background preloader

Premiers clients : les cinq bourdes pour louper une vente à coup sûr

Premiers clients : les cinq bourdes pour louper une vente à coup sûr
Related:  Mercatique

Des 4P aux 6S... les mutations du marketing mix - Les origines du marketing Mercredi 24 avril 2015 à PARIS Big Data, Social CRM, programmes relationnels : Les nouveaux leviers pour une fidélisation performante En présence de : Accor, Air France, Call Expert, Carglass, Dimelo, Iadvize, PSA Peugeot Citroën, Salomon, Services CRM / Voyages SNCF ... Inscrivez-vous vite !

Les secrets des as de la vente - DOSSIER Crise ou non, certaines entreprises parviennent à dépasser leurs objectifs de chiffre d'affaires. Leurs commerciaux, particulièrement efficaces, conquièrent chaque jour davantage de nouveaux clients, managés par un chef des ventes (ou un dirigeant) qui sait tirer le meilleur parti de ses équipes. Ces dernières ont, en outre, parfaitement intégré les enjeux liés au Web dans leur stratégie et leur réflexion quant à l'évolution de leurs affaires à court et moyen termes. Résultat, ces as de l'efficacité commerciale distancent leurs congénères. SECRET n° 1: Prospecter plus pour gagner plus Pour développer le chiffre d'affaires, une solution: la conquête. La prospection demeure le levier de croissance numéro un des PME les plus performantes, selon l'enquête de Mercuri International Business Partners. 74 % d'entre elles déclarent en effet que leur priorité, dans une optique de développement de leur chiffre d'affaires, est la prospection. Une question de dosage Ce qu'il faut retenir... Web Zoom

Comment Apple terrorise nos start-up - 2 Censure, exclusion, diktat... C’est un véritable enfer que vivent un nombre croissant de développeurs et de partenaires commerciaux du fabricant de l’iPhone. La résistance n’aura pas duré bien longtemps. Abonnez vous à l'édition digitale Quel type de vendeur êtes-vous? Prospection, négo, fidélisation… Chaque commercial a sa spécialité, ses atouts et ses faibles­ses. Identifiez les vôtres grâce à ces cinq profils types. Chez les commerciaux, chacun son style. Cer­tains sont passés maîtres dans l’art de prospecter quand d’au­tres marquent plus facilement des points auprès des grands comptes ou dans la fidélisation d’un portefeuille existant. Le “docteur”, un as de la solution sur mesure Si les recruteurs considèrent la capacité d’écoute comme la compétence de base de tout commercial, ce n’est pas pour rien. Quel nom­bre de pages celui-ci imprime-t-il chaque jour ? Pour établir son diagnostic, il ne man­quera donc pas de suivre la procédure BBEDC, qui consiste à vérifier systématiquement les cinq éléments suivants : les besoins du client, son budget, l’échéance de l’achat, l’identité du décideur et celle des compétiteurs. Le “chasseur”, un champion de la prospection Le “tombeur”, un pro de la séduction

Dix conseils pour réussir son lancement de produit 1. Trouver le bon positionnement Souvent l'entreprise s'est concentrée sur les caractéristiques du produit mais n'a pas assez réfléchi à son positionnement. Aujourd'hui il est impossible d'imposer sur un marché un produit ou un service qui ressemble aux autres. Son positionnement doit lui permettre d'être à la fois distinctif et attractif. 2. Votre premier travail va consister à définir les segments de clientèle ciblés pour votre nouvelle offre, ces groupes de personnes ou d'entreprises qui peuvent avoir des besoins similaires. 3. Il s'agit ici de lister les points forts de votre nouveau produit ou service qui vous différencient de ceux qui existent déjà chez vos concurrents. 4. Il consiste à comparer vos avantages avec vos principaux concurrents et de vérifier que vos avantages font vraiment la différence avec eux. 5. En quoi les avantages de votre nouvelle offre vont-ils répondre aux besoins des clients existants ou à venir ? 6. 7. 8. Le Jour J doit être un feu d'artifices. 9. 10.

Négociation : halte aux croyances ! La négociation est réputée pour être un exercice difficile. Il n’est d’ailleurs pas rare d’entendre les commerciaux l’évoquer comme un véritable passage au casse-pipe : «Une vision négative de la négociation nuit à la négociation en tant que telle», souligne Fabienne Bouchut, consultante senior chez Cegos, qui vient de publier un Livre Blanc «Croyances et vérités sur la négociation commerciale». Ce document tord le cou à plusieurs idées préconçues. ⇒ Idée préconçue n°1 : Le choix des mots est crucial Pas tant que cela. ⇒ Idée préconçue n°2 : Il faut connaître la psychologie de l’acheteur Non. ⇒ Idée préconçue n°3 : Plus on débute en négociation, plus la formation est efficace Loin de là ! ⇒ Idée préconçue n°4 : La spontanéité, meilleure alliée du négociateur Les émotions entrent inévitablement en ligne de compte lors des négociations. Retrouvez d’autres croyances dans l’intégralité du Livre blanc, en libre-accès depuis le site de Cegos

Stromae, l'affaire marketing à suivre Stromae a bluffé la Belgique avec la stratégie marketing entourant la sortie de "Formidable". Stromae, une stratégie marketing à l’ère des réseaux sociaux? Claire Gruslin, Assistant Professor in Marketing à HEC-Ulg Parler d’un jeune artiste belge de 28 ans pour converser de stratégie marketing, c’est quelque chose qui ne se refuse pas… Dans une industrie musicale se relevant de la crise du disque de 2003, Stromae a su créer la « disruption » par sa capacité d’innovation et son intelligence marketing en déployant une belle maîtrise des nouveaux « business modèles » du marché du disque (ventes numériques, téléchargement internet, streaming, réseaux sociaux...) et en exploitant une redoutable stratégie SoLoMo (social, local, mobile) créant le buzz autour de ses chansons avant leurs sorties officielles et entretenant une relation directe avec son public en ayant recours aux medias de son temps. La recette marketing telle que pratiquée par Stromae repose ainsi sur des leviers forts:

Marketing fondamental - 2.4. Les différentes stratégies produit-marché Considérons un marché comprenant trois segments de marché possibles M1, M2 , M3 et trois offres produits différentes, P1, P2 et P3. Plusieurs stratégies produit-marché sont alors envisageables : Concentration sur un couple produit / marché : On parle parfois de stratégie de niche quand le segment visé est particulièrement étroit (mais toutefois rentable !) et que l'offre est de ce fait très spécifique. Figure 8 : Concentration, ou un produit sur un marché Spécialisation par produit : Le même produit est décliné pour être proposé à plusieurs cibles. Figure 9 : Spécialisation produit, ou un même produit à plusieurs cibles Spécialisation par marché : Des produits de nature différentes sont proposés pour répondre aux attentes d'une même cible de marché. Figure 10 : Spécialisation marché, ou plusieurs produits sur un même marché Spécialisation sélective : Différents produits sont proposés sur des segments de marché différents. Figure 11 : Spécialisation sélective Figure 12 : Couverture globale

Industrie : des trentenaires réinventent les produits du quotidien, made in France ou pas - 2 Des start-up dans l’industrie, il en fleurit encore en France. Les biotechs et la chimie verte, gros pourvoyeurs, sont bien sûr réservés aux scientifiques. Citons dans ce domaine Carbios, à Clermont-Ferrand, qui recycle et transforme les polymères plastiques. Mais l’innovation vient aussi des pros du marketing. Reprendre une belle PME endormie Le pays regorge de belles endormies qui ne demandent qu’à repartir sur de bonnes bases. C’est le pari de Christophe Charpilienne. Réinventer les fonctions et le design des objets du quotidien Un casque de vélo pliant (Overade), un lit pour bébé à ouverture automatique (Magicbed), un pèse-personne connecté (Withings) : quand l’innovation se met au service de l’utilisateur, ça marche. Une idée a priori farfelue : «Tous les artisans que je consultais m’affirmaient que ce n’était pas réalisable», raconte cet ancien d’HEC. Surfer sur la mode du made in France Après la marinière, attendez-vous à voir le ministre du Redressement productif en espadrilles !

Related: