background preloader

4- Motiver, fidéliser les collaborateurs de l'entreprise - Management

4- Motiver, fidéliser les collaborateurs de l'entreprise - Management
Qu'est-ce que motiver des collaborateurs et en quoi cette motivation peut être source de fidélité vis-à-vis de l'entreprise ? L’art du management est l’art de la relation entre le manager et le managé. Il est le produit de cette double capacité pour chaque manager d’ adapter les méthodes et outils de gestion à l’entreprise ou à l’équipe qu’il dirige et en même temps, de prendre en compte la spécificité des personnes qu’il doit mobiliser, entraîner, contrôler. Motiver renvoie immédiatement le manager à la dimension humaine de sa mission. Pour mener à bien cette mission complexe, le manager analyse les différents ressorts du comportement et de la relation humaine qui déclenchent l’action et qui maintiennent un bon niveau de performance chez les collaborateurs et par voie de conséquence fabriquent leur fidélité. Il s’agit donc de trouver un équilibre entre la gestion globale de l’entreprise ou de l’équipe et la gestion des spécificités individuelles. La douzième est de le faire réussir.

http://www.cci.fr/web/formation-rh/management/-/asset_publisher/4Qhk/content/4-motiver-fideliser-les-collaborateurs-de-l-entreprise?_101_INSTANCE_4Qhk_groupId=247325&redirect=%2Fweb%2Fformation-rh%2Fmanagement

Related:  Mobiliser les ressourceschlolau71QG3 Comment passer de la rémun° à la recons de l'indiv au trav?

Innovation [infographie] : le classement mondial des pays et des secteurs les plus innovants Proposée par Good et Column Five, cette infographie offre un classement des pays et des secteurs d’activité les plus innovants dans le monde. A l’heure où l’innovation prime et où la guerre des brevets fait rage, la France prend la troisième place du podium. Ces chiffres sont issus de l’étude 2011 de Thomson Reuters « Top 100 Global Innovators ». Au delà du nombre de brevets déposés par les sociétés d’un pays, le classement se base sur leur taux de succès, leur protection au niveau mondial, leur influence sur le secteur à long terme et le nombre de nouvelles techniques et inventions créées. Le grand absent de cette étude est la Chine. Compte personnel de formation (CPF) : mode d'emploi Le CPF remplace le Droit individuel à la formation. Principale différence avec le DIF : il suit chaque individu tout au long de sa carrière. Entré en vigueur au 1er Janvier 2015, le compte personnel de formation (CPF) a connu un démarrage difficile. Des mouvements attirant l'attention du Gouvernement sur les difficultés de la réforme ont même vu le jour pour dénoncer une réforme précipitée. Toutefois, tout au long de l'année 2015, grâce à plusieurs ajustements, le CPF est monté en puissance.

Des députés veulent faire payer le "burn-out" aux employeurs - L'Obs Une trentaine de députés de la majorité demandent la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle, ce qui permettra ainsi d'en imputer la prise en charge aux "responsables", les employeurs, dans une tribune publiée dimanche 7 décembre par le "Journal du dimanche". "Nous demandons la reconnaissance de l'épuisement comme maladie professionnelle", indiquent ainsi les élus, tous issus de la majorité. "Cette reconnaissance est indispensable pour faire que les effets de l'épuisement nerveux au travail soient à la charge de ceux qui en sont responsables, c'est-à-dire les employeurs", expliquent-ils. Pour les députés de la majorité signataires, il s'agirait de faire "basculer le financement" de ce syndrome d'épuisement professionnel "sur la branche Accident du travail et maladies professionnelles - financée par les cotisations patronales à 97%". Un salarié sur quatre Cette tribune intervient quelques semaines après la publication par Cegos d'un baromètre sur le stress au travail.

7 idées reçues sur la motivation des salariés C'est la grande question que tout dirigeant est un jour amené à se poser : comment motiver ses collaborateurs sur la durée ? Alors que les salariés français apparaissent comme les champions de la démotivation à l'échelle européenne, plusieurs leviers existent pourtant pour fédérer vos troupes autour de votre stratégie (primes, intéressement, formations, opérations de team bulding...) et faire grandir les talents de vos collaborateurs. Mais, pour emporter leur adhésion et leur engagement, commencez d'abord par vous débarrasser d'un certain nombre de poncifs sur ce qui les booste réellement. Spécialistes de la motivation, Zwi Segal, docteur en psychologie du travail et professeur en ressources humaines et Yves Duron, psychologue du travail et psychosociologue, ont détecté sept idées reçues pour démotiver à coup sûr vos collaborateurs. Idée reçue n°1 : Penser que la rémunération est la seule chose qui peut motiver les salariés

Reconnaissance au travail : il n'y a pas que le salaire qui compte Quand on parle de reconnaissance au travail, bien souvent on pense à la rémunération. Évidemment, c’est important mais il y a d’autres éléments qui sont essentiels pour se sentir reconnu et de rester motivé. Rien de tel qu’une augmentation ou une jolie prime pour récompenser un salarié méritant. Selon une étude publiée en avril 2012 par Ipsos et Logica pour la société Endenred, 40 % des salariés français affirment que leur motivation diminue. Un chiffre deux fois plus élevé qu’en Allemagne. Comment fixer la rémunération d’un salarié ? Dynamique Entrepreneuriale La principale des préoccupations d’une personne à la recherche d’emploi est le salaire. C’est, en grande partie, ce qui garantit la motivation d’un employé.

Qu'est-ce que l'agilité en entreprise? Pourquoi ? Le contexte environnemental des organisations se caractérise aujourd’hui par quatre grandes évolutions : La montée de la complexité et, de façon liée, une perte de sens ; La montée de l’individualité, qui plaide pour une reconnaissance de la capacité de l’individu à penser et à agir, donc à avoir son libre arbitre et ses exigences, qu’il soit placé dans une posture de consommateur sur un marché ou de producteur dans une organisation ; La montée de l’incertitude, qui impose naturellement la nécessité d’anticiper pour améliorer encore nos capacités de réaction. En effet, nous postulons qu’anticiper les scénarios du futur permet de s’y préparer et de réagir plus vite le moment venu ; La montée de l’interdépendance, qui sous-tend le principe de partage du pouvoir tant à l’intérieur d’une organisation qu’entre les acteurs de l’économie d’un secteur par exemple. Cette interdépendance s’interprète aussi sous l’angle de la coopération croissante entre acteurs publics et privés.

La rémunération peut-elle encore être un outil de motivation du salarié ? Pour adapter les rémunérations des salariés à leur activité, l'employeur doit s'appuyer sur des critères de différenciation objectifs. De récentes décisions de justice le rappellent. Dans quelle mesure l'employeur a-t-il la possibilité d'adapter les rémunérations à l'activité des salariés, à la qualité de leur travail et encourager ainsi la motivation qu'ils déploient lors de la réalisation de leur prestation ? Au niveau collectif, la participation des salariés aux bénéfices de l'entreprise vise à permettre aux salariés de bénéficier de l'expansion économique de l'entreprise, et donc à accroître leur implication dans la bonne marche de leur entreprise. Toutefois, elle doit demeurer une redistribution fondée sur un principe égalitaire : si elle a un lien avec l'activité de tous, elle ne récompense pas l'effort particulier de certains. L'octroi d'un avantage en nature ne permet pas d'échapper à l'application du principe.

La rémunération, un levier de motivation? - Actualités - Etude Sept personnes interrogées sur dix placent la rémunération (monétaire ou avantages sociaux) devant l'intérêt du travail, le développement de carrière ou l'équilibre de vie. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par les cabinets Deloitte et Nomination, auprès d'un panel de près de 5 475 décideurs. Toutefois, « alors que près de quatre décideurs sur dix considèrent aujourd'hui leur rémunération comme insatisfaisante, ils sont plus de 85 % à estimer être reconnus à leur juste valeur dans leur poste actuel », précise Gabriel Bardinet, manager au département rémunération et avantages sociaux de Deloitte. Selon l'étude, cette insatisfaction ne conduit pas nécessairement les salariés à changer de poste: « Nos résultats ne positionnent absolument pas la rémunération sur le podium des raisons évoquées lors d'une mobilité (5e place cette année, NDLR), précise Serge Papo, président de Nomination. Répondre aux attentes des salariés Part variable et bonus: quel équilibre?

La p@sserelle -Histoire Géographie- » Le fordisme : son histoire, son héritage et ses critiques OBJECTIFS de la séquence Décrire l’évolution de l’entreprise Ford comme un exemple des transformations du système de production et de son organisation au XX°sObserver la diffusion du fordisme en France grâce aux photos de Robert Doisneau prises dans les usines Renault de Boulogne-Billancourt.Comprendre les critiques adressées au fordisme à travers un extrait du film de Charlie Chaplin (Les Temps modernes – 1936) et un extrait du livre de Simone Weil (La Condition ouvrière, 1951) 1. La saga Ford à Detroit (Etats-Unis) Consigne : Réponds aux questions 1 à 5 p 29

Gérer une maison de retraite - Vous êtes dirigeant d’une maison de retraite ? Du 05 au 7 décembre, profitez de solutions et conseils pour vous faciliter la gestion de votre établissement . Rendez-vous à Solulo, le Salon des Résidences seniors, Maisons de retraite et Ehpad : inscrivez-vous en ligne et obtenez une entrée gratuite ! Pour gérer efficacement une maison de retraite, le directeur doit assurer plusieurs types de missions (gestion administrative, préparation et suivi budgétaire, organisation et planification du travail, choix des fournisseurs, recrutement du personnel, management des équipes, etc.), avec pour préoccupation principale le bien-être des résidents ainsi que la qualité de leur hébergement et des services associés. La gestion efficace d’une maison de retraite, quelle qu’en soit la taille, comprend des tâches de nature différentes et exige écoute, rigueur, pragmatisme et polyvalence.

Related: