background preloader

Comment réussir un potager de balcon

Comment réussir un potager de balcon
Pour réussir votre potager sur balcon, suivez nos conseils pratiques. Les balcons de ville se couvrent de plus en plus de petits potagers, les terrasses d’appartement deviennent de véritables jardins où prospèrent des variétés inattendues de plantes décoratives ou alimentaires. Quel type de potager pour quel balcon ? Votre potager sur balcon peut prendre différentes formes selon la configuration de votre balcon ou terrasse : En hauteur : potager surélevé est recommandé pour les personnes qui ont du mal à se baisser et veulent travailler à hauteur, sans avoir à se pencher. Sur mon balcon – Et la terre ? Il existe du terreau spécial plus riche en éléments nutritifs qui permet d’en mettre moins (moins de poids et de place). Pensez à bien : nettoyer tous vos contenants (pots ou bacs), avant d’effectuer la plantationéviter les pots en terre qui cassent avec le gel,déposer une pierre et une couche d’argile au fond des pots et bacs. Quelles plantes pour réussir un potager de balcon ? Related:  GardenPotager

Comment réussir un potager de balcon - Page 2 sur 2 Pour réussir votre potager sur balcon, suivez nos conseils pratiques. Les deux principes du potager sur balcon 1 – La culture en carrés Je vous recommande de suivre la méthode de culture en carrés qui a été décrite par Mel Bartholomew dans un livre publié en 1981, « Square Foot Gardening ». Il y décrit cette méthode qui consiste à faire des cases de 30 cm de côté, de les mettre dans un ensemble carré de 1,20m x 1,20m, au maximum. On peut bien sûr regrouper les carrés par multiples de 30 cm en fonction des plantes cultivées : 2 – La rotation des cultures Le 2ème principe permet au potager sur balcon d’obtenir d’excellents rendements : une plante remplace l’autre. Pensez par exemple à mélangez les aromates et les légumes. Cette rotation des plants a le mérite de ne pas épuiser la terre : les plantes et légumes ayant des besoins nutritifs différents, votre sol est mieux préservé. Optimiser son potager de balcon selon l’ensoleillement 4 à 6 heures de soleil par jour 6 heures de soleil par jour.

Cultiver des légumes sur son balcon ou sa terrasse Quelques conseils à suivre - votre balcon ou terrasse doit être exposé quelques heures par jour au soleil pour que vos récoltes soient généreuses, - toujours percer à l'aide d'une perceuse votre contenant si ce n'est déjà pas fait pour faire des trous d'écoulement des eaux de pluie et d'arrosage, - tapisser les contours intérieurs du pot avec un plastique percé au fond en fonction de la matière (bois, zinc, etc.) afin de ne pas le dégrader trop vite, - mettre une couche de graviers ou de billes d'argile au fond pour favoriser le drainage, - pensez à mettre des soucoupes sous les contenants pour éviter d'arroser les passants lors d'arrosages ou de pluies. - en ce qui concerne l'arrosage, faites attention car l'évaporation de l'eau est plus rapide en pot qu'en pleine terre. Dans un bac Achetez un bac à fleurs que vous allez percer dans le fond et tapissez avec un grand morceau de plastique positionné (tout autour et dans le fond). Dans un bac en zinc Entre 4 planches Dans un coin mi-ombragé

Association de plantes : savez-vous planter les choux ? A la mode, à la mode. Apprendre à associer ses plantes correctement permet d’éviter l’usage de produits polluants, d’engrais chimiques et de pesticides tout en obtenant de bonnes récoltes. Etre attentif à l’occupation de l’espace, à l’utilisation des sols, mieux le couvrir pour le rendre moins accessible aux mauvaises herbes, exploiter les vertus des végétaux, écouter son environnement, ce sont les principes clés du compagnonnage. Permettant la protection mutuelle des plants contre les insectes ou favorisant simplement la croissance du jardin, le « compagnonnage des plantes » est une règle de base du jardinage responsable. Bien que parfois controversée, ces « petits trucs de grands-mères » issus de l’observation et de la pratique ont pourtant fait leurs preuves. Les plantes aromatiques, des vertus protectrices et répulsives La lavande et le basilic chassent les parasites comme les mouches, les moucherons ou les moustiques. L’aneth et la ciboulette protègent les carottes et les concombres.

Les légumes qui se plaisent en pot Pour un balcon, une petite serre, un jardinet où la place est comptée (ou parce que la terre n’est pas bonne !), la culture des légumes dans des pots ou petits bacs permet de se faire plaisir… Les légumes réputés réussir en pot Betterave plateCarotteNavet rondPanaisRadisLaitue à couperTomates (normale et cerise) Sans oublier les aromatiques. Les légumes parfois cités pour la culture en pot Bette (poirée)ChouConcombre (que vous palisserez)Cornichon (à palisser également)Courge longue (à palisser)CressonEpinardPimentPoivronPomme de terreRoquette Les pommes de terre sont possibles, mais on les fait en général en quantité, ce qui nécessite de la place. Pour ma part, les carottes et panais ont particulièrement bien réussi, dans des bacs en bois de 40 cm de large et profonds de de 30 cm. Par contre, ce n’était pas ça pour les tomates, malgré la serre, de grands pots, la fertilisation… Mais sous serre il faut les polliniser en les secouant, ce que j’ai du faire un peu trop tard.

Jardin bio : le purin, pour quel usage ? Nous vous avions déjà donné quelques recettes de purins, et fait la liste de ses avantages, mais quel purin doit-on utiliser pour un usage précis ? Le purin n’est pas encore reconnu officiellement par la loi française mais cela ne devrait pas tarder. En attendant, c’est une astuce naturelle bien connu du jardinier écologique. Certains purins vont éloigner les insectes et les acariens, par l’odeur la plupart du temps. Les purins fongicides Un fongicide est une substance destinée à éliminer le développement des champignons parasites. Le purin d’ail (Allium sativum) Le purin d’ail est également insecticid. Pour un usage insecticide, on laisse macérer 100g d’ail dans 2 cuillères à soupe d’huile de lin, pendant une demi-journée, avant de rincer et filtrer. Le purin de prêle des champs (Equisetum arvense) On l’obtient par décoction de 500g de prêle (sèche) dans 5 litres d’eau. Cela fonctionne notamment contre le mildiou et cela permet de renforcer les plantes par sa richesse en silice.

Cultiver un potager sur le balcon Un rebord de fenêtre, un balcon... les vrais jardiniers trouvent leur bonheur même dans quelques pots, sur quelques mètres carrés. Le top 10 des légumes qui poussent au balcon Vous pouvez bien sûr vous essayer à la culture de presque tous les légumes en pot, sauf les plus gros (quoique avec un contenant lumineux, c'est possible aussi), mais ceux-ci sont impossibles à rater. 1 - Aubergine. Pour en savoir plus, ici. 2 - Oignon de printemps. 1 - Fraises. 2 - Piment. Du basilic à toutes les sauces 1 - Basilic. La laitue pousse très bien en contenant. Quel contenant ? En principe, tous les contenants de plus de 20 cm de côté conviennent pour cultiver de nombreux légumes. Les règles de base pour une culture réussie Il faut absolument une terre riche au départ et des engrais organiques par la suite. Le terreau ne doit pas se tasser au fil des arrosages : un ajout de billes d'argile (pour les grands contenants) ou de pouzzolane fine (pour les contenants plus petits) est nécessaire.

5 conseils pour réussir ses semis Savoir planter est l’un des savoir faire de base du jardinier. Aussi, pour tous les nouveaux jardiniers ou jardiniers amateurs, il n’est pas inutile de rappeler les points clés pour réussir ses semis Si l’hiver marque un temps de repos pour le jardin, le potager, le verger… il n’est toutefois pas synonyme d’inactivité pour le jardinier ! A peine le mois de janvier entamé, il faut déjà penser à la préparation des semis qui feront, à terme, un jardin sain et fertile ! Selon les experts Nature®, la réussite des semis repose sur 5 points clés : un bon éclairage: les semis intérieurs ont besoin de 12 à 14h de lumière par jour ;une température appropriée: pendant la germination, la température idéale se situe entre 21°C et 24°C pour la plupart des légumes et entre 25°C et 30°C pour la famille des Solanacées (comme la tomate, le poivron, l’aubergine…). Quand et comment faire ses semis ? et aussi :

Quels legumes planter dans mini-potager Aménager un mini-potager dans votre jardin offre un double avantage : donner de la couleur à votre espace extérieur et manger sainement. Vous disposerez en effet de légumes frais et d’herbes aromatiques pour vos petits plats. Le choix des légumes dépend cependant de plusieurs paramètres, notamment l’emplacement de votre potager. Les légumes et leur emplacement Certains légumes comme les courgettes, les choux de Chine ou les poireaux perpétuels apprécient les endroits ensoleillés. Les bonnes périodes pour planter De février à octobre, vous pouvez planter toutes les variétés de salades. Sources : rustica.fr, gerbeaud.com, maison.com

Micro-jardin : la tendance de demain ? Le micro-jardin, comme son nom l’indique, est un tout petit jardin qui permet aux habitants, majoritairement issus des villes, de récolter chaque jour des légumes frais pour une consommation familiale. Et éventuellement, pour une vente des excédents au voisinage. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Dans la majorité des cas, le micro-jardin se conçoit hors sol. La technique est simple. Et cela, sur une table de culture construite à partir de bois de vieilles palettes ou dans de multiples autres types de récipients de récupération tels que vieux tiroirs, cuvettes émaillées chinées en brocantes, caisses à vin etc. A noter que les micro-jardins fonctionnent en cycle fermé, ce qui permet d’économiser l’eau. Le micro-jardin a de multiples avantages L’un des premiers atouts du micro-jardin est sa taille ! Il demande également moins d’efforts physiques et moins de temps pour son développement.

Le carré potager, nouvelle tendance des balcons ! - Aménagement du jardin par Jardindeco Les carrés potager sont devenus en peu de temps l'un des produits tendance en jardinage. Il n'est pas étonnant que celui-ci rencontre un succès car elle ouvre à tous la possibilité d'avoir un petit potager sur sa terrasse ou son balcon. Les carrés potager sont à la fois une possibilité de cultiver ses propres légumes, mais c'est aussi un élément de décoration très tendance. Existant en plusieurs tailles et hauteurs, il conviendra à la fois aux adultes mais aussi aux enfants découvrant la joie de cultiver leurs propres légumes, fruits et aromates. Facile d'utilisation et ludique, il permettra aux plus débutants de découvrir le jardinage, même s'ils vivent en ville et/ou en appartement. Pour les plus téméraires, de grands formats de carrés potager existent, les ouvrant vers plus de possibilités de plantations. N'hésitez plus et venez découvrir nos gammes de carrés potager qui vous conviendraient. Acheter sur Jardindeco

Aquaponie pratique Les 5 mois d'un mini-potager - Jardiner avec Jean-Paul Vous disposez de peu de terrain mais vous voulez céder à votre envie de petits légumes, que diriez-vous de 2 carrés faciles à gérer ? Comment procéder dès le mois de février ? Confectionnez 2 cadres avec des planches de bois longues d’environ 1,20 mètres et larges (hautes) de 20 centimètres. Pour tenir les angles, vous pouvez utiliser des cornières toutes simples.Disposez le tout, si possible, pas trop loin de la cuisine, pas trop loin d’un point d’eau.Utilisez la meilleure terre de votre jardin, votre compost, ou, à défaut du terreau de qualité. La terre va se « stabiliser » d’ici le mois de mars. Ces 2 cadres remplis de terre ou de terreau et posés à même le sol vont accueillir une foule de légumes. Quels légumes peut-on cultiver en mars ? Carré 1 Des radis à croquer bien vite: Choisissez un radis rond. Carré 2: Du mesclun, bien sûr! Quels légumes peut-on cultiver en avril ? Carré 2 Le mesclun commence à fournir une récolte. Quels légumes peut-on cultiver en mai ? Les radis ronds sont mangés.

Perma Locale Permaculture: Comment devenir autonome en restant chez vous avec la permaculture, c'est ce que je vous invite à découvrir à travers mes sites et ces vidéos. Je vous présente ici ma passion avec la permaculture et cette tendance à plus d'autonomie avec les techniques issues de l'éthique et des principes de la permaculture... Plus vous serez apte à combler vos besoins vous-même, plus vous serez libre! Et nos besoins sont très diversifiés, physiques ou émotionnels, mais ils peuvent être comblés sans toujours devoir dépendre d'une "source" extérieure. Au niveau matériel, avec la permaculture, nous pouvons bien étudier et préparer ce dont nous avons réellement besoin, d'abord apprendre à mieux gérer nos "énergies", éviter les pertes inutiles, et œuvrer pour produire ce dont nous avons besoin. Des légumes, des fruits, des fruits secs (nois, noisettes,...) C'était aussi l'occasion de réaliser une petite vidéo pour présenter cette chaîne Youtube PERMALOCALE, ses vidéos, leur but, etc.

Rungia klossi, la plante champignon Avec leurs « mois de l’innovation végétale », les jardineries Truffaut mettent en avant des variétés nouvelles ou originales de plantes, de fleurs ou de légumes obtenus par leurs horticulteurs et leurs pépiniéristes. C’est l’occasion de découvrir des nouvelles saveurs, d’autres couleurs ou des parfums inédits. En mai, vous trouvez l’étonnante plante champignon (Rungia klossii). J’ai reçu un pied de cette curiosité dénommée « plante champignon » non pour son aspect (assez proche d’un basilic en plus coriace), mais pour le goût inhabituel de ses feuilles. Son feuillage plus épais que celui d’un basilic à grandes feuilles est vert brillant, avec une texture croustillante, à la saveur de champignon frais. Rungia klossi pousse bien en pot, dans un bon terreau à exposition plutôt ombragée.

Related: