background preloader

PICASSO, biographie et présentation des 4 autoportraits

PICASSO, biographie et présentation des 4 autoportraits
Né en 1881 à Malaga, il passe sa jeunesse en Espagne. En 1891, son père, peintre, accepte un poste d' enseignant à l'école de dessin "La Corogne", Picasso a 10 ans et il s'exerce au dessin alors qu'il sait à peine lire. En 1895, il s’installe avec sa famille à Barcelone, son père enseigne à l'école très académique des Beaux-arts et grâce à lui, Picasso, âgé seulement de 14 ans peut passer exceptionnellement le concours d'entrée. A 19 ans il expose pour la 1ere fois à Barcelone, dans la taverne artistique du "4 Gats" et part pour Paris. Cette année là, "La danse" bouleverse le monde artistique. Sa peinture a évolué en fonction de sa vie, de ses drames, de ses rencontres et de ses amours. Ces quatre autoportraits de Picasso, réalisés dans un laps de temps de 70 ans environ, présentent des variations de formes et de techniques picturales. Cet autoportrait appartient à la période bleue de l'artiste. Picasso dira : "C'est en pensant à Casagemas que je me suis mis à peindre en bleu". 34x26cm Related:  AUTOPORTRAITS (peintures)éducation 3Grands maîtres du portrait

ROCKWELL, Triple autoportrait, 1960 Norman Rockwell (1895-1978) N. Rockwell est un peintre et dessinateur américain issu de New York. Il travailla comme illustrateur durant presque 50 ans au journal « The Saturday Evening Post », puis pendant 10 ans au magazine « Look ». À seize ans, il illustre son premier livre, Tell me why, Stories, et commence une longue collaboration avec le mouvement des boy-scouts des États-Unis en illustrant la revue Boys' life. C'est à 21 ans qu'il propose sa première couverture illustrée pour le magazine The Saturday Evening Post. En 1943, il participe à l'effort de guerre en publiant l'affiche The Four Freedoms distribuée dans le monde entier. Dans les années 1950, il est considéré comme le plus populaire des artistes américains. Son style artistique : Les dessins de N. Son style se doit d’être fidèle à la réalité et le réalisme de ses illustrations est proche de celui de la photographie. L’art de N. Le rôle de la photographie dans ses dessins : L'art de N. Sa technique : N. N. Analyse du tableau :

3 bonnes alternatives à Padlet Article mis à jour le 27 novembre 2020 par Fidel Navamuel Padlet est devenu au fil du temps un outil pour créer des tableaux blancs collaboratifs très populaire et notamment dans l’éducation. Une popularité méritée grâce à une solution très complète sachant s’adapter a de nombreux usages en classe. Aucune d’entre elles ne remplace tout à fait l’ensemble des options offertes par Padlet, mais l’essentiel est bien là. Lino. Lino est sans doute la solution de mur virtuel en ligne qui ressemble le plus à Padlet. Stoodle. Stoodle offre une autre alternative à Padlet qui mérite un essai. Framemo. Pour résister au monde du payant il est toujours bon de regarder du côté de l’équipe de Framasoft. Attention malheureusement Framemo fermera ses portes en janvier 2021. A lire aussi : Une autre alternative à Padlet

Balthus Balthasar Kłossowski, parfois appelé Balthasar Kłossowski de Rola[1], plus connu sous son pseudonyme Balthus, est un peintre figuratif français d'origine prussienne[2] et polonaise, né le 29 février 1908 à Paris[3], mort le 18 février 2001 à Rossinière (Suisse). Il est le frère de l'écrivain et dessinateur Pierre Klossowski. Leur mère Elisabeth Spiro est peintre, de même que leur père Erich Klossowski et que leurs oncles le peintre allemand ashkénaze Eugene Spiro et le peintre autrichien Emil Trebicky. Pour le poète Antonin Artaud, « [la peinture dramatique de Balthus] ramène au jour quelque chose d'une époque électrique de l'histoire, un de ses points où le drame se joue[4]. » Biographie[modifier | modifier le code] « La meilleure façon de commencer est de dire, Balthus est un peintre dont on ne sait rien. Dans ce tableau, le peintre, en pied et le corps déformé, peint sur un fond ocre jaune. Une enfance artistique[modifier | modifier le code] En 1925, Rilke lui dédie le poème Narcisse.

L'autoportrait L'autoportrait dans l'histoire des arts : un jeu de miroirs… "Connais-toi toi-même. Faut-il en faire le devoir de chacun ? Sans doute que non. Ce n'est que dans la mesure où je ne me connais pas moi-même que je peux me réaliser et faire quelque chose. Seul celui qui se trompe sur soi, qui ignore les motifs de ses actes, peut oeuvrer. Un créateur, qui est transparent à lui-même, ne crée plus" (Cioran, cité par Pascal Bonafoux) Mots-clés : Attributs : Dans un autoportrait, ce sont tous les détails narratifs², en apparence annexes, qui nous aident à interpréter l'oeuvre, s’ajoutant ainsi aux éléments purement stylistiques (composition, couleurs, technique). cliquez sur l'image pour l'agrandir Dans cette vaste composition, Vélasquez (à gauche, en train de peindre) tient la place toute particulière du chef d’orchestre, ou plutôt du metteur en scène.Qui regarde, qui est regardé ? Ce texte ne doit pas être publié sous forme imprimée sans mon accord préalable.

histoire-d-arts: GAUGUIN, Autoportrait au Christ Jaune, 1889 & le christ jaune Paul Gauguin (1848-1903) Né à Paris, Gauguin passe une partie de son enfance à Lima au Pérou puis rentre en France avec sa mère. Il travaille en tant qu'agent de change avant de devenir peintre à l'âge de 36 ans. Il quitte sa femme et ses enfants au Danemark à fin de se consacrer entièrement à sa passion. Il quitte Paris, s'installe à Rouen et se rend régulièrement en Bretagne, où il rencontre Emile Bernard, avec qui il créé l'école de Pont-Aven. « J'aime la Bretagne : j'y retrouve le sauvage, le primitif. "Le Christ jaune", 1889 En septembre 1889, Gauguin vient séjourné à Pont-Aven en Bretagne pour s'éloigner des agitations de la capitale en pleine révolution industrielle. Le tableau présente un ensemble dominé par la couleur jaune. La composition du tableau repose littéralement sur la croix : les bras de celle-ci plafonnent la toile alors que le tronc sert de pilier au paysage. Petit rappel (cf : : Analyse du "Christ jaune"

3 mesureurs de bruit pour la classe. • Les Outils Tice Article mis à jour le 27 janvier 2019 par Fidel Navamuel Rien n’est plus reconnaissable que le bruit d’une salle de classe remplie d’enfants qui parlent entre eux et qui travaillent. Une ambiance sonore qui parfois décolle littéralement pour devenir bruit nuisible à la concentration et au travail en commun. Voici trois outils en ligne qui permettent en utilisant le micro de votre ordinateur de mesurer et de visualiser le bruit dans une pièce. Bouncy Balls Voici un des mesureurs de bruit les plus connus. Zero Noise Classroom Zero Noise Classroom se présente sous la forme d’une extension gratuite pour le navigateur Chrome. Classcraft Volume Meter Le concept est similaire dans cet autre mesureur de bruit dans la classe.

Amedeo Modigliani Amedeo Modigliani en 1918. Signature Il incarne dès lors l'artiste maudit qui s'est abîmé dans l'alcool, la drogue et les liaisons orageuses pour noyer son mal-être et son infortune. S'ils ne sont pas sans fondement, ces clichés — renforcés par le suicide de sa compagne Jeanne Hébuterne (1898-1920), enceinte, au lendemain de sa mort — se substituent longtemps à une réalité biographique difficile à établir ainsi qu'à une étude objective de l'œuvre. Jeanne Modigliani (1918-1984), fille du couple, est dans les années 1950 l'une des premières à montrer que la création de son père n'a pas été marquée par sa vie tragique et a même évolué à rebours, vers une forme de sérénité. Marqué par la Renaissance italienne et le classicisme, Modigliani n'en puise pas moins dans les courants issus du postimpressionnisme (fauvisme, cubisme, début de l'art abstrait) des moyens formels pour concilier tradition et modernité, poursuivant dans une indépendance foncière sa quête d'harmonie intemporelle. G.

Arts Plastiques à Sainte Pulchérie: octobre 2014 Grace aux artistes, les objets ont une vie intérieure : ils bougent, agissent, s'animent, se transforment, ont parfois une âme ou un esprit. Alors que nous considérons dans notre vie de tous les jours, les objets comme inanimés, inertes et sans vie intérieure, certains artistes leur donne vie. Les oeuvres d'arts, la peintures, le cinéma, la sculpture, les assemblages donnent une deuxième vie aux objets, avec lesquelles les hommes doivent cohabiter ou jouer. "Je préfère les objets qui à mon sens ont une sorte de vie intérieure propre" Jan Svankmajer "Par une révolution constante et contraire, tous ces corps reviennent dans leur premier état : en se condensant, le feu se change en air, l'air en eau, l'eau en argile. Dans ce film d'animation surréaliste, les objets possèdent une vie intérieure. Les êtres inanimés deviennent animés. FILM AVEC DES SCENES INSPIREES DU SURREALISME : les espaces ont une vie indépendante de la vie logique. Qu'est-ce que la Nature morte ? Film.

Evolution de l'autoportrait et le thème de l'accumulation dans les oeuvres étudiées L'autoportrait est une représentation picturale de soi-même : Le peintre ou le dessinateur se représente lui-même. Connu depuis l’Antiquité, ce genre de représentation s’est imposée peu à peu : Tout d’abord, au 14eme siècle l’autoportrait apparaît discrètement dans certaines peintures à la façon d’une signature. Perdu parmi d’autres personnages ou caché dans une scène, le peintre perd discrètement son anonymat et devient reconnaissable. C’est le cas dans le tableau du peintre flamand Van Eyck : « Les époux Arnolfini » ou le peintre apparaît en bleu dans le miroir pendu au fond de la pièce, ainsi que dans le tableau de Boticelli : « L’adoration des mages », où le peintre s’est représenté à l’extrême droite du tableau, le regard dirigé vers le spectateur, l’invitant à regarder son tableau. Au 15ème siècle, la découverte de nouvelle techniques comme celle du miroir de verre, permet à l'autoportrait de s’imposer. L’autoportrait va rapidement devenir un outil d’introspection pour le peintre.

Dessine-moi une idée asbl - Mind Mapping à tout âge, pour toutes les disciplines Jean-Auguste-Dominique Ingres Jean-Auguste-Dominique Ingres naît à Montauban le 29 août 1780, faubourg du Moustier, au 50 maison Déjean, sur la ruelle Mourancy. L’immeuble a aujourd’hui été démoli mais une plaque commémorative témoigne sur la nouvelle maison de cette illustre naissance. Son père, Jean-Marie-Joseph Ingres, né à Toulouse mais de mère montalbanaise, est sculpteur d’ornements. Il a épousé Anne Moulet, d’origine quercinoise, en 1777. Celle-ci lui donnera six enfants, dont deux meurent en bas âge. Mais, seul l’aîné, Jean-Auguste-Dominique, compte pour son père qui ne ménage ni son temps ni ses attentions pour celui qui allait devenir l’un des plus grand peintre de son temps. Le temps des étudesSon père, reconnaissant très tôt le talent de son fils, lui dispense les premiers enseignements à l’Académie des Beaux-Arts de Toulouse où Ingres est admis à l’âge de onze ans. Ses premières oeuvresLes premiers tableaux d’Ingres ne plaisent pas en France. Musée Ingres

Autoportrait de Andy Warhol Andy Warhol, né le 6 août 1928, était un artiste américain et une figure de proue du Pop art (connu sous le nom de mouvement d’art visuel). Son travail artistique explore les relations entre le culte de la célébrité, l’expression artistique et la publicité, un style révolutionnaire qui a trouvé sa place pendant les années 60. Son art se concentre plus particulièrement dans le dessin, la gravure, la photographie, la peinture, la sérigraphie, la sculpture, la cinématographie et la musique. Son studio, appelé l’Usine, était un lieu de rassemblement renommé pour les intellectuels de marque, les marginaux bohèmes, les drag-queens, les dramaturges, les riches mécènes et les célébrités hollywoodiennes. Ses contributions à l’art En 1960, Warhol a commencé à peindre sa première série de tableaux, des travaux principalement basés sur des bandes dessinées telles que Popeye, Superman, deux bouteilles de Coca-Cola et Dick Tracy. 1986 Camouflage Bleu Rouge

Fiche d'identité : « Persepolis » de Marjane Satrapi Samedi 26 mai 6 26 /05 /Mai 10:48 Titre de l’œuvre : Persépolis Nature/genre de L’œuvre : Bande-dessinée Artiste : Marjane Satrapi (1968- ) Date de création : 2000 Catégorie (domaine/thématique) : Arts du visuel Vie de l’artiste : Moments importants de sa vie… Marjane a dix ans lorsque la révolution éclate, elle habite Téhéran avec ses parents. Contexte historique de création : cadre géographique ? Style, mouvement ou courant : Aucun en particulier Description de l’œuvre Le dessin est noir et blanc, il est épuré et laisse la place à un texte fourni (paroles et commentaires de la narratrice). Vignette 16 (illustration ci-dessus ou sur planche principale) : Le père, la mère et Marjane sont représentés dans cette vignette, ils sont dessinés en plan rapproché. Vignette 17 (illustration ci-dessus) : C’est un gros plan sur la mère : elle est parfaitement au milieu de la vignette, son visage est partagé en deux, une partie blanche et l’autre noire, son poing est levé.

Léonard de Vinci signature Léonard de Vinci (italien : Leonardo di ser Piero da Vinci Après son enfance à Vinci, Léonard est élève auprès du célèbre peintre et sculpteur florentin Andrea del Verrocchio. Ses premiers travaux importants sont réalisés au service du duc Ludovic Sforza à Milan. Comme ingénieur et inventeur, Léonard développe des idées très en avance sur son temps, des prototypes d'avion, d'hélicoptère, de sous-marin et même d'automobile. Biographie Blason de la famille da Vinci Enfance Léonard, ou plutôt Lionardo selon son nom de baptême[12], est baptisé puis passe ses cinq premières années chez sa mère à Anchiano. À cette époque, les conventions d’appellation modernes ne se sont pas encore développées en Europe. Léonard est également élevé par son oncle Francesco qui joue un rôle important dans sa formation, et par son grand-père Antonio da Vinci qui lui apprend le don d'observation de la nature, lui répétant constamment « Po l’occhio ! Formation à l’atelier de Verrocchio Relations et influences

Related: