background preloader

Questions techniques.

Questions techniques.
Étendre l’offre de service de la médiathèque ; changer l’image des bibliothèques vieilles, poussiéreuses avec des rayonnages interminables de bouquins ; être plus proches des pratiques numériques actuelles ; lutter contre la fracture numérique ; joueur notre rôle de lieu de découverte / diffusion de la culture (via de nouveaux outils) ... Pour qui ? A mon sens pour tous les publics. Mais suivant le choix du contenu proposé cela peut-être à destination des étudiants, des personnes en recherche d'emploi etc. Avec quel contenu ? Deux possibilités : - Proposer seulement les applications installées par défaut - Proposer une sélection d’applications organisées en écrans thématiques (ex : apprendre, lire, s’informer, se détendre, utilitaires). + Proposer à l’usager d’installer les applications de son choix. Question bonus : Comment acheter des applications payantes ? - iTunes : cartes prépayées iTunes. Quel matériel acheter ? Seconde chose, statuer sur le système d'exploitation : iOS ou android ?

Faut-il collectionner des livres numériques dans les bibliothèques ? J’ai récemment publié un article dans lequel je soulignais un certain nombre de points soulevés par le Rapport Lescure à propos du livre numérique en bibliothèque. Alexandre Lemaire, de la Communauté Française de Belgique en commentaire puis dans un article publié sur Actualitté s’interroge au sujet du contrôle d’accès à l’abonnement qu’il assimile à à modèle d’achat par abonnement. Sa prise de position me permet non pas d’entrer dans une vaine polémique, mais de poser avec lui une question importante : faut-il collectionner des livres numériques dans les bibliothèques ? Avant de répondre à la question, encore faut-il préciser quelques notions. Le texte publié par CAREL est une avancée timide vers une position plus respectueuse de la qualité de l’expérience utilisateur du livre numérique dans les bibliothèques, mais cela est loin d’être suffisant. D’une part, il faut faire une différence fondamentale entre les modèles d’achat et les modèles d’accès. A. (A. Sur le même thème

Tutoriel : Comment mettre son iPhone en mode DFU et faire un Downgrade du firmware Dans ce tutoriel, nous allons voir comment mettre son iPhone en mode DFU, ce qui permet la reconnaissance par iTunes ou les logiciels de jailbreak tels que QuickPwn /Sn0wBreeze/PwnageTool, etc. Cela va nous permettre par exemple de récupérer un iPhone bloqué ou de Downgrade le Firmware ;-) 1. Mettre l’iPhone en mode DFU : Étape 1 : Éteindre son iPhone : restez appuyé sur le bouton POWER pendant environ 4 secondes et faites glisser le slide sur « Éteindre » Étape 2 : Maintenant, appuyez pendant 10 secondes sur les boutons « Home » et « Power » simultanément.Au bout de 10 secondes, relâchez le bouton « Power », tout en gardant le bouton « Home » pressé Voici un résumé en image : L’iPhone affichera alors un écran totalement noir. Attention !! Vidéo démonstrative : Astuce pour quitter le mode DFU : 2. Pour cette deuxieme phase, nous utiliserons le logiciel Redsn0w (n’hésitez pas à vérifier sur notre site s’il n’existe pas une version plus récente) : Cliquez ensuite sur le bouton : Even More.

L’Ipad en public … en toute sécurité ! L’ipad, de par son format portable et son écran tactile, est une plateforme de choix pour livrer de l’information, mettre à disposition du public des enquêtes interactives ou encore comme outils marketing lors de congrès. La société générale va, par exemple, utiliser la tablette d’Apple pour permettre à ses clients de remplir des enquêtes de satisfaction. Les tablettes seront déployées comme des bornes interactives, scellées dans un dispositif de PLV (publicité sur le lieu de vente). D’autre part, un espace tablettes numériques a été créé à l’espace numérique pédagogique de la médiathèque du CDDP92. Un autre exemple que je connais mieux puisqu’il s’applique sur mon lieu de travail, à la médiathèque du Bois Fleuri à Lormont. Cependant, la première difficulté rencontré lorsque l’on souhaite partager l’Ipad est la convoitise engendrée par ces jolis gadgets numériques. Il peut être une bonne solution si la zone d’utilisation est facilement visible.

Tablette [modifier] Matériel(s)& applications Ces dernières années l’usage de la tablette au sein de la population rencontre un vif intérêt dû notamment à des évolutions technologiques majeures (mobilité, wifi, haut débit, écrans tactiles et multitouch). Il n'existe pas d'offres spécifiques pour les bibliothèques et chaque bibliothèque doit alors expérimenter autour du service qu'il imagine mettre en place. Les ebooks ne sont pas forcément spécifiques aux tablettes, voir la page Livre numérique pour des informations générales sur le sujet. [modifier] Équipement Il y a plusieurs types de tablettes. Pour avoir un panorama complet sur les tablettes Pour avoir un panorama complet sur les liseuses Les tablettes sont issues des tables multitouch dont on doit l'invention et la paternité à l'université de Pompeu à Barcelone en 2005. [modifier] Android et Google Play [modifier] Usages

Je ne sais pas quoi lire : nouveau service des médiathèques de Lorient J'ai écrit ce blog entre 2005 et 2018, de nombreux billets peuvent vous intéresser. Désormais je m'occupe de Design des politiques publiques. Retrouvez-moi sur mon nouveau blog ! Symbioses Citoyennes J’ai récemment découvert un nouveau service proposé par le réseau des Médiathèques de Lorient. Je trouve la réalisation graphique particulièrement réussie. Voici deux exemples de réponses personnalisées qui m’ont été envoyés par Magali Haettiger par courriel pour ce billet de blog : Comment est née l’idée de ce service? Cette expérience s’inscrit dans le projet de création d’un nouveau portail Web pour le réseau des médiathèques de Lorient ainsi que dans le projet d’établissement. Comment définir une envie? Comment s’organisent les bibliothécaires pour répondre? Les bibliothécaires qui répondent travaillent au sein du réseau des médiathèques de Lorient (en tout trois médiathèques et un bibliobus). Non. Pourquoi avoir choisi de proposer une réponse en 72h?

iOS : comment modifier la langue lorsque votre appareil est configuré dans une langue que vous ne comprenez pas - Assistance Apple Découvrez comment modifier les réglages relatifs à la langue sur votre iPhone, iPad ou iPod touch, si ceux-ci ne sont pas correctement configurés ou si vous avez accidentellement configuré votre appareil dans une langue que vous ne comprenez pas. Sur l’écran d’accueil, touchez l’icône représentant un engrenage. Lorsque l’écran illustré sur l’image ci-dessous apparaît, touchez la section contenant une icône d’engrenage similaire. iOS 7 : localisez le cinquième groupe de réglages, qui propose trois options. Touchez la dernière de ces options. iOS 6 et version antérieure : localisez le sixième groupe de réglages, qui propose quatre options. Sur l’écran suivant, touchez la première option. Après quelques secondes, l’écran d’accueil devrait à nouveau s’afficher sur votre iPhone, iPad ou iPod touch, et votre appareil devrait être configuré dans la langue que vous avez sélectionnée. Dernière modification:

Réflexion sur les tablettes en bibliothèques J’ai eu l’occasion d’intervenir ou de discuter à plusieurs reprises des tablettes en bibliothèques. On se rend compte que certaines questions reviennent assez régulièrement chez les collègues qui souhaitent mettre en place ce service. J’aimerais apporter quelques éléments de réponses qui, je l’espère, aideront celles et ceux qui veulent franchir le pas et proposer des ardoises numériques à leurs publics. Evidemment, les réponses reposent sur mon expérience et sur ma conception de ce service. Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord. 1) Le matériel : Apple ou Android ? 2) Accès libre/prêt : La question de la forme de la mise à disposition est inhérente aux tablettes. 3) J’achète comment les applis pour mes tablettes ? Si je suis sous iOS, je passe par l’AppStore. a) Je pique celle d’un lecteur. b) Si la bibliothèque n’a pas de CB. 4) Les tablettes ne sont pas utilisées : Il peut arriver que les tablettes ne rencontrent pas le succès escompté. 5) Autoriser ou non le téléchargement d’applis ?

liseuses Retours d'expériences sur les liseuses électroniques L'expérimentation de prêt de liseuses a été menée du 1er février au 7 septembre 2013 dans l'ensemble du réseau des médiathèques de Poitiers. Une rencontre présentant les retours d'expériences a eu lieu le samedi 21 septembre 2013. Pour écouter la rencontre, cliquez ci-dessous : Un vrai succès public Pour cette expérimentation (réservée aux abonnés de plus de 12 ans), plus de 100 lecteurs se sont portés volontaires pour tester une liseuse électronique et pour répondre à un questionnaire. De nombreux temps d’échanges ont permis d’identifier l’attente des lecteurs vis-à-vis de la lecture numérique et de les orienter vers des ressources en ligne (sites Internet, plateformes d’édition et bibliothèques numériques… ). Contenu des liseusesVéritables bibliothèques ambulantes, les appareils étaient chargés de 500 titres environ.

Nouvel iMac arrivé, déballé et premiers tests Le nouvel iMac d'entrée de gamme nous a été livré aujourd'hui. En attendant des tests plus complets et avec des applications courantes, nous avons réalisé ceux qui mesurent les performances brutes de la machine. De manière à avoir de premiers éléments de comparaison avec la précédente entrée de gamme des iMac et les derniers MacBook Air. Ce sont deux familles aux antipodes l'une de l'autre, mais cet iMac a la particularité d'utiliser le même processeur et la même puce graphique que la gamme MacBook Air sortie il y a quelques semaines (lire Test du MacBook Air 13" début 2014). On a donc un 21,5" avec un Core i5 à deux coeurs à 1,4 GHz (2,7 GHz en Turbo Boost), 8 Go de RAM figés car soudés sur la carte-mère et un disque dur à 5400 t/min de 500 Go. Le tout est vendu 1099 € depuis hier (lire Un nouvel iMac à 1099 € et des baisses de prix sur le Mac mini et l'Apple TV). Tout comme les MacBook Air, cet iMac utilise un i5-4260U "Haswell" lancé par Intel au second trimestre.

Related: