background preloader

Césarine - Le bassin, la pelvimétrie, et la césarienne

Césarine - Le bassin, la pelvimétrie, et la césarienne
Le bassin est un ensemble d'os, mais aussi de ligaments. Le bassin consiste principalement en 4 os : les deux os iliaques, le sacrum, et le coccyx, qui sont : Dans votre dos, attachés à la colonne vertébrale par un ensemble de ligaments; A l'avant, attachés ensemble au niveau de la symphyse pubienne; Les têtes des fémurs (les os des cuisses) pivotent dans le bassin. © Association Césarine Figure 1 Vous pouvez sentir ces os : A l'avant, au niveau du pubis : la partie osseuse sous les poils du pubis correspond à la symphyse pubienne ; Les os qui pointent au niveau de vos hanches sont le haut des os iliaques ; Les os que vous sentez sous vos fesses lorsque vous vous asseyez sont les ischions. Le bassin paraît fixe à première vue, mais en réalité il n'en est rien : la symphyse pubienne et la jonction sacro-iliaque sont des articulations : les os bougent autour de leurs ligaments. La tête du bébé n'est pas une simple sphère, mais a une forme bien particulière. Figure 2 Figure 3 Figure 4 Figure 5 Related:  CésarienneandrottiPhysiologie

Césarine - Vos questions Voici les questions que les mères ayant un projet d'accouchement par césarienne nous posent le plus souvent : Puis-je rédiger un projet de naissance pour une césarienne ? Bien sûr! Comment puis-je me préparer psychologiquement ? Ne restez pas seule avec vos angoisses... Dois-je prévoir quelque chose de particulier dans ma valise ? En effet suite à une césarienne il peut être utile de rajouter certains accessoires à la valise "classique". Dois-je me raser moi-même ? L'incision étant faite dans la zone de pilosité de votre pubis, vous serez rasée à cet endroit. Pourquoi ne puis-je rien manger ni boire avant l'opération ? Comme avant toute opération sous anesthésie, il est conseillé d'être à jeun. Le papa peut-il être présent? Selon les maternités, le père, ou toute autre personne accompagnante (mère, doula, amie...), se voit parfois refuser l'accès au bloc opératoire. Quelle est la différence entre la péridurale, la rachi-anesthésie, et l'anesthésie générale? Que ressent mon bébé ? Bien sûr!

Mes voeux Semaine mondiale de l'accouchement respecté (Ou comment je me suis auto-hypnotisée pour accoucher) Par Lise [Un (beau !) Cette histoire d’autohypnose a commencé par hasard. Pour vous donner une idée, à ce moment-là, tout ce que nous avions lu était un livre grand-public qui racontait au papa que sa femme allait probablement se mettre à l’insulter et à hurler pendant son accouchement, et Futur-papa n’était même pas tout à fait sûr de vouloir être présent à ce moment-là. J’avais par deux fois entendu parler d’haptonomie (1) par des amies nouvellement mamans, et l’idée m’avait enthousiasmée, je suis donc partie naviguer sur Internet à la recherche d’une sage-femme proposant cette technique de préparation à la naissance (2). 6 à 8 séances de préparation en couple sont proposées (mais le coût de ce genre de préparation est toutefois notable). C’était donc pour une préparation haptonomique que j’ai pris le premier rendez-vous. Beaucoup de choses dans notre vision de la parentalité à deux ont changé grâce à ces renseignements concrets.

Le clampage du cordon ombilical Clamping the umbilical chord (Prof. Peter Dunn) AIMS Journal 16, 4, 2005 Traduit par Paula Meyer pour l'AFAR Le professeur Peter Dunn de l'école de médecine de l'Université de Bristol souligne que lors de la collecte de sang ombilical pour une banque de stockage il est important de prendre en compte les intérêts de l'enfant. Après tout, prélever 100 ml de sang à un nouveau-né est équivalent à prendre 1.4 litres à un adulte. La découverte, dans les années 1980, que le sang du cordon ombilical constituait une source riche en cellules souches hématopoïétiques (donnant naissance aux cellules du sang) qui pouvaient aider des enfants atteints de maladies telles que la leucémie, a donné lieu, dans les années 1990, à la collecte organisée de sang. Les collecteurs de sang ombilical destiné à la conservation préfèrent prélever un volume de 100 à 200 ml. Maintenant examinons comment cette intervention potentiellement iatrogène peut affecter le bébé à cet instant critique de sa vie. Références Dunn PM.

Près de 20% de césariennes en Belgique: pourquoi use-t-on du scalpel à la pelle? En Belgique, près d’un enfant sur cinq nait par césarienne. Dans un rapport qui fait référence de 1997, l’OMS, l’Unicef et le FNUAP (Fonds des Nations Unies pour la population) préconisent un taux de césariennes entre 5 et 15%. Au delà: "La surutilisation des sections de césariennes devrait être découragée pour de multiples raisons. Avant tout, cette section comme tout intervention majeure comporte des risques de blessures, voire de mort pour le patient. Hors cas médical, "Les risques dépassent souvent les bénéfices espérés". Wallonie: plus de 20% de césariennes En Belgique, le taux de césariennes plafonnait à 9,7% en 1987. 22 ans plus tard, les chiffres ont doublé Et c’est grave? "Les césariennes représentent un risque pour la mère certainement. En Belgique, le taux de césariennes plafonnait à 9,7% en 1987. 22 ans plus tard, les chiffres étaient doublés. illusions D’abord, notre société est trempée jusqu’à l’os dans le principe de précaution et l’illusion du risque zéro.

Développer la pratique réflexive dans le métier d’enseignant Philippe Perrenoud a un talent, bien connu de nos lecteurs, pour débusquer les évolutions des systèmes éducatifs. Il leur propose ici un nouveau but : Développer la pratique réflexive dans le métier d’enseignant. De fait, les enseignants réfléchissent déjà tout au long de leur action et leurs formateurs connaissent ou évoquent à tout bout de champ la figure emblématique du praticien réflexif issue des écrits de Donald Schön. Or, c’est là que le bât blesse : comment passer de l’évocation, de la prescription, de l’injonction à la pratique ? Comment développer une posture réflexive chez l’enseignant et chez le formateur ? Bien des éléments du système universitaire incitent à un flou d’autant plus artistique qu’il faudrait le revoir de fond en comble et fonder à nouveaux frais la formation, initiale comme continue. Première idée : modifier les enchaînements hérités de la pratique et de la recherche didactique. Richard Etienne

La maternité au féminin Infirmière diplômée en 1986, Isabelle Challut a d’abord travaillé dans le milieu hospitalier en France et en Suisse avant de s’installer au Québec, il y a plus de 20 ans. À travers son cheminement personnel et professionnel, elle est devenue accompagnante à la naissance. Elle a développé une expertise et une passion pour l’accouchement naturel, respectueux du rythme physiologique de la mère et de l’enfant. En 2005, elle a créé au Québec le Centre Pleine Lune, un lieu d’accompagnement et d’enseignement pour les parents et les professionnels. Ses activités de formatrice en périnatalité l’emmènent aussi en France, en Belgique et en Suisse. Isabelle Challut m’a accordé cette entrevue en juin 2014 ; entrevue publiée en septembre 2014 dans le n°37 de la revue Néosanté. Isabelle Challut, qu’est-ce qui vous a amenée à vous consacrer à l’accouchement naturel ? Ce sont d’abord mes propres accouchements. Dans notre culture médicale actuelle, c’est très fréquent. 1. 2.

Le placenta : principal matériel de réanimation | Midwife Thinking's French Blog Les connaissances à propos des bénéfices à court et long terme du « clampage tardif du cordon » sont finalement issues de la pratique. Les sages-femmes et parfois les obstétriciens réalisent l’importance de laisser la circulation placentaire s’arrêter avant d’intervenir. Personnellement je n’aime pas le terme « clampage tardif du cordon » mais préfère « clampage prématuré » pour décrire les différentes pratiques à ce sujet. Mais quelque soit le terme employé, la bonne nouvelle c’est que les bébés sont « gagnant » en terme de pratique. Les principaux bénéfices physiologiques sont regroupés dans une revue de la base cochrane : La littérature note également que le clampage tardif est associé à une augmentation du risque de jaunisse chez le nouveau-né. Réanimation et clampage prématuré du cordon Cet article explore la pratique du clampage prématuré du cordon lorsqu’un bébé a besoin d’être réanimé. Physiologie de l’adaptation du nouveau-né Le besoin de réanimation 1. 2. Pour le bébé Suggestions

Related: