background preloader

Dictionnaire du cinéma anglo-saxon

Dictionnaire du cinéma anglo-saxon

http://cinema-anglo-saxon.fr/

Related:  création et cinémaCinémaCinéma

2013-01-13 – N’ayez pas peur, dit-elle. La Rance déborde depuis Verneuil, le chemin est sous un pied d’eau, peut-être... Voyez : elle a déjà poussé ses vaches vers la remontée. analyses de films, analyse de films Voyages, 1999 Space Odyssey (A), 1968 In the Mood for Love, 2000 Elephant, 2003 Résultats de recherche En 2010, Christopher Nolan proposait une introspection exemplaire grâce au scénario d’Inception. 2014 propose aux spectateurs de voyager vers des étendues plus vastes et méconnues des galaxies inexplorées. Une quête de grandeur et extérieure d’un genre inédit pour Christopher Nolan qui n’est ni un frein visuel ni une frontière scénaristique. Au-delà de toutes les comparaisons lues et entendues jusqu’alors, Christopher Nolan réalise un travail d’imagination. Cela suppose d’entrevoir des inspirations – et celui-ci ne se cache pas d’être un amoureux du travail de M. Stanley Kubrick – tout en y insufflant un univers, la patte « Nolan » et ses récits retords, ainsi que les défauts corrélatifs à un tel art.

Mort du lièvre (pièce en trois actes dont deux où il ne se passe rien) Acte 1Au bord de la scène une petite vigie, qui aurait pu ouvrir sur des paysages plus glorieux. On verrait ce jeune corps de façon plus plaisante surplombant depuis corniche une scène marine, pins penchés, petits bateaux de pêche, écume et baignades. Ou alors ce serait l'innocente statue aryenne encadrant des jeux de plein air, comme olympiques ? Mais non, le jeu ce n'est pas ça : ce qu’on voit derrière lui, c’est un talus, un paysage de broussailles montées à la verticale pour nier toute idée d'horizon et de ciel.

Glauber Rocha Glauber Rocha fut l'enfant terrible du cinéma brésilien, le mythe le plus respecté du Cinema Novo et son porte-parole infatigable. C'est la parabole qui caractérise l'aspect expérimental, délirant et moderne de son oeuvre, parabole par laquelle il essaya de résoudre ses problèmes idéologiques et ses équivoques. Il créa pour cela son cinéma d'auteur et inventa son propre langage, reconnaissant Eisenstein, Buñuel, Visconti et Welles comme ses maîtres. Toujours incompris et marginal dans son pays, Rocha ne connut jamais de succès commercial et fut même rejeté par certains critiques et intellectuels.

Histoire du cinéma 1 Rouleaux narratifs Le principe du « rouleau narratif », grand dessin panoramique déroulant sur papier ou sur soie, fut largement utilisé en Chine et au Japon à partir du Xe siècle par des conteurs comme support narratif. Ces grands dessins cinétiques, servaient à planter le décor, à suivre la progression de l'intrigue et permettait aux spectateurs de voir les déplacements du héros dans les dédales des palais ou des villes… Il pouvait bien sûr y avoir un rouleau pour chaque « plan séquence » du récit, et être accompagné ou non par des musiciens. Théâtre d'ombres Le théâtre d’ombres, quant à lui, est un art très ancien représenté dans tous les pays du monde. Lions Love – Agnès Varda pépite – Etrange Festival 2009. Lions Love fait partie de la « période américaine » d’Agnès Varda, fin des années 60, en juin 68 précisément, alors que surviendront une révolution sexuelle, l’explosion des drogues hallucinogènes, le suicide raté d’Andy Wharol et l’attentat, réussi, contre Robert Kennedy. Une période excentrique et tout en surabondance, comme l’était déjà la société américaine et ses rêves hollywoodiens.

La décomposition du mouvement Contexte historique La technique de la photographie offre aux scientifiques des possibilités nouvelles. A partir des années 1870, le Français Etienne-Jules Marey (1830-1904) et dans son sillage l’Américain Eadweard Muybridge (1830-1904) se servent d’instantanés photographiques pour décomposer le mouvement des êtres vivants. En dissociant, en figeant, en analysant les poses successives de leurs modèles, les deux hommes peuvent capturer le détail des activités sportives ou des gestes de la vie courante.

Histoire du cinéma 2 Le cinéma n'est pas capable, en lui même, de reproduire un mouvement continu Une des observation qui participa à la création du cinéma, est cette particularité physiologique de l'œil humain connue sous le terme de « persistance rétinienne ». Lorsque nous regardons un objet, son image se forme sur la rétine, « surface sensible » à la lumière qui tapisse le fond de l'œil. L'image ainsi captée par la rétine met une fraction de seconde à disparaître. De nombreux instruments furent construit sur ce principe, du simple thaumatrope (2 images tournant autour d'un axe) au praxinoscope à miroirs d'Émile Reynaud. En 1831, le Belge Joseph Plateau, commercialisera avec un certain succès, un « jouet optique » le phénakistoscope :

Cinémas v16 n1 2005  Cinémas : revue d'études cinématographiques / Cinémas: Journal of Film Studies Femmes et cinéma muet : nouvelles problématiques, nouvelles méthodologies Volume 16, numéro 1, automne 2005, p. 117-137 Avec ou sans voix : la femme défaite l'éducation à l’image dispositifs scolaires Le CNC s’efforce de donner aux jeunes, de la maternelle à la terminale, une véritable éducation artistique dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel par 3 dispositifs : • Ecole et cinéma où les enfants découvrent la magie du 7ème art (la salle, le grand écran, les émotions à l’état pur…) • Collège au cinéma où les élèves apprennent à distinguer les genres et les cinématographies • Lycéens et apprentis au cinéma où les élèves deviennent de jeunes cinéphiles et de futurs spectateurs avertis capables de reconnaître un auteur ou une écriture cinématographique.

Related: