background preloader

L’entretien motivationnel et la théorie de l’autodétermination

L’entretien motivationnel et la théorie de l’autodétermination
Dans un article2 paru dans le numéro 29 d’Alcoologie et addictologie, Thierry Le Merdy et Antonia Csillik s’intéressent aux différents types de motivation et à leur articulation au sein d’un continuum motivationnel allant de la amotivation à la motivation intrinsèque en passant par la motivation extrinsèque. Ils s’appuient notamment sur les travaux menés depuis près de 30 ans par Edward L. Deci et Richard M. Ryan3 autour de leur théorie de l’autodétermination (Self-Determination Theory). En 2005, David Markland, Richard M. La TAD est une théorie du développement de la personnalité et du changement automotivé du comportement. La théorie de l’autodétermination s’est construire au travers de recherches sur l’impact des récompenses, des conjurations et des directives sur la motivation. À une extrémité du continuum, les auteurs placent les comportements motivés par des régulations externes, comme les récompenses ou les punitions contrôlées par autrui. Un environnement facilitant Conclusion Related:  pedagogie

L'entretien motivationnel L’entretien motivationnel est un style de conversation collaboratif permettant de renforcer la motivation propre d’une personne et son engagement vers le changement 1. William R. Miller et Stephen Rollnick, psychologues et professeurs d’université aux États-Unis et au Royaume-Uni, définissent ainsi cette forme d’entretien qu’ils ont conceptualisée au cours des années 80 pour le traitement des dépendances à l’alcool. L’entretien motivationnel (EM) s’est ensuite diffusé dans le monde, et beaucoup de praticiens l’utilisent aujourd’hui dans de nombreux champs de la santé (addictologie, maladies chroniques, nutrition, santé mentale, etc.) mais également dans le secteur social et éducatif. Dans quelles situations utiliser l’EM ? >> Les champs d’utilisation de l’EM L’ambivalence est naturelle devant toute perspective de changement, y compris dans les situations dont la persistance présente un danger pour la santé ou la situation de la personne. >> Les concepts autour de l’EM Les quatre processus

L’Entretien Motivationnel - EM (1ère partie) - ENTRETIEN MOTIVATIONNEL.be 1. Introduction Qui n’a jamais pensé ou n’a jamais entendu dire d’un patient qu’« il était résistant », qu’« il n’était pas motivé », ou encore qu’« il ne voulait pas changer » ? Au-delà de l’étiquetage simpliste et néfaste qu’entraîne irrémédiablement ce genre de réflexions auprès d’un soignant voire même, par contagion, au sein de l’ensemble d’une équipe soignante, c’est également la place même de l’intervenant qui est concernée. En effet, s’il est vrai qu’un thérapeute ne porte pas à lui seul la responsabilité du changement, de telles réflexions ne peuvent qu’amener celui-ci à se placer dans une position haute d’ « expert prescripteur » détenteur d’un savoir que le client se doit de respecter s’il veut évoluer, oubliant par là même la question cruciale des valeurs propres du client. 2. 2.1. 2.1.1. Le changement fait partie de notre vie quotidienne : vivre, c’est effectuer régulièrement des changements. 2.1.2. 2.1.3. 2.1.4. 2.1.5. 2.2. 2.2.1. 2.2.2. 2.2.3. 2.3.1. 2.3.2. 2.4. 2.4.1.

30 COMPETENCES Jean-Pierre Astolfi s’inscrit dans le courant de la professionnalisation du métier d’enseignant. Pour montrer les évolutions en cours, il analyse les mots employés dans la profession. Or, on n’arrive pas à stabiliser un vocabulaire spécialisé autour des enseignants. Certes, en créant un vocabulaire spécialisé, on risque de créer un jargon et, en conséquence, de faire de la rétention d'informations, mais il est nécessaire d'employer des mots dont le sens est stabilisé car le vocabulaire courant n'est pas assez précis et oblige à recourir constamment aux périphrases. JP Astolfi a proposé deux séries de 10 mots, d’un côté les mots courants pour définir les apprentissages, de l’autre, les mots du jargon des sciences de l'éducation. 1- Transmission/Construction La transmission Ce mot renvoie à un modèle rustique de la communication où les élèves sont dans l'écoute, l'accueil, l'effectuation docile, même si l'enseignant leur demande de "participer". La construction 2- Instruction/Formation

Utiliser les neurosciences pour mieux former La neuroéducation est un domaine de recherche qui étudie les mécanismes cérébraux liés à l’apprentissage et à l’enseignement. C’est une discipline qui est née en 2007, suite à un rapport de l’OCDE (l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques). Cette discipline s’inspire des recherches menées en sciences cognitives (psychologie, neurosciences, ergonomie…). Elle utilise les informations récoltées sur les fonctions cognitives liées à l’apprentissage (perception, attention, mémorisation, etc.) pour adapter les pratiques éducatives. Cela est rendu possible notamment grâce aux techniques d’imagerie cérébrale qui permettent d’étudier les réactions du cerveau en train de lire, de mémoriser ou de compter par exemple. Qu’a-t-on appris grâce à la neuroéducation ? – Notre mémoire est influencée par nos émotions : nous retenons plus facilement une information si nous l’associons à quelque chose d’émotionnel car nous ne sommes plus passifs. Qu’est-ce que le projet Neurosup ?

L’Entretien Motivationnel - EM (2ème partie) - ENTRETIEN MOTIVATIONNEL.be Afin de faciliter la compréhension de cette approche, nous avions commencé par nous intéresser dans le précédent numéro du Psychologos (4-2009, p. 44-49) aux questions du changement et de la motivation. Dans cette deuxième partie de notre article, nous allons décrire l’approche de l’entretien motivationnel. 3. L’approche de l’entretien motivationnel 3.1. L’entretien motivationnel (EM) est une approche visant à aider les gens à changer qui a été développée par deux psychologues, William R. Enfin, si l’approche de l’entretien motivationnel s’est rapidement diffusée dans le domaine des dépendances aux substances et des problèmes de santé, elle tarda à s’étendre en dehors de ces deux champs d’application. 3.2. Miller et Rollnick (2002, p. 25 ; traduction française : 2006, p. 31) définissent l’entretien motivationnel comme « une méthode directive, centrée sur le client, pour augmenter la motivation intrinsèque au changement par l’exploration et la résolution de l’ambivalence ». 3.3. 3.3.1.

Education thérapeutique du patient | Faire avancer la santé numérique Elle est gravée dans le marbre de la loi. Nul n’en conteste les bienfaits. Elle est même source d’économies. Elle ? Serious games Les outils numériques présentent l’énorme avantage d’offrir un message personnalisé pour les patients favorisant l’autogestion de la pathologie et des traitements. Juridique L’éducation thérapeutique est inscrite à l’article 84 de la loi « Hôpital, patients, santé et territoires » du 21 juillet 2009. Nous avons lu L’éducation thérapeutique du patient (ETP), une pièce maîtresse pour répondre aux nouveaux besoins de la médecine – Académie nationale de médecine – décembre 2013 « Idéalement, l’ETP doit s’exercer dans des équipes pluridisciplinaires pilotées par un médecin agréé par l’ARS, responsable des programmes. Entretien avec Catherine Tourette-Turgis, docteur, professeure et chercheure en sciences de l’éducation à la Faculté Pierre et Marie Curie Ce changement de paradigme peut-il donner un nouvel élan à l’ETP ? Les professionnels de santé sont prêts.

De la pédagogie à l’andragogie | Hugues Lenoir De la pédagogie à l’andragogie [1] Hugues LenoirEnseignant-chercheur à Paris-X en sciences de l’éducation, il est membre du Conseil scientifique de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI). L’auteur Repères 1. A. B. C. D. 2. A. B. C. D. E. F. Nous nous proposons de donner aux acteurs de l’éducation des adultes quelques principes de base et quelques repères méthodologiques pour leur permettre de réfléchir et d’agir dans le champ de ce que l’on a l’habitude d’appeler la « formation ». L’ensemble des questions que pose cette activité, les recherches anciennes et contemporaines qu’elle a suscitées, les pratiques et les concepts qu’elle utilise sont trop nombreux pour que l’on puisse prétendre en brosser un tableau complet en quelques pages. Puis nous décrirons quelques-uns des outils et méthodes pédagogiques les plus souvent utilisés dans la formation des adultes. La pédagogie des adultes est la mise en acte d’une préoccupation plus vaste : l’éducation permanente. A. B. C. D. A.

L'entretien motivationnel et les stades de changement Ces différents stades se succèdent donc avec des progrès et/ou avec des rechutes. Tout n’est pas complètement linéaire. Ce n’est pas forcément évident pour le thérapeute qui peut avoir une réaction émotionnelle forte face à certains comportements problèmes. L'ambivalence est présente chez tout le monde à différents degrés, la question pertinente à se poser pour le thérapeute n'est donc pas «Pourquoi ce patient résiste ?», mais «Qu'est-ce qui le motiverait à changer ?» On peut donc utiliser des stratégies motivationnelles pour chaque stade. Précontemplation : L’idée est de faire percevoir les risques et les problèmes, faire apparaître un doute. A faire : Noter ce que le patient sait du comportement. A ne pas faire : Il ne faut pas essayer de le convaincre d’arrêter (sa motivation doit être intrinsèque). Contemplation : - Dans le passé : Vous souvenez-vous de l’époque où cela allait bien pour vous ? - Dans le futur : Décision : Action : Il faut mettre en place un accompagnement. Maintien : Rechute :

Boris Cyrulnik : "Pas d'ordinateur ni de tablette pour les moins de 6 ans" 23h00 , le 24 mars 2018 Après avoir dédoublé les classes de CP dans les établissements défavorisés, mis en place Devoirs faits au collège et lancé la réforme du bac, le ministère de l’Education organise, mardi et mercredi, les Assises de la maternelle. Objectif : faire de celle-ci "l’école de l’épanouissement et du langage". Pendant deux jours, scientifiques, enseignants, personnel de service et parents sont invités à réfléchir sur l'acquisition du langage, la mémoire chez l’enfant, le sommeil, la formation des enseignants, les pratiques musicales... Le neuro-psychiatre Boris Cyrulnik, chargé de diriger la réflexion, nous décrypte les enjeux. "La maternelle avait – et a toujours – une excellente réputation, mais elle doit s’adapter", dit-il. Lire aussi : Comment Jean-Michel Blanquer a imposé sa méthode Pourquoi organiser ces Assises? Qu'est-ce qui se joue en maternelle? Pour Jean-Michel Blanquer, la maternelle doit aussi être un "bain de langage". C'est-à-dire? Faut-il interdire les écrans?

L'entretien motivationnel : quelques repères théoriques et quelques exercices pratiques Introduction L'explication de l'approche motivationnelle, outil à la mode s'il en est et qui pourrait bien pâtir de cet engouement, laisse perplexe par sa simplicité de description. Il ne faudrait pas pour autant se laisser aller à une euphorie mal venue car la pratique de l'Entretien Motivationnel (EM) est aussi difficile que séduisante et aussi exigeante qu'enthousiasmante. Il existe plusieurs manières d'encourager le changement de comportement. Les psychosociologues, par exemple, ont montré que l'influence d'une personne sur l'autre peut tenir à de petits détails.1 Par ailleurs, toutes les approches psychologiques ont de près ou de loin l'idée d'influer sur la décision de changement. Regardons la situation sans faux-semblant La vie des médecins en particulier et de tous les soignants en général se rythme au gré des interventions au cours desquelles ils essaient avec enthousiasme d'encourager leurs patients à modifier un comportement délétère pour la santé. 1. Réponse 2. Essayez-vous-1a

Relief - ...contre la planéité Aider l'autre à changer Dans le domaine des addictions, les soignants utilisent une technique, l’entretien motivationnel, pour stimuler la motivation interne de leurs patients. La motivation est un facteur important de tout changement de comportement. Sans elle, impossible de tenir un régime, d’arrêter de fumer, de se mettre au sport ou de suivre sur le long terme un traitement médical. C’est pourquoi cette question fait l’objet d’une recherche dynamique en psychologie clinique et de la santé. Trois conditions du changement • Être disposé : l’importance du changement. • Se sentir capable : le sentiment d’efficacité personnelle. • Être prêt : une question de priorité. Ces trois dimensions sont liées de manière complexe. Une fois distinguées ces différentes facettes se pose une question : pourquoi certains parviennent-ils mieux à changer que d’autres ? Un outil : l’entretien motivationnel À lire Comment rebondir après un échec ? Héloïse Lhérété Antonia Csillik Enseignante-chercheuse en psychologie, université Paris‑X.

Chapitre 3 : Connaissance de soi | CTP Tous les documents ch_3_-_connaissance_de_soi.zip Pg 1 - Image de soi. Ch 3 - Pg 1 - Image de soi.pdfun trait d’humour pour se mettre/remettre en questionPg 2-3 - Portrait chinois - autoportrait. Ch 3 - Pg 2-3 - Portrait chinois - autoportrait.pdfobjectif : ce support permet de se présenter de manière originale activité : travail personnel et mise em commun par 2 (ou plus) élèvesPg 4-5 - Création d'un blason personnel. Ch 3 - Pg 4-5 - Création d'un blason personnel.pdfobjectif : une fa4on ludique de se présenter activité : travail personnel qui permet une présentation passé-présent-futur de l’élèvePg 6-8 - Qui êtes-vous.

Related: