background preloader

Pédagogie des îlots bonifiés - Le site de M. Belleville-Douelle

Pédagogie des îlots bonifiés - Le site de M. Belleville-Douelle
Mais très peu d’enseignants osent franchir le pas d’une installation permanente de leur salle en îlots. En effet, les images qui nous viennent en tête sont celles d’un chahut général, d’élèves qui profitent des temps de mise en commun pour discuter au lieu de travailler, d’un enseignant débordé qui court d’îlot en îlot… Il est certain que le travail en groupe nécessite une organisation claire. Pour encadrer plus efficacement le travail de groupe permanent, Marie Rivoire, professeur et formatrice d’Anglais dans l’académie de Grenoble, a élaboré la pédagogie des îlots bonifiés. Chaque groupe d’élèves est donc muni d’une fiche qu’il conserve pendant plusieurs semaines. 1)un tableau collectif présentant vingt cases pour les points bonus et vingt cases pour les points malus. 2)quatre tableaux individuels de vingt cases au bout desquels chaque élève de l’îlot inscrit son nom. Les fiches sont placées dans une pochette qui reste toujours dans la salle. On passe ensuite à l’activité suivante… Related:  sources pédagogiques

Un tableur pour suivre les scores de travaux en « îlots bonifiés » Tous ensemble ? La pratique de l’enseignement mixte ou hybride (dans l’espace de la classe et dans l’espace numérique) fait réfléchir à la spécificité des activités ne pouvant avoir lieu que dans la salle de classe. La question est : que pouvons-nous faire à plusieurs dans une salle de classe et que nous ne pourrions pas faire ailleurs ? Peut-on vraiment travailler en groupe ? Une première réponse est bien entendu le face-à-face pédagogique entre un enseignant et un groupe. J’avais […] commencé ma carrière en mettant les élèves par îlots de quatre […]. La question est bien : « Où est-ce qu’on nous apprend à travailler en groupe ? Une méthode : le travail en « îlots bonifiés » Il est possible de s’appuyer sur des dispositifs vertueux pour mieux travailler en groupes (même si aucun ne doit être fétichisé comme une panacée). Un tableur pour suivre les tables Pour accompagner cette méthode du travail en îlots bonifiés, je propose une version numérique de la fiche de marque.

Travail individuel puis groupe De nombreux pédagogues soulignent les bénéfices apportés par le travail de groupe au sein de la classe. Chacun d’eux en préconise une organisation précise. Or, certaines organisations testées en classe ne sont pas toujours satisfaisantes. Nous en proposons une nouvelle approche à partir d’une expérience menée en classe de seconde. Dans un enseignement basé sur le travail de groupe, c’est la mise en activité des élèves qui est recherchée avant tout. Renverser les rôlesLe travail a été mené en s’appuyant sur un ensemble de références bibliographiques : chaque groupe comporte quatre élèves regroupés par affinité ; un rôle précis est attribué à chacun : leader, secrétaire, critique, rapporteur. Supprimer les rôlesUne étape de formation initiale de chaque élève est mise en place, s’inspirant des données de MEIRIEU. Proposition d’une démarche Un travail individuel préalable au travail de groupe est nécessaire. Changer de rôleM. Géraldine Dargent, enseignante de SVT, Collège F. REID, J.

Témoignages d'enseignants - Inversons la Classe Mary Tsadi, enseignante en sciences dans un lycée pour élèves décrocheurs (Etats-Unis) Mary Tsadi est une enseignante en sciences dans un lycée spécialisé pour élèves décrocheurs au Texas. Elle dispose d’un assistant qui peut l’aider pendant ses cours. Elle enseigne à ce public difficile depuis 5 ans, et a inverse sa classe pendant l’hiver 2012. Ses élèves: Les élèves de Mary sont majoritairement adultes ou avec des parents démissionnaires. Avant la classe inversée : Avant d’inverser sa classe, Mary utilisait ses 100 minutes de cours de la manière suivante : après cinq minutes d’introduction, elle faisait un cours sur le sujet du jour, de 30 a 40 minutes. Le problème : Mary n’était pas satisfaite du taux de réussite de ses élèves (40 a 50%). Mary met ses vidéos sur Facebook, sur son site, et elle les grave sur DVD pour les élèves qui n’ont pas accès a internet. En début de cours, Mary commence par répondre aux questions des élèves. Quels résultats ?

Mise en oeuvre d'un espace d'apprentissage actif en STS MUC | Économie-Gestion Dans le cadre des TraAM 2016-2017 : E-éducation : redéfinir les temps et repenser les lieux pour rendre les élèves acteurs de leur apprentissage, un espace d'apprentissage actif (EAA) a été mis en oeuvre en STS Management des Unités Commerciales au lycée J. Prévert de Saint-Christol-lez-Alès. La présentation suivante est un compte-rendu synthétique de l'expérimentation. Chacune des activités développées fait l'objet d'un compte-rendu détaillé distinct sur l'espace consacré aux TraAM 2017. Pour tout renseignement sur l'expérimentation, vous pouvez contacter Laurent GILI, IAN, en utilisant ce formulaire de contact. (Cliquer sur l'image ci-dessous et attendre le chargement de la présentation.

Initiation à la pédagogie différenciée En classe, un enseignant se retrouve généralement face à des élèves ou des étudiants ayant des capacités et des modes d’apprentissage différents. Ainsi, il existe entre les élèves des écarts de vitesse, d’autonomie, de motivation, d’intérêt, de compréhension…Dans ce cadre, comment peut faire un enseignant pour ne plus être « indifférent aux différences » ? Comment peut-il prendre en compte l’hétérogénéité de son groupe d’apprenants pour proposer un meilleur enseignement pour tous ? Une réponse se trouve certainement dans le concept de pédagogie différenciée. Plusieurs chercheurs et spécialistes ce sont intéressés à la pédagogie différenciée. Différencier, c’est rompre avec la pédagogie frontale, la même leçon, les mêmes exercices pour tous ; c’est surtout mettre en place une organisation du travail et des dispositifs qui placent régulièrement chacun, chacune dans une situation optimale. Deux types de pédagogies différenciées Pour aller plus loin Commentaires Pour aller plus loin

Je révise à la maison | J'apprends, je revois, je comprends.. Art de convaincre – Les moyens techniques pour faire agir... Nous avons vu dans un article précédent- L’art de convaincre (I)- les moyens stratégiques de la conviction. L’enjeu était de susciter l’intérêt de nos interlocuteurs et de créer avec eux une relation de confiance. Voyons à présent les moyens techniques dont nous disposons pour marquer les esprits et faire agir ceux que nous voulons convaincre. « Lorsque Cicéron parlait, la foule disait, comme il parle bien, lorsque Démosthène s’exprimait, la foule s’exclamait : marchons derrière lui ! »Epictète Le pouvoir de conviction se mesure à l’action qu’il génère. Je dois par conséquent être très au clair sur mon objectif (convaincre), mais aussi sur les résultats que je veux obtenir. Qu’est-ce qui me fera dire concrètement que j’ai été convaincant ? Si par exemple mon objectif est de vous convaincre,que je suis le député le plus à même de défendre les intérêts de votre région, le résultat de mon pouvoir de conviction sera mesuré par le nombre de voix que j’aurais obtenu dans les urnes. SOMMAIRE. Note.

Donner un sens à sa classe Une scénarisation possible On oppose trop souvent la classe inversée à la méthode traditionnelle, sous-entendu “la méthode magistrale”. Cette simplification peut parfois laisser penser à un enseignant qui ne pratique pas la classe inversée que c’est mal et qu’il a tout faux ! Il est vrai que le principe existe depuis plusieurs années. Qu’inverse-t-on ? La définition médiatique de la classe inversée laisse supposer une inversion de la chronologie et des lieux des apprentissages. Le statut du savoir change également. Le point commun entre toutes les pratiques de classe inversée est de prendre réellement en compte le “travail à la maison”, ou, plus exactement, les activités réalisées sans l’aide de l’enseignant hors de la classe, et d’externaliser une partie des apprentissages en amont de la séance. Pourquoi inverser ? A l’origine, J. Cette externalisation permet une (meilleure) préparation de la séance par les élèves, ainsi qu’une préparation des élèves à la séance. Avec ou sans numérique ?

Qu'est-ce que la différenciation pédagogique? Qu'est-ce que la différenciation pédagogique? En contexte scolaire, toute situation pédagogique peut être représentée par le modèle suivant inspiré de Legendre (2005). Lors d’une situation pédagogique, un sujet fait l’acquisition d’un objet d’apprentissage sous la responsabilité d’un agent qui utilise certaines formules pédagogiques et tient compte de différents aspects du milieu. Tel qu’illustré, il s’établit entre ces quatre composantes, différents types de relations pédagogiques (relation d’apprentissage, relation d’enseignement, relation didactique). Inspirées de ce modèle, dans le cadre de la recherche-action sur la différenciation pédagogique en Montérégie, nous avons défini la différenciation pédagogique comme : En d’autres termes, différencier signifie savoir analyser et ajuster sa pratique de même que l’environnement d’apprentissage de façon à tenir compte des préalables et caractéristiques d’un ou de plusieurs élèves au regard d’un objet d’apprentissage particulier. ASTOLFI, J.

Related: