background preloader

Nanotechnologie

Nanotechnologie
Les nanotechnologies et les nanosciences sont l'étude, la fabrication et la manipulation de structures, de dispositifs et de systèmes matériels à l'échelle de moins d'une quarantaine de nanomètres. Découvrez notre dossier spécial sur les nanotechnologies >> Les nanotechnologies reçoivent chaque année d'énormes budgets d'investissement en recherche et développement. C’est donc un secteur en forte croissance. Dominique Vinck, sociologue des sciences et de l’innovation, nous parle de la révolution nanotechnologique. © Futura-Sciences Les nanosciences et les nanotechnologies sont au croisement de plusieurs disciplines scientifiques comme l'électronique, la mécanique, la chimie, l'optique, la biologie qui manipulent des objets d'une taille de l'ordre du nanomètre. Un des objectifs majeurs des nanotechnologies est de créer des nanomachines.

http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/dico/d/technologie-nanotechnologie-4783/

Related:  Préservation de la santé au travailNanotechnologiesNanotechnologie

Avant CPPP Fiche de suivi des expositions aux risques Le décret n° 2015-1885 du 30 décembre 2015 à propos du compte personnel de prévention de la pénibilité a supprimé l’obligation pour les employeurs d’établir des fiches de prévention des expositions aux travaux pénibles pour leurs employés exposés à des facteurs de risque de pénibilité au-delà de certains seuils Pour les salariés du secteur privé, l’employeur n’établit plus ces fiches et déclare directement aux caisses ses employés qui sont exposés à des facteurs de risque de pénibilité. Par contre pour les travailleurs qui n’ont pas accès au compte personnel de prévention de la pénibilité, c’est à dire les employés de la fonction publique et les employés affiliés à un régime spécial de retraite comportant un dispositif spécifique de reconnaissance et de compensation de la pénibilité, l’employeur doit désormais établir des fiches de suivi des exposition aux travaux pénibles à la place de des fiches de prévention des expositions aux travaux pénibles. Ces travailleurs sont :

Différents domaines - La nanotechnologie A l'heure actuelle, la nanotechnologie a déjà un impact sur de nombreux produits.Cependant, c'est dans un futur proche que celle-ci devrait être indispensable à notre société avec la fabrication ou même l'amélioration de nombreux produits.Etant une technologie révolutionnaire, la nanotechnologie possède de nombreux domaines d'applications. Voici quelques exemples: - Le domaine médical: - Le domaine militaire: Ce domaine pourrait devenir dans quelques années celui qui utilise le plus les nanotechnologies, que ce soit pour la miniaturisation, l'allégement ou l'utilisation de nouveaux matériaux.En effet, le passage à l'échelle nano devrait permettre aux soldats de meilleures conditions de bataille, soit en améliorant de nombreux missiles, soit en implantant des capteurs sur les soldats ou encore en renforçant les blindages.Prenons l'exemple des gilets pare-balles.

Nanotechnologies : ces redoutables particules toxiques qui envahissent notre quotidien Basta ! : Les nanomatériaux sont entrés en catimini dans nos vies, dans les objets du quotidien ou de consommation courante. Pourquoi dites-vous qu’il s’agit d’une « bombe sanitaire » ? Roger Lenglet [1] : Ces particules de dimension nanométrique posent des problèmes toxicologiques. Leur taille minuscule permet à une grande partie d’entre elles de traverser l’organisme, de se loger dans les cellules et de pénétrer dans les noyaux cellulaires contenant l’ADN. Elles peuvent avoir des effets mutagènes, cytotoxiques, cancérigènes… Certaines sont même neurotoxiques : elles traversent la barrière encéphalique qui protège le cerveau et s’attaquent aux neurones, contribuant au développement de pathologies neurologiques comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson.

Imprimantes 3D : illusoire émancipation par la technologie, par Johan Söderberg Ce serait la révolution industrielle du XXIe siècle : ce qui devait auparavant être acheté en magasin pourrait désormais être fabriqué chez soi grâce à des outils comme une découpeuse laser, une imprimante 3D, une fraiseuse à commande numérique, etc. (1). Ces machines suivent toutes un même principe technologique : guider les mouvements d’un outil mécanique à l’aide d’un logiciel. Les plus célèbres d’entre elles fonctionnent comme des imprimantes, mais en trois dimensions : passage après passage, une buse se déplace sur trois axes et superpose des couches de matière (le plus souvent une résine synthétique) en suivant un modèle numérisé, jusqu’à obtention du volume désiré. De la poignée de porte au vélo, les objets ainsi produits se multiplient. Même si cette technologie suscite un foisonnement de petites entreprises créatives, son développement est essentiellement l’œuvre d’amateurs, qui se définissent comme des makers. Détecter les ouvriers paresseux

Nanotechnologie - Définition «Nanotechnologie» est un terme générique qui décrit des applications dans de nombreux domaines scientifiques mais recouvre d'une manière générale la recherche sur les principes et propriétés existant à l'échelle nanométrique, c'est-à-dire au niveau des atomes et des molécules. L'objectif des nanotechnologies consiste à produire des objets ou matériaux inférieurs à 100 nanomètres. Ces nanomatériaux sont composés de nanoparticules qui, contrairement aux particules très fines d'origine naturelle ou provenant d'une combustion, sont produites intentionnellement.

Addictions. Données générales - Risques Pratique addictive Il s’agit de l’ensemble des pratiques de consommation d’une substance psychoactive. Trois modes sont distingués : usage (ou usage simple) : consommation occasionnelle ou régulière qui n’entraîne pas de problème de santé ou d’autre dommage à court terme. Toutefois, des complications peuvent survenir à moyen ou à long terme ; usage nocif (ou abus) : consommation répétée qui est responsable de complications sur le plan de la santé (dépression, cirrhose, cancer…), de la vie privée (séparation, violences, problèmes financiers…) et/ou du travail (absentéisme, accidents du travail…). Ce comportement est pathologique ; dépendance (également appelée addiction) : le sujet ressent un désir puissant de continuer sa consommation malgré toutes les complications existantes.

NanoTechMap : la carte interactive des nanotechnologies en France VU SUR LE WEB La société de conseil en stratégie pour l’innovation par les nanotechnologie, NanoThinking a mis en ligne sa "NanoTech Map". Cette carte interactive permet d’identifier en un clin d’œil les compétences en nanosciences et nanotechnologies présentes en France. "Les nanotechnologies sont profondément multidisciplinaires, à la pointe de la recherche académique et industrielle et sources d’emplois dans de nombreux secteurs industriels", explique Nanothinking. Cette société de conseil en stratégie pour l’innovation par les nanotechnologie propose donc sa NanoTechMap pour "favoriser les synergies indispensables entre ces acteurs et augmenter la visibilité de ce nouvel écosystème". Elle répertorie ainsi les industriels, start-up, centres de recherche et autres acteurs de l'écosystème, qui peuvent s'ajouter à la carte en quelques clics.

Nanotechnologies Contexte - Les nanotechnologies désignent les technologies qui exploitent les propriétés uniques de minuscules particules dont la taille est de l’ordre du nanomètre (millionième de millimètre). Les nanotechnologies représentent un marché en rapide expansion ; on les utilise déjà dans une variété de technologies et de produits de consommation. (Cliquer ici pour obtenir une liste de tels produits) Cependant, les matériaux contenant des nanoparticules peuvent être préoccupants pour la santé humaine et l’environnement, et il convient d’évaluer les risques induits par ces matériaux récemment développés. Les méthodologies qui existent pour évaluer ces risques sont-elles appropriées ?

Des meubles open-source pour concurrencer Ikea Le mois dernier, nous expliquions que la véritable révolution des imprimantes 3D était moins dans le matériel et la technologie que dans le logiciel et ses usages. Pour la première fois dans le domaine créatif, le partage des oeuvres et autres objets se base en effet beaucoup moins sur la reproduction de créations pré-existantes (le piratage) que sur le partage d'objets créés par la communauté. Grâce à des sites comme Thingiverse ou GrabCAD, les possesseurs d'imprimantes 3D trouvent facilement des objets librement imprimables et modifiables, dont les créateurs n'ont pas souhaité conserver l'exclusivité. Mais cette révolution culturelle peut-elle s'étendre à d'autres domaines que les objets plastiques ?

Related:  france science