background preloader

ContreLaCour  - Gouvernance économique européenne et démocratie française

ContreLaCour  - Gouvernance économique européenne et démocratie française
Related:  ECO 4.3 Le projet européen est-il mort ?documents - libertaires

Le site web officiel de l'Union européenne L’UE en bref, institutions et organes, pays, symboles, histoire, faits et chiffres Informations sur l’agriculture, les entreprises, la culture, la santé, etc. Informations sur le droit de résider, de travailler, de voyager et d’étudier dans un autre pays de l’UE, ainsi que sur l’accès aux soins de santé et les droits des consommateurs Informations sur la fiscalité, les douanes, les importations et les exportations de marchandises, le soutien financier aux entreprises, etc. Consulter les traités, la législation et la jurisprudence de l’UE, et découvrir comment la législation de l’UE est élaborée et appliquée Rechercher des documents officiels, des publications, des statistiques, des données ouvertes et d'autres ressources

Investig’Action Ces Européens qui défient le libre-échange, par Amélie Canonne & Johan Tyszler (Le Monde diplomatique, octobre 2015) «Le conseil régional d’Ile-de-France (...) demande l’arrêt des négociations sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP), dit grand marché transatlantique (GMT), du fait de l’absence de contrôle démocratique et de débat public sur les négociations en cours. » La région Ile-de-France fut la première dans l’Hexagone à se déclarer « zone hors TTIP » (ou « hors Tafta », pour reprendre l’acronyme du premier nom anglais du projet, Transatlantic Free Trade Agreement). Depuis le vote de cette délibération le 14 février 2014, près de 500 collectivités territoriales françaises de toute taille ont voté une motion similaire, représentant 54 % de la population du pays. L’adoption d’un tel texte par une instance politique territoriale demeure un acte essentiellement symbolique. « Comme un troll des contes norvégiens » Bien sûr le projet de GMT n’est pas le premier accord de commerce et d’investissement représentant une menace de cette ampleur.

Prévention de la corruption au Parlement : les réformes nécessaires Des parlementaires nombreux et très avantagés Le rapport GRECO revient sur la rémunération et les avantages matériels des parlementaires. L’IRFM ou « indemnité représentative de frais de mandat » (5.700 euros pour les députés et 6.000 euros pour les sénateurs) non imposable, et les frais de collaborateurs (dont le crédit total mensuel s’élève à 9.504 euros pour 1 à 5 assistants à recruter pour un député). Cliquez pour accéder au rapport GRECO Les conditions, plus que favorables, des élus nationaux dont le nombre reste très élevé par rapport aux autres pays (577 députés et 348 sénateurs français) sont bien mises en exergue. Des améliorations rapides doivent être faites notamment sur l’IRFM qui est attribuée à chaque parlementaire. Remise en cause de la réserve parlementaire : vers une suppression ? Le cas de la réserve parlementaire est aussi mentionné dans le rapport de Prévention de la corruption des parlementaires. Cumul des mandats et incompatibilités : la persistance de certains abus

Attac France - Un autre monde est possible Concurrence sociale dans l'UE : mythes et réalités Le débat sur la concurrence sociale, ou dumping social, est aussi ancien que l’Union européenne elle-même. Il est cependant devenu plus houleux ces dernières années, en raison des difficultés économiques et des forts taux de chômage qu’ont connus de nombreux États membres. En effet, les opinions, comme les dirigeants, craignent que l’intense concurrence que se livrent les États autour du coût du travail ne se solde par un nivellement par le bas en termes de normes sociales. La présente Étude de K. Maslauskaite vise à fournir une première analyse des diverses normes du travail en vigueur dans les 27 États membres de l’UE afin de vérifier si les différences inter-étatiques offrent une marge suffisante pour conduire à un « dumping social ». Pour des raisons de concision, seules les tendances générales à l’échelle nationale ont été étudiées à l’aide des données les plus pertinentes.

Pièces et Main d’Oeuvre Pièces et Main d’Oeuvre, atelier de bricolage pour la construction d’un esprit critique à Grenoble, agit depuis l’automne 2000 de diverses manières : enquêtes, manifestations, réunions, livres, tracts, affiches, brochures, interventions médiatiques et sur Internet, etc. Pièces et Main d’Oeuvre n’est pas l’enseigne d’un collectif, mais d’individus politiques. Nous refusons la bien-pensance grégaire, qui n’accorde de valeur qu’à une parole réputée "collective", pour mieux la réduire au conformisme, à la paresse et à l’incapacité, dans l’anonymat du groupe. Nous ne souhaitons pas de gens "qui fassent partie", mais - au contraire - nous allier chaque fois que possible et nécessaire avec d’autres "qui fassent " par eux-mêmes.

Le Surréalisme au service de la révolution Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La revue comptera 6 numéros de juillet 1930 à mai 1933. Publications[modifier | modifier le code] Numéro 1[modifier | modifier le code] Numéro 2[modifier | modifier le code] Numéro 3[modifier | modifier le code] Contributions de Louis Aragon, André Breton, Maxime Alexandre, Maurice Heine, Paul Eluard, Salvador Dali, Alberto Giacometti, Max Ernst, Yves Tanguy, Pierre Unik, René Char, Georges Sadoul, René Crevel.Hors textes de Joan Miró, Alberto Giacometti, Gala Eluard, André Breton, Valentine Hugo, Salvador Dali, Man Ray, Clovis Trouille. Numéro 4[modifier | modifier le code] Contributions de René Crevel, André Breton, René Char, Paul Eluard, Tristan Tzara, Georges Sadoul, Louis Aragon, Pierre Unik, Salvador Dali.Hors-textes de Max Ernst, Yves Tanguy, Salvador Dali. Numéro 5[modifier | modifier le code] Numéro 6[modifier | modifier le code]

Related:  Blowback