background preloader

Le statut de l'erreur dans la classe et pour les apprentissages

Le statut de l'erreur dans la classe et pour les apprentissages
Détails Catégorie : Du grain à moudre Le statut de l’erreur Frédérique Cauchi-Bianchi IA-IPR Lettres Intervention formation de formateurs 10/05/2012 Une intervention sur « le statut de l’erreur dans la classe et pour les apprentissages » parce qu’il nous semble fondamental de partager notre réflexion sur ce champ. Ce Jardin des délices de Jérôme Bosch parce que l’enfant, du fait de son parcours d’élève, passe d’un eden heureux (du moins est-ce généralement l’image que nous nous faisons de la petite enfance et de son insouciance) à une socialisation plus ou moins facile et riche, selon les cas, pour être plongé –trop souvent- dans un univers qu’il perçoit comme obscur, douloureux, voire violent : celui de l’Ecole. Cet univers où il l’on vient apprendre, comprendre, pourrait être lieu agréable (locus amoenus) mais il est trop souvent lieu de souffrance intérieure, personnelle. L’acte d’apprendre serait « naturel ». Erreur faute (avec toutes les connotations morales que le terme recouvre !! 1. Related:  Différenciation

Les dispositifs | La différenciation pédagogique Dans une perspective de différenciation, les éléments pouvant en faire l’objet sont : les contenus (ce que l’élève apprend), les productions (comment l’élève montre ce qu’il a appris), les structures (l’environnement dans lequel se font les apprentissages et l’évaluation) et les processus (comment se font les apprentissages et l’évaluation). Ces éléments sont généralement interreliés et dans tous les cas impliquent une variation dans le soutien accordé aux élèves. On peut difficilement intervenir par rapport à un d’entre eux sans toucher aux autres. Différencier les contenus (Ce que l’élève apprend) Certains élèves peuvent apprendre, comprendre et faire certaines choses pendant que d’autres apprennent, comprennent et font d’autres choses. misterapple.net Différencier les structures (L’environnement dans lequel se font les apprentissages et l’évaluation) Différencier les processus (Les moyens avec lesquels se font les apprentissages et l’évaluation)

L’erreur, une étape nécessaire de l’apprentissage - Éducation prioritaire L’erreur est considérée comme une étape de l’apprentissage, nécessaire et source d’enseignements pour tous. L’apprentissage n’est pas un processus linéaire. Il passe par essais, tâtonnements, erreurs, échecs… Il y a donc pour les élèves un droit à l’erreur qui doit être reconnu et pris en compte. Le travail sur l’erreur permet d’instaurer un climat de confiance dans lequel l’erreur n’est plus stigmatisée mais devient un matériau collectif pour la construction du savoir. Pour l’élève, le retour réflexif sur l’erreur est une voie propice pour accéder à une meilleure compréhension de la notion étudiée. Par ce travail, il découvre aussi son propre fonctionnement intellectuel et gagne en autonomie. Pour l’enseignant, l’exploitation de l’erreur est un instrument de régulation pédagogique. Bibliographie ASTOLFI Jean-Pierre, L’Erreur, un outil pour enseigner, Issy-les-Moulineaux, ESF éditeur, 2014.

La Différenciation pédagogique en classe Feyfant Annie (2016) . La différenciation pédagogique en classe. Dossier de veille de l’IFÉ, n°113, novembre. Lyon: ENS de Lyon. Disponible au format PDF (28 p.) :113-novembre-2016 Le constat de l’accroissement des inégalités scolaires en France, relevé par les dernières évaluations PISA et par le récent rapport du CNESCO, alarme les partenaires de l’école et relance le débat de « la gestion de l’hétérogénéité des élèves ». En septembre 2016, deux rapports institutionnels offrent deux analyses ou éclairages sur le système éducatif français. [Retour au sommaire] Si on s’attarde sur les problématiques du travail personnel de l’élève, d’une évaluation bienveillante, de la réduction des inégalités scolaires, etc., on voit apparaître au fil des discours deux éléments récurrents : une meilleure formation des enseignant.e.s sur ces différents sujets et l’apport de la différenciation pédagogique. Une question de sens Le(s) sens du concept Le sens de l’histoire Le sens des mots Le sens des acteurs

Définition de la différenciation pédagogique À retenir Il existe deux types de différenciation : la différenciation structurelle et la différenciation pédagogique.Le redoublement (différenciation structurelle) est en recul en France et dans les pays de l’OCDE. Il touche davantage les élèves issus de milieux socioéconomiques défavorisés et n’est efficace qu’à court terme.Alors que les classes de niveaux (différenciation structurelle) ont un effet neutre ou accroissent les inégalités sociales, les groupes temporaires de niveau (différenciation pédagogique) ont un effet positif. Différencier ne signifie pas varier son enseignement. On ne différencie pas pour différencier mais pour pour permettre à chaque élève de maîtriser le socle commun de savoirs et de compétences.L’enseignement différencié consiste en l’analyse des caractéristiques des élèves : c’est reconnaître les différences, et y répondre de façon proactive.Il existe trois grands niveaux de différenciation : les contenus, les processus et les productions.

L’erreur pour apprendre L’erreur est un impondérable de l’acte d’apprendre. Omniprésente, multiforme, pernicieuse, maligne, entêtante, saugrenue, obstinée ou accoucheuse, révélatrice, elle est encore souvent mal perçue et sanctionnée dans notre système scolaire. L’erreur a des statuts divers, elle questionne et interpelle. Qui n’a pas connu le découragement en corrigeant des copies qui révèleraient tant les failles des élèves que de l’enseignement, voire de l’enseignant ? Pourtant, les professeurs savent qu’il est nécessaire de prendre en compte les erreurs des élèves pour les faire progresser. Si les enseignants ont bien conscience que « l’erreur est un outil pour enseigner », pour reprendre les mots de Jean-Pierre Astolfi, savent-ils pour autant comment s’y prendre ? Vous trouverez dans ce dossier des récits et des méthodes issus des expériences de praticiens, mais aussi des articles abordant les différentes dimensions de l’erreur en pédagogie.

La différenciation pédagogique Ne pas gommer les différences mais ne pas être indifférent à la différence. I. Des définitions variées : La différentiation ne doit pas être vécue comme une sanction par les élèves mais comme une aide. « Différencier signifie savoir analyser et ajuster sa pratique de même que l’environnement d’apprentissage de façon à tenir compte des préalables et caractéristiques d’un ou de plusieurs élèves au regard d’un objet d’apprentissage particulier. » « La pratique de la différenciation pédagogique consiste à organiser la classe de manière à permettre à chaque élève d’apprendre dans les conditions qui lui conviennent le mieux. « Pour les formateurs qui prônent ces pratiques, différencier n’est pas répéter d’une autre manière, mais varier le plus possible leurs actions, pour que chacun puisse rencontrer, à un moment ou l’autre de son cursus, des situations dans lesquelles il puisse réussir » (Fournier, M. (1996, février-mars). II. Sur des principes d’éducabilité et d’intelligence. III. IV. V.

Prévention de la difficulté scolaire et aide aux élèves - Les Programmes Personnalisés de Réussite Educative Différentes étapes essentielles sont nécessaires pour répondre aux besoins de l'élève concerné. Quelques pistes sont proposées ici afin d'aider les équipes à organiser efficacement sa mise en place. Objectifs du PPRE Répondre à la diversité des élèves La diversité des élèves accueillis dans les écoles et collèges est une réalité qui doit être prise en compte dans l'élaboration des séances d'apprentissage. Des propositions de différenciations doivent permettre à chaque élève de maitrîser les compétences attendues dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. La mise en œuvre d'actions pour aider un élève à développer ses connaissances peut prendre la forme d'un PPRE. Dans le cadre de la réforme du collège et des nouvelles modalités mises en oeuvre à la rentrée 2016, l'accompagnement personnalisé ne se substitue pas à un PPRE. En savoir plus Pour l'élève Pour les équipes pédagogiques et éducatives Pour la famille Modalités d'organisation Repérer les élèves Évaluer le PPRE

Résultats Google Recherche d'images correspondant à images Site Web pour cette image Amazon.fr - L'erreur, un outil pour enseigner - Jean-Pierre Astolfi - Livres amazon.fr Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Related: