background preloader

Diapo : De la fidélisation à la Fidélité !

Diapo : De la fidélisation à la Fidélité !
Related:  fidelisation de la clienteleComment fidéliser/ récompenser un client ?thème 4

document 14 Techniques de fidélisation clients : les basiques pour réussir Qu’est ce que la fidélisation clients ? La grande majorité des sociétés cherche à fidéliser ses clients. Pourquoi ? Avoir des clients fidèles, c’est s’assurer : De réaliser des économies (l’acquisition coûte entre 3 et 10 fois plus cher que la fidélisation)La récurrence du chiffre d’affaires et donc la pérennité de l’activitéD’obtenir une rentabilité croissanteDe la promotion gratuite (bouche à oreille, recommandations) Une fois que l’on a ces avantages en tête, encore faut-il s’y prendre avec un minimum de méthode et de bon sens. Un client fidèle, c’est quoi ? Un client fidèle est un client que l’on conserve dans le temps et qui consomme régulièrement les produits ou services que vous proposez. Pourquoi un client est fidèle à une marque ou une société ? Les « mauvaises » raisons de la fidélité : Parce qu’il ne veut pas faire l’effort de chercher vos concurrentsParce qu’il a peur de modifier ses habitudesParce qu’il est obligé Les « bonnes » raisons de la fidélité : En synthèse :

Diverses définitions (Mercator) La mesure de la performance du marketing Introduction Le marketing est poussé à mesurer la performance de ses actions par l’importance des actifs qu’il contribue à créer : valeur client et capital marque dans le cadre d’un management de la valeur qui s’impose au sein des organisations. Malgré les récents élargissements du marketing holiste [1] et de ses différentes composantes qui impliquent la prise en compte de toutes les parties prenantes (stackeholders) et leurs relations, il faut garder en tête que les clients sont la source fondamentale du cash flow et qu’il convient donc de répondre prioritairement à leurs besoins. Le marketing actuel est clairement orienté vers la performance et la mesure de ses actions. Philip Kotler dans la 14e édition du marketing management présente les différents aspects d’un marketing clairement holiste et met en évidence une des nouvelles orientations de la fonction : la mesure de ses performances. Marketing management 14e édition Marketing 3.0, Philip Kotler, 2012 1. Le café des doctorants (10) 2.

9 règles pour fidéliser ses clients Inutile de rechercher la poule aux œufs d’or car vous l’avez déjà ! Chacun de vos clients peut devenir une success story et donc les liens que vous avez tissés deviendront une opportunité pour votre développement. Paolo Coelho, dans l’Alchimiste, raconte comment son héros court le monde à la quête d’un trésor alors que celui-ci se trouvait dans sa propre maison. Il en est de même avec les liens que nous avons tissés avec nos clients. Le commercial a souvent tendance à s'imposer et se limiter dans la difficile tâche de conquérir de nouveaux clients alors qu’il délaisse trop souvent ses clients déjà acquis. Le coût commercial de vente en BtoB est de l’ordre de 15 % du prix. Les entreprises dépensent bien souvent jusqu’à 80 % du budget commercial pour gagner 20 % de nouvelles activités. La conquête de la première commande est assimilée à la capture d’un nouveau client. Écartez de votre esprit cette conception d'un autre siècle ! 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Donnez une note à cet article

La fidélisation client La fidélisation des clients figure aujourd’hui au premier rang des préoccupations des entreprises. Cette prise de conscience récente de l’importance de la fidélisation s’inscrit dans le contexte d’une concurrence mondiale de plus en plus ouverte qui rend la conquête de nouveaux clients difficile et coûteuse. Ce nouveau crédo repose sur la baisse de la fidélité des consommateurs (ces derniers auraient profité de la crise pour remettre en cause leurs habitudes, pour réutiliser leur « pouvoir d’achat » et ils seraient devenus plus « zappeurs » que jamais), mais également la fidélisation des clients existants coûterait beaucoup moins cher que le recrutement de nouveaux clients. En conséquence les politiques de fidélisation amélioreraient les résultats dans des proportions considérables (une augmentation de 5 % du taux de fidélisation de la clientèle peut augmenter de 25 à 100 % la valeur du client moyen »). Publication le 14 avril 2013 2) Qui fidéliser et pourquoi ? Définition Prospection III.

sans titre Que ce soit pour développer ses activités, imposer de nouveaux produits sur le marché ou encore compenser les fluctuations de sa clientèle, l’entreprise se retrouve un jour devant la nécessité d’acquérir de nouveaux clients. Elle entre alors en phase de prospection mais pour cela, il importe tout d’abord de bien identifier les clients visés et leurs attentes. Il faudra ensuite attirer l’attention de ces clients potentiels et générer sans cesse de nouveaux contacts. Méthodes et Outils de la conquête de clientèle Afin d’attirer et de conquérir de nouveaux clients, l’entreprise dispose d’outils tel que l’analyse concurrentielle et la veille. Ces deux méthodes permettent de mieux connaître les attentes des clients potentiels et ainsi savoir comment développer son offre pour être plus attractif sur le marché. Cette analyse réalisée, l’entreprise pourra déterminer sa stratégie de développement relative à : Satisfaire un client ne suffit pas à garantir sa fidélité. Il est de coutume de dire que :

Générer du chiffre d'affaires Générer du chiffre d’affaires est la première mission de toute entreprise si elle veut durer dans le temps et prospérer. Piloter son entreprise vers le succès, c’est donc avant tout mettre en œuvre une stratégie commerciale, et donc aussi, généralement, un management commercial. Car si le chef d’entreprise est naturellement le premier VRP de son activité, il doit aussi bien souvent savoir s’entourer. Pour mener à bien sa mission de performance commerciale, la petite entreprise n’a d’autre choix que de s’arrêter dans sa course effrénée et se poser pour réfléchir. Les actions possibles sur le plan du management commercial doivent elles aussi s’adapter aux spécificités de votre entreprise : on ne recrute pas le même profil, puis on n’anime et on ne motive pas de la même façon des commerciaux qui tapent dans le dur qu’une force de vente qui attend le client dans un point de vente… En un mot, votre stratégie commerciale tout comme votre management commercial doivent être réalistes !

L'évaluation de la performance commerciale La performance commerciale de l’entreprise (et des organisations plus largement, associations et administrations publiques notamment), est une notion qui semble faire relativement peu débat. Ainsi, une entreprise performante sur le plan commercial doit-elle enregistrer un niveau de ventes et de marges élevés, une augmentation du nombre de clients recrutés et fidélisés, une diminution de son volume de stock.... Pourtant, à l’instar des autres performances de l’entreprise (sociale, sociétale, écologique, comptable, financière...) celle-ci est nécessairement le fruit d’un consensus entre les différentes parties prenantes (clients, usagers, actionnaires, salariés, pouvoirs publics, concurrents...), qui chacune va essayer d’imposer la définition qu’elle considère la plus pertinente, utile. Comment la performance de l’entreprise, et notamment sa performance commerciale, peut-elle se définir ? I- L’Efficacité : l’atteinte d’un niveau de performance défini ex-ante Extrait de Lorino, 2003

Adopter une stratégie emailing pour une meilleure fidélisation client ? #ecommerce Face à la multiplicité des canaux de communication existant à ce jour, la question qui se pose est de savoir lequel va permettre d’amener le client à acheter et le fidéliser à son site. Pour un e-commerce l’enjeu sera de savoir comment passer le message voulu et surtout convertir rapidement sur site. Face aux réseaux sociaux, le mailing commercial semble être en déclin et obsolète pour les e-commerces. Des réseaux sociaux aux appels en passant par les emails, les e-commerces utilisent ces différents canaux pour échanger avec leur client, générer du trafic et à terme développer leurs ventes. Comment réagissent les clients en ligne face aux emails commerciaux ? Pour 2015, on estime à plus 200 milliards le nombre de mails envoyés par jour dans le monde (hors spam). L’utilisation des mails pour tous internautes est devenue un automatisme dans notre vie quotidienne. Source: SNCD, “Usage et perceptions de l’email marketing en 2015″, 2015 L’acte d’achat augmenté avec l’email Source: SNCD, 2014

Avantages et inconvénients de la Gestion de la Relation Clients (la GRC) | TALCOD De nos jours, la concurrence ardue entre les entreprises nécessite que celles-ci mettent en place des techniques pour être plus rapides, plus performantes et plus percutantes pour leurs cibles. C'est pour cela qu'est née la GRC (ou CRM en anglais). Décryptage. 1. GRC signifie Gestion de la Relation Client. Le téléphone est très pratique pour entrer dans le vif du sujet avec la personne et capter directement son attention, avec un échange. 2. La GRC permet à l'entreprise de créer ou de garder un contact avec le client ou le prospect. 3. Les avantages à mener une bonne GRC en entreprise sont nombreux et variés :- Il s'agit tout d'abord d'un bon moyen pour élargir le portefeuille clients. Bien entendu, la GRC présente l'avantage de fidéliser les clients. 4. Cependant, malgré les avantages considérables de la GRC, il existe quelques inconvénients : Tout d'abord, un mauvais choix d'outils peut rendre la GRC compliquée. 5. Source sondage :

Related:  a_marchesseau