background preloader

Grâce aux Tice, une école plus efficace ? À voir...

Grâce aux Tice, une école plus efficace ? À voir...
André Tricot avait fait une intervention remarquée aux Rencontres d’été 2009 du Crap, ainsi qu’au printemps 2010, au forum Retz sur le numérique. Il nous propose un point sur la question de l’efficacité des Tice. Les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (Tice) sont l’objet de discours enthousiastes, pour ne pas dire prosélytes, depuis un peu plus de vingt-cinq ans. L’argument est généralement le suivant : l’école est améliorable (ou doit être améliorée) ; or, on utilise très peu les Tice ; donc, si on utilisait plus les Tice, l’école deviendrait meilleure. On voit tout de suite qu’il manque un terme à cet argument : la preuve que si elles étaient utilisées, les Tice amélioreraient l’école. Une réponse différente pour chaque Tice Au sens large, les Tice sont des technologies de la communication que l’on peut utiliser dans des situations d’enseignement, mais qui n’ont pas été conçues spécifiquement pour cela. Related:  TUICETICE et difficultés scolaires

Les listes de diffusion Adresse : listecolfr©groupes.renater.fr Objet : Echanges entre "adultes" des écoles. Cette liste s'adresse aux équipes pédagogiques des écoles, pour échanger des astuces, demander de l'aide, organiser des activités communes, faire face aux problèmes rencontrés, parler pédagogie... L'inscription à la liste est totalement libre et gratuite. Seuls les inscrits à la mailing-list peuvent y écrire. Les fichiers attachés sont interdits, et l'envoi des messages doit se faire en texte brut (et non en html). Les archives de listecolfr sont disponibles sur et ne sont accessibles qu'aux abonnés.

Définition des termes relatifs aux procédés d'apprentissage et procédés de mémorisation. - Education Nationale - Inspection académique de Tarn et Garonne La mémoire n’est rien d’autre que notre fonction d’adaptation à notre environnement (social, culturel, émotionnel, technologique et cognitif). Nous nous souvenons de ce qui est fréquemment utile dans notre environnement et avons tendance à oublier le reste. L’école vient justement compenser cet aspect à priori utilitariste de notre mémoire, elle conduit les élèves à apprendre des connaissances même si elles ne font pas partie de leur environnement quotidien. Ainsi, bien au-delà du fonctionnement naturel de la mémoire, l’école sollicite un fonctionnement souvent assez artificiel de la mémoire sans pour autant consacrer de temps à l’enseignement de ces procédés artificiels. Les procédés de mémorisation sont des moyens favorisant la rétention de connaissances, on les appelle aussi les moyens mnémotechniques. 1. Les connaissances : C’est l’ensemble des savoirs, savoir-faire, savoir-être acquis par un individu et mobilisables par lui en cas de besoin. 2.

Tice-education Les difficultés « ordinaires » d’apprentissage La difficulté, étape normale de l’apprentissage, peut recouvrir des causes très diverses et nécessite une finesse d’analyse à laquelle cet article se propose de contribuer : une meilleure idée de la complexité des tâches et des sources de difficulté aidera les enseignants à trouver les remédiations pertinentes. Étudier la difficulté scolaire signifie qu’on la considère comme un moment ordinaire de l’apprentissage qu’il ne s’agit pas de sanctionner mais de prendre comme indicateur de l’activité de l’élève. Notons immédiatement qu’il faut dissocier difficulté, handicap et trouble. la source individuelle : la difficulté est essentiellement liée à l’élève dans les rapports complexes entre le développement de sa pensée et les savoirs à acquérir ; Dès que la tâche est complexe... La difficulté d’apprentissage se révèle lorsque l’élève est confronté à une tâche de recherche ou de découverte. Les difficultés les plus fréquentes Nous avons proposé ce problème à de nombreux élèves.

L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ? Par Jean Heutte Comme il n’existe pas de déterminisme pédagogique des technologies numériques, la maîtrise réfléchie de leur usage, selon les attendus du C2i n°2 « enseignant », ne peut se concevoir sans des dispositifs d’accompagnement et de formation de l’ensemble des acteurs (1) s’appuyant sur des compétences et des connaissances éprouvées, mêlant astucieusement des exemples de pratiques pédagogiques éclairées par les avancées de la recherche scientifique concernant l’apport du numérique dans les actes d’enseignement/apprentissage. L’idée que l’apprentissage serait facilité par le numérique est souvent admise comme une évidence. Pourtant, même au niveau international, il existe très peu d'études scientifiques rigoureuses concernant l'impact du numérique sur les apprentissages scolaires. Les principaux résultats remarquables de l’étude Les élèves habitués à l'usage du numérique en classe comprennent plus vite et mieux ce qu’ils lisent. Allegro moderato Jean Heutte Actuellement : Notes :

Contenu inaccessible - Les animations des Fondamentaux Réseau Canopé LeMemoire.PDF - Tricot_HDR.pdf Pour ou contre le numérique à l'école L'école remplit difficilement ses missions et doit évoluer. Ce constat est largement partagé aujourd'hui, mais les solutions proposées divergent beaucoup. Alors que l'Education Nationale fait de gros efforts pour renforcer la présence du numérique dans toutes les classes, les médias se font l'écho d'une autre tendance dans les écoles "alternatives" qui privilégient le travail manuel et interdisent absolument l'usage des ordinateurs. Le numérique à l'école : effet de mode ou promesse d'avenir ? Voici quelques pistes pour y voir plus clair. Stocklib©Cathy Yeulet Les principes Vincent Peillon, ministre de l'Education Nationale a lancé fin 2012 un plan pour faire entrer l'école dans l'ère du numérique. par Education_nationale Mais tout le monde ne fait pas confiance à la révolution numérique : s'y opposent bien sûr les partisans de l'école traditionnelle et du tableau noir, mais aussi les défenseurs de systèmes d'éducation alternatifs auxquels la presse s'intéresse souvent ces temps-ci. 1. 2.

Comment est perçue l'insertion de l'informatique au sein des établissements par les enseignants - Nadia RANDRIANARIVELO L'objectif de cette étude est de décrire la perception de l'insertion de l'informatique au sein des établissements par les enseignants. Ce qui nous a amené à examiner respectivement les compétences technologiques des enseignants, les facteurs dissuadant l'intégration pédagogique des TIC par ces enseignants, les perceptions et les utilisations spécifiques des TIC à travers quelques modèles d'enseignement. Ces derniers indiquent notamment l'attitude comportementale envers les TIC. L'utilisation de l'internet et multimédias favorisent les usages des TIC en éducation. Tandis que les conditions en matière d'infrastructure technologique, l'inexistence ou l'insuffisance de formation aux usages des TIC, et l'inexistence d'une politique d'intégration des TIC en éducation affectent les usages. Chapitre I.1 Les TICE et l'enseignement secondaire : 2 I.1.1 La maitrise de l'outil informatique : 3 I.1.2 Les logiciels à la familiarisation de l'ordinateur : 5 I.1.3 L'usage des TICE dans l'enseignement : 6

Veille éducation numérique. Abonnement : fil RSS, liste de diffusion Ce fil vous alerte sur l'actualité du numérique dont il rend compte sous diverses formes : articles, revues de presse thématiques, synthèses de rapports et d'études, présentations de sites... Sa réalisation est assurée par le centre de documentation de la DGESCO. Veille Éducation Numérique des années précédentes Index thématique

Related: