background preloader

5 raisons de plus de fuir la Grande Distribution

5 raisons de plus de fuir la Grande Distribution
Pour changer volontairement une habitude de vie, il faut être convaincu du danger de celle-ci. Et oui, pourquoi changerions-nous notre routine si nous n’y voyons aucun intérêt ? Ce raisonnement s’applique dans tous les domaines de vie : développement personnel, activité physique, milieu professionnel ou dans l’alimentation. L’une des idées majeures de mon blog est de replacer les aliments les plus naturels, les moins transformés, les plus riches en nutriments au centre de vos assiettes. Malheureusement, tout le monde sait qu’une assiette de légumes, et qu’un dessert aux fruits sont meilleurs pour la santé qu’un hamburger – frites avec une glace. Dans ce cas, il n’y a aucune utilité de faire la promotion des fruits et des légumes bio. En revanche, révéler les abus, les mensonges, les tromperies et les manipulations des grands groupes commerciaux, des multinationales peu scrupuleuses et des institutions officielles peut faire pencher la balance du côté du changement. 1. 2. Faux ! 3. 4. 5.

http://www.dur-a-avaler.com/raisons-fuir-grande-distribution-supermarche-arnaque-promotion/

Related:  boycottIngrédients et produits alimentairesGrande Distributionslab

Boycotter l'industrie pétrolière, « ennemi numéro un de la survie de notre civilisation » Les émissions de gaz à effet de serre augmentent à un rythme sans précédent, affirme le rapport du GIEC publié le 13 avril. L’urgence est telle que l’Onu pointe la responsabilité de l’industrie pétrolière et gazière. L’ancien prix Nobel de la Paix, l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, appelle même à boycotter les industries fossiles, en s’inspirant du boycott contre l’Apartheid. Des fonds d’investissement commencent à se retirer des compagnies pétrolières, sur fond de mobilisations aux États-Unis contre la construction de pipelines ou en Europe contre l’exploitation des hydrocarbures de schiste. La France suivra t-elle le mouvement ?

Frites : après ça vous ne mangerez plus jamais les frites McDo Michael Pollan, est auteur, activiste, journaliste et professeur de journalisme à l’Ecole de journalisme de UC Berkley. Il se concentre essentiellement sur la chaîne alimentaire en ce qui concerne ses recherches. Il met l’accent sur la façon dont la cuisine est l’une des décisions les plus simples et les plus importantes que les gens puissent prendre pour améliorer la santé de leur famille, pour bâtir des collectivités, pour aider à réparer notre système alimentaire rompu et probablement le plus important, briser notre dépendance croissante aux corporations. Michael Pollan est militant pour la sécurité alimentaire et vous pouvez en savoir plus sur lui et son travail en cliquant ici.

Le Nutella contient le phtalate le plus dangereux : DEHP Avec les trois quarts des familles qui consomment du Nutella en France, nous sommes le plus grand consommateur de cette pâte à tartiner au monde ! [1] Non satisfait d’être un aliment très gras et très sucré (voir article ici), le Nutella contient également le phtalate le plus dangereux qui soit : le DEHP. Ferrero reconnait que ce phtalate est présent dans le Nutella mais affirme que la quantité est trop faible pour pouvoir avoir un impact sur la santé. À chaque nouveau canal marketing son utilisation de la data Les services marketing devraient privilégier les données d’ordre démographique lors du lancement de nouveaux canaux digitaux et les données géographiques pour les canaux physiques. L'importance de multiplier les points de contact avec le consommateur a été maintes fois soulignée, et aujourd'hui nombreux sont les services marketing à encenser le multi- voire l'omnicanal, notamment face au M-commerce, sans pour autant savoir quelle stratégie adopter. Et pour cause, comment communiquer avec efficacité sur le lancement d'un nouveau canal et rallier les consommateurs à celui-ci ?

Fraises d’Espagne, on arrête le massacre ? Aujourd’hui, pour cette nouvelle édition des pieds dans le plat, attaque en règle de la fraise d’Espagne encore trop fréquente sur nos étals. La chiquita fresa de Donana va en prendre plein la poire. Attention, ça tâche ! Toxique à tous les étages, la fraise d’Espagne fait partie de nos importations massives : plus de 80 000 tonnes chaque année. Qu’on se le dise, l’envie de fraises n’est pas qu’une question d’hormones. Dès les premiers beaux jours tout le monde en veut dans son assiette, polichinelle dans le tiroir ou pas. 19 ingrédients dans les frites Mc Donald's : ils sont plus rentables que nécessaires Les frites fabriquées par Mc Donald's contiennent 19 ingrédients, qui viennent d'être révélés (F.DURAND/SIPA). Dimethylpolysiloxane, pyrophosphate de sodium, butylhydroquinone tertiaire… On connaît désormais la liste des additifs utilisés dans la fabrication des frites Mc Donald’s. En soi, ils ne sont pas nocifs, car tout est une question de dosage et de quantité. La véritable interrogation est la suivante : est-il bien nécessaire de les utiliser ? Les additifs sont soumis à une réglementation stricte et pour éviter les problèmes de santé, il faut respecter la dose journalière admissible (DJA). Si on dépasse cette dose recommandée, cela peut, à terme, devenir cancérigène ou causer des problèmes cardiovasculaires.

Coca-Cola, Tuc, Colgate... 100 produits quotidiens et toxiques - 27 août 2013 "Ces substances à risques qui empoisonnent le quotidien" : dans son numéro de septembre, le magazine "60 millions de consommateurs" n’épingle pas seulement les substances toxiques contenues dans la cigarette électronique. Le magazine de l'Institut national de la consommation (INC) pointe aussi plusieurs familles de produits dont nous faisons un usage quotidien. Pas un scoop : dans son documentaire "Notre poison quotidien", la journaliste Marie-Monique Robin dénonçait déjà voici un an l'omniprésence de substances cancérogènes et de perturbateurs endocriniens dans nos placards et réfrigérateurs, et les graves dysfonctionnements de l'évaluation de leur toxicité.

Le digital, la réponse aux enjeux de e-commerce, de relation client et de notoriété Accueil > Actualités > Marques > Le digital, la réponse aux enjeux de e-commerce, de relation client et de notoriété Débat Web TV Comment Courrèges, MACSF, Oxybul et Fiat Group utilisent-ils le digital et le «social media» pour réveiller leur notoriété, capter de nouveaux clients, les fidéliser et booster les ventes? Comment simplifier le parcours client et mettre en place une relation personnalisée, favorisant l'interactivité et l'engagement? Le label "fait maison", un coup pour rien ? L'avis des critiques gastronomiques Le "fait maison" est-il arrivé dans nos bistrots ? Un mois tout juste après l’entrée en application du dernier label dédié à la restauration, on voudrait bien distinguer les tables qui proposent des plats composés de produits frais cuisinés, de ceux qui assemblent des aliments fournis par l’industrie agroalimentaire, voire refourguent des barquettes pré-préparées. Mais l’affaire n’est pas si simple. D'abord parce très peu d’établissements affichent déjà le nouveau logo.

Le sucre fera disparaître par dégénérescence l'espèce humaine Au début du XXe siècle, chaque Français consommait 1 kg de sucre par an, 35 kg aujourd’hui. Le sucre blanc est un sucre raffiné. Les aliments raffinés sont inadaptés à l’organisme humain et produisent sur lui un effet néfaste constant, apprenez dès maintenant à les repérer, et à les éliminer, les effets sur votre santé en seront considérables. Les aliments raffinés sont appauvris de vitamines et oligo-éléments, nutriments catalyseurs indispensables à la vie. En effet, la digestion fait intervenir des réactions biochimiques qui consomment ces catalyseurs : s’ils ne sont pas présents dans l’aliment, ils seront prélevés dans l’organisme, qui verra ainsi sa réserve s’appauvrir d’autant plus qu’elle n’est pas ou peu renouvelée.

Du Nutella aux OGM ? Après avoir vu que le Nutella est composé de 60% de sucre et d’huile de palme et qu’il contient le phtalate le plus dangereux, la fameuse pâte à tartiner contiendrait probablement des OGM. Selon la règlementation européenne les aliments qui contiennent plus de 0.9% d’OGM doivent le mentionner sur l’étiquette. En revanche il faut savoir que les industriels ne sont pas obligés de mentionner sur l’emballage « présence d’OGM » par exemple, lorsque les produits sont issus d’animaux nourris aux OGM. Cette lacune permet aux OGM de se retrouver dans nos assiettes à notre insu alors que la plupart des consommateurs sont contre ! Les français sont 78% a vouloir interdire temporairement les OGM afin d’évaluer précisément leurs impacts sanitaires et environnementaux, ce qui explique bien pourquoi les industriels ne s’empressent pas pour le noter quand c’est le cas sur les emballages de leurs produits.

Les techniques secrètes pour faire craquer le consommateur Le marketing moderne recouvre une palette de techniques sophistiquées dont le but est de faire acheter plus et plus facilement les consommateurs, parfois sans qu’ils ne s’en rendent compte. Dans ce grand dossier nous allons vous dévoiler comment on mène le consommateur par le bout du nez. Des techniques qui ne sont parfois pas encore intégrées dans l’enseignement des écoles…

Les dérives de l’industrie agroalimentaire Dans mes premiers articles sur Ecoloinfo, j’essaie de montrer que la façon dont nous mangeons est l’une des premières garanties de notre bonne santé. Dans le 1er volet de cette thématique, j’ai évoqué les pionniers de « l’alimentation santé » que sont les Docteurs Kousmine et Seignalet. Dans ce nouveau post, je voudrais vous parler des dérives de l’industrie agroalimentaire aussi bien sur le plan de notre santé que vis-à-vis de l’environnement… puisque tout est lié.

Related: