background preloader

L'annuaire de référence pour l'impression 3D

L'annuaire de référence pour l'impression 3D
Related:  `test 1023

L'impression 3D : la prochaine révolution industrielle ? | Mathilde Berchon est l’auteur de l’ouvrage L’Impression 3D édité chez Eyrolles dans la collection SerialMakers. Basée à San Francisco, consultante spécialisée dans l’Open Hardware et créatrice du site MakingSociety, elle est l’invitée du prochain OuiShare Talk qui se tiendra à ICI Montreuil le 17 octobre prochain. Dans le lignes qui suivent, elle nous parle d’une révolution industrielle, de la démocratisation de la production et de la généralisation du partage d’objets en ligne. L’impression 3D, on en parle un peu partout aujourd’hui… Pourtant, le procédé ne date pas tout à fait d’hier. La technologie n’est effectivement pas totalement nouvelle, puisqu’elle est née dans les années 80. C’est au début des années 2000 que le procédé est sorti du monde du prototypage. Généalogie de la RepRap Depuis quelques années, nous sommes entrés dans un nouveau cycle : la technologie devient de jour en jour plus accessible aux particuliers. Tu parlais de différentes familles techniques.

Quand Panasonic s'essaye à l'impression 3D La photographie est un art, le sixième plus exactement, qui permet de libérer sa créativité pour figer un moment pour l’éternité. Mais si en plus des tirages photos, la créativité s’exprimait également par l’appareil photo ? C’est l’idée qu’à décidé d’exploiter Panasonic avec ses modèles d’appareils LUMIX GM1 customisés par impression 3D et présentés la semaine dernière lors du Photokina de Cologne, le plus grand salon au monde dédié à la photographie. Les 3 modèles de LUMIX GM1 furent présentés au salon Photokina en Allemagne Les trois appareils photos Panasonic sont habillés d’une structure imprimée en 3D, réalisée en partenariat avec le studio allemand WertelOberrfell pour le design et la société Materialise pour la fabrication. « Nous avons regardé du côté de l’Art Nouveau, du Modernisme et du Digitalisme et nous avons voulu pousser les limites technologies de l’impression 3D en terme de finesse des détails et d’épaisseur des matériaux.

Bibliothèque d-objets 3D à imprimer - Impress 3D Kinect tutorial 1: First steps - Robotica Go to root: PhD-3D-Object-Tracking Microsoft Kinect device. This series of tutorials will explain the usage of a depth camera like Kinect for "serious" researching purposes. As you may know, Kinect is in fact an affordable depth sensor, developed with technology from PrimeSense, based on infrarred structured light method. Since its release on November 2010, it has gained a lot of popularity, specially among the scientific community. The new Xbox One ships with an upgraded v2 version of Kinect, with enhanced resolution, that is able to detect your facial expression, measure your heart rate, and track every one of your fingers. Keep in mind that the software that we are going to use (Point Cloud Library and OpenNI drivers) will also let you use any other device like the Xtion PRO or Xtion PRO LIVE from ASUS (the PRO only has a depth sensor, the PRO LIVE is a RGB-D camera) without changing a line of code. NOTE: The tutorials are written for Linux platforms. You will need the following: OpenNI

LABSud | DIY & FabLab à Montpellier L'impression 3D nanométrique avance à grands pas Des chercheurs de l'Université de Technologie de Vienne ont accompli un bond de géant dans le domaine de l'impression 3D nanométrique, tant du côté de la précision que de la vitesse d'impression. Si l'impression 3D se démocratise à l'échelle du centimètre, il n'en est pas encore de même pour les impressions de très petite taille. Mais les chercheurs travaillent activement sur des procédés pour créer des objets de taille largement inférieure au millimètre, avec des détails de l'ordre du micron. Un enjeu stratégique pour bien des domaines, du biomédical aux nanotechnologies. Le problème principal de l'impression 3D nanométrique est la lenteur des méthodes actuelles.L'Université de Technologie de Vienne s'est penchée sur l'une d'entre elles, la « lithographie à deux photons ». Concrètement, l'imprimante 3D utilise un bain de résine liquide, qui est solidifiée par le positionnement précis d'un laser à l'aide d'un ensemble de miroirs.

L'impression 3D par PolyJet, on vous explique tout L’impression 3D continue sur son rythme effréné mais les procédés derrière cette technologie restent toujours aussi flous pour certains. Après nos articles sur le Frittage sélectif par laser et le Dépôt de matière fondue, on vous présente aujourd’hui l’impression 3D par PolyJet, un procédé permettant d’obtenir des objets combinant plusieurs matières et couleurs. Comment est-ce possible? L’impression 3D par PolyJet, brevetée par la société Objet Ltd. en 1999 (qui a fusionné avec Stratasys en 2012), combine la technologie Inkjet et l’utilisation de photopolymères (des matériaux qui durcissent au contact de la lumière ultraviolette). Fonctionnement d’une imprimante Objet de chez Stratasys // Copyright Javel-Tech Comme toute technique d’impression 3D, le processus commence par la création de l’objet souhaité à l’aide d’un logiciel de CAO (AutoCAD, Inventor ou SolideEdge par exemple), puis l’envoi du fichier 3D associé vers l’imprimante.

Kinect Kinect (codenamed in development as Project Natal) is a line of motion sensing input devices by Microsoft for Xbox 360 and Xbox One video game consoles and Windows PCs. Based around a webcam-style add-on peripheral, it enables users to control and interact with their console/computer without the need for a game controller, through a natural user interface using gestures and spoken commands.[9] The first-generation Kinect was first introduced in November 2010 in an attempt to broaden Xbox 360's audience beyond its typical gamer base.[10] A version for Windows was released on February 1, 2012.[6] Kinect competes with several motion controllers on other home consoles, such as Wii Remote Plus for Wii, PlayStation Move/PlayStation Eye for PlayStation 3, and PlayStation Camera for PlayStation 4. Technology Kinect sensor[9] is a horizontal bar connected to a small base with a motorized pivot and is designed to be positioned lengthwise above or below the video display. History Launch

KeyRocket - A simple way to master keyboard shortcuts. Quick Example Sally installs KeyRocket and starts using Word. KeyRocket notices that Sally habitually uses the mouse to center align her text and suggests that she use a shortcut instead (in this case, Ctrl + E). Not Your Dad’s Office Assistant From the moment you finish installation, it starts learning how you work. Constantly Learning KeyRocket is always learning – constantly recalibrating its recommendations based on your current level of knowledge. Teaches What You Need to Know KeyRocket’s teaching algorithms and user interface were developed through research at one of Germany’s top universities. Sounds simple enough, but it’s taken years of research and development to create software that adjusts to your unique learning and working style.

L'impression 3D par Stéréolithographie, on vous explique tout La Stéréolithographie est considérée comme le procédé à l’origine de l’impression 3D, avec le premier équipement breveté en 1984 par Charles Hull et la première machine commerciale développée par 3D Systems en 1988. Que trouve-t-on derrière cette technique? Le procédé de Stéréolithographie, plus connu sous le nom de SLA (stereolithograph apparatus), utilise le principe de photo-polymérisation pour fabriquer des modèles en résine acrylate ou époxy et en ABS, de toute taille et de géométrie complexe avec une grande précision. Avant l’impression, un fichier numérique 3D est obtenu via un logiciel de CAO (SolidWorks, Sculpt ou Maya par exemple). Procédé SLA // Copyright CustomPartNet 2008 Dans l’image ci-dessus, vous pouvez observer les différents composants d’une machine de Stéréolithographie: un bac de résine, une plate-forme mobile (axe z), un système de raclage (axe x), un laser à rayons UV, une optique de focalisation et un miroir galvanométrique (axes x et y).

L'impression 3D par Microsoft : du plastique plus de l'électronique ! par Louis Adam, le 06 septembre 2013 11:58 Microsoft plancherait sur un nouveau modèle d’imprimante 3D capable de réaliser entièrement des objets composés de différents composants électroniques et de programmer des microcontrôleurs. Un brevet, rendu public hier, détaille ce nouveau projet qui pourrait bien marquer une nouvelle étape dans le monde industriel. L’impression 3D n’est pas une technologie à proprement parler nouvelle, les premiers prototypes remontent aux années 80, mais l'expiration des brevets entourant les techniques de fabrication additive a relancé l’intérêt du grand public pour cette technologie et ouvert la voie aux imprimantes 3D personnelles. Cette technique a également attiré l’attention de Microsoft, qui propose le support natif des drivers pour les imprimantes 3D personnelles dans son Windows 8.1.

ited Nations Cartographic Section Web Site LINKS TO OTHER WEB SITES: This is the United Nations Geospatial Information Section web site. Links to other sites are provided for information only. The inclusion of these links and their content does not imply official endorsement or approval whatsoever by the United Nations. DESIGNATIONS USED: The depiction and use of boundaries, geographic names and related data shown on maps and included in lists, tables, documents, and databases on this web site are not warranted to be error free nor do they necessarily imply official endorsement or acceptance by the United Nations. COPYRIGHT NOTICE: Unless otherwise noted, the maps included on this web site are produced by the Geospatial Information Section and are copyrighted by the United Nations.

Isometric projection Some 3D shapes in isometric projection. Black labels denote dimensions of the 3D object, while red labels denote dimensions of the 2D projection (drawing). Isometric projection is a method for visually representing three-dimensional objects in two dimensions in technical and engineering drawings. It is an axonometric projection in which the three coordinate axes appear equally foreshortened and the angles between any two of them are 120 degrees. Overview[edit] Isometric drawing of a cube. Camera rotations needed to achieve this perspective. An isometric view of an object can be obtained by choosing the viewing direction in a way that the angles between the projection of the x, y, and z axes are all the same, or 120°. In a similar way an isometric view can be obtained for example in a 3D scene editor. Another way in which isometric projection can be visualized is by considering a view within a cubical room starting in an upper corner and looking towards the opposite, lower corner. where and .

L'imprimante 4D : quand les objets se construisent eux-mêmes Un chercheur du MIT et une start-up israélienne mettent au point des matériaux capables de changer de forme dans le temps. Et si les objets se fabriquaient eux-mêmes ? Fini l'enfer de l'étagère Ikea, les vis qui manquent, les chevilles qui disparaissent, les plans incompréhensibles. Les composants intelligents de Skylar Tibbits adoptent une forme prédéfinie dès qu'ils entrent au contact de l'eau. Une telle révolution est-elle possible ? C'est-à-dire ? Pour l'instant, voici ce que peut réaliser de lui-même un tube en polymère plongé dans un bassin. L'impression 4D en est donc clairement au stade expérimental.

Related: