background preloader

Le comité Français pour Yad Vashem

Le comité Français pour Yad Vashem
Le diner de gala du 25 novembre 2013 mardi 7 janvier 2014 Intervention du président Jean Raphaël Hirsch Dîner de Gala annuel du Comité Français pour Yad Vashem Le 25 novembre 2013 en faveur de la collecte des noms sous le haut Patronage de Madame Simone Veil Présidente d’Honneur, en présence de Son Excellence Monsieur Yossi Gal Ambassadeur d’Israël en France et avec Alexandre Adler et son analyse sur la situation au Moyen orient. Six millions de Juifs ont été assassinés pendant la Shoah, sans sépulture. Quatre millions de noms ont déjà été identifiés : ils sont inscrits à jamais dans la « Salle des Noms » Près de 2 millions de noms restent encore inconnu, Yad Vashem poursuit son travail de recherche des noms manquants pour leur redonner une identité et un visage, afin de perpétuer leur souvenir.

http://www.yadvashem-france.org/

Related:  Memorials et MuséesAssociations Enseignement Shoah

Site Rose-Valland - Musées Nationaux Récupération Qu'est-ce qu'un MNR ? A la fin de la dernière guerre, de nombreuses oeuvres récupérées en Allemagne ont été renvoyées en France parce que certains indices (archives, inscriptions, etc.) laissaient penser qu'elles en provenaient. La plupart d'entre elles ont été rapidement restituées à leurs propriétaires spoliés par les Nazis. L'enfant et la Shoah. Yad Layeled France Au travers de témoignages poignants, ce documentaire revient sur l’action du réseau qui a permis d’arracher à la déportation et à la mort de nombreux enfants juifs internés durant l’Occupation à l’hôpital Rothschild. Découvrez en particulier dans ce documentaire le témoignage du Dr Colette Brull-Ulmann, dernière survivante d’une histoire héroïque et méconnue. Celle d’une équipe de soignants qui a dépassé le cadre de ses fonctions et qui, au prix de sa vie, a tout mis en œuvre pour sauver d’une mort certaine des dizaines d’enfants juifs.

Biographie Theodor Herzl L'Internaute > Dictionnaire > Noms Propres > Biographie > Theodor Herzl Theodor Herzl Né à Budapest (Hongrie) le 02/05/1860 ; Mort à Edlach (Autriche) le 03/07/1904 Theodor Herzl, écrivain juif d'origine hongroise, pense d'abord que l'assimilation des juifs aux différents peuples d'Europe se fera progressivement. Cependant, il considère à la suite de l'Affaire Dreyfus que cela ne pourra pas arriver.

Histoire du Musée Mémorial de l'Holocauste à Washington L’idée de créer le Musée Mémorial de a Shoah des Etats-Unis (United States Holocaust Memorial Museum) – le mémorial américain érigé en souvenir des millions de personnes assassinées pendant la Shoah, qui est également un institut de documentation et de recherche sur l’histoire de la Shoah – a germé en 1978. Une fois réalisé, il est devenu une institution mondialement reconnue, accueillant chaque année deux millions de visiteurs. Le 1er novembre 1978, le président Jimmy Carter constitua une Commission sur la Shoah en lui confiant pour mission de soumettre un rapport sur trois sujets majeurs : la création d’un mémorial en souvenir de ceux qui périrent dans la Shoah, la possibilité de fonder ce mémorial et d'en assurer l’entretien grâce à des dons de la population américaine, et des recommandations sur la façon dont le pays pourrait commémorer chaque année une "Journée du souvenir".

Projet Aladin Le génocide des Juifs d’Europe : la Shoah Qu'est-ce que la Shoah? La Shoah - mot hébreu signifiant "catastrophe" - désigne l'extermination systématique des Juifs perpétrée par le régime nazi durant la seconde guerre mondiale de 1941 à 1945.Près de 6 millions de Juifs (5 700 000 d'après l'estimation du tribunal de Nuremberg) - soit les deux tiers des Juifs d'Europe, hommes, femmes et enfants - furent assassinés durant cette période pour des raisons racistes.Selon Hitler et les dirigeants nazis, la race juive était une menace pour la pureté du sang allemand et donc pour la préservation de la race aryenne. L'extermination des Juifs fit l'objet d'un programme politique nommé "Endlösung" - la solution finale - appliqué systématiquement en Allemagne et dans tous les pays alliés ou occupés. L'organisation du crime, les méthodes employées, le nombre approximatif des victimes nous sont connus.

Conflit israélo-arabe - Le Monde diplomatique Le conflit israélo-arabe a commencé en 1948, sur la terre de Palestine auparavant sous mandat britannique. Trente ans après la Déclaration Balfour par laquelle le gouvernement britannique« envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer national pour le peuple juif », et alors que l’opinion occidentale découvre le génocide nazi des Juifs d’Europe, l’Assemblée générale des Nations unies adopte, le 29 novembre 1947, la résolution 181 qui prévoit un État juif sur 56 % de la terre de Palestine et un État arabe sur les 44 % restants. Le 14 mai 1948, jour de la « déclaration d’indépendance » d’Israël, les forces juives ont déjà expulsé près de quatre cent mille Palestiniens du territoire prévu pour l’État juif et occupent la majorité de ses villes arabes. Les troupes des pays arabes entrent en Palestine le 15 mai 1948 ; c’est la première guerre israélo-arabe.

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme Exposition 2014 Les mondes de Gotlib Expositions depuis 19982014 Les mondes de GotlibDu 12 mars au 27 juillet 2014 Visuel de l'affiche de l'exposition Les mondes de Gotlib© Gotlib - Dargaud 2014 (dessin : Marcel Gotlib, conception graphique : Philippe Ravon) Cette exposition met à l’honneur une figure majeure de la bande dessinée française, le dessinateur Marcel Gotlieb, dit Gotlib. Rassemblant près de deux cents planches originales (publiées mais jamais exposées), ainsi que des archives photographiques, écrites et audiovisuelles, l’exposition fait converser l’artiste, le juif athée et l’anticonformiste. Zug der erinnerung. Association allemande homonyme Communiqué de presse No. 04-11 L'association « Train de la mémoire » appelle à des protestations communes de parlementaires européens des territoires des déportations de l'ancienne « Reichsbahn » allemande et contre le traitement des victimes du nazisme par la plus grande entreprise européenne de transport (Deutsche Bahn S.A., la société de chemins de fer allemands). Cet appel s'adresse également au public français, polonais, italien, grec et des pays de l'ancienne URSS. Le « Train de la mémoire » se déplace depuis plus de quatre ans avec une exposition itinérante dans les gares européennes, qui étaient des lieux des déportations de la « Reichsbahn » vers les camps nazis. « Le prédécesseur de la Deutsche Bahn S.A.

60 ans après la “catastrophe” • Un universitaire palestinien qui fut témoin des événements de 1948 explique pourquoi la politique que mène Israël depuis soixante ans encourage le fanatisme. 5 juin 2008 | Partager : La catastrophe de 1948 [la Nakba] a été, est et restera la cause première du conflit israélo-palestinien. Elle représente une injustice historique pour le peuple palestinien, pour qui tout le reste – l’occupation de 1967, la guerre de 1973 [la guerre du Kippour], l’Intifada de 1987, les accords d’Oslo de 1993 et l’Intifada de 2000 – n’a qu’une importance secondaire.

Dix ans de voyages pédagogiques à Auschwitz : bilan critique 1 « Entretien avec Jacques Toubiana », émission Bandes à part, Radio France Culture, 14 octobre 2001 (...) « Quand je faisais Shoah […] je me disais toujours, mais au fond, à quoi ça sert […] les questions que tu poses […] six millions ont été tués, on sait… Pourquoi vouloir arpenter des lieux vides et puis décider que là était l’entrée du camp… Et en fait, six millions, c’est un résultat, c’est une abstraction et seuls les détails permettent d’accéder à la vérité, à la réalité, à ce que cette abstraction masque et cache […]. Ça sert à faire en sorte que la vérité soit. Ça sert à l’incarner, vouloir que la vérité soit dite, que la réalité de cette épouvante soit dite, vouloir le comment.

Le 14 mai 1948 : la Nakba ou la Grande Catastrophe pour le peuple palestinien - Histoire et colonisation de la Palestine - DOSSIERS - Comité Action Palestine (CAP) Le 14 mai 1948 est le jour de la création de l’Etat israélien, mais cette date est commémorée par les Palestiniens comme la Nakba, la catastrophe. L’idée initiale selon laquelle la Palestine était « une terre sans peuple pour un peuple sans terre » a constitué l’un des plus grands mensonges de l’histoire et a servi de justification à la politique sioniste de colonisation. Cette catastrophe prend d’abord la forme de la légitimité internationale lorsque l’Onu adopte, le 29 novembre 1947, la Résolution 181, instituant la partition de la Palestine, partition refusée par les Palestiniens. Non seulement ils étaient spoliés de leur terre, mais en outre 56 % du territoire palestinien étaient attribués aux Juifs, qui constituaient moins du tiers de la population et possédaient jusque là à peine 7 % des terres. Cette catastrophe enfin, c’est 800 000 Palestiniens expulsés de leurs terres sans que leur droit au retour ne soit encore reconnu dans les faits.

Le Comité français pour Yad Vashem mène une campagne de recensement des noms des Justes de France, explique qui sont les Justes, propose des articles et documents concernant les Justes et organise des événements culturels et expositions. by natachazgz Apr 20

Related: