background preloader

Écriture

Écriture
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans les sociétés humaines émergentes, le développement de l'écriture est probablement lié à des exigences pragmatiques comme l'échange d'informations, la tenue de comptes financiers, la codification des lois et l'enregistrement de l'histoire. Autour du IVe millénaire av. Ainsi, l'écriture a joué un rôle dans la conservation de l'Histoire, la diffusion de la connaissance et la formation du système juridique. Le résultat de l'écriture est généralement un texte dont le destinataire est le lecteur. L'apparition de l'écriture distingue la Préhistoire de l'Histoire, car elle permet de conserver la trace des événements et fait entrer les peuples dans le temps historique. Systèmes d’écriture[modifier | modifier le code] Les systèmes d'écriture peuvent être classés fonctionnellement en trois grandes catégories : logographique ; syllabique et alphabétique[1]. Sémasiographies[modifier | modifier le code] Écritures syllabiques[modifier | modifier le code] Related:  MésopotamieECRITURE

Ecriture - Origines - Naissance - Premieres traces Naissance de l'écriture Les origines de l'écriture - le début de l'Histoire On a l'habitude de dire que la Préhistoire se termine avec la naissance de l'écriture. C'est effectivement avec ce changement culturel que l'homme va rentrer dans l'histoire et commencer à laisser des traces écrites. L'art rupestre, une première forme d'écriture ? Les premiers écrits viennent de Mésopotamie - 6000 BP La première écriture analytique C'est dans les restes des temples des cités d'Uruk et de Lagash (le Pays de Sumer, l'actuel Irak) qu'on retrouve les premières traces d'écriture. - 5 700 BP Le cunéiforme Les formes stylisées vont disparaître, elles vont être remplacées par l'écriture cunéiforme. L'écriture commence en Egypte avec les hiéroglyphes - 5000 BP les premiers hiéroglyphes On a commencé à retrouver des documents où figurent des hiéroglyphes qui ont été datés de 3000 ans avant J-C. Le sens de lecture de l'écriture hiéroglyphique, un cas particulier... Invention de l'alphabet

ORIGINES DE L'ÉCRITURE Dès l'époque néolithique, avec les motifs de la céramique peinte, l'homme du proche et du Moyen-Orient a prit l'habitude d'exprimer ses préoccupations majeures par l'image. C'était une manière de traduire certains concepts par des Symboles. Ce mode d'expression sur argile désignait déjà ce qui allait être le support privilégié de l'écriture dans ces pays (sans bois ni pierre). Sachez que dans les premières installations villageoises, pour compter, on se servait de petits objets d'argile en forme de cylindres ou de sphères que l'on appelle des calculi. Vingt mille ans avant notre ère, des hommes tracent leurs premiers dessins. Il faudra attendre dix-sept millénaires pour que débute une des plus fabuleuses histoires humaines ; l'écriture. Tout commence entre le Tigre et l'Euphrate, en Mésopotamie. Vers 2900 av.J. Le rébus Ils ont eu l'idée de se servir d'un pictogramme désignant non pas l'objet qu'il représente (directement), mais un autre objet au nom phonétiquement voisin. Les scribes 8.

Babylone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Babylone occupe une place à part en raison du mythe qu'elle est progressivement devenue après son déclin et son abandon qui a lieu dans les premiers siècles de notre ère. Ce mythe est porté par plusieurs récits bibliques et également par ceux des auteurs gréco-romains qui l'ont décrite et ont ainsi assuré une longue postérité à cette ville, mais souvent sous un jour négatif. La redécouverte de Babylone[modifier | modifier le code] Murs de Babylone le soir en 1970 Les explorations des sites de la Mésopotamie antique débutèrent dans le courant de la première moitié du XIXe siècle et se firent plus intenses dans les décennies qui suivirent. Les premières explorations et fouilles du site[modifier | modifier le code] Les fouilles allemandes[modifier | modifier le code] Le chantier des fouilles allemandes sur le tell du Kasr au début du XXe siècle. Les fouilles après 1945[modifier | modifier le code] La période kassite[modifier | modifier le code]

Textes Fondateurs » Gilgamesh Gilgamesh, le premier héros Fragment de l’Épopée de Gilgamesh sur une tablette d’argile Gilgamesh, une nouveauté dans les programmes Le récit qui relate le parcours de Gilgamesh, ce premier héros, vient de faire son apparition dans les nouveaux programmes du collège, parus au B.O. du 28 août 2008 (en ligne : Les nouveaux programmes soulignent en outre, dans la partie V du volet pour la classe de Sixième, consacrée à l’histoire des arts, que « la priorité est accordée à l’Antiquité, l’étude des textes fondateurs permettant de mettre en valeur la thématique "Arts, mythes et religions". On ne pourrait pas mieux dire pour justifier l’existence d’une collection telle que Textes fondateurs. I. La formation du texte de l’Épopée fut elle aussi une longue aventure, qui s’étendit sur deux millénaires. II. Les ruines de la grande ziggurat d’Ur, au sud de l’Irak III.

L’Epopée de Gilgamesh « Les Corps Célestes par Neil Dalrymple Il y a près de cinq mille ans vivait un homme, un grand roi majestueux et terrible dont le nom et les exploits causèrent à ses contemporains une impression si profonde que, dès après sa mort, ils se saisirent de lui et colportèrent son nom dans des légendes qui les aidèrent à batailler contre le poids du monde, la force de l’univers, avec les armes légères de la mémoire et l’ineffable de leur vie. Gilgamesh ! Son nom campe à jamais sur cette lisière où les balbutiements de notre histoire sont en germe dans la terre grossière de la création. Résumé de l’Epopée Avant d’entrer dans le détail de ma rencontre avec l’Epopée, je me dois, pour ceux qui ne la connaissent pas, d’en donner quelques traits qui la résument. Le temps de l’écriture commençait. Epopée et Crédibilité Cependant, d’autres choix m’attendaient. Si les personnages ne nous ressemblent pas assez, on s’en désintéresse. Symboles La grande victoire de Gilgamesh Jacques Cassabois www.jacquescassabois.com

Babylone. Murs de Babylone. L'oeuvre de l'unification de la grande cité, comparable à ce qui s'est fait dans la seconde moitié du XIXe siècle pour Londres et Paris, commencée et projetée par plusieurs rois, fut enfin réalisée au VIe siècle, au temps de l'empire néo-babylonien. Josèphe, Abydène et d'autres attestent que le roi Nabudodonosor II (604-562) entoura Babylone d'un système de six enceintes. L'enceinte extérieure, la plus développée de toutes, dont Hérodote, parle longuement, formait un carré de 120 stades et, avec les rentrants des murs, 490 stades en tout, à peu près 93 kilomètres. Cette enceinte s'étendait en suivant le canal actuel arabe du Nil, au Nord, allait sur l'Oheynir, se développant sur une étendue de 23 kilomètres vers l'Est, tournait au Sud, puis à l'Est, traversait l'Euphrate et renfermait toute la cité de Borsippa; elle rejoignait le coin Nord-Ouest en allant toucher les ruines actuelles de Tell-Harkeh et Tell-Ghozaïl. , pour une des Sept merveilles ( = la Lune ), de Shamash

3300 avant JC - «L'Histoire commence à Sumer» «L'Histoire commence à Sumer» selon la formule célèbre de l'historien américain Samuel Noah Kramer. Située au sud de l'Irak actuel, Sumer est une région de l'antique Mésopotamie, une expression qui veut dire : «le pays d'entre les fleuves», d'après les mots grecs méso, (milieu), et potamos (fleuve). Cette région du Moyen-Orient, très ensoleillée et manquant de pluies, doit son nom au fait qu'elle est traversée par deux grands fleuves, le Tigre et l'Euphrate. Ces fleuves ont attiré très tôt de nombreuses communautés humaines et favorisé le développement de l'agriculture. Le Croissant fertile Cliquez pour agrandir Cette carte montre le Croissant fertile (en vert bien sûr). Ourouk, première cité-État Vers 3.300 av. L'une des plus prestigieuses de ces cités-États est Ourouk (en anglais Uruk, Érek dans la Bible, aujourd'hui Warka). Ourouk est aussi à l'origine de la première écriture de l'histoire humaine. Our, la cité d'Abraham En agriculture, vers 3000 av. Plus tard, au XVIIIe siècle av.

Maquette de Babylone Ville mythique par excellence parmi les villes antiques, Babylone rayonne encore aujourd'hui dans la " Grande Histoire " des civilisations et l'écho de sa grandeur nous est parvenu intact. Il y eu un premier empire babylonien qui s'effondra en 1 600 av. J.-C. On retient de cette première Babylone la grande épopée de Gilgamesh, rédigée en forme écrite et l'astronomie, création babylonienne avec ses mois lunaires de 29 à 30 jours. La chute de l'Assyrie en 605 av. Voici donc la ville de Nabuchodonosor, ville des splendeurs et des avenues " processionnales ". Babylone donne un aperçu de sa splendeur passée lorsqu'on lit cette inscription sur les activités de construction de Nabuchodonosor: " J'ai terminé Babylone, la cité sublime, la cité de Mardouk Seigneurie et ses grandes murailles.

Mésopotamie jusqu'au 12 ème siècle Pays entre les fleuves, la Mésopotamie est une vaste plaine constituée par le bassin du Tigre et de l'Euphrate. Dès le IV ème millénaire, les Sumériens ont inventé l'écriture cunéiforme et sont organisés en cités Etat, dirigées par des rois. Entre ceux-ci, tels celui d'Ur, et celui de Lagash, la guerre est permanente. Les conflits existent aussi avec les Elamites à l'Est. L'évolution des troupes est rapide. La rivalité entre Lagash et Ur n'est pas isolée. armée sumérienne - 2600 Au 27 ème siècle av JC, les plus anciens rois connus sont Mebaragesi de Kish et Mes-kalam-doug de la cité d'Ur. La fragilité de leur situation géographique, autant pour la défense que pour les ressources, oblige les Sumériens à construire le "Muriq-Tidnim", mur entre le Tigre et l'Euphrate pour arrêter les Amorrites et à innover. Casque du roi d'Ur Mes-Kalam-Dug (en or) Sargon l'Ancien La Mésopotamie au 3e millénaire Stèle de Naram-Sin (musée du Louvre) Goudea de Lagash

Related: