ne se faisant pas uniquement dans le cadre des technologies de l’information. Les technologies de l’information n’ont dans les faits rien et tout modifié. I – Risques juridiques liés l’utilisation illégale ou irrégulière de l’image

Concours Koad'9 Le mot clé Plus que jamais, l'élève doit se servir de mots-clés: le développement de l'internet, l'utilisation régulière de moteurs de recherche demandent que l'on se serve de mots-clés pour travailler. L'expérience montre cependant que leur utilisation correcte nécessite un apprentissage, et que la notion même de mot-clé n'est pas comprise de la même manière par tous. Pour les élèves (mais aussi pour les adultes !) 1. Vous demandez que les élèves recherchent des renseignements sur " La Guerre du Feu " , le roman de Rosny. Vos élèves proposent d'aller voir sur internet ce qu'on peut trouver sur le sujet. Vous construisez une séquence de cours sur le romantisme avec les élèves. Résultats ? Que dire alors du mot-clé Jean de la Fontaine qui, si on oublie les majuscules, vous fait entrer dans l'univers du prêt-à-porter, avec le jean denim ! 2. Vos élèves ont réagi humainement : " La Guerre du Feu " est un roman, c'est bien entendu... 3. 3.1. 4 Le mot-clé pour l'utilisateur d'internet. 4.1.

Google Livres Opérateurs booléens et caractères spéciaux Google n’est pas vraiment doué en grammaire française. Il est totalement incapable de reconnaître un singulier d’un pluriel, ou bien de distinguer un verbe à l’infinitif d’un verbe conjugué. Si vous lancez par exemple une requête avec le mot « journal », les résultats seront différents de ceux obtenus avec le pluriel « journaux ». Toutefois, il s’avère possible d’élargir le champ de la recherche en utilisant l’astérisque (*) en guise de signe de remplacement. Lorsque vous séparez chaque mot-clé d’une requête à l’aide d’une espace, Google répertorie les pages Web contenant la totalité des termes. Exemple : La requête « apple microsoft » est identique à « apple AND microsoft ». En revanche, si vous souhaitez trouver tous les sites comprenant au moins l’un des termes saisis, vous devez utiliser l’opérateur OR (le OU logique). Exemple : La requête « apple OR microsoft » affiche tous les sites contenant au moins l’un des deux termes. À savoir A voir également Dans la même catégorie

Un classeur tout frais tout chaud d'éducation aux médias Durant un mois, plusieurs animateurs des petits débrouillards Bretagne ont animé des ateliers d’éducation aux médias. L’occasion pour les petits débrouillards de concevoir et de mettre en application des contenus pédagogiques autour du thème des médias (télé, journaux, radio...), de l’information et de l’image à partir d’objets de la vie quotidienne et dans un esprit ludique et amusant. Cette période a été l’occasion d’aiguiser le savoir-faire petits débrouillards sur un thème nouveau et pertinent. Les contenus pédagogiques sont désormais opérationnels et ont fait leurs preuves. Voici, tout au long de ce classeur, une découverte de ceux-ci. Education aux médias : la vie quotidienne au service de l’esprit critique. Affûter son regard sur les médias. Pourquoi et comment les petits débrouillards font de l’éducation aux médias ? L’association Les Petits Débrouillards Bretagne est historiquement engagée dans l’éducation à la culture scientifique à partir d’objets de la vie quotidienne.

Related:  documentaliste