background preloader

Dyscalculie :

Dyscalculie :
Quelques éléments de réflexion sur la dyscalculie I] Le développement du calcul chez l’enfant : Les travaux de Piaget : Le modèle théorique sur la genèse du nombre chez l’enfant provient de Piaget : Pour Piaget, l'intelligence de l'enfant se développe selon différents stades. -Le premier, le stade "sensori-moteur", va de la naissance jusqu'à dix-huit mois ou deux ans : le bébé apprend à connaître le monde par les objets qu'il utilise. -Vers deux ans, l'enfant passe au stade "préopératoire" : il peut se représenter certains actes sans les accomplir ; c'est la période du jeu symbolique, qui correspond à l'acquisition du langage (voir La Représentation du monde chez l'enfant, 1926, et La Construction du réel chez l'enfant, 1937). -Vers sept ou huit ans, l'enfant entre dans la période des "opérations concrètes" : il se socialise, notamment sous l'influence de l'école. -Enfin, vers onze ou douze ans, il atteint le stade des "opérations formelles", celui de l'abstraction. Acquisitions ultérieures :

http://www.ac-grenoble.fr/rep.fontaine/stage/dyscalculie.htm

Related:  Formation de formateursDYSCALCULIEDys calculiecaropoitouDyscalculie

Des techniques pour apprendre à apprendre: Des méthodes pour développer ses capacités d'apprentissage S'investir dans un processus d’acquisition de savoirs n'est pas toujours aisé. Parfois, selon son histoire personnelle, il peut persister des blocages à l'apprentissage (échecs scolaires par exemple). Optimiser ses études nécessite une forte motivation à apprendre, de développer des capacités d’appropriation de connaissances, de méthode et d’organisation. De toute manière, s'engager dans un cursus d’enseignement nécessite de se « remettre dans le bain ». D’autant plus, que très souvent, on n’a jamais vraiment appris à apprendre.

Dyscalculie Nature des troubles spécifiques des activités numériques communément appelés dyscalculie. Ces troubles sont une altération de la capacité à comprendre et à utiliser les nombres. Ils affectent “les aspects procéduraux et conceptuels” du calcul et du comptage ainsi que la mémorisation des faits numériques. Ils s’associent souvent à d’autres troubles spécifiques. Former des formateurs pour mieux accompagner les enseignants à faire réussir les élèves : quatre propositions De la formation, de la formation, ont réclamé les enseignants s'exprimant lors des Assises de l'Education Prioritaire. Mais comment ? Patrick Picard, Centre Alain-Savary Parmi les constats massivement partagés dans les remontées des Assises, la demande de formation continue, souvent pluri-adressée : formation à la relation aux parents, aux difficultés des élèves, aux dys, à la gestion de classe, au travail d’équipe, à la liaison interdegrés, aux éducations à, au partenariat… En filigrane, sans doute une croyance selon laquelle il faudrait préalablement « former à » pour que le travail soit ensuite plus efficace. Autre constat, la difficulté des équipes à arbitrer devant les priorités, notamment face aux multiples missions requises de l’Ecole (transmission de la culture et des savoirs, outillage cognitif et langagier des élèves, développement de l’estime de soi) Mais quels formateurs pour accompagner les équipes ?

Dyscalculies Comment reconnaitre un trouble d’acquisition des mathématiques ? Le comptage : Difficultés dans la maîtrise de la chaîne numérique verbale (omissions, inversions, mauvaise utilisation de cette chaîne numérique). Le dénombrement d’une collection : Erreur dans le pointage terme à terme : l’enfant n’établit pas de rapport entre ce qu’il pointe et le nombre qu’il prononce Répétition dans le comptageDifficultés d’acquisition de la notion de cardinalité (l’enfant n’a pas conscience que le dernier nombre d’une collection indique sa quantité). Le nombre :

Plan d'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école L'évaluation par l'inspection générale de l'éducation nationale du programme pionnier, les "ABCD de l'égalité", mis en place dans 10 académies en 2013-2014 a été remise au ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Elle préconise non seulement de ne pas renoncer mais d'amplifier l'action pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'école parce que l'égalité est une valeur essentielle de la République. Cette évaluation est globalement positive. Les formations à l'égalité dispensées aux enseignants sont un point fort et un levier de progrès : elles ont donné satisfaction et permettent aux enseignants de prendre conscience de leurs gestes professionnels et de modifier leurs pratiques professionnelles pour donner les mêmes droits, les mêmes chances, aux filles et aux garçons, de réussir à l'école. 1. La formation à l'égalité filles-garçons pour les enseignants et cadres de l'éducation nationale sera généralisée

Dyscalculie Lorsqu’on aborde les mathématiques avec les parents, ils font souvent une remarque comme quoi « C’est tellement compliqué les maths! ». Et ils ont en partie raison. Pour réussir en mathématiques, il faut savoir compter, calculer, mesurer, comparer, raisonner, expliquer, déduire, intégrer,… Plusieurs enfants, dans leur carrière d’élève puis d’étudiant, auront un jour ou l’autre des difficultés avec un aspect des mathématiques. Pour d’autres, dès le début de leurs apprentissages, ils auront du mal à saisir le sens du nombre.

Aussi / Ainsi : différence et construction Aussi et ainsi ont des sens distincts mais peuvent se trouver parfois en concurrence. Quand aussi ou ainsi est placé en début de phrase, l’inversion du sujet et du verbe implique l’absence de virgule après aussi ou ainsi... et réciproquement : ainsi voulait-il... aussi pensait-il... ainsi, il voulait... aussi, il voulait...

La dyscalculie Ajouter aux Favorispar Nicole Lauzon, EAO et conseillère pédagogique de l’AOTA Description La dyscalculie est un trouble persistant et spécifique de l’apprentissage du nombre et du calcul qui se caractérise par de grandes difficultés dans le domaine des mathématiques.

Les 100 outils les plus utilisés en formation Depuis 2007, le Center for Learning & Performance Technologies édite chaque année le classement des 100 outils les plus utilisés en formation (initiale ou continue) par le biais d’un sondage auprès de 500 professionnels dans 48 pays différents. Cette année encore, et pour la 5ème année consécutive, Twitter domine ce classement. Identifions pour cette année les coups de cœur par catégorie qui apportent une valeur ajoutée indéniable. Catégorie : créer, développer, partager vos présentations / documents de formation Google Drive : anciennement Google Docs, la suite Office de Google propose ces outils avec l’avantage du Cloud ; autrement dit, accéder à vos documents/présentations depuis le web depuis n’importe quel périphérique.

Mémorisation Ce travail a été réalisé et mis en œuvre dans le cadre de l’accompagnement personnalisé en seconde. 1- Modalités d’application Ce travail s’est déroulé dans le cadre des Heures d’Accompagnement Personnalisé (AP) de seconde, première et terminale selon les modalités suivantes : Travail en demi groupe classe ; 1 heure professeur par semaine ; Minimum 1 heure quinzaine pour les élèves ; iPad et enseignement : retour d’expérience Adopter une (nouvelle) technologie, c’est la savoir validée par ses pairs. Les tablettes numériques connaissent un essor au sein des universités et demeurent pourtant encore peu utilisées. Cet article traite de l’usage de l’iPad, en tant qu’enseignant universitaire et constitue un retour d’expérience qui, je l’espère, éclairera les lecteurs universitaires et non-universitaires. Je suis le premier enseignant de mon U.F.R. (et probablement l’un des premiers enseignants de l’université) à l’utiliser intensivement pour mes cours.

Dyscalculie La dyscalculie est une faiblesse dans l'apprentissage des opérations de calcul , une difficulté d'orientation dans le domaine des chiffres et/ou de la compréhension mathématique. On parle aussi de troubles de l'apprentissage en mathématiques . Les personnes atteintes de dyscalculie sont souvent sous-estimées dans leurs possibilités intellectuelles. Il s'agit donc de veiller tout particulièrement à ce qu'elles puissent accomplir une formation professionnelle qui corresponde à leurs capacités et à leurs aptitudes et ne les stimule ni trop ni trop peu. Quelle est l'origine de la dyscalculie ? Elles sont nombreuses : Un langage insuffisant pour comprendre les concepts mathématiques, une mauvaise discrimination spatiale, une mauvaise mémoire numérique et un manque de maturation sont à prendre en considération pour les origines de la dyscalculie en rapport avec les aptitudes mentales de l'enfant.

Accédez à distance à votre PC avec un iPad 01Business le 06/06/13 à 00h00 Par Yannick Delsahut, fondateur de Goldstark et formateur chez Orsys. Avec un iPad en main au cours d'une réunion, vous pouvez utiliser le PC resté sur votre bureau comme si vous lui faisiez face. Dyscalculie, problème calcul et mathématiques La dyscalculie est un trouble persistant et spécifique de l’apprentissage du nombre et du calcul qui se caractérise par de grandes difficultés dans le domaine des mathématiques. Les enfants qui souffrent de ce trouble peinent à traiter les nombres (reconnaître et produire les chiffres, passer de l’oral à l’écrit, etc.), à mémoriser les tables (addition, soustraction, multiplication et division) et à calculer (difficultés à effectuer de simples opérations qu’ils peuvent confondre les unes avec les autres) et à comprendre ce qu’est un nombre (comprendre le lien entre le symbole et la quantité). Les manifestations Difficulté lors du dénombrement et utilisation fréquente des doigts ou autres objets pour compter;Difficulté à lire et à écrire des nombres (lire 26 pour 62, écrire 707 pour 77, lire 6 pour 9, etc.)

Related:  DYSCALCULIE