background preloader

Écrire, ça libère!

Écrire, ça libère!
Related:  Les sites internet à connaitre

Récit : 6 ans à bord d'un vaisseau spatial L'étonnant témoignage d'un paysan poitevin après six années passées à bord d'un vaisseau de l'espace Voici un étrange document qui relate le témoignage en forme de testament d·un paysan poitevin ayant vécu au siècle dernier. Totalement illettré dans sa jeunesse, il avait acquis mystérieusement de grandes connaissances et finit par révéler à son fils juste avant sa mort qu·il avait séjourné à deux reprises à l·intérieur d·un vaisseau extraterrestre, durant une période totale de six années. À l·époque du début des faits, bien avant la seconde guerre mondiale, le mot « extraterrestre » n·existait même pas encore, et a fortiori des néologismes tels qu·« Aliens », « Zétas » ou encore « petits Gris ». Introduction Cher ami lecteur, je vais vous raconter une étrange histoire. Pendant toutes ces années où je vivais en Afrique ou en Asie, je n'avais des nouvelles de mes parents que par courrier. Un temps, c'est vrai, j'ai pensé écrire un article dans un journal. Mais pour mon père, non. - Oui.

Le gouverneur général ne paie pas de taxes de vente | Politique Exclusif - En plus de bénéficier bientôt d' une augmentation de salaire, décrétée récemment par Ottawa , le gouverneur général du Canada, David Johnston, continue à jouir de plusieurs privilèges, dont celui, méconnu des Canadiens, de ne pas payer de taxes de vente. Le représentant de la reine d'Angleterre au Canada est le seul Canadien à détenir une petite carte, une confirmation officielle d'une exemption prévue dans la loi sur la taxe d'accise, qui lui permet d'éviter de payer la taxe de vente lorsqu'il se présente chez un commerçant. Selon la loi, l'exemption est applicable aux achats liés à sa fonction, mais l'Agence du revenu du Canada concède qu'il est difficile de dissocier l'individu et la fonction. Le bureau du premier ministre promet de revoir cette règle dans le cadre du processus normal d'examen des questions fiscales et ajoute qu'à l'avenir cette exemption ne sera utilisée que pour des raisons professionnelles. D'après le reportage de Daniel Thibeault

Dérive autoritaire | Rima Elkouri | Rima Elkouri Selon ce raisonnement simpliste, il n'y aurait donc que deux postures possibles dans ce conflit: soit vous êtes pour la loi spéciale, soit vous êtes pour la violence et l'intimidation. Comme si on ne pouvait être à la fois contre l'une et l'autre. Comme si on ne pouvait raisonnablement être pour le retour en classe de tous les étudiants, quel que soit leur point de vue dans ce débat, dans les meilleures conditions qui soient. Voilà des semaines que des voix s'élèvent pour dire qu'il n'appartient pas aux tribunaux et à la police de régler un conflit politique qui s'enlise. «Déclaration de guerre» aux étudiants. Avec cette loi spéciale, toute personne qui organise une manifestation de 50 personnes ou plus pourra difficilement le faire sans être inquiétée par la police. Des amendes très salées allant jusqu'à 125 000$ attendent les dissidents et les associations étudiantes qui pourront être tenues responsables d'actes de casseurs qu'elles ne cautionnent pas.

La loi spéciale s’appliquerait aux tweets  Le projet de loi spéciale à l’étude à l’Assemblée nationale pourrait aussi toucher Twitter, a confirmé ce matin Michelle Courchesne en chambre. Et possiblement Facebook aussi. Interrogée à cet effet par les députés Jean-Martin Aussant (Option nationale) et Stéphane Bédard (Parti québécois), la ministre de l’Éducation a confirmé que la police pourrait remonter jusqu’à l’auteur d’un tweet appelant à manifester. « Ce seront les corps policiers qui auront à décider si effectivement il y a lieu de remonter la filière » pour retrouver la personne à l’origine d’un appel à manifester, a-t-elle déclaré. Et d’ajouter qu’il reviendrait aux tribunaux de poursuivre ou pas l’auteur du tweet. « On ne peut pas prévoir tous les cas d’espèce », estime On peut voir l’échange avec le député du PQ ci-dessous. D’autre part, on ignore si arborer un carré rouge comme image de compte sur Twitter pourrait donner lieu à des poursuites. Pour me joindre : florent.daudens@radio-canada.ca

IDEA: Institute for Democratic Education in America Au Japon, bientôt des vêtements source d'énergie électrique - High-tech DES CHERCHEURS JAPONAIS ont mis au point le prototype d'une sorte de tissu constitué de fils de cellules photovoltaïques, avec l'espoir de pouvoir, un jour, créer des vêtements électrogènes, pour recharger un mobile par exemple, ou fabriquer des tentures faisant office de sources d'appoint lors de catastrophes. Avec l'aide des pouvoirs publics nippons, ils ambitionnent de mettre au point des techniques de "tissage" en gros volume de cette nouvelle matière textile à horizon 2015, et de proposer ensuite de premiers objets conçus avec (voir photo ci-dessous. Crédit: Sphelar Power). "Nous avons cependant encore quelques difficultés à résoudre avant une commercialisation, telle que l'isolation des fils conducteurs et l'amélioration de la durabilité du produit", a expliqué mardi un responsable du Centre de technologie industrielle de la préfecture de Fukui (centre-ouest). AD avec AFP Sciences et Avenir

Forum de la francophonie canadienne Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes Le gouvernement du Québec a tenu à Québec, les 28 et 29 mai 2012, le Forum de la francophonie canadienne, un important rassemblement de francophones des quatre coins du pays. Quelque 400 délégués en provenance de toutes les provinces et territoires au Canada y ont participé; plus de 40 % venaient du Québec. Le Forum a été une occasion extraordinaire de renforcer les liens qui unissent les Québécois, les Acadiens et les francophones de partout au pays, et de célébrer le fait français en tant que richesse commune, objet de fierté et atout. Le Forum a permis d’évaluer la situation générale en matière de francophonie au Canada, de réfléchir sur les différents enjeux auxquels sont confrontés les francophones, de dresser le bilan de l’évolution des relations entre le Québec et les communautés francophones et acadiennes, et de faire le point sur la mise en œuvre de la Politique du Québec en matière de francophonie canadienne. Un

Élections - Faisons éclater le «plafond de verre» Nous sommes des citoyens de gauche, issus de toutes les générations. Quelques-uns d’entre nous sont membres du Parti québécois. D’autres sont membres de Québec solidaire ou d’Option nationale. Plusieurs n’appartiennent à aucun parti politique. Une conviction fondamentale nous réunit : celle que les femmes peuvent avoir accès à toutes les fonctions dans la cité. Le « double standard » Force est toutefois de constater qu’un « plafond de verre » est toujours en place, au Québec comme ailleurs. C’est le cas de Pauline Marois. Or, plutôt que de la juger au mérite de ses nombreuses réalisations (pensons seulement à sa création du réseau des Centres de la petite enfance) et de son parcours exceptionnel, on la critique et parfois même on la méprise pour des choses aussi superficielles que non pertinentes. Et l’on s’appuie sur ces prétextes pour affirmer péremptoirement qu’elle n’a pas la tête de l’emploi, qu’elle « ne passe pas », qu’elle n’a pas de charisme (François Legault en a-t-il ?)

QUEBEC. Les violences continuent à Montréal Une nouvelle soirée de manifestations, émaillée de scènes de violence, a conduit à l'arrestation de plus d'une centaine de personnes à Montréal et fait dix blessés, dimanche 20 mai. Quatre policiers figurent parmi la dizaine de blessés légers. Au total, au moins 116 personnes ont été interpellées au cours de la soirée. La manifestation a été déclarée "illégale" par les forces de l'ordre dix minutes après le départ, l'itinéraire n'ayant pas été communiqué à la police, ce qui a ravivé les tensions entre étudiants et autorités. Les forces de l'ordre n'ont pas chiffré le nombre de manifestants mais les médias locaux parlaient de plusieurs milliers de personnes au départ, puis de quelques centaines aux alentours de 5 heures du matin. "Chaos indescriptible" Sur le parcours, des vitrines de magasins ont été cassées. Une borne incendie a également été ouverte, reliée directement à la porte d'un commerce du centre ville qui aurait été inondé, selon la police. Limitations à la liberté de manifester

Le CFP - Accueil Un nouveau robot scientifique sur Mars en 2020 ? 2020. La Nasa a annoncé son intention de lancer un nouveau robot d'exploration scientifique sur Mars en 2020 avec des objectifs qui restent encore à définir. "L'administration Obama est engagée à mener une sérieuse exploration de Mars et avec cette prochaine mission nous nous assurons que l'Amérique reste le leader mondial de l'exploration de la Planète Rouge" , a déclaré mardi Charles Bolden, le patron de la Nasa dans un communiqué. Embouteillage martien: Marven en 2013, InSight en 2016 et ce nouveau robot quatre ans plus tard Cette annonce intervient quelques mois après que la Nasa a dévoilé son projet d'envoyer en 2016 le robot InSight sur Mars pour déterminer comment s'est formée la planète et déterminer si elle a un noyau solide ou liquide comme la Terre. SONDE. La mission de 2020 représentera une nouvelle étape pour répondre au défi du président Barack Obama d'envoyer des humains sur la Planète Rouge dans les années 2030, a souligné M. EUROPE.

Le Canada souffre véritablement du «syndrome hollandais», selon l'Institut Pembina Ottawa – À la veille de la visite de Thomas Mulcair au pays des sables bitumineux, une nouvelle étude appuie le leader néo-démocrate quand il affirme que l'économie canadienne souffre d'une forme du «syndrome hollandais». L'étude de l'Institut Pembina, dévoilée mercredi, conclut que le Canada souffre d'une forme unique du phénomène, baptisée «fièvre des sables bitumineux», qui génère des retombées économiques à court terme mais dont l'importance est souvent exagérée. L'étude ajoute que ces retombées sont réparties inégalement à travers le pays, et qu'elles pourraient réserver de mauvaises surprises éventuellement. Le document est publié alors que M. Mulcair effectuera demain sa première visite de la région des sables bitumineux en Alberta depuis ses commentaires controversés concernant le «syndrome hollandais».

La classe est finie LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard "Et les vitres redeviennent sable/l'encre redevient eau/les pupitres redeviennent arbres (…)." Cet effondrement de la classe, que le poète français Jacques Prévert a mis en scène en 1945 dans Page d'écriture, comme le rêve éveillé d'un élève, est en train de devenir réalité. C'est bien l'écroulement de ce qui semblait le cœur de l'école, la classe, qui est à l'œuvre aujourd'hui. Attaquée de toutes parts, ses murs cèdent. >> Lire aussi : Avec la "classe à l'envers", l'école garde les pieds sur terre Ici, c'est la technologie qui lui porte un coup, là le manque de crédits, là encore cette urgente nécessité de s'adresser individuellement à chaque élève. Dans les pays de l'OCDE, on ne jure plus que par l'individualisation des apprentissages. Dans les pays moins favorisés aussi, la classe est dépassée. >> Lire aussi en zone Abonnés l'entretien avec Stephen Heppell : "Chaque crise est moteur de changement éducatif"

Related: