background preloader

Les Plus Gros Trous Noirs de l'Univers ("Largest Black Holes in the Universe")

Les Plus Gros Trous Noirs de l'Univers ("Largest Black Holes in the Universe")

http://www.youtube.com/watch?v=vRZeyGH-PHk

Related:  AstronomieA Classer 5

Temps 3D Suite à l'intérêt que j'ai porté à la recherche de possibilités d'études et de "mises en équation" de la théorie du temps 3D vue par Eric Julien (dénommé "l'auteur" dans la suite de mon texte), il m'a proposé de m'envoyer une avant-version de son livre (la Science Des Extraterrestres); proposition que j'ai acceptée afin de voir ce qu'il avait pu faire de consistant. Tous ceux qui connaissent ses travaux sur le temps 3D et les diverses polémiques qui s'en suivirent sauront de quoi je parle lorsque je dirai qu'un différent était présent entre Eric Julien et moi concernant ses propos sur le temps 3D. En effet, après recherches je m'étais aperçu que d'autres scientifiques russes (Kozyrev, Bartini, Veinik, Chernobrov dont les noms avaient été cités diversement ici sur les forums et par d'autres personnes) avaient déjà travaillé sur des théories du temps à densité variable, et avaient eu des idées d'application à des phénomènes paranormaux (télépathie).

Etienne Klein L'invité Physicien au Commissariat à l'énergie atomique, Etienne Klein est, depuis 2007, directeur du laboratoire des recherches sur les sciences de la matière, LARSIM. Il a participé à divers grands projets, en particulier la mise au point du procédé de séparation isotopique par laser et l'étude d'un accélérateur à cavités supraconductrices. Au CERN, il a participé à la conception du grand collisionneur de particules européen, le LHC2. Il a enseigné pendant plusieurs années la physique quantique et la physique des particules à l’Ecole Centrale de Paris, et est professeur de philosophie des sciences. Il est spécialiste de la question du temps en physique, et l'auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation dont L'Atome au pied du mur et autres nouvelles (prix du meilleur livre de littérature scientifique en 2000) et plus récemment Le small bang des nanotechnologies (2011).

La NASA montre les couleurs de notre univers Une nouvelle image panoramique de la NASA, prise pour la première fois très loin et très profond dans l'univers, comprend des rayons ultraviolets, qui sont normalement invisibles pour l'oeil humain. Dans l'image, les ultraviolets apparaissent en bleu clair sur des galaxies qui tournent, dont certaines sont âgées de 5 à 10 milliards d'années, ce qui est considéré comme un âge moyen en termes cosmiques. Curiosity photographie la Terre depuis la planète Mars Alors que Curiosity poursuit son exploration de Mars, il en a profité ces derniers jours pour tourner ses objectifs vers sa planète d'origine, la Terre. Il a ainsi livré toute une série de photos de la belle bleue vue de très (très) loin. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Quelque 530 jours martiens après avoir démarré son exploration, Curiosity serait-il nostalgique de sa planète d'origine ?

Avons nous encore le temps ? Le Nouvel Observateur. — Notre civilisation de l'urgence s'est donné comme principal objectif, et à tous les niveaux de l'activité humaine, de gagner du temps sur le temps. Comment peut-on apprécier cette ambition ? Joël de Rosnay. — Le siècle qui commence est celui de la vitesse, c'est bien certain,. Les magnétars dament le pion aux trous noirs Les magnétars (contraction de «magnetic star») sont les étranges vestiges, incroyablement denses, de l'explosion d'une étoile massive qui s'effondre sous son propre poids. Sauf que dans la grande majorité des cas, une telle explosion de supernova donne lieu, soit à une étoile à neutrons, soit à un trou noir. Or, si les magnétars sont bien des étoiles à neutrons, ils paraissent bien «exotiques» aux yeux des scientifiques. «Ils sont caractérisés par de faibles dimensions et une densité extrême», indique dans un communiqué l'Observatoire européen austral (ESO), soulignant qu'une cuillère à café de matière présente dans un magnétar pèserait à elle seule plusieurs milliards de tonnes! Leur intensité magnétique est également extraordinaire, «des millions de fois supérieure à celle des aimants les plus puissants qui existent sur Terre.» - Étoiles fuyantes -

Les tactiques de Chronos, de Etienne Klein Le temps est une « chose » introuvable dont l'existence ne fait aucun doute. Une « chose » dont tout le monde parle mais que personne n'a jamais vue. Nous voyons, entendons, touchons, goûtons dans le temps, mais non le temps lui-même. Contre toute attente, Chronos est un planqué, un caméléon qu'il faut débusquer sous nos habitudes de langage et de perception. Pour le déjouer, il va falloir l'effeuiller peu à peu, le déshabiller, le distinguer de ses effets les plus sensibles : la durée, la mémoire, le mouvement, le devenir, la vitesse, la répétition... Le facteur temps ne sonne jamais deux fois Dans un passage de Le facteur temps ne sonne jamais deux fois, son second livre sur le temps (le premier étant Les tactiques de Chronos), Etienne Klein exprime sa sympathie pour une solution intermédiaire entre le présentisme et la théorie de l’univers-bloc (la théorie B éternaliste). Cette solution est le non-futurisme, également appelée théorie de l’univers-bloc en croissance (growing block theory). Je vous propose ici l’extrait en question, suivie d’une critique inspirée par une communication que j’ai présenté en 2009. “Mais ces deux interprétations, univers-bloc et présentisme, sont loin d’avoir clos le débat. Dans le premier cas, l’existence même du cours du temps est relativisée, ou bien, selon une manœuvre idéaliste assez classique, transformée – sans que l’on nous précise comment – en un produit de notre conscience : ce serait seulement par et pour une conscience que se succéderaient les instants du monde. Ces difficultés ont été fécondes.

Qu'est-ce que le temps en relativité restreinte ? « Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. » Cette célèbre citation, attribuée à Einstein 1 exprime bien l'aspect psychologique du temps. Le temps est indéniablement lié à nos sens, nous le perçevons à travers les durées, l'ordre et la simultanéité. Un espace temps ou causalité et flèche du temps co-incident ! Dr Bernard Auriol Voici un extrait d’une théorie qui tente de sauver l’unification de la relativité et de la mécanique quantique en se simplifiant la construction de façon à rendre inutiles les complexités de la théorie des cordes, la bizarrerie liée à une éventualité de « trous blancs », au scandale d’une causalité anti-chronique mélée à la causalité ortho-chronique. Le modèle semble réussir cet ensemble de souhaits. Reste une question : on a pris comme postulat que toute « brique » élémentaire de la réalité vide de matière et pleine d’une énergie (intégration de la « constante cosmologique »), soit pourvue d’une flèche temporelle orientée une fois pour toutes dans un seul sens. Ce postulat qui est celui du bon sens est-il avéré et légitime ?

Related: