background preloader

Les bases du jardinage sol vivant

Les bases du jardinage sol vivant
Que signifie Jardiner « Sol vivant » ? En fait je vous en fait la confidence, c’est une expression que j’ai inventée. J’aurai pu appeler ce blog jardin « sans travail du sol » mais ça me plaisait pas de définir par la négative un thème aussi passionnant. août 2011 : cette planche a été préparée à partir du mois de février de la même année sans aucun travail du sol ! Pourquoi donc vouloir supprimer le travail du sol ? C’est quand même bien connu qu’il est IMPOSSIBLE de cultiver un jardin sans bêcher, passer le motoculteur, biner… Qu’est ce que je vais donc vous dire ? Pour mieux comprendre cela, imaginez que 90% de la vie souterraine est dans les 10 premiers centimètres du sol ! Vous l’aurez compris, je propose de remplacer le travail de l’outil par celui des organismes du sol. Découvrons la vie du sol « On estime actuellement que la faune du sol représente plus de 80 % de la biodiversité animale. De quoi s’agit-il ? Comment favoriser cette vie foisonnante ?

http://jardinonssolvivant.fr/les-bases-du-jardinage-sol-vivant/

Related:  Lombricompost/lombricompostage/vers de compostJardinageLes saisons au jardinLes plantes médicinalespermaculture

Lombricomposteur collectif : la suite Vous vous rappelez, en septembre My little potager a installé un lombricomposteur collectif dans une copropriété à Lyon ? Déjà 3 mois ont passés, le temps nécéssaire pour une bonne mise en place, Bilan : Le 1er mois, les déchets ont progressivement été déposés dans le bac. La Spirale des Aromates - Permaculture appliquée Nous vous proposons la création d’une spirale d’aromates, très typique en Permaculture, qui vous permettra d’avoir, de façon simple et très commode, une bonne variété d’espèces de plantes très utiles. Si c’est une pratique chère à la permaculture, c’est parce que la spirale des aromate permet en un minimum de place, d’exprimer un maximum des potentialités possibles sur un site, grâce au voisinage de différents microclimats, terrains, humidité, expositions. Ainsi que la permaculture recommande de le rechercher, il peut ainsi s’y établir une plus grande biodiversité et y naître les plus grande synergies entre espèces et terrain. Cet article a été publiée dans la rubrique Permaculture de la Revue Passerelle Eco N°13 (novembre 2003), d’après un texte et des photos de Tony Marin, Rehabitar, Espagne.

UNE BALADE AU JARDIN 2015. ....Figues blanches et figuier Ail, raifort et topinambours………….. Christophines et choux ne sont encore que des promesses.. L'autonomie est-elle l'avenir de notre société? Chaque homme doit inventer son chemin... mais est-ce véritablement le cas dans nos sociétés modernes? Perdu dans ses finances incontrôlables, ses productions mondialisées et ses entreprises où l'humain et la nature ne pèsent pas bien lourds, le capitalisme d'aujourd'hui semble s'être laissé piéger par sa complexité et son obsession du profit. Et nous, citoyens-consommateurs, courons chaque jour derrière la consommation, l'épargne, le travail, la sécu, la retraite... Est-ce vraiment la bonne réponse à notre quête personnelle de sens et de bien-être?

Techniques et avantages de la Culture sur Buttes. On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture , elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité. C’est Emilia Hazelipp qui semble la première avoir importé la culture sur butte en France. Deux grands courants pratiquent la culture sur buttes : le premier d’inspiration biointensive, le second d’inspiration permaculturale.

Le lombric sort de l’ombre Commun mais pourtant méconnu, le lombric est l’animal choisi cette année comme emblème par Pro Natura. Travailleur de l’ombre, il est à l’honneur pour service rendu aux sols. «On cherchait un porte-parole pour parler de la surexploitation et de la diminution du sol en Suisse, explique Nicolas Wütrich, responsable de l’information pour Pro Natura. Le choix du ver de terre s’est vite imposé, même si l’on prenait un risque au niveau de l’image.» Au-delà du dégoût qu’ils peuvent susciter chez certains, les vers de terre méritent attention et respect. D’autant plus qu’ils représentent 80% du poids total des animaux, êtres humains compris, vivant sur la planète. Stage d'initiation à la permaculture Du 20 au 21 avril 2013 Formation, atelier Stage d’initation à la permaculture à Paris, les 20 et 21 avril 2013. Lors de ce stage , vous acquerrez une vue d’ensemble de ce qu’est la permaculture, et vous vous initierez à ses outils de base. Nous vous fournirons des exemples de projets existants et les principales références en la matière. Ces deux jours constituent une bonne première approche de la permaculture ainsi qu’un socle pour démarrer des projets individuels ou collectifs. Programme :

LE JARDINIER, LA METEO ET LES PRIORITES. Quand le printemps garde un peu trop longtemps ses habits d’hiver, quand, les saints de glace oubliés, on se croit toujours en Mars, on ne sait plus si on doit planter à tout prix ou espérer des jours meilleurs. Paillage et limitation du travail du sol rendent le terrain plus accessible quand les conditions sont mauvaises rendant possible la plantation si elle devient urgente (plant qui s’étiole dans un godet de venu trop étroit). Toutefois, dans la plupart des cas, il devient urgent d’attendre, quitte à rempoter les plantules trop à l’étroit pour leur permettre d’ attendre au chaud (tunnel, serre, le long d’un mur bien exposé, couverts la nuit) des jours plus propices. Si, dans un élan d’optimisme primesautier, on a déjà mis en -terre tomates, aubergines ou poivrons; il sera nécessaire de protéger les plants du froid et surtout de la pluie par tout moyen génial issu de votre cerveau inventif: tuile,cloche de verre ou de plastique, bâche, etc…

Related:  JARDINlivres