background preloader

101 raisons de devenir vegan - ARFF (VostFR)

101 raisons de devenir vegan - ARFF (VostFR)

http://www.youtube.com/watch?v=0IRHYWvbMQU

Related:  argumentaireVeganismeVégétalisme / VéganVegan

Évangile animal La première édition d'Animal Gospel [Évangile animal] d'Andrew Linzey date de 1998 (ed. Hodder&Stoughton). On peut actuellement se procurer cet ouvrage (en anglais) dans une édition de 2000 (Westminster John Knox Press, Kentucky, USA). Le Lait de vache, un aliment non spécifique à l'Homme La glorieuse réputation du lait de vache comme boisson fortifiante et reminéralisante par son calcium est-elle justifiée ? De nombreuses recherches ont d'abord conduit médecins, hygiénistes et chercheurs à soupçonner sa nocivité pour, aujourd'hui, l'affirmer et considérer le lait de vache comme un aliment non spécifique à l'homme. Cette idée heurte nos croyances. Pourtant, Anne Laroche-Walter, naturopathe, ne manque pas d'arguments. Comment et pourquoi le lait de vache est-il nocif pour la santé de l'être humain ? Et jusqu'où cette nocivité peut-elle conduire ?

Végétalisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aliments typiques du végétalisme : fruits, légumes, fruits secs, noix, légumineuses, céréales. Le végétalisme, ou végétarisme strict, est une pratique alimentaire qui, comme tout régime végétarien, exclut toute chair[1] animale (viande, poissons, crustacés, mollusques, etc.) ainsi que les produits dérivés des animaux (gélatine, etc.), et qui rejette, de surcroît, la consommation de ce qu'ils produisent (œufs, lait, miel, etc.). À propos du spécisme - Veganocratie Le spécisme est une discrimination basée sur le critère de l’espèce, qui engendre la mort de milliards d’êtres sentient·e·s chaque année, dont les victimes sont les individu·e·s non humain·e·s. Il est donc nécessaire de l’éradiquer au même titre que n’importe quelle oppression. Nous sommes antispécistes, ce qui signifie que nous considérons que l’appartenance à une espèce n’est pas un critère valable pour justifier d’exploiter d’autres espèces : nous luttons contre toute forme d’exploitation animale.

LIBRES ! Le prochain film de Jean-Paul Jaud » LIBRES ! Le projet France - Joseph et ses amis passent leurs vacances dans une ferme bio pour suivre un stage "Musique et Nature". Ces enfants ignorent qu’à quelques kilomètres de là, 4 des 58 réacteurs nucléaires français risquent de réduire à néant leur liberté. Japon - Hiroto et Nagomi vivent à 20 km de la centrale nucléaire de Fukushima – Daiichi, loin de leur pays natal. Avec une infinie tristesse, ils regrettent ces étés passés avec leurs amis en toute liberté, dans cette nature devenue aujourd’hui hostile. Soja : vérités et mensonges Aucune de ces deux études n’aborde le cycle menstruel des femmes, la première étude établit qu’une réduction substantielle du risque du cancer du sein est constatée chez les femmes ayant un apport élevé de phytoestrogènes, tandis que la seconde porte sur les formules infantiles à base de soja. S’agit-il d’un mauvais copier-coller de la part des auteurs ? D’un manque de rigueur ? En tout cas, cela démarre mal et cela augure de la suite… Les auteurs ont certainement voulu faire allusion à cette étude (Nagata et al., 1998, Journal of National Cancer Institute) où il a été constaté que les femmes japonaises qui ont consommé 400 ml de lait de soja sur une période couvrant trois cycles consécutifs, ont vu leur cycle allongé de deux jours (ce qui ne veut pas dire « perturbé ») ainsi que la diminution de leur concentration plasmatique d’œstrogènes d’un quart, ce que la WAPF se garde bien de préciser. Source : Article de A.

Fer - Association Végétarienne de France Le corps humain contient naturellement 3 à 4 g de fer, dont 2 à 2,5 g sous forme d’hémoglobine, qui donne au sang sa couleur rouge. Il est bien recyclé par l’organisme et les pertes journalières (principalement par les selles) sont faibles, environ 1 mg, auxquelles il faut ajouter environ 0,5 mg de perte supplémentaire chez les femmes en période de menstruation. Le fer dans les aliments Dans les aliments, le fer est présent sous deux formes : héminique et non héminique. Le fer héminique, qui a une absorption stable autour de 25 %, se trouve dans le sang et dans les protéines qui contiennent le groupe hème.

Végétarisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chair animale pour des motivations diverses. Certains végétariens le sont pour des raisons liées à l'éthique, leur religion, leur culture ou leur santé, mais d'autres facteurs peuvent motiver l'adoption d'un régime végétarien, comme la critique des méthodes de traçabilité, d'élevage et d'abattage, l'accès aux denrées alimentaires, l'impact environnemental des modes de production et de prélèvement de ces dernières ou encore le refus par principe de l'exploitation animale.

Qu'est-ce que le veganisme ? - Veganocratie Considérer les intérêts des animaux à vivre et à ne pas souffrir et approuver qu’il est moralement et éthiquement injuste et injustifiable de les exploiter, conduit au veganisme, seule position acceptable. Leurs intérêts et leurs droits impliquent l’existence de devoirs de notre part envers eux : le veganisme est le boycott de tout produit issu de l’exploitation des animaux et la défense de leurs droits publiquement – en somme, la théorie appliquée. Comment être vegan ? Contrairement aux idées reçues, il est très facile d’être vegan. Florilège Textes choisis par Hubert Reeves Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s'entretueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut en effet récolter la joie et l'amour. Pythagore (570-480 av. J.-C.)

Le lait : de la colle, des hormones et du pus… On ne peut aborder ce sujet sans parler de Robert Cohen, surnommé aux USA, « l’homme anti-lait ».Il a écrit l’un des livres les plus fascinants et les plus documentés sur ce sujet : MILK,The deadly poison (« Le lait, poison mortel »), qui a fait grand bruit aux USA (pas encore traduit en français). Dans sa dédicace, il s’adresse à « toutes les personnes dans le monde qui souffrent de toutes sortes de troubles de santé sans être conscients de l’origine alimentaire de leurs maux. Puissent-elles découvrir que la fontaine de jeunesse, pour elles, leurs enfants et les générations futures, pourrait bien venir du simple fait d’éliminer le lait de leur vie !

Related: