background preloader

À retenir : 5 règles éditoriales pour un webdoc réussi

À retenir : 5 règles éditoriales pour un webdoc réussi
Le webdoc, c'est un documentaire augmenté des techniques du web avec une préoccupation majeure : livrer au public une expérience de narration que la télévision classique ne permettrait pas de faire vivre ! Gamification, cohérence du récit, mise en avant des informations : comment construire un récit engageant le public tout en lui laissant le choix de sa narration ? La Netscouade vous donne cinq conseils éditoriaux. Réaliser un webdoc, c’est affronter l’antinomie en se lançant le défi de séparer le récit de la narration. Il s’agit de réunir d’un côté, l’information brute que tout documentaire se propose de délivrer, et de l’autre, la possibilité laissée au lecteur d’organiser par lui-même sa propre réception de ces données. D’un côté, le travail de documentation doit traiter la globalité du sujet, de l’autre, est laissée à l’internaute la possibilité de vagabonder d’un détail à l’autre. Mais comment tenir cette promesse d’interactivité ? Ce documentaire dont vous êtes le héros

Narration transmédia - acteurs et enjeux d'une forme de création ém... Les outils du webdocumentaire - VIDEO DESIGN FORMATION 1/ Quelques exemples de différents webdocumentaires Dans un premier temps, parlons définition… Qu’est-ce qu’un webdocumentaire ? A priori, il s’agit d’un documentaire diffusé sur le web. Ce documentaire peut être constitué de tous types d’éléments multimédia : vidéos, photos, sons… Il existe donc de multiples formes de webdocumentaires, beaucoup sont répertoriés sur le site Webdocu.fr. Congo, la paix violée : ce webdocumentaire diffusé par France 24 a reçu le prix Bayeux-Calvados dans la catégorie Webjournalisme.Thanatorama, qui a la particularité de vous permettre de choisir votre parcours au sein du webdocumentaire. D’autres vont mêler photos et vidéos comme Voyage au bout du charbon, diffusé par Le Monde et plusieurs fois récompensé. Le concept du jeu appliqué au webdocumentaire est extrêmement abouti dans le projet Manipulations sur l’affaire Clearstream, diffusé par France Télévisions. 2/ Webdocumentaires et technologies web 3/ Les outils de création de contenu interactif 6/ Bonus

Télécharger de la musique libre et gratuite Transmedia Storytelling Several years ago, I asked a leading producer of animated features how much creative control his team exerted over the games, toys, comics, and other products that deployed their characters. I was reassured that the distribution company handled all such ancillary materials. I saw the movement of content across media as an enhancement of the creative process. He saw it as a distraction or corruption. This past month, I attended a gathering of top creatives from Hollywood and the games industry, hosted by Electronic Arts; they were discussing how to collaboratively develop content that would play well across media. Let’s face it: we have entered an era of media convergence that makes the flow of content across multiple media channels almost inevitable. And the push isn’t just coming from the big media companies. Franchise products are governed too much by economic logic and not enough by artistic vision. And it also makes economic sense.

Digital Storytelling in the Cloud Le transmédia pour promouvoir des contenus audiovisuels Le but de cet article n’est pas de parler de la narration transmédia ni de la communication crossmédia qui vise à annoncer l’arrivée d’un contenu via divers canaux afin de le « vendre » à sa future audience. Nous allons plutôt nous intéresser à l’utilisation des techniques transmédia pour assurer la promotion interactive d’un contenu cinéma / TV, susciter le bouche à oreille et inciter les (futurs) fans à s’approprier l’univers scénaristique afin de s’y impliquer. Petit tour non exhaustif des méthodes possibles… Facebook & Twitter : sur 3 niveaux de profils Le plus simple, utiliser des comptes Twitter et Facebook. 1) Le compte Twitter ou la page Facebook A lancer dès le début du tournage (ou avant) pour rythmer le processus de création. Ce niveau de contenu est plutôt de type « promotionnel » et vise à informer le public sur l’existence du projet et à le « faire patienter » en attendant la diffusion sur écran. 2) Second niveau : Blog et site Web Lady Problem ; Autres supports Conclusions

Related: