background preloader

Contrat de génération

Contrat de génération
Donner leur place à tous les âges dans l’entreprise 3 objectifs majeurs : L’emploi des jeunes en CDI, Le maintien dans l’emploi ou le recrutement des seniors, La transmission des compétences et des savoir-faire, Pour quels employeurs ? Tous les employeurs de droit privé (entreprises, établissements publics industriels et commerciaux de 300 salariés et plus). Mais le contrat de génération est adapté à chaque taille d’entreprise. Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n’ont pas toutes les mêmes leviers en matière d’emploi, ni les mêmes capacités de négociation. Entreprises de moins de 300 salariés Bénéficiez d’une aide de 4000€ par an et d’un appui conseil. Nouveau : en cas de double recrutement d’un jeune et d’un senior, l’aide est portée à 8000 euros par an. Entreprises de 300 salariés et plus Négociez un accord Contrat de génération ou élaborez un plan d’action. Pourquoi le contrat de génération ? Vous êtes un senior âgé de 57 ans ou plus ? Related:  Chapitre 7 Les besoins en compétence de l'organisationQG n°5 : Comment définir les besoins en compétences de l’organisFormation & Emploi

GPEC Faire de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences signifie, d'une part, pour les ressources humaines de maîtriser les évolutions de l'emploi et d'autre part, de permettre à chaque salarié d’élaborer et de mettre en œuvre un projet d'évolution. Détecter les métiers stratégiques ou sensibles et anticiper les besoins en compétences sont des éléments indispensables au maintien de la compétitivité des entreprises et au développement de l’employabilité des salariés. C’est pour cela que le législateur a choisi de statuer et d’inciter les entreprises à se lancer dans une démarche de GPEC, avec l’obligation d’ouvrir des négociations pour les entreprises de plus de 300 salariés. Ce dossier vous propose de mieux identifier les différents enjeux d’un dispositif de GPEC et d’en comprendre les principes clés. Découvrez également les principales étapes d’une démarche de GPEC, de sa négociation, à sa mise en œuvre et son suivi.

Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) : quand les RH deviennent stratégiques Si la prise en compte de l’évolution des technologies est intégrée presque intuitivement aux stratégies d’entreprises, une vision réellement prospective des compétences fait encore souvent défaut. La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est l’inconnue qui permet de résoudre l’équation entre prévision RH et grandes orientations stratégiques. Certaines entreprises ont le défaut de se focaliser exclusivement sur les innovations techniques, en oubliant que l’efficacité économique repose avant tout sur le fait de disposer de la bonne personne, au bon moment (ou au bon endroit) avec les bons outils. A trop s’intéresser à l’efficacité de l’outil, certaines entreprises oublient qu’il ne sert à rien sans un homme ou une femme qui le connait, le comprend et le maitrise. Quand la gestion des ressources humaines devient stratégie La gestion des compétences est une dimension essentielle de la GRH. Un bénéfice net pour les entreprises qui la pratiquent

Les contrats de génération ne décollent toujours pas Moins de 20.000 demandes d'aide relative à un contrat de génération ont été déposées en 2013, alors que le gouvernement tablait sur 75.000 contrats signés cette année-là. Seul un jeune embauché sur cinq était au chômage avant de signer ce contrat. Le contrat de génération peine à séduire les entreprises. En 2013 comme en 2014, un peu moins de 20.000 demandes d'aide correspondant à la signature d'un contrat de ce type, liant l'embauche d'un jeune en CDI au maintien dans l'emploi d'un senior de plus 57 ans, ont été été déposées au ministère du travail, selon une étude publiée ce lundi. Très loin de l'objectif inital du gouvernement, qui espérait signer 75.000 contrats de génération rien qu'en 2013, et même 500.000 sur le quinquennat. L'étude du ministère du Travail livre par ailleurs plus de détails sur le profil des salariés bénéficiaires du contrat de génération et de leur entreprise. Cette répartition sectorielle explique le profil des jeunes bénéficiaires.

Contrat de génération : mode d'emploi Le contrat de génération est "une belle idée", selon François Hollande. Reste à voir si cette promesse de campagne, qui arrive ce mardi 15 janvier devant l'Assemblée nationale, portera ses fruits. Le principe : la solidarité entre générations Le constat social est simple : les jeunes sont les premières victimes du chômage. Avec un taux de 24% pour les moins de 26 ans, ils sont souvent contraints d'accepter des contrats précaires. A cela s'ajoute une analyse économique consensuelle : pour redresser ses déficits publics, de commerce extérieur, d'emplois et de compétitivité, la France doit travailler plus. François Hollande propose donc un contrat destiné à inciter les entreprises à la fois à l'embauche des jeunes et au maintien des seniors. Le dispositif : le bâton et la carotte Les modalités du dispositif ont été discutées avec les organisations patronales et syndicales. Une mise en oeuvre rapide Le dispositif comporte un calendrier contraignant. Quelles contreparties ? Combien ça coûte ?

2.4- Outils & moyens de la GPEC : comment faire évoluer mes collaborateurs ? En quoi consiste la GPEC ? est un outil des ressources humaines ayant pour objet la gestion préventive de l’emploi. Elle consiste à anticiper les mutations de l’entreprise pour en gérer les conséquences en matière de ressources humaines par le biais d’actions, actions de formation notamment. doit permettre d’ajuster les compétences des salariés à leur poste de travail. les aptitudes et les capacités professionnelles requises ;l’implication dans le travail : conscience professionnelle (rigueur, respect des délais, responsabilité…), régularité dans l’effort (ponctualité…), disponibilité et adhésion aux valeurs de l’entreprise ;la prise en compte de la dimension collective du travail : capacité relationnelle, esprit d’équipe, leadership…,l’affrontement de situations difficiles : adaptabilité, initiative, créativité, esprit d’analyse, flexibilité… Quels sont les outils de la GPEC permettant d'identifier les compétences et les emplois à faire évoluer ? Ces outils sont au nombre de trois :

GPEC : la mobilité interne favorise la fidélisation des talents Crédits photo : Shutterstock.com Concrètement, quels sont les avantages de la mobilité interne ? « La mobilité coûte moins cher, évite les plans de recrutements (onéreux) à l'extérieur, permet de travailler avec des personnes qui connaissent déjà l'entreprise... Cela crée du lien social puisque, en évoluant d'un service à l'autre, d'une entité à l'autre, les employés se connaissent entre eux, nouent un véritable réseau interne. Créer des équipes pluridisciplinaires, mélanger les profils et les métiers, favorise la cohésion et la créativité. Quelles sont les conditions sine qua non à la mobilité ? Christophe Bergeon, vice-président et general manager EMEA chez Technomedia. « La mobilité interne n'est possible que si l'entreprise adopte une totale transparence. Quels sont les outils et les bonnes pratiques pour favoriser la transparence et, ainsi, la mobilité ? « Il faut mettre en place une politique d'entreprise globale et coordonner les politiques RH. Les 4 clés de la mobilité interne

Formation en entreprise : Quels seront les impacts? Cela ne fait plus de doute, la formation en entreprise est un investissement bénéfique pour une organisation. Elle fait d’ailleurs partie des éléments qui contribuent au succès d’une entreprise. Mais tout bien considéré, qu’est-ce que la formation en entreprise et surtout, quels en seraient les effets sur votre organisation? Voici quelques éléments clés afin d’y voir plus clair et qui sait, même convaincre les plus sceptiques d’adopter cette pratique organisationnelle. La formation en entreprise est l’ensemble des mesures privilégiées par une organisation qui permet aux employés de peaufiner certaines compétences et d’en développer de nouvelles. La formation peut se décliner sous diverses formes, par exemple sur les lieux de travail, en séminaire extérieur ou encore en ligne. Une entreprise encore plus compétitive Une main-d’œuvre qualifiée constitue un facteur important de succès d’une entreprise. L’atteinte des objectifs organisationnels Augmenter la production?

TECHNICIEN / TECHNICIENNE DE LA VENTE PAR CORRESPONDANCE - Rome fiche metier 14232 Les fiches métiers / Vente / ROME 14232 / Définition de l'emploi/métier : Exerce dans une entreprise ayant une activité de vente à distance (vente par correspondance : VPC).Participe aux achats, assure le traitement des commandes et le service après-vente, à partir d'une connaissance de l'environnement légal et de la clientèle. Prend part à l'élaboration et à la diffusion du catalogue. Peut être en contact direct avec la clientèle en cas d'activité en antenne décentralisée (point catalogue). Conditions générales d'exercice de l'emploi/métier : L'emploi/métier nécessite l'utilisation intensive d'outils informatiques, télématiques et téléphoniques. Formation et expérience :

2.3- La gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) : domaines d'application Qu'est ce que la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) ? La GPEC est une démarche d’anticipation et d’adaptation des emplois et des compétences d’une entreprise destinée à accompagner au mieux son développement économique. En conséquence, cette démarche prend en compte les transformations du marché et de l’environnement de l’entreprise et se fonde sur des scenarii d’évolution de sa stratégie. Ces actions peuvent être individuelles comme collectives. sociaux : départs en retraite, pénurie de main-d’œuvre, organisation du travail, etc. Dans cette démarche, il faut donc : dresser l’état des lieux des emplois et des qualifications ;analyser les perspectives d’évolution de l’entreprise et identifier ses besoins, etc. Quand la négociation sur la GPEC doit-elle avoir lieu ? Le code du travail impose en effet aux entreprises une obligation de négocier la GPEC tous les 3 ans avec les partenaires sociaux. Non. Au cours de la négociation sur la GPEC, doivent être abordés :: Non.

Related: