background preloader

Olympe de Gouges : une femme contre la Terreur

Olympe de Gouges : une femme contre la Terreur
Un siècle et demi avant l'écriture du Deuxième Sexe par Simone de Beauvoir, une femme, Olympe de Gouges, avait voulu trancher l'hydre de la misogynie, ce frein entravant l'évolution des sociétés. Malheureusement, c'est sa tête à elle qui roula sur l'échafaud de la Terreur en 1793. Victime de son sexe, victime de ses idées trop humanistes, trop révolutionnaires pour la Révolution elle-même, victime aussi de son origine de classe. Son corps, lui, se retrouva à la fosse commune : son fils, Pierre Aubry, l'ayant reniée pour sauver sa propre tête du « rasoir national ». Destin transgressif Comme l'histoire est assez ingrate avec certains de ses « grands hommes », la pionnière Olympe de Gouges a dû subir une injustice supplémentaire : celle qui osa écrire, en 1791, la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, acte fondateur d'un féminisme qui ignorait encore son nom, fut reléguée aux oubliettes par... les féministes. Mais, avec Olympe de Gouges, c'est une tout autre histoire.

http://www.marianne.net/Olympe-de-Gouges-une-femme-contre-la-Terreur_a231276.html

Related:  Histoire du sexe et du genreantisexismeface au sexisme

La sexualité au Moyen Age, c'était comment ? Pourquoi vous intéressez-vous au Moyen Âge ?J’ai choisi la période médiévale comme champ de recherche car elle est à la fois proche et distante : on comprend mieux les gens du Moyen-Âge que ceux de l’Antiquité car c’est moins éloigné dans le temps. Il y a aussi un dépaysement car cette époque est celle du merveilleux, des fées, des nains et des gnomes. Laissez Mélanie Laurent tranquille Notre détestation pour elle n'est qu'une nouvelle manifestation du sexisme que l'on fait subir aux actrices. Les règles du celebrity bashing sont globalement les mêmes que celles du harcèlement moral: c’est souvent quand elle pense s’être enfin faite oublier que la victime reprend un grand coup derrière la nuque. Concernant la dernière phase en date du dossier Mélanie Laurent, les choses sont simples: qu’a fait récemment fait ou déclaré l’artiste pour faire de nouveau l’objet de moqueries depuis ce début de semaine? Rien.

Les stéréotypes de genre sont dangereux pour la santé Lutter contre les stéréotypes filles — garçons est un enjeu d’égalité et de mixité, selon le rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Ce rapport examine les conséquences des stéréotypes de genre sur le développement personnel des filles et des garçons, et présente trente propositions visant à corriger les biais perpétués par notre société. Des perspectives conditionnées par le genre

Recrutement des profs : elle a des rêves, il a de l'ambition Le ministère de l’Education nationale, « premier employeur de France », recrute cette année 17 000 personnes « dans un contexte où l’ensemble de ses métiers évolue en profondeur ». Il lance une campagne destinée à tous les étudiants qui réfléchissent à leur avenir professionnel. Il s’agit « d’attirer les meilleurs talents au service de la plus noble des missions : assurer la réussite de chaque élève ». ► Elle : Laura a des « rêves » Elle s’appelle Laura, elle lit (un roman... « Madame Bovary » ?). Et elle « rêve ».

Le Deuxième Sexe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Deuxième Sexe est un essai existentialiste et féministe[1], paru en 1949, l’année des 41 ans de son auteure, Simone de Beauvoir. Cet essai, divisé en deux tomes, est considéré comme une œuvre majeure de la philosophe. Le Deuxième Sexe s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde, traduit dans de nombreuses langues. Il reste à ce jour la référence de la philosophie féministe.

Anthony Manicki : « Le désir sexuel existe-t-il ? L’invention de la libido par Augustin » Le 25 avril 2014 a eu lieu la première séance de séminaire du labo junior, au cours de laquelle Anthony Manicki, doctorant en philosophie au laboratoire Triangle (et depuis devenu docteur, félicitations a lui !) est revenu sur la notion de “désir sexuel”. Il a eu la gentillesse de nous autoriser à publier ici ses notes, que vous trouverez ici. Quand nous parlons du « désir sexuel » nous avons tendance à l’entendre comme quelque chose qui, dans le sujet, « pousse », comme une pulsion, c’est-à-dire au fond comme un besoin naturel incontrôlable. On peut alors le comparer à d’autres besoins fondamentaux comme le besoin de se nourrir, de boire, etc.

Trente ans après, du côté des petites filles Du côté des petites filles [1][1] Gianini Belotti Elena, Du côté des petites filles,..., paru il y a trente ans, rencontra un vif succès auprès de tous ceux que préoccupaient l’éducation et les relations homme/femme. L’ouvrage dénonçait l’oppression dont les petites filles étaient l’objet et imaginait possible leur libération, en modifiant « les structures psychologiques ». Postulant la nature sociale de cette fameuse différence des sexes, c’est à une démonstration idéologique que s’emploie alors Elena Gianini Belotti. Elle soutient que la culture a pour objectif d’encourager l’identification du petit humain au sexe qui lui est assigné en lui imposant tel comportement, tel métier, tel désir. Mais elle ne se demande pas selon quelles voies l’identification fournirait automatiquement l’identité.

Leçon d’origamis, de dépliages, par Marc Fichou De la simple feuille à la forme crée par l’origami, il y a un sacré pas que le photographe Marc Fichou décompose pour nous, étape par étape, dans sa série de pliages très ingénieux. Sobrement intitulé Origamis, la série de Marc Fichou étonne par le soin apporté à l’ensemble. De l’éclairage discret à la justesse de la superposition des deux formes(à la pliure près), ces drôles d’animaux de papiers posent la question de la frontière entre art et photographie. Plus qu’un simple avant/après, la forme conçue et la forme dépliée cohabitent dans le même espace, donnant à la série une portée poétique évidente.

Faut-il brûler le «Club des Cinq» ? «Vous l’appelez Claude ! s’exclama Annie, surprise. Je croyais que son nom était Claudine. - Oui, en réalité, c’est bien Claudine. Menace du stéréotype Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les femmes et les mathématiques, un exemple de stéréotype négatif désinvestissant. Le concept de menace du stéréotype relève de l'étude des stéréotypes dans le domaine de la psychologie sociale. Il représente l'effet psychologique qu'un stéréotype peut avoir sur une personne visée par celui-ci. Face à certaines situations, un individu peut avoir la sensation d'être jugé à travers un stéréotype négatif visant son groupe ou craindre de faire quelque chose qui pourrait confirmer ce stéréotype. DÉSIR FÉMININ Une histoire excitante Anna Lietti L’absence d’appétit sexuel, ce grand mal féminin? En 2015, les pharmas ont promu une pilule ad hoc. On en oublierait presque que, pour nos ancêtres, la puissance sexuelle de ces dames était supérieure à celle des hommes. Prenez deux femmes. La première a rendez-vous avec son amant et, comme elle est superstitieuse, elle s’adonne à une petite incantation préliminaire:

Related: