background preloader

Dyscalculie :

Dyscalculie :
Quelques éléments de réflexion sur la dyscalculie I] Le développement du calcul chez l’enfant : Les travaux de Piaget : Le modèle théorique sur la genèse du nombre chez l’enfant provient de Piaget : Pour Piaget, l'intelligence de l'enfant se développe selon différents stades. -Le premier, le stade "sensori-moteur", va de la naissance jusqu'à dix-huit mois ou deux ans : le bébé apprend à connaître le monde par les objets qu'il utilise. -Vers deux ans, l'enfant passe au stade "préopératoire" : il peut se représenter certains actes sans les accomplir ; c'est la période du jeu symbolique, qui correspond à l'acquisition du langage (voir La Représentation du monde chez l'enfant, 1926, et La Construction du réel chez l'enfant, 1937). -Vers sept ou huit ans, l'enfant entre dans la période des "opérations concrètes" : il se socialise, notamment sous l'influence de l'école. -Enfin, vers onze ou douze ans, il atteint le stade des "opérations formelles", celui de l'abstraction. Acquisitions ultérieures :

objectifs pédagogiques / taxonomie de Bloom / méthode SMART - FormaVox Une fois les besoins et attentes de formation analysés, définir vos objectifs pédagogiques constitue une étape fondamentale dans le développement de votre projet de formation. C’est le message que j’avais tenté de faire passer dans l’article de lundi : cette étape vous permet non seulement de baliser votre parcours, et aussi d’en faciliter l’évaluation. Toutefois il n’est pas toujours évident de définir facilement ses objectifs pédagogiques : quelles formulations utiliser ? faut-il nécessairement intégrer des verbes d’action ? comment vérifier que les objectifs soient effectivement opérationnels ? La bonne nouvelle, c’est qu’il existe 2 outils simples et géniaux qui, combinés, peuvent vous aider à réaliser cette étape les doigts dans le nez : il s’agit de la taxonomie de Bloom et de la méthode SMART. Je vous propose de passer ces 2 outils en revue ci-dessous : La taxonomie de Bloom pour définir vos objectifs pédagogiques… [table id=1 /] … et la méthode SMART pour les affiner ! Sources :

Ecole | Dyscalculies Comment reconnaitre un trouble d’acquisition des mathématiques ? Le comptage : Difficultés dans la maîtrise de la chaîne numérique verbale (omissions, inversions, mauvaise utilisation de cette chaîne numérique). Le dénombrement d’une collection : Erreur dans le pointage terme à terme : l’enfant n’établit pas de rapport entre ce qu’il pointe et le nombre qu’il prononce Répétition dans le comptageDifficultés d’acquisition de la notion de cardinalité (l’enfant n’a pas conscience que le dernier nombre d’une collection indique sa quantité). Le nombre : Difficultés au niveau du transcodage (72 écrit 6012)Difficultés pour écrire des nombres sous dictéeDifficultés dans l’acquisition du sens des nombres : l’enfant n’’utilise pas spontanément le nombre dans des activités de comptage d’une quantité par exemple. Les opérations et structuration spatiale : Mémoire : Difficultés dans l’acquisition des tables d’addition et de multiplicationDifficultés à mémoriser des faits arithmétiques Le temps : En classe :

Dyscalculie Nature des troubles spécifiques des activités numériques communément appelés dyscalculie. Ces troubles sont une altération de la capacité à comprendre et à utiliser les nombres. Ils affectent “les aspects procéduraux et conceptuels” du calcul et du comptage ainsi que la mémorisation des faits numériques. Ils s’associent souvent à d’autres troubles spécifiques. Manifestations • Difficulté à compter. • Difficulté à dénombrer. • Difficulté à reconnaître immédiatement les petites quantités. • Difficulté à connaître les systèmes numériques oraux et/ou arabe. • Difficulté à passer d’un code numérique à un autre. • Difficulté à manier la numération en base 10. • Difficulté à se représenter en analogique une quantité. • Difficulté à effectuer un calcul mental. • Difficulté à poser un calcul par écrit. • Difficulté à résoudre des problèmes. • Difficulté à apprendre des faits numériques comme une table de multiplication. • Difficulté à poser une opération.

Troubles des apprentissages : les troubles "dys" Dossier réalisé en collaboration avec le Dr Caroline Huron, laboratoire de Neuroimagerie cognitive U992 Inserm-CEA, avec le Dr Johannes Ziegler, laboratoire de Psychologie Cognitive, UMR7290 CNRS et avec le Pr Michel Habib, neurologue à l’hôpital La Timone à Marseille, centre de référence des troubles de l’apprentissage Résodys - Octobre 2014 © Fotolia Différents troubles de l’apprentissage se manifestent chez des enfants qui ont une intelligence et un comportement social normaux et qui ne présentent pas de problèmes sensoriels (vue, ouïe). Les troubles de l’apprentissage comprennent : Les troubles de la lecture (acquisition du langage écrit) : on parle de dyslexie Les troubles du développement moteur et de l’écriture : on parle de dyspraxie Les troubles des activités numériques : on parle de dyscalculie. Des troubles fréquemment associés Dans près de 40 % des cas, un enfant concerné par les troubles DYS présente plusieurs types de troubles des apprentissages. © Inserm, JF Demonet

S'imposer en classe peut-il s'apprendre ? L’autorité n’est ni naturelle ni uniquement statutaire. Elle peut s’acquérir en analysant les pratiques et les savoirs d’action que les enseignants mobilisent dans des situations critiques. On estime souvent que certaines personnes possèdent une autorité naturelle et d’autres ne l’ont pas. À l’inverse, on considère aussi que l’autorité pourrait découler directement du statut et de la position de pouvoir occupé. Ce sont là deux mythes profondément ancrés dans les esprits. Dans le domaine de l’éducation, on retrouve ces deux positions symétriques. Nous faisons l’hypothèse que l’autorité peut aussi s’apprendre, se développer, s’acquérir et se transmettre (1). Exercer une autorité éducative Francine enseigne en classe de CM1-CM2. Le samedi qui précède la rencontre sportive, en fin de matinée, Francine évoque la composition des équipes du relais. Analysons maintenant ce qui s’est passé dans cet épisode. L’appel à la raison et à la capacité de décision Passons maintenant au second exemple.

Dyscalculie, problème calcul et mathématiques | Évaluation, aide, enfant et parents La dyscalculie est un trouble persistant et spécifique de l’apprentissage du nombre et du calcul qui se caractérise par de grandes difficultés dans le domaine des mathématiques. Les enfants qui souffrent de ce trouble peinent à traiter les nombres (reconnaître et produire les chiffres, passer de l’oral à l’écrit, etc.), à mémoriser les tables (addition, soustraction, multiplication et division) et à calculer (difficultés à effectuer de simples opérations qu’ils peuvent confondre les unes avec les autres) et à comprendre ce qu’est un nombre (comprendre le lien entre le symbole et la quantité). Les manifestations Difficulté lors du dénombrement et utilisation fréquente des doigts ou autres objets pour compter;Difficulté à lire et à écrire des nombres (lire 26 pour 62, écrire 707 pour 77, lire 6 pour 9, etc.) L'évaluation du CENOP de la dyscalculie Évaluez votre enfant pour la dyscalculie Approche et traitements au CENOP Le petit Bruno et les chiffres… Lectures

La dyscalculie Ajouter aux Favorispar Nicole Lauzon, EAO et conseillère pédagogique de l’AOTA Description La dyscalculie est un trouble persistant et spécifique de l’apprentissage du nombre et du calcul qui se caractérise par de grandes difficultés dans le domaine des mathématiques. De manière générale, les enfants dyscalculiques ne parviennent pas à utiliser ou à reconnaître les chiffres, aussi bien pour réaliser des calculs simples que pour évaluer des distances proches. Dès le primaire, l’enfant dyscalculique aura du mal à compter le nombre d’objets posés devant lui. Le Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants (2011) partage des faits importants au sujet de la dyscalculie : La dyscalculie n’a rien à voir avec l’intelligence, la motivation de l’enfant ou les nombreux facteurs qui influencent l’apprentissage.Les enfants dyscalculiques n’arrivent pas aussi facilement que les autres enfants à se souvenir de simples faits arithmétiques (p.ex., la réponse à 5+3). Juliette, 8 ans

Excellente présentation sur la Dyspraxie – Dr Michèle Mazeau Dans cet excellent exposé, Dr Michèle Mazeau, explique pourquoi l’ignorance en matière de Dyspraxie peut amener à l’échec un enfant intelligent et verbalement excellent ! Dr Michèle Mazeau, revient sur la définition de la Dyspraxie : un trouble de l’apprentissage gestuel qui se manifeste chez l’enfant par des signes, qu’elle classe en signes positifs et signes négatifs. Cette distinction permet en particulier de se rendre compte des point forts sur lesquels il faut que parents et enseignants bâtissent l’avenir de l’enfant. Selon Dr Michèle Mazeau, la Dyspraxie est un trouble de l’apprentissage gestuel qui se manifeste chez l’enfant par des signes positifs ou négatifs. Après avoir expliqué les principales étapes du diagnostic, Dr Michèle Mazeau revient sur les conséquence de la Dyspraxie dans la vie scolaire (dysgraphie, écriture, lecture, numérisation, géométrie,..) et la vie quotidienne. Commentaires commentaires

Apprendre avec des tablettes tactiles, des TNI… - Retours d'expérimentations sur les tablettes tactiles À ce jour, l'introduction des tablettes tactiles dans l'écosystème scolaire a rendu possible la mise en place de nouvelles pratiques pédagogiques qui développent des modalités d'apprentissage plus collaboratives et permettent un meilleur accompagnement des élèves. Intégrées aux pratiques innovantes des professionnels de l'éducation, ces nouveaux supports permettent de mettre en œuvre des activités diversifiées, adaptables à des contextes d'apprentissage variés et aux besoins spécifiques de chaque apprenant. Le caractère individuel de ces objets connectés favorise un apprentissage stimulant l'autonomie et la créativité des élèves. Ces tablettes sont également conçues comme des outils de communication, favorisant les interactions en classe et le partage. Cette page propose donc, en tenant compte du suivi opéré jusqu'ici, un retour sur les potentialités pédagogiques et les questions pratiques qui demeurent à l'heure actuelle. Discours du Président de la République Quelques exemples: TraAMs

dyscalculie ATTENTION : Article non mis à jour pour la version 2 lien de téléchargement de la nouvelle version 2 : Une clé USB avec des logiciels libres pour apprendre et pour compenser les troubles La Framakey orientée "dys" est une compilation de logiciels libres à installer sur une clé USB pour les élèves et les collégiens présentant un trouble spécifique du développement (les troubles "dys" : dysphasies, dyspraxies, dyscalculies, dyslexies-dysorthographies et TDA/H). Ces logiciels sont dits "nomades", ce qui signifie que les logiciels fonctionnent uniquement depuis la clé USB sans rien installer sur l’ordinateur utilisé. Les logiciels ont été sélectionnés pour répondre aux besoins scolaires et permettre la compensation des troubles, notamment pour l’accès à l’écrit. Présentation Favoris Pour les favoris, nous avons proposé les principaux logiciels que nous utilisons en séance avec les patients. Accessoires Accessibilité Internet

NeuroScoop - Le site de la Neurologie Réaliser un livre numérique avec une tablette tactile Cette année le CDDP 92 collabore avec le CUBE, centre de création numérique, afin de vous proposer des ateliers variés. Claire Launey nous a ainsi présenté le 17 octobre comment réaliser un livre numérique avec une tablette tactile. 1/ Définition Le livre numérique porte différents noms : livre électronique, e-book, e-paper, il désigne un ouvrage contenu dans un fichier numérique que l’on lit sur un écran: un ordinateur, une tablette tactile, un téléphone, une liseuse... Le format le plus couramment utilisé pour les livres numériques est ePub mais on trouve aussi les formats PDF, HTML, TEXTE... La numérisation de livre est le commencement du livre numérique. La tablette numérique ou tablette tactile est un appareil multimédia fin, facilement transportable dont l’interface est un écran tactile, sur lequel on installe des applications que l'on télécharge. Aujourd’hui, avec le déploiement du système Androïd, arrivent de nouvelles tablettes. 2/ Exemple de projets réalisables en classe Dropbox

Portail Mobile - Accueil Mobile eNq1V9ty2jAQfc9XePyODWkKSceQaWnSMtNMaRKmfWOEvQZRITkriUu/vrJxEtMxaRARb3g1Zy/aPXsUXa4XzFsCSip4128FTd8DHouE8mnXH91fN879y95JNCdLUj3WCZrjzoXvxYxI2fVzczABwmXw6+bbZzAAgH7vxIvEZA6x2jmnFWXBVyJnNyTLz3jRUtDEW4CaiaTrZ1oVX71IKjRh9DKBirA+UTAVuInC8nP1SDxudTrN1vtO1RqFOe4rHFD5U+BvmZEYhiiWNIGk1ktKmAQrD+kqGRI1G/BU1CKHTwmEKYYkjjVQ1liICWV2DlePCdW6m4/PLAs1koDfCJ+6q1NfcAVrlZervlRFO1BmmcCwaCZH4eu8OiImrL7sKY5Hd1bACA93gEsGL9QloTJjZBPMZWbr44cG3NwVf2t90KR73KRNiIQRslrwmVLZhzBcrVbBjMiGJKYPAjMN5X2Htkk5bSgEKTQa3tiHPo8X8s2n2xAW5YlYyTfuXzMeBIkxAxpudjQksUYErpzy+XBnZThKhMoBv0bTXd/TlO5hWoXaDjyrXMQu8ms26l746izvwBoDQSSbHVxmmD7Y8oHvMeBTNTPL/xGp9GE6EdZdv/n0+eVbLA48VaH4Uzguw362ROE200M3FLpk977QXO1pWktup7Kv1mWrUpCOgidzsr6Fh0E97kdjNVGoRrPROmtftE/b7fN3p63zY1RCsQedjd5thXidOfm0XVcu1QLZs2pTtKONgvhqEc2+GZ8281/LjrerXVrrwXZD53d4j+bxwAz+P1XmmrHwsBLoybEQ2lKiOFn2pkBmcDVINbodvKhgjpaARn7vlYCHV9GgvTZwV4Wrf3QdnopRFHrCaEyUef+60kUuderWUIv75eredm89R+yMgvu7atGRn3JwyjfW2yo5Mwb/fbvl/X/Eri1ViaPi/BG8XtxuZ8JWO18dGOazHozCXJ32Tv4CPYUchA== lSlLFPyHOIFCiglH

innovation pédagogique - co-enseigner la négociation-vente en langue étrangère Les enseignantes ont aussi fait des choix sur les modalités pédagogiques de l'enseignement de la négociation, privilégiant le jeu de rôle. Sur des scénarios qui évoluent progressivement au fil des quatre heures, les élèves passent du rôle de vendeur à celui d'acheteur et d'observateur. Ainsi, pour travailler la prise de contact, en anglais, par exemple, la classe est organisée en triades sur quatre groupes : un vendeur, un acheteur et un observateur. Chaque groupe reçoit les fiches jeu de rôles (voir annexe). Après avoir décidé qui fait quoi pour commencer, les étudiants prennent cinq à dix minutes pour se mettre dans le rôle.

Related: