background preloader

Internet of Things : Actualité des Objets Connectés en France

Internet of Things : Actualité des Objets Connectés en France
Petit écart dans la « ligne éditorialiste » de internet-of-things.fr avec cet article sur l’opérateur Sigfox, qui propose un réseau cellulaire dédié à l’internet des objets. En effet, ce n’est pas un produit en tant que tel, mais un service d’opérateur proposé par Sigfox aux intégrateurs et constructeurs d’objets connectés en offrant une technologie basse consommation et peu coûteuse (1 à 2 euros par an). Ce type de technologie est clef pour démocratiser certains types d’usage notamment pour rendre économiquement possible le développement des produits connectés pour le grand public. L’approche de Sigfox étant suffisamment novatrice et surtout impactant suffisamment l’Internet of Things que cela méritait bien un billet ! Cette start-up basée à Toulouse et fondée par Ludovic Le Moan, se donne les moyens de son ambitieux projet et a déjà levé en septembre dernier 10 millions d’euros avec notamment l’entrée d’Intel à son capital (communiqué de presse).

http://internet-of-things.fr/

Related:  internet des objetsJulien Raillard

Internet des objets Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Internet des objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais) représente l'extension d'Internet à des choses et à des lieux du monde physique. Alors qu'Internet ne se prolonge habituellement pas au-delà du monde électronique, l'internet des objets connectés représente les échanges d'informations et de données provenant de dispositifs présents dans le monde réel vers le réseau Internet. L'internet des objets est considéré comme la troisième évolution de l'Internet, baptisée Web 3.0 (parfois perçu comme la généralisation du Web des objets mais aussi comme celle du Web sémantique) qui fait suite à l'ère du Web social. L'internet des objets revêt un caractère universel pour désigner des objets connectés aux usages variés, dans le domaine de la e-santé, de la domotique ou du Quantified Self. Histoire et définition de l'internet des objets[modifier | modifier le code]

L'Internet des Objets (IoT) n'est pas une révolution!  C'EST DEMAIN - L'internet des objets est partout et suscite un fort engouement du grand public et des entreprises. Si beaucoup parlent de révolution, il ne s'agit pourtant que de ses prémisses. L'Internet des objets (IoT) : un enjeu pour les entreprises?

L'année 2014 placée sous le signe de l'Internet des objets Montres, bracelets, jouets et autres appareils électroménagers communicants se partageront la vedette du CES de Las Vegas qui ouvre ce lundi avec les télés ultra haute définition. Montres, réfrigérateurs, capteurs de mouvements, jouets les plus inattendus: les objets connectés sont le marché de ­demain. «À terme, il y en aura une trentaine dans les foyers», estime Rafi Haladjian, fondateur de Sense et créateur de la plate-forme ­Mother qui permet de gérer ses propres objets connectés. Ces nouveautés, dont on estime le nombre à 50 milliards en 2020, seront l'un des clous du Consumer Electronics Show (CES), le grand salon de l'électronique grand public qui s'ouvre ce lundi à Las Vegas (États-Unis) et auquel Fleur Pellerin, la ministre de l'Économie numérique, a prévu de se rendre. Avec au programme des rencontres avec Microsoft et Samsung, deux géants intéressés par les françaises Dailymotion et Deezer.

Des vêtements de sport connectés. - Le Journal de Saône et Loire Notez cet article : le 28/03/2015 à 08:30 Vu 655 fois Hedokko COMPOSE: Le marché de l'Internet des objets Un consortium de chercheurs de l'Union européenne, des développeurs de logiciels et des organismes de normalisation inventent un nouvel écosystème d'affaires qui permettra d'exploiter la puissance de l'Internet des objets pour chaque utilisateur - du consommateur à l'automobiliste en passant par le vacancier ou le fan de sport. Les partenaires du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) Pour ce faire, les partenaires du projet COMPOSE (Collaborative Open Market to Place Objects at your Service) ont développé et importé une large palette de logiciels pouvant tous être téléchargés gratuitement à partir du serveur GitHub, le plus grand dépôt de logiciels libres de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre...).

Objets connectés : Bouygues Telecom vient concurrencer Sigfox Les opérateurs mobiles veulent leur part du gâteau de l'Internet des objets et ne pas laisser de nouveaux entrants - tels que la startup française Sigfox, présidée par Anne Lauvergeon, qui a fait récemment la Une des médias - truster ce marché prometteur. Les spécialistes du secteur prévoient en effet plusieurs dizaines de milliards d'objets connectés dans le monde d'ici à 2020 : Orange parle de 25 milliards, Ericsson de 50 milliards, le cabinet Idate de 80 milliards ! Bouygues Telecom a décidé d'aller au-delà de la vente de cartes SIM machine-à-machine (M2M) aux entreprises qui souhaitent connecter leurs produits par les réseaux mobiles, tels que les constructeurs automobiles (l'Arcep recense 8,2 millions de cartes M2M en France) : il va déployer un réseau spécifique, « le premier réseau français dédié aux objets communicants basé sur la technologie LoRa » annonce-t-il dans un communiqué, qui sera lancé commercialement en juin à Issy-les-Moulineaux et Paris.

L’Internet des Objets (IdO) va révolutionner l’expérience numérique de demain. - JDN Les gens pensent souvent que l’Internet des Objets (IdO) se résume à des thermostats intelligents, des réfrigérateurs programmables, ou des alarmes bon marché. Cette vision pratique occulte à la fois la promesse et la menace que représente l’Internet des Objets. L’Internet des Objets (IdO) permet d’ajouter des capteurs, du programme et de la connectivité à n’importe quel objet.

Bouygues Telecom fait communiquer les objets connectés - Les Echos Tourisme - Transport Pas de hausse des péages autoroutiers en 2015 Le Premier ministre vient d’annoncer un gel cette année de la hausse prévue de 0,57%. Philips dévoile une collection inédite axée sur les luminaires connectés Les objets connectés connaissent actuellement un si fort engouement de la part des constructeurs mais aussi des consommateurs. Il faut dire qu'actuellement, Internet est entré dans les mœurs à tel point qu'il est pratiquement impossible de vivre sans ces appareils reliés à ce plus grand réseau de télécommunication à l'échelle internationale. Firme internationale spécialisée dans l'électroménager mais aussi dans l'équipement médical et d'éclairage, Philips figure parmi les premières enseignes à se lancer sur le marché des ampoules connectées.

L'Internet des objets c'est un paysage confus et complexe Photo prise par Pierre Metivier L’Internet des objets promet de grands changements dans le lieu de travail et à la maison. Mais un obstacle de taille à son adoption généralisée est l’absence d’accord sur les normes, avec un certain nombre d’entreprises concurrentes les unes avec les autres afin d’établir une norme unifiée pour les appareils IoT. Selon les projections du marché , l’internet des objets peut être constitué entre 50-100 milliard d’appareils dans les cinq à dix prochaines années. Aujourd’hui, il y a beaucoup de normes incompatibles qui font qu’il est difficile pour les fabricants d’appareils, les développeurs et les utilisateurs finaux de réaliser la vision d’un avenir entièrement connecté.

L'Internet des objets va multiplier par 10 la taille de l’univers numérique d’ici 2020 EMC s'est penché sur l’évolution de la production annuelle de données et révèle que l’Internet des objets va doubler la taille de l’univers numérique tous les 2 ans. Celui-ci devrait ainsi peser 44 000 milliards de Go en 2020, soit 10 fois plus qu’en 2013. Si aujourd'hui, le volume mondial de données de l’univers numérique tiendrait dans une pile d'iPad Air de 253 704 kilomètres, soit 2/3 de la distance entre la Terre et la Lune, il faudra environ 6,6 piles comme celle-ci en 2020. Dans le même esprit, sachez que le volume annuel de données que génère chaque foyer tient actuellement dans 65 iPhones de 32 Go. Sauf qu'il en faudra 318 en 2020. Pour les entreprises, cette explosion des données implique une évolution vers un modèle virtualisé, seul capable de s’adapter à ce tsunami.

Internet des Objets: Tout sera bientôt connecté Ordinateurs portables, panneaux publicitaires personnalisés et voitures à conduite autonome: tous étaient, jusqu'à récemment, des éléments tirés de films futuristes comme Minority Report, dont nous pensions qu'il faudrait encore des décennies avant qu'ils ne deviennent réalité. Lors du Mobile World Congress, il est toutefois apparu clairement que nous nous méprenions. A présent qu'un arsenal sans cesse plus vaste d'appareils connectés fait son apparition, que les réseaux mobiles sont de plus en plus rapides et les technologies toujours plus intelligentes grâce à des capteurs intégrés, au cloud computing et au big data, nous sommes manifestement entrés dans l'ère de l'Internet des Objets. Gartner prévoit que le nombre d'appareils connectés dans le monde passera de 4,9 milliards en 2015 à 25 milliards en 2020 (sans inclure les PC, tablettes et smartphones).

Related: