background preloader

L'amour : une philosophie nouvelle pour le XXIe siècle

L'amour : une philosophie nouvelle pour le XXIe siècle
L’amour a longtemps été tenu à l’écart de la tradition philosophique occidentale. Aujourd’hui pourtant, des philosophes le voient comme un questionnement central dans leur réflexion. Analyse d’un phénomène qui ne manque pas de surprendre… Pourquoi cet engouement des philosophes pour l’amour ? S’il a inspiré et inspirera sans doute encore les plus belles pages de la littérature, l’amour n’a pas fait bon ménage avec la tradition philosophique occidentale. Il n’empêche que face au désenchantement généralisé du monde, l’amour, sentiment enchanteur entre tous, aurait très mal résisté aux développements de la pensée philosophique. L’amour, sujet central de la vie des humains que nous sommes, objet premier de toutes les littératures, du cinéma, des séries et des reality-shows les plus ébouriffants, ne serait donc pas un objet philosophique. Opérations commerciales (l’amour, cela fait vendre) ? L’amour comme nouveau paradigme Pour L. Mais, toujours pour L. Dans sa conception de l’amour, L. P. A. Related:  Litterature

Ce que le cinéma fait à la littérature (et réciproquement) (LHT Fabula) actualités revues ressources numéros publiés Suite LHT n°2 décembre 2006 Ce que le cinéma fait à la littérature (et réciproquement) Jean-Louis Jeannelle et Margaret Flinn, Ce que le cinéma fait à la littérature (et réciproquement) Dossier Jan Baetens, La novellisation contemporaine en langue française Bérénice Bonhomme, Lecture de Claude Simon au miroir de l’intervalle cinématographique Jeanne-Marie Clerc, L’influence du cinéma sur l’écriture romanesque d’Assia Djebar Nadja Cohen, « Paupières mûres », un scénario intournable Sylvain Dreyer, Stratégies militantes : littérature/cinéma – France, 1960-1986 Jean-Michel Durafour, Confidence de l’implicite : Fontane Effi Briest de Fassbinder Pascale Fautrier, Le cinéma de Sartre Bertrand Ferrier, Les novélisations pour la jeunesse : reformulations littéraires du cinémaou reformulations cinématographiques de la littérature ? Essais Traduction Tom Conley, Aux sources de la Nouvelle Vague: Lecture des Mistons

L'empathie, source essentielle de résilience Comment se reconstruire lorsque l’existence a été fracassée par un drame ? L’affection et l’empathie, le soutien de personnes bienveillantes sont une source majeure de résilience. Deuils, maltraitance, abandon... Que ce soit durant l’enfance ou à l’âge adulte, les ressources provenant de l’entourage peuvent faciliter ce processus que l’on appelle la résilience. Diverses études ont montré que le « soutien social » joue un rôle essentiel de « tampon », limitant l’impact de l’événement traumatisant sur la victime. Une personne a joué un rôle essentiel pour cette enfant : sa deuxième maîtresse d’école primaire. Dans une étude auprès de jeunes adultes placés dans leur enfance, Marthe Coppel et Annick Camille Dumaret, respectivement psychiatre et psychologue, montrent le rôle positif que peuvent jouer les familles d’accueil lorsque les enfants qui y ont grandi ont le sentiment de faire partie de la famille. En cas de deuil… Comment aider à se reconstruire ? • Rester modeste. Jacques Lecomte

Sénèque Genre : Philosophie date de naissance :-4 date de décès :0065 Je préfère modérer mes joies que réprimer mes douleurs Biographie Sénèque Défenseur acharné de la liberté politique et de la justice sociale, Sénèque envisage la sagesse comme le but ultime de tout homme. Ce grand orateur considère que chacun doit se fier à la nature et à la providence pour vivre heureux. La tranquillité de l'âme dépend ainsi de la capacité à s'éloigner de ses passions afin de tendre vers cet idéal. › Signaler une erreur sur la fiche Page Wikipédia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Joël Pommerat est né en 1963 à Roanne. Il est auteur-metteur en scène mais préfère se définir comme "auteur de spectacle". Il monte généralement ses propres textes, mais il a également mis en scène Une année sans été, écrit par Catherine Anne. Il découvre sa passion pour le théâtre au collège grâce à son enseignante de français, puis, après avoir quitté le système scolaire de façon précoce, lorsqu'il assiste pour la première fois au Festival d'Avignon[1]. Joël Pommerat fonde la Compagnie Louis-Brouillard en 1990 (après coup, il explique ce nom comme une référence au prénom de son père et un clin d’œil aux frères Lumières ainsi qu'au Théâtre du Soleil). Au bout de dix ans de travail, renonçant au cinéma auquel il a consacré trois années à travers l'écriture d'un scénario et la réalisation de courts-métrages[3], il décide de rassembler un groupe d'acteurs avec lesquels s'engager dans la durée pour faire des spectacles. Aux Éditions Actes Sud.

Twitter Pourquoi voyageons-nous ? Le touriste n’est pas cet individu un peu rustre et moutonnier que l’on dépeint si souvent. C’est un voyageur complexe qui transporte avec lui ses désirs et ses rêves. Ses façons de voyager en disent long sur notre société et notre époque. L’analyse des pratiques touristiques s’expose souvent à une première erreur, qui consiste à amalgamer le sujet et le phénomène. Ces approches ont bien sûr leurs utilités. L’idiot du voyage Cette posture antitouristique, si injuste soit-elle, est fort commode. La seconde erreur, tout aussi répandue, et largement déterminée par la première, est de sous-estimer le touriste dans sa complexité. Pourtant, cette utilisation hédoniste qu’est la mobilité de loisir repose sans cesse une question fondamentale : pourquoi voyageons-nous ? Le touriste est un symptôme de société. Chacun sa vision du monde Il fut ainsi un temps, de Montaigne aux curistes du XIXe siècle, où la visée du voyage était d’abord hygiéniste : on voyageait pour sa santé. Miroir d’une époque

L'estime de soi au quotidien « Généralement, les autres m’aiment bien », « je suis performant dans mon travail », « même si la vie devient difficile, je trouverai les moyens de l’affronter »… Ce genre de conviction manifeste une bonne estime de soi et procure à l’individu bien-être et capacités d’action. Longtemps en Occident, l’humilité a été un idéal. Emmanuel Kant pouvait ainsi écrire : « L’amour de soi, sans être toujours coupable, est la source de tout mal. » Puis l’individu est devenu la valeur primordiale de nos sociétés, et avec lui son ego. Si Blaise Pascal pouvait écrire : « Le moi est haïssable », quelques siècles plus tard, la formule était ironiquement complétée par Paul Valéry : « Mais il s’agit de celui des autres. » L’estime de soi est aujourd’hui devenue une aspiration légitime aux yeux de tous, considérée comme une nécessité pour survivre dans une société de plus en plus compétitive. La question de l’estime de soi s’est même posée à certains responsables politiques. Qu’est-ce que l’estime de soi ?

Sénèque « Sénèque » 5 personnes ont déjà ajouté cette célébrité à leurs favoris Ajouter à mes favoris Votre espace personnel sur Evene.fr vous permet de découvrir du contenu culturel qui vous correspond. L'espace personnel, c'est un moteur de recommandations selon vos goûts. Accédez à votre espace personnel Ajouter à mes favoris 5 Sénèque Philosophe latin « Sénèque » 3 personnes ont déjà commenté cet article Voir les commentaires Vous aussi écrivez votre commentaire ou votre critique Réagissez 3 avis Membres (0) citations « Tirons notre courage de notre désespoir même. » de Sénèque Extrait de Questions naturelles Plus sur cette citation Membres (50) MédiocreConvenableBienMerveilleuxImpressionnant « Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. » Extrait des Lettres à Lucilius Plus sur cette citation « Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. » 1 personne a déjà commenté cet article Voir les commentaires Plus sur cette citation

Related: