background preloader

"Formes d'énergie"

"Formes d'énergie"
Related:  Ondes et Formes

Formes, Résonnances, Vibrations. Formes, Résonnances, Vibrations Première partie. Selon la loi d´Einstein, E = MC2, l´énergie est obtenue par le déplacement d´une masse dans un temps donné, en prenant pour référence la vitesse de la lumière : C2. En Alchimie, il ne peut en être ainsi et la loi relative à l´énergie, ne peut être formulée de la sorte, même si les facteurs semblent être les mêmes. En physique, on ne manipule que deux données M.C2, au lieu de trois :Masse, Espace, Temps.L´Alchimiste travaille indistinctement l´une ou l´autre des trois, sans toucher nécessairement aux deux autres et il y aura toujours une énergie résultante. Si on manipule le Temps, il y a énergie.Si on modifie la Masse, il y a énergie.Si on touche à l´Espace, il y a encore production d´énergie. La résultante de ces manipulations ne prouve rien. Comment établir cette Loi ? Prenons l´univers en expansion et en récession. De ce Rien, Tout est issu. Avouer quelque inquiétude métaphysique, de nos jours, relève de la psychiatrie.

BioGeometry - science of Energy of Shape www.biogeometry.org © Johan van Vulpen. for achieving harmony with our inner and outer environments, humanizering modern technology, integrating science and spirituality and discovering scientific reality behind all religions. BioGeometry is a science that deals with the Energy of Shape. The scientific definition of energy is the ability to produce an effect. BioGeometry is a design language. The impact of geometrical shapes on human energy systems has always been universally recognized. Popular among spiritually significant shapes are pyramids and hemispheres (e.g. the domes, that are the basis of religious buildings, be it a mosque, a church or a synagogue). In spiritual energy fields however only the horizontal components of this energy is found; the vertical components, which is the harmful part of this energy, is cancelled. He has found that BioGeometrical shapes have three primary vibrational qualities: BioGeometrical shapes are developed and patented by Dr.

Vibration Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une vibration est un mouvement d'oscillation autour d'une position d'équilibre stable ou d'une trajectoire moyenne. La vibration d'un système peut être libre ou forcée. Mouvements vibratoires[modifier | modifier le code] Tout mouvement vibratoire peut être caractérisé par les caractéristiques suivantes : Degrés de liberté (ddl)[modifier | modifier le code] Une masse libre dans l'espace a naturellement 6 degrés de liberté : 3 translations (notées Tx, Ty, Tz) ;3 rotations (notées Rx, Ry, Rz). Causes[modifier | modifier le code] On distingue les vibrations : naturelles (ou libres) ;entretenues ;paramétriques ;auto-excitées. Forme, nature[modifier | modifier le code] On distingue en particulier les vibrations : Objet de la vibration[modifier | modifier le code] Machine (immobile).Véhicule (en déplacement, guidonnage).Bâtiment.Moteur. Intensité et fréquence[modifier | modifier le code] Moyens d'investigations[modifier | modifier le code]

Information Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'information est un concept ayant plusieurs sens. Il est étroitement lié aux notions de contrainte, communication, contrôle, donnée, formulaire, instruction, connaissance, signification, perception et représentation. Au sens étymologique, l'information est ce qui donne une forme à l'esprit[1]. Historique[modifier | modifier le code] Le projet de fonder une « science de l'information et de la documentation » spécifique s'est affirmé sous l'impulsion d'acteurs comme Pierre Larousse (1817-1875), Melvil Dewey (1851-1931), Paul Otlet (1868-1944), Jean Meyriat (1921- 2010 ). On doit aux spécialistes de cette science d'avoir posé que l'information ne circule pas (elle n'est pas un objet), mais qu'elle se redéfinit sans cesse (elle est une relation et une action). Définition[modifier | modifier le code] Sens commun[modifier | modifier le code] Information et communication : quelles différences ? Perception[modifier | modifier le code]

Onde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Propagation d'une onde. Une vague s'écrasant sur le rivage Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales du milieu. Comme tout concept unificateur, l'onde recouvre une grande variété de situations physiques très différentes. L'onde oscillante, qui peut être périodique, est bien illustrée par les rides provoquées par le caillou qui tombe dans l'eau.L'onde solitaire ou soliton trouve un très bel exemple dans les mascarets.L'onde de choc perçue acoustiquement, par exemple, lorsqu'un avion vole à une vitesse supersonique.L'onde électromagnétique n'a dans certains cas pas de support matériel.L'onde acoustique, qui a un support matériel.L'onde de probabilité Exemples[modifier | modifier le code] Illustrons la notion de « transport d'énergie sans transport de matière ». Ondes et stabilité d'un milieu[modifier | modifier le code] Ondes en milieu aquatique Soient . . où ).

Ondes :: Longueur d'onde et fréquence Imaginez une onde sous forme d'une succession de vagues : exactement ce qui se passe quand vous lancez un caillou dans l'eau. On appelle longueur d'onde la distance qui sépare deux vagues successives. Imaginez maintenant que sur l'eau on mette un bouchon à flotter. Le passage de la vague va le faire monter et descendre alternativement. On appelle fréquence le nombre d'aller-retour qu'il fait pendant une seconde. La fréquence s'exprime en Hertz. La fréquence et la longueur d'onde sont liées : la fréquence donne en fait le nombre de creux ou de bosses qui se succèdent en une seconde au même endroit. La notion de fréquence et de longueur d'onde s'applique à toutes les ondes, y compris le son et la lumière. Dans une onde quelconque, en fait, il n'y a en général pas qu'une seule fréquence présente.

Son Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : son, sur le WiktionnaireSon, sur WikibooksSon, sur Wikiquote En français, le mot son est à la fois deux noms communs, un adjectif possessif masculin de la troisième personne du singulier et un nom propre. Sciences et technique[modifier | modifier le code] Linguistique[modifier | modifier le code] Musique[modifier | modifier le code] Botanique[modifier | modifier le code] Culture[modifier | modifier le code] Toponyme[modifier | modifier le code] Patronyme[modifier | modifier le code] Léopold Son est une danseuse belge. Mot étranger[modifier | modifier le code] « fils d'André », Jackson « fils de Jack (Jacques) », Johnson « fils de John (Jean) » ou Eriksson « fils d'Éric ». Le même phénomène linguistique de construction généalogique des patronymes à l'aide de préfixes ou de suffixes signifiant "fils" existe dans de nombreux pays[1] :

Les ondes sonores I) Effet Doppler-Fizeau Définition Un peu de calcul... Applications II) L'écholation Les origines de l’echolation Le sonar III) Les interférences IV) Réglementation / santé Voir l'expérience 1) Définition L'effet Doppler est le décalage de fréquence d'une onde acoustique ou électromagnétique entre la mesure à l'émission et la mesure à la réception lorsque la distance entre l'émetteur et le récepteur varie au cours du temps. Cet effet fut présenté par Christian Doppler en 1842, et fut également proposé par Hippolyte Fizeau pour les ondes électromagnétiques en 1848. L'effet Doppler se manifeste par exemple pour les ondes sonores dans la perception de la hauteur du son d'un moteur de voiture, ou de la sirène d'un véhicule d'urgence. Cet effet est utilisé pour mesurer une vitesse, par exemple celle d'une voiture, ou bien celle du sang lorsqu'on réalise des examens médicaux (notamment pour les échographies ou en cardiologie). (Tirée de [3] ) 2) Un peu de calcul… d 0 = c·T em d 1 = (c - v em )·T em .

Onde gravitationnelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Représentation de l'onde gravitationnelle engendrée par deux étoiles à neutrons en orbite l'une autour de l'autre. En physique, les ondes gravitationnelles sont des oscillations de la courbure de l'espace-temps. Albert Einstein en a prédit l'existence en 1918 en se basant sur sa théorie de la relativité générale[1]. Les ondes électromagnétiques (perturbations des champs électrique et magnétique) sont produites par les particules chargées accélérées. Russell Hulse et Joseph Taylor ont fourni une preuve indirecte de l'existence de telles ondes en observant le pulsar binaire PSR B1913+16 et montrant que sa période orbitale décroît précisément comme le prédit la théorie de la relativité générale si l'on considère que ce système perd son énergie par émission gravitationnelle. Introduction[modifier | modifier le code] Dans la théorie de la relativité générale, la gravité provient de la courbure de l'espace-temps. (soit 50 %). et

Related: