background preloader

Don Miguel Ruiz - les 4 accords tolteques

Don Miguel Ruiz - les 4 accords tolteques
Related:  johannefaust

LES 5 BLESSURES D'ÂME ou EXISTENTIELLES (description - masque utilisé -clés de guérison) - VOUS RE-CONNAISSEZ VOUS ? Voici donc ici l'analyse à laquelle chacun de vous pourra s'identifier, découvrir le masque employé pour "éviter" la souffrance mais surtout à la place, pouvoir entrevoir un chemin de guérison avec quelques clés qui vous sont proposées. Chaque individu a des blessures profondes qu'il tente de masquer l'empêchant toutefois d'être lui même. Ces marques se sont inscrites dès la plus tendre enfance pour se perpétuer à l'adolescence et l'âge adulte. Voici donc les 5 grands coupables de nos maux à identifier et à combattre pour atteindre la délivrance (Le Masque du fuyant) : La personne qui en souffre se sent rejetée au plus profond de son être et surtout dans son droit d'exister, elle concerne souvent l’enfant non désiré et rejeté par un parent. Pour se protéger l'individu en question se dote d'un masque de FUYANT pensant que s'il fuit les situations de REJET, il ne souffrira pas. Cette peur du rejet ainsi nourrie finira toujours par se concrétiser sans discontinuer. 2) La voie de la guérison :

Ennéagramme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’ennéagramme est, à l'origine, une figure ésotérique (le mot a été construit avec la racine grecque ennea qui signifie neuf et gramma dont le sens est figure) utilisée et probablement conçue par Georges Gurdjieff. L'ennéagramme, dans des conceptions dérivées, s'est diffusé comme une méthode de développement personnel (alors appelé « ennéagramme des neuf types de personnalité ») au travers de divers auteurs à partir des années 1970 aux États-Unis dans le courant de la psychologie humaniste. Cette méthode est aujourd'hui également utilisée dans le domaine du management, et fait l'objet de nombreux séminaires, livres, magazines et DVD[1],[2]. Origine de l'ennéagramme[modifier | modifier le code] L'origine de l'ennéagramme reste floue et diverses thèses plus ou moins étayées ont vu le jour à ce sujet. Selon Laleh Bakhtiar (en), historienne de l'Islam, l'ennéagramme trouverait son origine dans le soufisme. L'ennéagramme est constitué de :

L'empathie, source essentielle de résilience Comment se reconstruire lorsque l’existence a été fracassée par un drame ? L’affection et l’empathie, le soutien de personnes bienveillantes sont une source majeure de résilience. Deuils, maltraitance, abandon... Diverses études ont montré que le « soutien social » joue un rôle essentiel de « tampon », limitant l’impact de l’événement traumatisant sur la victime. Une personne a joué un rôle essentiel pour cette enfant : sa deuxième maîtresse d’école primaire. Dans une étude auprès de jeunes adultes placés dans leur enfance, Marthe Coppel et Annick Camille Dumaret, respectivement psychiatre et psychologue, montrent le rôle positif que peuvent jouer les familles d’accueil lorsque les enfants qui y ont grandi ont le sentiment de faire partie de la famille. En cas de deuil… Ce besoin d’être soutenu est particulièrement fort chez ceux qui ont perdu un enfant, ou leur jeune époux ou épouse. Comment aider à se reconstruire ? D’autre part, il faut se garder de vouloir trop aider. Jacques Lecomte

Qu’est-ce que l’ennéagramme ? | Ennéapédia Depuis le premier ouvrage paru en 1984, la littérature sur l’ennéagramme ne cesse de croître. Il existe à ce jour une large communauté internationale s'intéressant à cet outil de compréhension de l'être humain et de ses interactions aux autres. Dans le monde entier des coachs, des thérapeutes, des consultants qui conseillent de grandes entreprises se sont formés à l’approche. Pourquoi cet engouement ? Il décrit neuf visions différentes du monde, et en conséquence neuf manières très différentes d'interagir avec celui-ci. L'ennéagramme met en lumière ces limites inconscientes qui vont générer des peurs irrationnelles enfouies et une « compulsion », une volonté farouche d'éviter à tout prix ce dont on a peur. Si on énumère rapidement les différents mécanismes, on obtient : En soi, cette connaissance serait déjà suffisante pour améliorer considérablement sa manière de communiquer avec chacun en connaissant sa vision du monde, son mode de discours, ses leviers de motivation.

Burn out : les douze signes qui doivent vous alerter Rares sont ceux qui ne se sont pas sentis un jour épuisés à la fin de leur journée de travail. Ou stressés le matin, à l'idée d'en affronter une nouvelle. Parfois, les vacances sont attendues avec une telle impatience que l'individu s'interroge : suis-je en train de faire un burn out ? A partir de l'une de ces études, réalisée par la psychiatre française Marie-Pierre Guiho-Bailly, et à l'occasion de la diffusion, mardi 16 février sur France 2, d'un documentaire consacré au burn out, francetv info a listé les douze signes qui précèdent l'effondrement physique et psychique propre à un burn out. Pour savoir si vous êtes atteint par ce syndrome des temps modernes, répondez par "OUI" ou par "NON" à chaque phrase. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Si vous répondez "OUI" aux cinq premiers signes Ne passez pas votre chemin. Pour évaluer plus précisément votre degré d'usure, vous pouvez effectuer ce test en ligne. Si vous répondez "OUI" jusqu'au dixième signe

Portail:Psychologie Les travaux de la Salpêtrière introduisent également une nouvelle vision des phénomènes hystériques. Charcot ne considère plus les malades hystériques comme des simulatrices et découvre, à la surprise générale, que l'hystérie n'est pas le privilège des femmes. Enfin, Charcot rattache l'hystérie aux phénomènes de paralysies post-traumatiques, établissant les bases d'une théorie du traumatisme psychique. Au terme des polémiques qui l'opposent à Hippolyte Bernheim et aux autres membres de l'École de Nancy, Charcot est accusé d'avoir opéré à la manière d'un montreur de foire, dressant ses patientes aux comportements théâtraux qu'il rapporte à l'hypnose. Après sa mort en 1893, la pratique de l'hypnotisme décline dans les milieux médicaux et se voit frappée d'interdit par les fondateurs de la psychologie expérimentale et de la psychanalyse.

Le bonheur, un idéal qui rend malheureux? FIGAROVOX/ENTRETIEN - Le philosophe allemand Wilhelm Schmid vient de publier un essai intitulé Le Bonheur. Alors que le sujet de philosophie proposé aux élèves de terminale S est «Vivons-nous pour être heureux ?», FigaroVox lui a demandé sa définition du bonheur. Wilhelm Schmid vit à Berlin et enseigne la philosophie à l'université d'Erfurt. FigaroVox. - Votre livre s'intitule Le Bonheur. Wilhelm Schmid. - Il existe trois types de bonheur. Un deuxième type de bonheur a toutefois une signification encore supérieure pour l'homme moderne: le bonheur du bien-être. Mais seul l'art de vivre philosophique est capable d'éviter à un homme de résumer toute sa vie à un unique bonheur de bien-être. Un indice du bonheur national brut a été créé par l'ONU. Le bonheur ne peut évidemment pas se mesurer de manière générale, d'autant plus qu'il est très subjectif et que ses représentations varient selon les cultures. Dès le Ier siècle après J. Oui, on peut effectivement parler de tyrannie du bonheur.

Bonheur et malheur, unis dans la résilience On parle du bonheur à toutes les sauces, les magazines féminins et masculins en font même leur fond de commerce. Aujourd’hui il faut être heureux ! C’est presque le challenge de chacun. Le bonheur, un bien de consommation ? Vouloir être heureux c’est finalement un idéal assez récent. Pour être heureux soyons malheureux ? Sous cette question un peu provocatrice, on s’aperçoit vite qu’effectivement, le bonheur n’existe que parce-qu’il forme un couple opposé mais indissociable avec le malheur. Et la résilience ? Boris Cyrulnik est un enfant qui a vécu l’expérience traumatisante de la guerre. Tuteur de résilience : pour quoi faire ? On peut tous devenir «résilients» ? N’est pas résilient qui veut !

Du bonheur en situation de malheur ? Lorsqu'une personne est touchée par un malheur, c'est tout son être, toute sa personne, son corps, ses pensées, son environnement qui sont touchés, affaiblis. Quelle est alors la part que l' ‘autre’ peut prendre pour l'aider à sortir du néant dans lequel elle se trouve ? L’auteur, dans son mémoire de Duheps, explore la signification de ce temps de passage ‘entre malheur et vie meilleure’, ce qui est du domaine de la personne et ce qui est collectif. Tout d’abord ce fut un retour sur mon histoire de vie, mon enfance, mes voisins du bidonville d'à côté, dont le souvenir imprégné en moi est celui de personnes vivant des situations de grande pauvreté et violence, et de mères que je voyais souvent pleurer. Malgré tout cela, nous avons vécu heureux en famille, une famille nombreuse, des parents patients, une vie simple, beaucoup d’humour et de chansons. Les mots « bonheur » ou « malheur » sont des mots dont des siècles d’histoires humaines, des milliards de personnes ont recherché le sens.

Related: