background preloader

4- Motiver, fidéliser les collaborateurs de l'entreprise - Management

4- Motiver, fidéliser les collaborateurs de l'entreprise - Management
Qu'est-ce que motiver des collaborateurs et en quoi cette motivation peut être source de fidélité vis-à-vis de l'entreprise ? L’art du management est l’art de la relation entre le manager et le managé. Il est le produit de cette double capacité pour chaque manager d’ adapter les méthodes et outils de gestion à l’entreprise ou à l’équipe qu’il dirige et en même temps, de prendre en compte la spécificité des personnes qu’il doit mobiliser, entraîner, contrôler. Motiver renvoie immédiatement le manager à la dimension humaine de sa mission. Pour mener à bien cette mission complexe, le manager analyse les différents ressorts du comportement et de la relation humaine qui déclenchent l’action et qui maintiennent un bon niveau de performance chez les collaborateurs et par voie de conséquence fabriquent leur fidélité. Quels sont les principaux facteurs de motivation ? Quelles sont les douze actions managériales qui fabriquent les conditions de la motivation ? La douzième est de le faire réussir. Related:  Veille Management des organisations

Dossier : Comment favoriser le bien-être au travail Les risques psychosociaux au travail font l'objet d'une attention de plus en plus soutenue de la part des dirigeants. Et pour cause : la performance d'une entreprise est intimement liée à l'épanouissement de ses salariés. Comment développer le bien-être ? Selon les résultats du baromètre sur la qualité de vie au travail présentés le mois dernier par l'ANACT* et l'institut TNS-Sofres, les conditions de travail arrivent en deuxième place des préoccupations majeures des Français. Une démarche avant tout collective Si le bien-être au travail est désormais un enjeu prioritaire du dialogue social, il reste néanmoins un long chemin à parcourir avant que le salarié soit définitivement remis au centre de l'entreprise. « Le bien-être au travail n'est plus un sujet tabou. La reconnaissance favorise le bien-être Pour endiguer le mal-être au travail, Loïck Roche, directeur général adjoint de Grenoble Ecole de management, développe le concept de « slow management ». Aurélie Tachot

DOSSIER - Développer la motivation dans l'entreprise Un personnel motivé, c’est : Plus d’efficacité, de performance, de réactivité, de compétitivité, de développement, d’enthousiasme, de solidité… La crise et ses incertitudes ont augmenté le risque de désengagement, d'absentéisme, voire de problèmes psychosociaux… Pour entretenir la motivation positive de ses troupes, l'entreprise doit aujourd'hui être capable de prendre en compte et d'agir sur de multiples facteurs… Mais quels sont-ils ? Tout d’abord, qu'est-ce vraiment que la motivation ? Ce sont les raisons, les intérêts, les éléments qui poussent à l’action (motivation = motifs à l’action), et permettent de faire les efforts nécessaires pour réaliser un objectif précis. Cette notion est différente du dynamisme, de l'énergie, ou encore du fait d'être actif (Nous sommes tous motivés pour certaines choses, mais pas pour tout…). Autre caractéristique essentielle : Il existe 2 types de motivation. 1. Quelques exemples de leviers de motivation extrinsèques : · Augmentation salariale · Primes 2.

La motivation en Entreprise : 10 idées reçues sur la motivation des salariés Motiver ses équipes doit rester, pour tout dirigeant, une priorité absolue. La motivation dans l’entreprise est une stratégie de management qu’un dirigeant doit gérer au quotidien. Sans motivation, les collaborateurs ne s’épanouiront pas et, tout comme l’entreprise, ne se développeront pas, car si la motivation est nulle le résultat sera de… zéro ! Pour un dirigeant la motivation doit rester une préoccupation permanente, il doit continuellement travailler à motiver ses équipes. Chacun le sait, la motivation est la clé de la réussite et, si elle ne garantie pas, à elle seule, la performance d’un collaborateur, il ne peut y avoir de performances durables sans elle. De nombreux responsables du personnel ont toutefois tendance à baser leur stratégie de management à partir d’idées reçues sur les facteurs de motivation des salariés. 1. Cela paraît étonnant à première vue mais cette idée reçue n’est pas toujours exacte. 2. 3. 4. 5. Même si cela paraît étonnant, ce n’est pas une vérité. 6. 7. 8.

« Salariés libérés, performance assurée?  échanges avec Isaac Getz et Mehdi Berrada | «Nicolas Cordier “Salarié-e-s libéré-e-s, performance assurée ? A la rencontre d’entreprises à contre courant qui font une confiance totale à leurs collaborateurs et leurs collaboratrices » : c’était le sujet qui interpellait les près de 200 participants à la soirée «Vivre l’économie autrement» du Centre du Hautmont près de Lille début décembre. Dans un monde qui ne sait plus très bien où il va, devant les incertitudes qui raccourcissent nos horizons, quand le pragmatisme semble être devenu synonyme de « baisse la tête, avance et tais-toi » ce sujet peut apparaître un rien provocant. Trois intervenants qui ont étudié, accompagné ou mis en place ce type d’organisation nous ont partagé leurs visions et expériences. Isaac Getz, professeur à l’ESCP Europe, est l’auteur du livre «Liberté et Cie» qui décrit les histoires étonnantes de Gore, FAVI, SOL, Harley Davidson,… Pendant cinq ans, Isaac a étudié ces « entreprises libérées » et rencontré leurs dirigeants et leurs salariés. 1. Poult, un biscuitier innovant

10 façons de motiver vos employés L’un des coûts les plus élevé des entreprises est le roulement du personnel. Un des plus grand défis est certainement de trouver le moyen de créer un environnement favorisant la mobilisation qui peut engendrer la productivité. Non seulement il est coûteux de remplacer un employé qui quitte, mais ce changement affecte aussi le moral du reste de l’équipe qui reste. Ce n’est pas seulement une question d’argent L’argent est un facteur important; vous ne pouvez pas payer quelqu’un 50% de leur valeur marchande et s’attendre qu’ils soient heureux et motivés. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. N’hésitez pas à me donner vos commentaires. À propos de l’auteur Normand Béïque est collaborateur chez Quotient Management. À propos de Quotient Quotient est une firme d’expert conseils en LEAN MANAGEMENT et en GESTION de la performance. Projet d’amélioration: Audit-MPA (plus d’info)Coaching de gestion (plus d’info)Business Intelligence (BI): Tableaux de bord et Scorecard (plus d’info) Related posts:

"La reconnaissance du travail des salariés est un élément essentiel de leur motivation" GP34: Bonjour, quels sont les moyens de motivation, outre le salaire qui est toujours un signe fort de reconnaissance, pour les salariés, sur des marchés souvent tendus en ce moment, et ou l'entreprise ne bénéficie pas de ressources extensibles? Mickaël Hoffmann-Hervé: Bonjour, cette question est intéressante. En effet, la motivation ne se résume pas aux simples signes matériels qu'une entreprise peut offrir à ses collaborateurs. La reconnaissance de ce que sont et ce que font les équipes est un élément essentiel de leur motivation. Cela passe par l'expression de la qualité du travail accompli, le partage des objectifs et orientations. Les moments d'échange -individuels et collectifs/formels et informels- sont aussi structurants car ils participent de ce qu'on appelle "le sentiment d'appartenance". Yummy: Peut-on encore vraiment parler "d'attractivité" quand le premier choix d'un employeur est dicté par la peur du chômage? C'est une excellente idée. Ce n'est pas faux. Bien entendu!

Mieux comprendre la motivation au travail (60252) La motivation est un concept central en gestion des ressources humaines, puisqu’elle fait référence aux efforts et à l’énergie investis dans le travail. Cette énergie sert à déclencher et à réguler les comportements au travail et détermine par conséquent la direction, la durée et l’intensité des comportements en emploi. Tout le monde désire avoir des employés motivés : les gestionnaires des ressources humaines, les patrons, les superviseurs, etc. Mais encore faut-il savoir par quoi les individus sont motivés. Un cadre utile et particulièrement efficace pour comprendre et stimuler la motivation au travail est la théorie de l’autodétermination (TAD), élaborée principalement par deux chercheurs américains, Edward Deci et Richard Ryan de l’université de Rochester. La figure 2 démontre que plusieurs conséquences positives sont associées à la motivation autonome alors que le portrait est moins reluisant en ce qui concerne la motivation contrôlée. Jacques Forest, CRHA, Ph. Baard, P., E.

Les apports de Henri Mintzberg L'approche systémique pour mieux comprendre les organisations L'approche systémique pour mieux comprendre les organisations Dominique GROOTAERS, Le GRAIN asbl, 14 décembre 2005 Henry Mintzberg est une figure de référence internationale dans le domaine de la sociologie des organisations. Les modèles qu’il a élaborés permettent de mieux comprendre le fonctionnement d’une organisation. Le canadien Henri Mintzberg est apparu depuis les années 70 et 80 comme le théoricien de référence dans le domaine de l’analyse des organisations. Au fur et à mesure des essais de Henri Mintzberg s’est profilée une théorie qui est depuis lors abondamment utilisée, commentée et soumise à la critique et qui s’avère d’un intérêt fondamental pour analyser une organisation avant d’envisager la manière d’y opérer un changement. L’apport majeur de Mintzberg est d’avoir élaboré une typologie permettant de catégoriser les diverses composantes internes d’une organisation. 1. 1.1. 1.1.1. La dimension verticale 1.1.2. 1.2. 1.3. 2. 2.1. 2.2. 2.3. 2.4. 2.5. Conclusion Bibliographie

Définition de la motivation des salariés | La démotivation au travail | Les thématiques | Enjeux et Obligations RH Stressés, mal payés, peu encouragés, seuls 7% des Français se disent vraiment motivés au travail, loin derrières les allemands qui sont deux fois plus nombreux. Selon cette étude qui s'est intéressée à l'Hexagone et à cinq de ses voisins - l'Allemagne, l'Espagne, la Belgique, le Royaume-Uni et l'Italie, les français sont « recordmen de la démotivation en Europe », avec 40 % de salariés qui affirment que leur motivation diminue. Les cadres sont en première ligne: ils sont plus de la moitié à estimer qu'ils passent trop de temps au bureau (51%, soit 4% de plus qu'en 2008), pour une reconnaissance insuffisante (41 % d'insatisfaits), le tout en étant de moins en moins bien dirigés. En découle un niveau de stress « élevé et en hausse ». Tous salariés confondus, le manque de reconnaissance, une rémunération jugée trop faible (à 68 %) et la charge de travail, sont les principaux griefs de la baisse de motivation des salariés.

Les 5 (+1) forces de Porter | Stratégies d Le modèle des cinq forces concurrentielles de Porter est un outil d’analyse stratégique de l’environnement concurrentiel d’une entreprise. L’auteur, M.E. Porter, part du postulat selon lequel la “performance” de l’entreprise dépend de sa capacité à affronter, influencer et résister aux pressions de sont environnement concurrentiel. En effet, l’objectif principal d’une entreprise doit être d’obtenir un avantage concurrentiel sur son marché, ce qui se mesure in fine par sa capacité à générer du profit (sa performance). Ce modèle a pour but de permettre d’identifier les forces en présence dans l’environnement concurrentiel et leurs intensités, d’adapter sa stratégie pour obtenir un avantage concurrentiel et ainsi, de réaliser des profits supérieurs à la moyenne du secteur. Les cinq forces concurrentielles de Porter Michael Porter a identifié 5 types de forces qui peuvent s’exercer de manière plus ou moins intense dans l’industrie. Cadre d’utilisation de cet outil Sources : Voir aussi :

Motiver les salariés, priorité des entreprises en 2013 Les directeurs de ressources humaines ont trois sujets de préoccupations et de travail prioritaire pour les 24 mois à venir, selon les résultats d'une étude ADP (spécialiste de la gestion paie des entreprises). " Les DRH sont optimistes car ils ont des leviers pour permettre à leur entreprise de traverser la crise. En particulier, la question du niveau d'engagement, de la motivation des collaborateurs va devenir leur cheval de bataille en 2013. Dans un contexte où l'on ne parle que de compétitivité et de coût du travail , le niveau de motivation a des effets directs sur la compétitivité ", commente Grégory Luneau, à la direction Marketing et Stratégies d'ADP. Crise de confiance des salariés " Dans ce contexte de chômage élevé, les salariés ont le moral en berne et ils hésitent à quitter leur poste . 56% des DRH se disent freinés Parallèlement, 56% des entreprises reconnaissent des difficultés pour atteindre leurs objectifs.

Related: