background preloader

RITPU_VOL10_NO2_MOOCvf

RITPU_VOL10_NO2_MOOCvf

Les MOOC : entre mirage technologique et virage pédagogique Me préparant à écrire ce billet, j’étais il y a quelques semaines, voire quelques jours à peine, en train de consolider ma documentation sur cette résurgence du dernier avatar numérique des technologies éducatives : les MOOC. Et voilà, un article très récent (2013) de Thierry Karsenti « MOOC : révolution ou simple effet de mode » fait de manière très documentée le tour de la question. Mais, en fait, m’est-il encore besoin de rappeler ce que sont ces Massive Open Online Courses ? Vous avez suivi des cours en amphi ? Vous avez réalisé des exercices en salle de TP ? Vous avez échangé sur une thématique lors d’un séminaire ? Accessible en ligne via Internet (oui, évidemment il faut être connecté),gratuit, on ne paie pas pour y entrer mais la certification c’est ou ce sera une autre chose,ouvert, chacun peut s’y inscrire et il n’y a pas de prérequis enfin on dit ça. Avant de commencer notre analyse, il est bon de comprendre qu’il y a MOOC et MOOC. Des outils : de qui se mooc-t-on ?

Les MOOC, Face et Pile: Service de soutien à la formation - Université de Sherbrooke Nous profitons de ce dossier sur les MOOC (Massively Online Open Courses) pour vous faire connaître notre dernier-né. Voici donc une nouvelle publication issue de la veille du Service de soutien à la formation : Face et Pile. Puisque ce premier numéro de Face et Pile porte également sur les MOOC, il constitue un complément essentiel (une prémisse?) au présent dossier. L’objectif de Face et pile est de faire le tour d’une question de formation, d’une technologie en appui à l’enseignement, d’une méthode pédagogique sur une feuille recto verso. Côté face, on explique de quoi il s’agit, comment ça fonctionne, en quoi c’est intéressant et qui pourrait bénéficier de cette nouveauté. Face et pile ne paraîtra pas sur une base régulière, mais sera utilisé lorsqu’il nous apparaît qu’un thème ou une innovation requiert l’attention du personnel enseignant. Bonne découverte!

Les MOOCs vont-ils tuer la formation à distance ? La question qui sert de titre à cet article peut sembler absurde : les MOOCs sont des produits de formation à distance et ne pourraient exister sans les moyens numériques de diffusion de contenu et de communication. Mais si nous posons cette question, c'est qu'entre les MOOCs et la formation à distance telle que nous la connaissons, la pratiquons et la défendons depuis près de 20 ans, il y a des différences importantes. Et l'engouement actuel pour les MOOCs étouffe la voix de ceux qui ont patiemment construit la formation en ligne et n'ont jamais cessé de répondre aux critiques dont elle faisait l'objet. Les MOOCs, de la formation en ligne au rabais ? Les plus enthousiastes défenseurs des MOOCs ne sont pas les acteurs aguerris de la formation à distance. La formation en ligne, toujours une affaire d'experts Et les MOOCs arrivent, qui nous laissent penser que finalement, la FAD, ce n'est pas si compliqué. Alors, les MOOCs vont-ils tuer la formation à distance ?

What is the theory that underpins <em>our</em> moocs? If you’re even casually aware of what is happening in higher education, you’ve likely heard of massive open online courses (MOOCs). They have been covered by NY Times, Chronicle of Higher Education, TV programs, newspapers, and a mess or blogs. While MOOCs have been around since at least 2008, the landscape has changed dramatically over the past 10 months. In this timeframe, close to $100 million has been invested in corporate (Udacity) and university (EDx and Coursera) MOOCs . And hundreds of thousands of students have signed up and taken these online course offerings. Personally, I’m very pleased to see the development of Coursera and EDx. A secondary focus, for me (and far lower on the scale than the primary one mentioned above), is around the learning theory and pedagogical models that influence different types of MOOCs. In 2008, Stephen Downes and I offered an open online course, Connectivism and Connective Knowledge (CCK08). What is the theory that underpins our MOOCs? 1. 2. 3. 4.

Geneviève Fioraso (ministre de l'Enseignement supérieur) : "Nous lançons la première plateforme francophone de MOOC" La ministre de l'Enseignement supérieur détaille son projet "France Université Numérique" et présente la plateforme nationale de MOOC qui sera lancée fin octobre. Quel regard portez-vous sur la réussite des MOOC outre-Atlantique ? France Université Numérique (FUN) est-il à un MOOC à la française ? L'offre numérique aux Etats-Unis est importante et diversifiée : 80 % des établissements américains mettent des cours en ligne, alors que seulement 3 % des universités françaises proposent une offre de formation numérique. Le Président de la République et le Gouvernement ont voulu faire de la révolution numérique une priorité du quinquennat. L'agenda numérique que j'ai présenté prévoit 18 actions pour développer le numérique dans l'enseignement supérieur et la recherche. Quel sera le fonctionnement de France Université Numérique ? Une première plateforme mutualisée sera disponible 7 jours sur 7, ouverte 24 heures sur 24. Comment s'effectuera l'évaluation des cours en ligne ?

Un premier agenda du MOOC en France Bonjour, cet article semble encore assez consulté, ce qui est normal vu son titre. J’y ai mis des informations pertinentes durant le premier semestre 2013, mais nous allons vers une plus grande abondance coté offre de MOOCs. La liste la plus complète concernant les MOOCs francophones est pour l’instant sur le Wiki Intercoop, je vous invite à la consulter. J’en profite néanmoins pour faire une petite publicité en passant sur l’ouverture le 10 octobre du MOOC ITyPA "Internet, Tout y est Pour Apprendre". Plus d’informations ici, et les pré-inscriptions sont également ouvertes ici. article original : Mais où, quand, avec qui peut-on échanger sur ce sujet qui est sur toutes les bouches ? Voici quelques rendez-vous et annonces que j’ai pu glaner. Je compléterai cette liste suivant vos retours, et les annonces. Rendez-vous public MOOCs francophones Passés : Octobre 2012 : Internet, tout y est Pour Apprendre à compléter, merci de votre aide :-) Like this: J'aime chargement…

Autour des MOOC Une page autour des MOOC, cours de masse en ligne et ouverts (Massive Open Online Course) Une collecte de références initiée par Michel Briand, avec la participation de Clément Dupiech, IMT Atlantique à compléter c'est un wiki ouvert ! Nous nous dirigeons vers un nouveau modèle radicalement ouvert, asynchrone et collaboratif. Sommaire Actualité Agrégations Agrégation via scoop it Massively MOOC “Examining the development of the Massive Open Online Course” par eLearning and Design, 53 pages août 2013.MOOC Francophones, MOOCs, E- learning, Formation, Education numérique... par Vincent Datin 27 pages août 2013.Easy MOOC, MOOCs and online Education:les évolutions technologiques au service de l'Education par Lucas Gruez, 32 pages août 2013 dont 5 en français. Réseaux sociaux Sites et blogs autour des MOOC et de l'innovation pédagogique Mooctivity, moteur de recherche "Your MOOC catalog and social network. Les MOOC francophones Les MOOC à l'Institut Mines Télécom Les MOOC proposés (140) Hiver 2020 (1)

George Siemens George Siemens at UNESCO conference, 2009 George Siemens is a writer, theorist, speaker, and researcher on learning, networks, technology, analytics and visualization, openness, and organizational effectiveness in digital environments.[1] He is the originator of Connectivism theory and author of the article Connectivism: A Learning Theory for the Digital Age and the book Knowing Knowledge - an exploration of the impact of the changed context and characteristics of knowledge. Academic activity[edit] Siemens joined the faculty and staff of The University of Texas at Arlington in December 2013 as the executive director of the Learning Innovation and Networked Knowledge Research Lab or LINK Lab. Prior to Athabasca University, Siemens held a post as the Associate Director, Research and Development with the Learning Technologies Centre at the University of Manitoba. Massive Open Online Courses (MOOCs)[edit] Distinction between cMOOCs and Behaviourist MOOCs[edit] Notes[edit] External links[edit]

MOOCs et enseignement supérieur pour tous : la belle illusion Les dirigeants des principales plateformes américaines de MOOC affirment volontiers que grâce à eux, l'accès aux études supérieures va être considérablement facilité partout dans le monde. Il suffit d'une connexion à Internet et hop, tous étudiants, tout au long de la vie. Mais cette vision idyllique, parfaitement en phase avec la mythologie développée aux Etats-Unis faisant de ce pays un sauveur pour l'humanité, ne recouvre pas vraiment la réalité. C'est ce que soulignent avec insistance quelques responsables éducatifs qui connaissent bien les pays en voie de développement et l'Afrique en particulier. Un accès pas si facile qu'il y paraît Sur le portail d'eLearning Africa, on lira avec intérêt l'article écrit par Alicia Mitchell, intitulé "MOOCs : les inégalités sous-jacentes". - La faiblesse des infrastructures : la connexion rapide et permanente n'est pas toujours au rendez-vous en Afrique, ni d'ailleurs sur l'ensemble du territoire des pays développés. Références : Mitchell, Alicia.

Related: