background preloader

Analyses et critiques de films, biographie et photos du monde du cinéma. Histoire du cinéma

Analyses et critiques de films, biographie et photos du monde du cinéma. Histoire du cinéma

21 sources de films à visionner en ligne ou libres de droits Accueil > Formations et ressources > Liste des répertoires > Trésors à visionner gratuitement en ligne : Bon cinéma ! Recommander cette page à un(e) ami(e) Trouver des films sur Internet est une chose relativement aisée ; les plateformes offrant le visionnement gratuit se multiplient. On trouve du cinéma de tous les genres : longs-métrages de fiction, documentaires, films d'animation, films expérimentaux, actualités, etc. Voici quelques-uns de ces sites où vous pourrez visionner en ligne votre cinéma préféré. Si vous en connaissez d’autres, nous serons heureux de les ajouter - info@cursus.edu Voir aussi répertoire des chaînes vidéos éducatives gratuites Niveau : Populaire Sujets : Enseignement - Didactique - Pédagogie , Médias de masse - Télévision - Radio , Cinéma - Vidéo - Photo - Multimédia , Culture - Nation Mots-clés : Vidéos , Licences Libres , Cinéma

Des films pour comprendre le monde Des films pour comprendre le monde par Aug Cliquez sur l'image du film ou sur le lien dans la liste en-dessous pour accéder aux articles 6 commentaires Des films pour comprendre le monde Propriétaire d'un studio de légende, Cosimo Matassa vient de s'éteindre. Il fut l'un des principaux artisans de l'éclosion du rythm'n'blues de la Nouvelle-Orleans. Fils d'un immigré italien, Matassa se passionne très tôt pour la musique de Crescent City et ouvre un magasin de disques au lendemain de la seconde guerre mondiale. Sollicité par de nombreux musiciens en quête de notoriété, il fonde en 1946 un microscopique studio baptisé J & M. Les locaux sont si exigües qu'ils permettent tout juste d'y installer un piano à queue, quant à la cabine technique, un producteur peut tout juste s'y glisser aux côtés du maître des lieux. Les retrouvailles de trois légendes du New Orlean's sound: Dave Bartolomew, Cosimo Matassa et Allen Toussaint. Notes: 1. 2. Sources: - Sebastian Danchin: "Encyclopédie du rythm & blues et de la soul", Fayard, 2002. - "Cosimo's studio", livret du disque de Fats Domino dans la série Jazz & Blues aux éditions Atlas.

analyses de films, analyse de films Voyages, 1999 Space Odyssey (A), 1968 In the Mood for Love, 2000 Elephant, 2003 Cat People, 1942 In the Mood for Love, 2000 Diabolique Dr Mabuse (Le), 1960 Chemin de la liberté (Le), 2003 Pianiste (La), 2001 Big Shave (The), 1968 Eau chaude, l'eau frette (L'), 1976 Vent nous emportera (Le), 1999 Fin du Jour (La), 1939 Ivre de femmes..., 2002 La Vie est un miracle, 2004 Y'a pire ailleurs, 2011

Grammaire du cinéma | Histoire du cinéma 1 Rouleaux narratifs Le principe du « rouleau narratif », grand dessin panoramique déroulant sur papier ou sur soie, fut largement utilisé en Chine et au Japon à partir du Xe siècle par des conteurs comme support narratif. Ces grands dessins cinétiques, servaient à planter le décor, à suivre la progression de l'intrigue et permettait aux spectateurs de voir les déplacements du héros dans les dédales des palais ou des villes… Il pouvait bien sûr y avoir un rouleau pour chaque « plan séquence » du récit, et être accompagné ou non par des musiciens. Théâtre d'ombres Le théâtre d’ombres, quant à lui, est un art très ancien représenté dans tous les pays du monde. Il utilise principalement deux types de marionnettes : celles qui jouent directement à la vue du public celles dont l’ombre, projetée par une source lumineuse, se découpe sur un écran (silhouettes découpées ou personnages formés par l’ombre de la main). Suite >

Histoire du cinéma 2 Le cinéma n'est pas capable, en lui même, de reproduire un mouvement continu Une des observation qui participa à la création du cinéma, est cette particularité physiologique de l'œil humain connue sous le terme de « persistance rétinienne ». Lorsque nous regardons un objet, son image se forme sur la rétine, « surface sensible » à la lumière qui tapisse le fond de l'œil. L'image ainsi captée par la rétine met une fraction de seconde à disparaître. De nombreux instruments furent construit sur ce principe, du simple thaumatrope (2 images tournant autour d'un axe) au praxinoscope à miroirs d'Émile Reynaud. Le principe du phénakistoscope est assez simple, une douzaine d'images comme celles ci-dessus, sur un disque en rotation face à un miroir. Observées à travers les fentes du disque et grâce à la persistance rétinienne, le spectateur a l'illusion d'un mouvement, comme sur l'animation ci-dessous :

La décomposition du mouvement Contexte historique La technique de la photographie offre aux scientifiques des possibilités nouvelles. A partir des années 1870, le Français Etienne-Jules Marey (1830-1904) et dans son sillage l’Américain Eadweard Muybridge (1830-1904) se servent d’instantanés photographiques pour décomposer le mouvement des êtres vivants. Analyse des images Marey, passionné par la locomotion humaine et animale, est l’inventeur en 1882 du fusil photographique et de la « chronophotographie », qui permettent de linéariser sur une même plaque le déplacement d’un sujet muni, pour les besoins de l’expérience, de plusieurs points réfléchissants sur les bras et les jambes. Interprétation Les travaux révolutionnaires de Marey et Muybridge ont eu immédiatement des applications.

Related: