background preloader

Alain de Krassny: un patron à l'ancienne

Alain de Krassny: un patron à l'ancienne

http://www.youtube.com/watch?v=mo9-EVKCGWg

Related:  C9. Les styles de directionchap 1 intérêt des acteursVideo Style de directionles styles de direction

Styles de management : sélection d'articles Tout manager possède un style qui lui est propre. Qu'il soit adepte de méthodes autoritaires ou participatives, son style se construit sur sa personnalité. Dans l'absolu il n'existe pas de postures foncièrement mauvaises. Le style de management chez Free : Xavier Niel "Le style de management chez Free, 6 ou 7 dirigeants et une structure horizontale, tout le monde partage les mêmes bureaux … Des niveaux de décision extrêmement courts, des décisions collégiales. Pas un seul cerveau mais un mélange! Salaires 150 000 euros (annuel) tous le même salaire + le patrimoine en centaines de millions dans l’entreprise (5% du capital appartient aux managers." De nombreux investissements dans des startups dans tous les secteurs en dans tous les pays du monde. Avec plus de 5 millions d’abonnés mobiles et haut débit, le groupe Free a généré 3,153 millions € de revenus en 2012 pour un résultat net de 251 millions.

Test: quel est votre style de management? Imaginez que vous viviez ces dix situations... Comment le manager que vous êtes, ou serez un jour, réagirait-il? Dans le tableau ci-dessous attribuez cinq points à votre réponse la plus spontanée et deux points à celle que vous estimez jouable aussi. Votre profil de manager apparaîtra... 1. - L'un de vos collaborateurs, excellent, mais un peu sournois, murmure dans les couloirs qu'il piquerait bien votre place... a) Vous lui dites: "J'ai entendu dire que vous vouliez être manager, si c'est vrai, parlons-en." Du management participatif... au management coopératif Introduction La crise actuelle n’a pas que des répercussions sur nos économies, elle impacte également les entreprises et leur fonctionnement, à travers le management. Celui-ci est très sensible aux évolutions de l’environnement et on peut toujours corréler les « modes managériales » et le contexte économique. Les théories de la planification se sont ainsi développées dans les années 60, au moment de la croissance et avec une visibilité économique optimale. Dans les années 30, les premiers auteurs de l’école des relations humaines ont mis en avant la nécessité pour les employés de participer à la gestion courante de l’entreprise et à ses décisions ; remettant en cause le modèle classique et hiérarchique présenté par Fayol et Taylor.

Style de direction - LIKERT Introduction : Professeur de psychologie industrielle à l’Université du Michigan aux Etats-Unis, Rensis Likert (1903-1980) conduit des recherches sur les attitudes et les comportements humains au travail. […] I – Les styles de direction Voyage au coeur du «Google way» REPORTAGE - Google ouvre rarement les portes de ses sites de recherche et développement. Lefigaro.fr a pu passer une journée dans le centre européen du géant du web, à Zurich, en Suisse et approcher la manière bien particulière dont il fait travailler ses employés. C'est un bâtiment industriel discret, caché derrière d'autres dans le sud de Zurich, en Suisse.

Les leçons de management de Star Wars Star Wars ou La Guerre des étoiles. Le titre de la saga intergalactique est éloquent : le film traite du pouvoir et des multiples batailles spatiales dont il va être l'enjeu. Tous les protagonistes sont des chefs militaires, s'efforçant de mener leurs troupes à la victoire, les uns pour renverser l'ordre établi, les autres pour le préserver. Georges Plassat, l'implacable PDG qui relance Carrefour au pas de charge Le très pragmatique patron du groupe de distribution ne fait pas dans la dentelle : pour relancer les ventes, il revient au commerce pur et dur. Sa première année de mandat vient à peine de s’achever, mais la tornade Plassat a déjà tout chamboulé. En un semestre, le nouveau PDG a revendu cinq filiales, brisé net le déploiement des Carrefour Planet – une vision haut de gamme des hypers portée par Lars Olofsson, son prédécesseur –, remis en cause la progression inexorable des marques de distributeur (MDD) et simplifié les procédures d’achat et de flux des marchandises d’un groupe trop centralisé et déconnecté de la réalité quotidienne des magasins. Et ce n’est qu’un début. Redoutable financier, gestionnaire aguerri, le patron de 64 ans est, du haut de son mètre quatre-vingt-dix, sur tous les fronts pour remettre Carrefour en mouvement. Et ça marche !

La stabilité émotionnelle : une compétence clé des managers « J’ai été nommé manager car j’avais une solide expertise technique. Je pensais que cela suffirait à encadrer une équipe », nous raconte Charles, responsable juridique au sein d’un groupe bancaire. Penser que la seule compétence technique puisse suffire à manager une équipe est une erreur communément partagée par les directions d’entreprise. Dans les faits, un bon commercial fait rarement un bon responsable des ventes. Favi, l’usine qui tourne sans chefs Depuis près de trente ans, ce sous-traitant picard pour l’industrie automobile pousse ses 400 ouvriers à élire leurs responsables et à travailler sans hiérarchie. Et le succès de son modèle fait réfléchir. Posée comme un ovni au milieu des champs, à Hallencourt, commune coincée entre Amiens et la baie de Somme, l’usine Favi – Fonderie et ateliers du Vimeu – tourne sans discontinuer au rythme des trois huit. Il est 13 heures pile : le moment précis où l’équipe de l’après-midi doit, comme chaque jour, prendre le relais. En fait, dans le grand hangar éclairé aux néons, tous les opérateurs sont déjà en place, installés devant leurs machines depuis cinq bonnes minutes.

Chez Gore-Tex, chaque salarié est son propre manager Ici, pas de chefs ni de postes figés. Mais des équipes-projets autodirigées, dont les initiatives font le succès du groupe. Dans l’art de la torture, Yannis est une référence qui inspire le respect à ses pairs. Et quand on voit le gaillard à l’œuvre, on comprend mieux pourquoi. Les traits tendus, le geste sûr, il arrache sa victime aux entrailles d’une machine bruyante qui l’a éreintée pendant des heures pour lui faire subir l’épreuve de la «rain tower» (la tour de la pluie).

Related: