background preloader

Les 9 collègues les plus pénibles (et comment les supporter)

Les 9 collègues les plus pénibles (et comment les supporter)
Etant d'un naturel extraverti, je me considère comme une personne avec qui il est facile de s'entendre. Je m'adapte à toutes les situations, même lorsque qu'il a fallu me coltiner les excentriques sur lesquels je suis tombé au cours de ma carrière. Peu importe où vous travaillez, dans quelle branche, ou la taille de votre entreprise, je peux vous assurer que vous vous retrouverez un jour en train de regarder un collègue en vous demandant: "Mais tu viens de quelle planète, toi? Et comment as-tu réussi à atterrir ici?". Après tout, la série The Office doit tout son succès à ces collègues agaçants. Mais ce n'est pas parce que certains collègues vous donnent envie d'appuyer sur les touches CTRL+Z après votre dernière conversation avec eux, que vous pouvez les éviter. Pour la rédaction de mon nouveau livre, Reply All... C'est pourquoi il est essentiel d'apprendre à s'entendre avec tout le monde. Le collègue pénible numéro 1 : M./ Mme Je-sais-tout Comment gérer M./ Mme Je-sais-tout? Related:  Management - RHperfectionnement relatif aux communications

Horaires de travail : les Français pratiquent-ils l'absentéisme ou le présentéisme ? D'un côté une enquête affirme que l'absentéisme a fait un bond de 18% l'an dernier. Et d'un autre, un sociologue estime, au terme de huit ans d'enquête, que plus d'un Français sur deux se livre au "surprésentéisme", c'est-à-dire vient travailler alors qu'il est malade. Les phénomènes coexistent. Voici comment. 55 % des Français vont travailler et ne comptent pas leurs heures même s'ils sont malades © Fotolia.com On a tous déjà entendu cette petite remarque : quand quelqu'un part du bureau vers 16h30, 17 ou même 18 heures, selon les professions, il y a toujours quelqu'un pour lui lancer "tiens, tu as pris ton après-midi ?" La blague en dit long sur notre conception de notre présence au travail. Les futurs managers plébiscitent le travail nomade Il a été demandé aux étudiants de l'Essec de décrire dans quelles conditions ils aimeraient travailler.

4 Ways to Detect Lies Edit Article Detecting Lies in the Face and EyesDetecting Lies in Body Language TicsDetecting Lies in Verbal ResponsesDetecting Lies Through Interrogation Edited by Battlecruser9292, Ben Rubenstein, Kristin, Habitbuster and 168 others Looking at facial expressions to determine whether a person is lying might just save you from being a victim of fraud. Or it could help you to know it's safe to trust your heart and get involved with an attractive stranger. Ad Steps Method 1 of 4: Detecting Lies in the Face and Eyes 1Look for micro-expressions. 2Look for nose touching and mouth covering. Method 2 of 4: Detecting Lies in Body Language Tics 1Check for sweating. 5Watch the person's throat. Method 3 of 4: Detecting Lies in Verbal Responses 1Pay attention to the person's voice. 6Notice when the person repeats sentences. Method 4 of 4: Detecting Lies Through Interrogation

À chacun son rêve - pour favoriser la... - Approche orientante et orientation scolaire Com orale La Méthode Gordon Mise au point par le docteur Thomas Gordon, aux Etats-Unis, dans les années 1950, cette approche se retrouve dans la démarche de la Communication dite non-violente (C.N.V.), et peut faire référence aux besoins de MASLOW. Résumé du concept : La méthode est basée sur un postulat simple : celui de la « satisfaction mutuelle des besoins ». En effet, si j’ai un problème que je ne peux pas exprimer, ou si l’autre à un problème non-exprimé, ou que je ne l’écoute pas, nous ne pourrons pas avoir une vraie communication. Le principe va donc être : De provoquer la confrontation des besoins. Outils de la méthode : 1/ Le « message-Je » Il s’agit de s’attribuer les choses et de ne plus faire porter à l’autre la seule responsabilité d’un problème. Nous avons une fâcheuse tendance à utiliser le « message-Tu » ou le « message-Vous ». Le message efficace est celui qui dit « Je », et qui décrit à l’autre notre ressenti. 2/ L’écoute active : Il s’agit d’accepter l’autre et de le reconnaître dans son intégralité.

Donner à ses employés le salaire qu'ils demandent | Ilya Pozin Ce billet a été précédemment publié sur la plateforme de Linkedin Spécialiste des réseaux sociaux et expert LinkedIn Trouver des employés motivés et passionnés qui en ont vraiment quelque chose à f@%tre de leur société, ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Bien entendu, gagner assez d'argent pour payer ses factures et en avoir encore un peu après coup est crucial pour mener une vie saine. Chez Ciplex, ma société de web design, nous avons subi un changement culturel majeur - fortement inspiré par Drive, de Daniel Pink. En contrepartie, nos employés sont dévoués, motivés et heureux. Voici un aperçu des raisons et des façons d'enlever le facteur argent de la procédure de recrutement: 1. En clair, nos employés cherchent à être performants parce qu'ils y prennent vraiment du plaisir, au lieu de penser à une potentielle récompense externe. 2. 3. Il se peut que le candidat déclare avoir besoin de 60.000 dollars par an, mais ça ne devrait pas être la conclusion de la conversation. 4. 5.

Décodeur du non-verbal | Le langage du corps à la loupe Ces derniers temps, je m’intéresse de près aux microexpressions. Largement médiatisées dans la série Lie To Me, série TV basée sur les travaux de Paul Ekman, il s’agit d’une expression faciale de très courte durée (moins d’une seconde) apparaissant généralement lorsque les enjeux d’une situation sont élevés. A la différence des expressions faciales, les micro-expressions sont totalement involontaires mais cependant, c’est là le hic, difficile à décrypter vu la brièveté du mouvement. En attendant un article plus fouillé sur les micro-expressions (et oui il y a pas mal de choses à raconter sur le sujet), je vous propose de découvrir un test sur le site de Paul Ekman visant à mesurer votre capacité à les décrypter. Si votre score est de moins de 40%, allez lire la suite de l’article où je vous donne les éléments clés des 7 émotions universelles du test (en anglais sad, happy, angry, contempt, surprise, fear, disgust) qui je l’espère vous permettront d’améliorer votre score. Loading ...

S'orienter malgré l'indécision | Orientation | Éditions Septembre Un livre qui amène un nouveau souffle dans l'explication et l'intervention de l'indécision vocationnelle. Dans cet ouvrage, les auteurs expliquent pourquoi il est difficile de choisir une profession de nos jours. Ils s'adressent avant tout aux étudiants qui sont aux prises avec l'indécision. Par contre, les parents et les intervenants qui oeuvrent au niveau secondaire, collégial et universitaire trouveront dans ce livre des réponses aux questions fondamentales que soulève le problème de l'indécision. En effet, une typologie des étudiants indécis basée sur une description d'oiseaux permet aux jeunes et à leurs parents de comprendre leurs réactions face à l'indécision. Ainsi, on peut retrouver: l'autruche qui se cache la tête dans le sable, le colibri qui change toujours d'idée, le pélican qui accumule de l'information dans son gros bec mais qui n'ose pas prendre de décision, etc.Passez le test: quelle sorte d'oiseau êtes-vous? Passez le test: à quel type d'adulte avez-vous affaire?

Identifiez le sens des 9 types d’objections Loin d’être un frein, les objections rencontrées au cours du processus de la relation dessinent l’attitude de l’interlocuteur et son orientation. L’objection exprime un type de résistance et nous allons décrypter son intention. Dans la série « Les 9 clés de la Personnalité » article 24/41 Les origines des objections La résistance aux idées de l’autre est un processus naturel de défense. Toute conviction comprend une part de vérité, issue de nos croyances et de notre vécu, et des émotions que nous avons déjà traversées. Il est donc indispensable pour comprendre l’objection de décoder quelle fonction est en jeu. Le cerveau, source de l’objection Il faut chercher dans le fonctionnement des trois cerveaux reptilien, limbique et cortex la création des objections. Le cerveau reptilien assure les moyens de survie et la protection du territoire. Le cerveau limbique est le centre des pulsions, des émotions, de motivation, de plaisir et déplaisir. Les 9 types d’objections. Les objections de principe

La course à celui qui part le plus tard du bureau | Christophe Bagot Un nouveau salarié vient d'intégrer une entreprise. En fin d'après-midi, il est assis à son bureau. Son supérieur hiérarchique passe la tête dans l'encoignure de la porte et tapote sur sa montre : « Il est temps de partir ! ». Le salarié explique qu'il a rendez-vous avec des amis en centre-ville et qu'il ne souhaite pas arriver en avance. Quelques minutes passent et c'est son « n+2 », manteau sur le bras, qui pointe l'horloge avec un air réprobateur... Vous pouvez vous en douter, nous ne sommes pas en France. En France, il en va autrement. Toutes les études disponibles montrent que la capacité de préserver sa vie familiale est un des moyens les plus efficaces pour se protéger du stress.

La communication non-verbale, laVos attitudes et mimiques parlent pour vous. Savez-vous que 55 % du message capté par votre interlocuteur sont directement liés à votre gestuelle ? La communication non-verbale, un univers méconnu et un potentiel sous-exploité… et pourtant c’est notre communication non-verbale que retient notre interlocuteur et c’est elle qui trahit notre pensée. Notre culture occidentale portée sur des éléments factuels et scientifiques, prête plus d’attention aux mots qu’aux gestes. Cependant, il est plus facile de dissimuler ses intentions en paroles qu’en gestes (vous pouvez voir quelques exemples commentés en cliquant sur le bouton ci-dessous). Celui qui maîtrise la relation, c'est celui qui sait observer l’autre, qui sait écouter. Le contrôle ne signifie pas le monopole de la parole. Quelle souvenir gardera de vous votre interlocuteur après votre entretien ? Ce que l’on appelle " l’image résiduelle " c’est ce qui restera à l’esprit après un entretien ou une première rencontre.

Exercer plusieurs métiers à la fois: le refus de choisir | Samuel Larochelle | CV Après des années à travailler en coordination dans le domaine du cinéma, la Montréalaise a vu naître en elle un désir de créativité et de liberté. «J'avais un bon travail avec de belles conditions et des patrons super, mais après quelques années, je me sentais très fatiguée, dit-elle. L'horaire de 9 à 5 commençait à me peser. Je me suis remise en question et j'ai eu envie de voir si je pouvais transformer certains loisirs en métiers.» Aujourd'hui professeure de yoga, traductrice et à mi-chemin d'un baccalauréat en linguistique, profil acquisition du français langue seconde, la femme de 28 ans casse les paradigmes du milieu de l'emploi. «Si j'avais quelqu'un comme elle devant moi, qui veut tout faire, j'y verrais un problème d'indécision au sens strict, avance Monique St-Amand, conseillère d'orientation spécialisée en transition de carrière. Polyvalence Josiane O'Rourke lui donne raison sans la moindre gêne. Individualisme

Related: