background preloader

L'odyssée du cinéma : analyses et critiques de films, biographie et photos du monde du cinéma. Histoire du cinéma

L'odyssée du cinéma : analyses et critiques de films, biographie et photos du monde du cinéma. Histoire du cinéma
Related:  Etudier le cinéma : Histoire / Vocabulaire / AnalyseAudiovisuel

Apprendre à écrire un scénario de cinéma Un scénario est un élément indispensable à l'élaboration d'un film . C'est un récit narratif et descriptif présenté sous une forme proche du texte de théâtre, comme l’indique cet extrait du film "César et Rosalie" de Claude Sautet. Voiture de César – intérieur nuit César, au volant, fume le cigare. A ses côtés, Rosalie, lasse; elle s’est recroquevillée sur son siège. César : Tu es fatiguée ? Rosalie : Si tu avais pu décommander ton poker! César : Impossible. César : Dors va ! Claude Sautet, " César et Rosalie ", in L’Avant-scène Cinéma n° 131, décembre 1972. Les constituants essentiels de tout scénario : L’invention de l’histoire - l’idée du film C’est le point de départ du film, ce qui met en branle un processus de création. Le travail autour de l’idée et la recherche d’un sujet Il implique le développement de l’idée de départ à travers la mise à jour d’un véritable sujet qui donnera toute son envergure au film et déterminera la nature du travail à poursuivre. La narration

La décomposition du mouvement Contexte historique La technique de la photographie offre aux scientifiques des possibilités nouvelles. A partir des années 1870, le Français Etienne-Jules Marey (1830-1904) et dans son sillage l’Américain Eadweard Muybridge (1830-1904) se servent d’instantanés photographiques pour décomposer le mouvement des êtres vivants. En dissociant, en figeant, en analysant les poses successives de leurs modèles, les deux hommes peuvent capturer le détail des activités sportives ou des gestes de la vie courante. Par le biais de ces séquences rapprochées, ils obtiennent avec précision les images de ce qu’on ne peut percevoir à l’œil nu. En arrêtant le temps et le mouvement, ils réussissent à voir l’invisible. Analyse des images Interprétation Les travaux révolutionnaires de Marey et Muybridge ont eu immédiatement des applications.

Cinéma > Cinéma et pédagogie > Sites pédagogiques Responsable actuel de cette sous-rubrique : | Page mise à jour le 18/9/2016 Partenaires des dispositifs éducatifs et accompagnement pédagogique Ressources pédagogiques pour la préparation du baccalauré Les ressources pédagogiques du CNDP en matière de cinéma-audiovisuel, avec une présentation des sections Cinéma-Audiovisuel, des objectifs et des contenus de la formation ainsi que des épreuves du baccalauréat. Question d' Toutes les fiches et les dossiers pédagogiques des films inscrits aux programmes Ecole, Collège et Lycée au cinéma. Lycéens au ciné Site national à destination des publics inscrits au dispositif Lycéens au cinéma proposant une mise en ligne des documents pédagogiques (dossier maître, fiche élève) pour l'ensemble des titres du catalogue Lycéens au cinéma. Cinéma ABC Le Sites à vocation pédagogique

En images : à quoi ressemblent les films et séries sans effets spéciaux ? Au cinéma, les effets spéciaux ont pris une place considérable dans les productions et permettent de créer des univers de plus en plus étendus. C’est bien simple, il est aujourd’hui possible de tout imaginer à l’écran tant les techniques sont développées : animaux sauvages, explosions, villes… Mais à quoi ressemblent les tournages lorsque l’on enlève tous ces artifices ? Après avoir appris plusieurs de ces tours de passe-passe dans une vidéo sur le Loup de Wall Street, cette série de photos illustre parfaitement la place centrale qu’occupent les effets spéciaux dans les grosses productions cinématographiques de ces dernières années. L’Odyssée de Pi d’Ang Lee Alices aux pays des merveilles de Tim Burton Gravity d’Alfonso Cuaron Le Monde fantastique d’Oz de Sam Raimi Gatsbi de Baz Luhrmann Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese Man of Steel de Zack Snyder Pacific Rim de Guillermo del Toro Iron Man 3 de Shane Black Avengers de Joss Whedon Star Trek Into Darkness de J.

Histoire du cinéma 1 Rouleaux narratifs Le principe du « rouleau narratif », grand dessin panoramique déroulant sur papier ou sur soie, fut largement utilisé en Chine et au Japon à partir du Xe siècle par des conteurs comme support narratif. Ces grands dessins cinétiques, servaient à planter le décor, à suivre la progression de l'intrigue et permettait aux spectateurs de voir les déplacements du héros dans les dédales des palais ou des villes… Il pouvait bien sûr y avoir un rouleau pour chaque « plan séquence » du récit, et être accompagné ou non par des musiciens. Théâtre d'ombres Le théâtre d’ombres, quant à lui, est un art très ancien représenté dans tous les pays du monde. Il utilise principalement deux types de marionnettes : celles qui jouent directement à la vue du public celles dont l’ombre, projetée par une source lumineuse, se découpe sur un écran (silhouettes découpées ou personnages formés par l’ombre de la main). Suite >

Histoire du cinéma 2 Le cinéma n'est pas capable, en lui même, de reproduire un mouvement continu Une des observation qui participa à la création du cinéma, est cette particularité physiologique de l'œil humain connue sous le terme de « persistance rétinienne ». Lorsque nous regardons un objet, son image se forme sur la rétine, « surface sensible » à la lumière qui tapisse le fond de l'œil. L'image ainsi captée par la rétine met une fraction de seconde à disparaître. Le principe du phénakistoscope est assez simple, une douzaine d'images comme celles ci-dessus, sur un disque en rotation face à un miroir. Observées à travers les fentes du disque et grâce à la persistance rétinienne, le spectateur a l'illusion d'un mouvement, comme sur l'animation ci-dessous : Comme on peut le comprendre sur cet exemple, le cinéma n'est pas capable, en lui même, de reproduire un mouvement continu, mais seulement quelques extraits figés de ce mouvement.

Analyse de sequences Plein gaz Catégorie : Analyses de séquence archivées Avec ses sorties multiples depuis une quarantaine d’années dans de très nombreux pays, Duel a connu un très grand nombre d’affiches qui mettent en relief des aspects très différents du film de Steven Spielberg. Celle que nous présentons ici est ancienne, apparemment un peu démodée, mais correspondant à une époque, celle qui a fait le succès du film et contribué à faire connaître le nom de ce jeune réalisateur encore inconnu.Si elle a un côté horrifique avec la gueule grande ouverte du camion, elle a aussi et surtout un côté ludique, très pop, enfantin, disneyen. À la différence de nombreuses affiches ultérieures, elle insiste plus sur le chasseur, le camion, que sur le gibier, Mann, l’homme… —Analyse : Joël MagnyRéalisation : Jean-Paul DupuisCette vidéo peut être vue en relation avec la rubrique “L’Affiche”, de Frédéric Strauss,p. 1 du dossier « Collège au cinéma » n° 201 sur “Duel”.

Related: