background preloader

Arguments anti-féministes (4) « On devrait se débarrasser du terme ‘féminisme’ 

Arguments anti-féministes (4) « On devrait se débarrasser du terme ‘féminisme’ 
Arguments précédemment traités:Les féministes d’aujourd’hui… Tu es trop agressive, cela nuit à ton message. Tu donnes une mauvaise image des féministes. Je précise d’abord que cet argument n’est pas seulement utilisé par des personnes hostiles aux arguments féministes; je voudrais néanmoins montrer en quoi il pose problème et contribue, in fine, à l’anti-féminisme. Pas besoin d’aller loin pour retrouver cet argument, il suffit de lire les commentaires de mon précédent billet: Ce terme féminisme est bizarre, je trouve. Il porte à confusion, et comme bien expliqué dans cet article, il a tellement été trainé dans la boue qu’il est usant et fatiguant de devoir réexpliquer pendant des heures ce que féminisme veut réellement dire. Généralement, les termes proposés à la place sont « humanisme » ou « égalitarisme ». Pour réfléchir sur le terme « féminisme » il faut en connaître l’histoire. Le terme féministe désigne à l’origine un homme aux caractères physiologiques efféminés. AC Husson J'aime :

http://cafaitgenre.org/2013/09/02/arguments-anti-feministes-4-on-devrait-se-debarrasser-du-terme-feminisme/

Related:  FondamentauxSégrégation, stéréotypes

Pour ne plus jamais « se tromper de combat  ni « desservir sa cause . C’est bien connu (si, c’est bien connu), les féministes ont l’art de pointer des micro trucs dont personne à rien à carrer, juste pour faire chier. Car « faire chier » est une occupation extrêmement enrichissante ET enthousiasmante pour qui n’a rien d’autre à foutre de ses journées (et les féministes n’ont rien d’autre à foutre de leurs journées). Et avec ça, forcément faut pas s’étonner que des gens sains d’esprit viennent leur faire remarquer. Il sont déjà bien aimables ces gens de prendre un peu de temps pour essayer de les raisonner. Les pauvres, ils ne savent pas.

Sournoise comme une féministe De plus en plus de critiques de livres, de films, de séries, qualifient ces œuvres «d'insidieusement» féministes. Une tendance qui, explicitement, ne sert pas la cause des femmes. Le féminisme est devenu sournois. Vous ne me croyez pas? Un récent portrait de la présentatrice télé Katie Nolan dans le New York Mag salue «la femme qui introduit insidieusement le féminisme à Fox sports». Quelques jours plus tard, le New York Times s’étendait sur le féminisme bruyant d’Amy Schumer, doté d'un «pouvoir insidieux».

Mais alors c'est quoi militer La question du militantisme est une question finalement assez épineuse. Ainsi par exemple beaucoup de femmes féministes hésitent à se déclarer comme militantes ; d'autant plus lorsqu'elles entendent régulièrement "qu'elles ne militent que sur Internet". Beaucoup de femmes, dans les interviews que je suis en train de mener, me disent, alors même qu'elles ont énuméré tout ce qu'elles faisaient au quotidien, me disent "ne pas se voir comme des militantes". C'est une assertion qui ne serait pas à discuter si elle n'émanait pas parfois d'un dénigrement certain qui conduit beaucoup de femmes à toujours minorer ce qu'elles peuvent faire. Penelope (film, 2006) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pénélope (Penelope) est un film britannico-américain réalisé par Mark Palansky, produit en 2006. Une sorcière a jeté un sort sur la noble famille Wilhern, pas sur toute la famille, mais sur la première fille qui naît dans cette famille, Pénélope, qui pour échapper au sort, devra se faire aimer par quelqu'un de son rang. Malgré son physique ingrat, Pénélope est une fille romantique, comique et courageuse. Elle décide de fuir loin de sa famille pour affronter le Monde.

Cette petite bande dessinée explique de manière choquante de réalisme pourquoi l'égalité des chances n'existe pas Toby Morris est un artiste illustrateur et dessinateur, habitant à Auckland, Nouvelle-Zélande. Il a récemment publié un livre dans lequel il raconte ses aventures en tant que nouveau papa "Don't Puke On Your Dad: A Year in the Life of a New Father.” Cette petite bande dessinée, intitulée "On a Plate" ("Sur un Plateau") illustre à la perfection ce qu'est le privilège, et à quoi ressemble vraiment ce qu'on appelle "l'égalité des chances". En plaçant ces deux individus côte à côte, on peut voir à quel point la sécurité financière, le capital culturel, bref, l'endroit dans lequel on a grandi, est déterminant. Même si ces deux bébés ont grandi dans deux familles qui les aiment et qui les aident, leur futur va être radicalement différent. Voilà matière à réflexion...

A Hollywood, pénis nulle part, symboles phalliques partout Hollywood a un problème avec les pénis à l'écran, et ça ne date pas d'hier. Des femmes toutes nues à l'écran, en veux-tu en voilà, mais pour entr’apercevoir un sexe d'homme, il faut se lever tôt. Dans une vidéo militante et malicieuse, l'acteur Kevin Bacon s'en plaignait récemment (et réclamait au passage une plus grande égalité de traitement entre acteurs et actrices). Hollywood a la braguette qui coince, titrait encore Libération ce jeudi 13 août, dans la cadre de sa série d'été consacrée aux tabous...

Privilège blanc ? – Peuvent-ils souffrir ? Ben oui, « privilège blanc ». Tout comme on est dans une situation de privilégié-e si on est hétéro, cis, valide, homme, mince et probablement d’autres choses, on est privilégié-e si on est blanc-he dans le système socio-culturel actuel. Pas coupable en soi, mais privilégié-e, du bon côté de la barrière. Je partage avec vous ce strip explicatif de Jamie Kapp, publié sur le site Everyday Feminism (et traduit par moi-même) : Une histoire de rouge à lèvres et d'inégalités de salaire Petit scénario : au sein de notre entreprise règne une excellente ambiance. M. A arrive ce matin et voit Mme B, il lui sourit, lui dit bonjour et la complimente sur sa tenue. Mme B rougit un peu : les compliments de M. A lui font toujours très plaisir. Mme B préfère les compliments sur son apparence à tout autre compliment.© FLAIRIMAGES - FOTOLIA

Des hommes, des vrais ? Dans ce Topo, on va parler stéréotypes, égalité hommes-femmes et vision du monde. Mais avant d’aborder tout ça, on va faire un petit détour… par l’Islande. Pendant longtemps, personne ne s’intéressait à l’Islande : c’était loin et froid - et surtout très cher. Puis la crise de 2008 est survenue, et le pays s’est retrouvé dans une crise économique sans précédent. Pourquoi ? Bah justement, pour une raison qui touche de très, très près à notre sujet… Temps de lecture : environ 15 minutes. ---------- Quand Eyjafjallajökull (le fameux volcan islandais) ne fait pas des siennes, c’est beau l’Islande. "Salon musulman du Val-d'Oise" : les femmes à l'honneur ? Non, communautariste et sexiste Le "Salon musulman du Val-d'Oise" a lieu les 12 et 13 septembre 2015 au Parc des expositions de Pontoise (capture) Du 12 au 13 septembre se tient au Parc des expositions de Pontoise, la troisième édition du "Salon musulman du Val-d’Oise". Cette manifestation, censée mettre "la femme à l’honneur", organise sur ces deux jours, outre des cours de cuisine et un défilé de mode musulmane, une série de sept conférences dont la majorité est axée sur la relation entre la femme et l’islam. Première surprise, neuf hommes et seulement une femme vont intervenir. Deuxième surprise, les "orateurs de renom" (en fait des prêcheurs fondamentalistes) invités font preuve d’une vision très particulière du rôle de la femme dans la société. La misogynie des codes et des mœurs

La faute à Ève Qu’il faut que les femmes aient le même salaire que les hommes pour le même travail, ça me paraît évident. Qu’elles puissent avoir le droit de vote, le droit d’avorter, qu’elles soient traitées en égales, c’est la putain de moindre des choses. Évidemment, il faut se bagarrer pour. Nos ancêtres (merci à elles) se sont déjà bien bagarrées, et elles ont fait un énorme boulot. On est quand même pas si mal loties que ça en France au vingt et unième siècle grâce à elles, même s’il y a encore des combats à mener.

Collection Témoignages : Maltraitance gynécologique Un documentaire de Mélanie Déchalotte et François Teste Maltraitance en gynécologie © LILY KHAMSYVORAVONG Lors d’une consultation, d’un accouchement, d’une IVG… le corps de la femme ne lui appartient plus. Tout au long de leur vie, les femmes livrent leur corps à des gynécologues - pas toujours respectueux, parfois méprisants. Quand elle survient la maltraitance médicale est une réalité que les femmes taisent, car elle reste perçue comme inhérente à la condition féminine.

7 raisons pour lesquelles tant d’hommes ne comprennent pas le consentement sexuel – Vous n'êtes pas ici Je vous propose aujourd’hui la traduction d’un article écrit par David Wong le 3 novembre 2016 sur Cracked.com. L’article original est ici. Il détaille des mécanismes qui incitent les hommes à ne pas prendre en compte le consentement des femmes en matière de sexualité (ce qu’on appelle la culture du viol). Je le trouve clair et bien illustré par des exemples de culture populaire très connus. Comme toujours, n’hésitez pas à commenter si vous avez des remarques à faire sur le fond ou la forme (la traduction, la grammaire et l’orthographe…). Eh bien, il y a une chose que vous devez savoir : depuis ma naissance, on m’apprend que c’est exactement ce comportement que les femmes désirent.

Related: