background preloader

Open innovation et Intelligence collective : des outils pour repenser modèles économiques, produits et services

Open innovation et Intelligence collective : des outils pour repenser modèles économiques, produits et services
Des termes barbares ? Simplement tendance ? Ou de vrais outils pour les organisations qu’elles soient privées ou publiques ? La pratique me fait dire que l’Open Innovation et l’Intelligence Collective nous offrent des boulevards pour réinventer les modèles économiques de nos entreprises, repenser les services de nos institutions et co-concevoir les produits et services adaptés à nos besoins. Source : opensource.com L’Open Innovation est un terme adopté par Henry Chesbrough, professeur et directeur du Centre d‘Open Innovation au Haas Business School de l’Université de Californie. Le terme Intelligence Collective englobe une diversité de méthodes permettant aux participants d’un groupe de contribuer à un objectif commun avec leurs capacités cognitives. Ces deux notions n’ont pas été très présentes dans les pratiques du 20e siècle… Le 20e siècle : des méthodes marketing qui sont passées à côté de l’intelligence des consommateurs… que veulent vos clients?

http://blogs.lexpress.fr/suv/2013/09/02/open-innovation-intelligence-collective/

Related:  Intelligence collectivemarketing amont InnovationIntelligence Collective

Koom : un site communautaire d'émulation collective Fondé par Jérôme Lhote et Alexis Delaporte, en mai 2012, Koom (qui signifie " rêve " en coréen) est une plate-forme de partage d'actions eco-citoyennes. L'idée ? Rassembler le plus d'internautes pour pousser une entreprise ou une collectivité à agir, grâce à l'émulation collective. Cette méthode, issue des sciences comportementales et connue sous le terme de " nudge " (pour " coup de pouce ") favorise le passage à l'acte, grâce au bouche-à-oreille en ligne. Le phénomène a même été étudié par le très sérieux Centre d'analyse stratégique (CAS), dans son rapport " Nudges verts : de nouvelles incitations pour des comportements écologiques ", publié en mars 2011.

Les initiatives d'innovation ouverte #open innovation# échouent Un des participants à l’EMAC 2011 (de l’Université d’Amsterdam) présentait hier quelques faits sur les plateformes collaboratives comme MyStarbucksidea et Dell Ideastorm. MyStarbucksIdea a reçu un peu plus de 70000 suggestions et seules 300 environ ont été implémentées; à peine 0,4%. Il est par conséquent légitime de se demander quelle est la valeur de telles plateformes. Et bien honnêtement cette question me turlupine depuis longtemps et l’EMAC2011 a été l’occasion d’avoir une discussion en profondeur avec les meilleurs spécialistes de l’innovation. Quelques points positifs de ces plateformes méritent d’être mis en avant : les sociétés qui utilisent ces plateformes pratiquent une certaine forme de communication, ce qui est dans tous les cas meilleur que pas de communication du toutles entreprises peuvent récolter des suggestions leur permettant d’améliorer leurs produits et services

Intelligence Collective pour Dirigeants et Managers intelligence collective pour dirigeants et managers En 5 jours Offrez à votre organisation et à ses acteurs davantage d'implication, de responsabilité partagée, d'adhésion et d'innovation. L’Intelligence collective est une forme d’intelligence propre aux groupes, dépassant la somme des intelligences individuelles et des savoirs spécialisés qui la composent, tout en les intégrant. Vous pouvez activer ce potentiel de créativité, de coopération, de co-élaboration, de co-décision, … de maturation des relations interpersonnelles, pour le plus grand bénéfice de chacun et de l’ensemble, grâce à des approches simples, innovantes et rigoureuses. Celles-ci permettent d’aborder l’environnement systémique et complexe de nos organisations avec des outils adaptés aisément intégrables, au quotidien, lors de vos réunions, de la gestion de vos projets ou de vos prises de décision.

Travail collaboratif : le pouvoir du tableau blanc Whiteboard Il faut absolument des « whiteboard » (tableau blanc) pour vos équipes agiles . Il faut en mettre plusieurs à disposition de vos collaborateurs. Ce simple outil ne nécessitant qu’un feutre et un effaceur permet d’être autant voire plus productif que des logiciels très pointus que peuvent utiliser habituellement les équipes. Ces tableaux permettent d’avoir une vraie visibilité sur le projet et ceci de manière physique. Extrêmement utile pour l’équipe, le tableau blanc permet de réaliser de nombreuses choses : afficher l’avancement d’un logiciel, lister les buggs, voir le découpage des tâches, informer sur les dates clés, réaliser des croquis de fonctionnalités, illustrer des idées, des questions … Il n’y a pas de limite à son usage !

Booster S’augmenter ? La réalité augmentée, qui enrichit fortement notre vision du monde depuis qu’elle s’est introduite dans nos vies, a inspiré ce néologisme pour désigner un nouveau paradigme qui pourrait transformer profondément la vision du management dans les entreprises. Cette technologie nous permet d’obtenir de l’information sur notre environnement immédiat, de l’analyser, Elle nous aide à être plus conscients, mieux renseignés et nous rend aptes à prendre de meilleures décisions.

Open Innovation Pensez écosystème, plutôt que produit/service L’open innovation envisage l’innovation non plus comme une démarche démarrant de la volonté de développer un produit prédéfini mais comme une approche visant à créer de la valeur à partir d’un ou plusieurs écosystèmes existants ou à construire. Les cinq degrés de l’open innovation Le modèle traditionnel d’innovation d’entreprise, s’appuyant sur le département R&D ou la cellules de prospection stratégique, a vécu.

Le projet collaboratif comme outil commercial Pratique courante en matière d’open innovation, le projet collaboratif, permet de réunir un consortium d’entreprises et de laboratoires en vue de développer et commercialiser un produit ou procédé innovant. Les habitudes orientent la recherche des partenaires vers la technique. On cherche en effet à combler les besoins du projet en matière de R&D, d’ingénierie ou d’industrialisation ce qui est parfaitement légitime. On oublie souvent d’y associer les entreprises clientes et/ou utilisatrices. Ceci a plusieurs intérêts : le premier est de permettre la prise en compte des attentes du client et de les intégrer dans le cahier des charges.

La théorie U d'Otto Scharmer Otto Scharmer est maître de conférence au département d'économie du Massachussets Institute of Technology et président fondateur d'ELIAS un programme de leadership transversal qui rassemble des institutions du monde des affaires et des organisations. Scharmer fait le constat des enjeux qui sont déterminés par le passé et ne prennent pas suffisamment en compte le futur émergent. Pour nous aider à penser un autre monde possible, il nous invite à marquer une pause, à réfléchir sur nos automatismes, à les transformer et les revivifier. Le mythe de l'intelligence collective RESUME : Notre époque, qui ne se paye pas de mots, a inventé la notion d’« intelligence collective » pour glorifier ses exploits technologiques et autres "success stories". Mon propos ici est de voir de plus près ce qui, éventuellement, pourrait être escamoté dans ce mythe. Comment se fait-il que, malgré cette impressionnante série d’exploits créatifs, l’homme contemporain fasse preuve en même temps de tels aveuglements (collectifs) ? A priori, il ne faut pas s’étonner de cet apparent paradoxe, si l’on se souvient que, à l’échelle individuelle, un homme (ou une femme) réputé intelligent peut tout aussi bien être aveugle à ses propres démons intérieurs. Raison de plus pour s’intéresser de plus près à cette « intelligence collective ».

Related: