background preloader

Collège Mont-Miroir / 25120 Maîche - Histoire des Arts 3° : "I have a dream", Martin Luther King

Collège Mont-Miroir / 25120 Maîche - Histoire des Arts 3° : "I have a dream", Martin Luther King
Related:  I have a dreammartin luther kingHistoire des arts

TPE-Martin Luther King "I have a dream" le discours de Martin Luther King a 40 ans L'idée d'une grande marche sur Washington, la capitale fédérale des Etats-Unis, existait depuis bien longtemps. Plus précisément, A. Philip Randolph avait émis cette idée en 1941, pour mettre la pression sur le président Roosevelt, afin qu'il permette aux noirs d'avoir eux aussi accès aux emplois dans l'industrie de l'armement, florissante pendant la seconde guerre mondiale. Roosevelt céda, et la marche n'eut jamais lieu. Près de 20 ans plus tard, à la fin de l'année 1962, Randolf discuta avec d'autres leaders de l'opportunité d'organiser une telle marche, au même moment où Martin Luther King cherchait de son côté une forme de protestation plus retentissante que les actions non-violentes qu'il avait prônées jusque là.

Repères chronologiques pour la littérature - Histoire des arts Marcel Proust et André Gide impriment au roman une mutation décisive : introduction du point de vue de l’auteur/narrateur, transformation de la structure narrative… A l’étranger : Virginia Woolf, James Joyce, Franz Kafka En poésie, tandis que Paul Valéry poursuit le travail formel mallarméen, qu’émergent les « poètes de Dieu » Charles Péguy et Paul Claudel, certains comme Blaise Cendrars et surtout Guillaume Apollinaire explorent des formes et contenus nouveaux Préfiguré par Tristan Tzara et son mouvement dada (1916-1919), il entend créer un langage nouveau, libéré des contraintes de la morale et de la conscience, au moyen notamment de l’écriture automatique, pour créer de nouvelles valeurs. Principaux représentants : André Breton, Philippe Soupault, Louis Aragon, Paul Eluard Au théâtre : Alfred Jarry, Antonin Artaud Liens En quoi les avant-gardes poétiques du XX° siècle anticipent-elles la littérature numérique ? Principaux représentants : Jean-Paul Sartre, Albert Camus, Simone de Beauvoir.

Martin Luther King, "I have a dream" : commentaire du discours Le sommaire ACCÉDER à ce doc Introduction I) Une grande qualité oratoire A. Système d'énonciationB. II) Un discours politique A. III) Un discours incitatif A. IV) Le pasteur engagé derrière le propos A. ConclusionBiographie Résumé du document Le discours I have a dream a été prononcé par Martin Luther King le 28/08/1963 face à 250000 personnes lors de la marche sur Washington en faveur des droits civiques des noirs. Extraits [...] [...] [...] [...] Le discours de Martin Luther King " I have a dream" by Histoire Des Arts on Prezi 400.000 oeuvres d'art du MET à télécharger gratuitement... et légalement Temps de lecture: 2 min Vous rêvez de retrouver les Picasso ou Monet que vous avez admiré au MET? Ou n'y étant jamais allé, vous voulez les contempler depuis chez vous en bonne résolution? Ou vous êtes prof et vous voulez en faire profiter vos élèves? Depuis quelques jours, le Metropolitan Museum of Art de New York propose près de 400.000 œuvres d’art en libre accès et téléchargement. Le célèbre musée, qui abrite des tableaux de Van Gogh à Degas en passant par de l’art aztèque, grec ou chinois, a mis en place une licence OASC. Bien entendu, toutes les œuvres ne sont pas disponibles. En ouvrant ainsi ses données, le MET rejoint d’autres musées qui ont déjà adopté cette démarche: le National Gallery of Art, à Washington, le Getty, à Los Angeles, ou encore le Walters Art Museum, à Baltimore, signale le site Open Culture. «Je suis ravi que la technologie numérique puisse ouvrir les portes de ce trésor d’images qu’est notre collection encyclopédique.»

Martin Luther King : L’histoire derrière le discours «I have a dream» – Parole En Archipel | Pour le partage du beau et du vrai 50 ans sont passés depuis que Martin Luther King a délivré son discours. Gary Younge révèle comment celui-ci est entré dans l’histoire (et comment il a failli tomber à plat!) Gary YoungeJournaliste de The GUARDIANTraduction Samuel Légitimus La nuit avant la Marche sur Washington, qui eut lieu le 28 Août 1963, Martin Luther King demanda à ses collaborateurs quelques conseils sur le discours du lendemain. King avait, en effet utilisé le refrain à de nombreuses reprises. Ce discours-là devait être différent. Après un large éventail de suggestions contradictoires de son équipe, King quitta le hall de l’hôtel Willard à Washington pour mettre la touche finale à un discours qui, espérait-il, serait reçu, selon ses propres termes, «comme le discours de Gettysburg". A quelques étages en dessous de la suite de King, Walker s’était rendu disponible. King acheva les grandes lignes vers minuit et écrivit ensuite un projet à la main. Le morceau de papier était vierge. King était l’intervenant suivant.

'I have a dream' in # HISTOIRE DES ARTS - UN JOUR, UNE OEUVRE - 2013 Histoire des arts : œuvre musicale Analyser un chant Avec la réforme du brevet, l’histoire des arts est devenue une épreuve à part entière. Travailler sur un œuvre musicale sans paroles risque d’être délicat pour l’épreuve d’histoire des arts du Brevet. En revanche, l’analyse d’un chant est un sujet tout à fait approprié pour l’oral car il vous sera facile d’en faire ressortir le message. Voici un plan type pour le brevet : Introduction : présentation du chant La Nature de l’œuvre : Présentez l’œuvre, en précisant sa nature (litanie religieuse, musique populaire, chant patriotique, …), sa date de création et son auteur. Origine de l’œuvre : Quel est le compositeur à l’origine de cette œuvre ? Contexte historique : Quels sont les enjeux politiques, économiques et sociaux de l’époque ? Exemple de présentation d’une chanson : Strange Fruit est chantée par l’interprète afro-américaine Billie Holiday, qui la chanta pour la première fois en 1939. Première partie : description et analyse Les paroles : Quel est le répertoire ?

Martin Luther King: pourquoi "I have a dream" est un chef-d'oeuvre de rhétorique universel Martin Luther King lors d'un discours en Alabama en 1965 (DALMAS/SIPA) Le "I have a dream" de Martin Luther King prononcé il y a 50 ans pourrait être classé au patrimoine mondial de l’humanité comme chef-d'œuvre de la rhétorique. Prononcé le 28 août 1963, à l’occasion du centenaire de l’abolition de l’esclavage aux États-Unis, ce rêve partagé transforma la ségrégation raciale des États du Sud en honte nationale. Ce jour-là, une marche sur Washington "emplois et liberté" s’achève en meeting devant le célèbre mémorial de Lincoln, l’homme qui a fait abolir l’esclavage un siècle plus tôt (1863). Il l’a payé de sa vie, assassiné comme Martin Luther King le sera à son tour, en 1968. Mêmes causes, mêmes effets. Un rendez-vous avec l'histoire Les grands discours sont ceux qui se saisissent des circonstances. La tension est extrême dans le pays. Un message fort et cohérent Une structure cohérente : King commence par le récit de l’enfer vécu par les Noirs que beaucoup Blancs ignorent.

Site officiel du musée du Louvre II.b - "I Have A Dream." [Discours + Analyse] :: TPE - Martin-Luther-King: Héros du Quotidien. Le discours "I have a dream" à été prononcé par Martin Luther King le 28 Août 1963 face à 250.000 personnes lors de la marche sur Washington en faveur des droits civiques des noirs. Terminé quelques heures à peine avant d'être prononcé, il a été accueilli avec enthousiasme par la foule et demeure la plus célèbre allocution du pasteur noir d'où le fait que ce texte montre une force persuasive étonnamment connu à travers le monde entier. Martin-Luther-King: "Il y a cent ans, un grand américain, qui jette sur nous aujourd'hui son ombre symbolique, a signé la discrimination." Nous pouvons noter premièrement une référence à Abraham Lincoln par la périphrase: "Un grand américain." pour sa proclamation d’émancipation. Ce terme a donc pour but de renforcer son propos avec des allusions politiques, ce discours a donc une entrée historique. - Nous pouvons relever la conjonction de coordination "mais" exprimant l'opposition entre "Il y a cent ans" et "Un siècle plus tard."

14 bibliothèques mondiales d’art s’associent pour diffuser en ligne plus de 30 millions de documents Dans un article paru le 1er avril 2015, The Art Newspaper a révélé que plus de 30 millions d’images de peintures, dessins et sculptures pourraient bientôt être disponibles sur un site Web. Ce portail regrouperait les archives de l’histoire de l’art gérées par 11 institutions à travers le monde associées dans un projet de numérisation conjoint. (c) Kunsthistorisches Institut, Florence Ce projet résulterait de la rencontre à NY en janvier 2013 des représentants de 14 bibliothèques mondiales. Inge Reist, directeur du Centre d’archives de la Frick Collection affirme que cet accord pourrait « révolutionner l’histoire de l’art ». Depuis 2013, trois réunions internationales ont eu lieu à New York, Londres et Florence / Bologne pour faire avancer le projet, mais Inge Reist estime que « le projet de consortium est encore au stade de la discussion ». 14 riches collections à numériser Une grande partie de ces collections n’a pas encore été numérisée. (c) National Gallery of Art library, Washington . .

Related: