background preloader

Les sodas associés à des problèmes comportementaux chez les enfants

Les sodas associés à des problèmes comportementaux chez les enfants
Les enfants qui boivent des sodas au moins quatre fois par jour ont deux fois plus de risque de comportements agressifs que ceux qui n’en consomment pas. Chez les adolescents, il avait déjà été prouvé que la consommation de sodas était associée à des comportements agressifs, de la dépression et des pensées suicidaires. Mais qu’en est-il chez les jeunes enfants ? Une nouvelle étude à paraître dans Journal of Pediatrics montre l'existence de problèmes comportementaux chez les enfants consommant des sodas. Les américains sont les plus gros consommateurs de sodas par habitant au monde. Consulter notre dossier sur les sodas Des chercheurs américains ont voulu savoir si la consommation de ce type de boissons chez les jeunes enfants pouvait avoir des conséquences sur leur comportement. Les chercheurs ont demandé aux mères combien de fois par jour leurs enfants buvaient des sodas, des jus de fruits, mangeaient des bonbons, et le temps qu’ils passaient devant la télévision. Source Related:  Coca-Cola, sodas... / aspartame

Les dangers des sucres dans le sang Il est connu que le sucre et l’insuline ont chacun une toxicité propre. Mais voyons les autres implications / aspects / dangers des déséquilibres dans ce système glucose-insuline. L’entrée du glucose dans la cellule entraîne aussi avec elle, le potassium. Ce qui peut provoquer une élévation du taux de potassium intracellulaire et une hypokaliémie qui peut être mortelle. L’insuline aide à l’entrée de glucose dans la cellule, le glucose est le carburant principal dans la production d’énergie sous forme d’ATP (adénosine tri-phosphate) via le cycle de Krebs. De plus, sous l’action de la même insuline, le sucre est stocké dans le foie et les muscles sous forme de glycogène, et une partie est transformée et stockée sous forme de lipides (triglycérides) dans les adipocytes. Nous devons ajouter que les dangers des sucres dans le sang n’est pas seulement le diabète sucré de type 2 et l’obésité, mais aussi : 2. 4. 5. 1.

Diet soda won’t save you from obesity or diabetes Bad news for everybody who drinks diet sodas instead of the sugary varieties to help stay healthy. In an opinion piece [PDF] in the journal Trends in Endocrinology and Metabolism, Purdue University professor Susan Swithers writes that drinks containing such chemicals as aspartame, sucralose, and saccharin have been found to contribute to excessive weight gain, metabolic syndrome, type 2 diabetes, and cardiovascular disease. Her piece summarizes studies on the health effects of artificial sweeteners: Recent data from humans and rodent models have provided little support for ASB [artificially sweetened beverages] in promoting weight loss or preventing negative health outcomes such as [type 2 diabetes], metabolic syndrome, and cardiovascular events. Instead, a number of studies suggest people who regularly consume ASB are at increased risk compared with those that do not. How is this possible? NPR’s Alison Aubrey put Swithers’ piece into some context:

Les cellules du cancer s'alimentent de… Imaginez que vous puissiez, en arrêtant de consommer certains aliments, réduire vos cellules cancéreuses à la famine… Votre tumeur en pleine croissance, serait brutalement stoppée. Privée de nourriture, elle se mettrait à dépérir, rétrécir, puis disparaître. Selon certains chercheurs, ce rêve peut dans certains cas devenir une réalité. Car voici de quoi les cellules cancéreuses ont besoin pour vivre : Les cellules peuvent fonctionner avec deux carburants différents Les cellules ont deux carburants à leur disposition : le glucose et les acides gras. Les cellules doivent brûler ces carburants pour les transformer en énergie cellulaire (ATP, ou adénosine triphosphate). Elles ont pour cela besoin d’oxygène, apporté par la respiration et par le sang. A l’intérieur de la cellule, le carburant et l’oxygène sont brûlés au sein des mitochondries, de mini-usines électriques à l’intérieur des cellules, pour produire l’énergie cellulaire. Quand l’oxygène vient à manquer Cancer en cascade A votre santé !

Sugar low: Big Soda is losing the battle for American hearts and bellies Don’t tell the Coca-Cola Corporation, but according to a major new study, kids today are drinking less soda. And that’s not all. They’re drinking fewer sugary drinks overall — a category that includes sports drinks like Gatorade and Powerade, flavored waters like Vitaminwater, and fruit drinks. Huzzah! It probably has something to do with public ad campaigns like this latest from New York City: Ouch! Indeed, NYC Mayor Michael Bloomberg has styled himself the Great [anti-]Soda Satan and he is probably pleased as punch about this latest news, despite the fact that his proposed ban on supersized sodas has been stopped, for the moment at least, by a beverage industry lawsuit. The links between soda consumption and health risks like diabetes continue to grow stronger. The evidence for the drop comes in new research from doctors and scientists at the Centers for Disease Control that looked at consumption rates of sugary drinks between 1999 and 2010 among adults and kids.

Le sucre «toxique»? (Source : ASP) Trop de sucre n’est pas bon pour la santé; un fait qui est généralement accepté. Mais le docteur Lustig, un endocrinologue de l’Université de Californie, va bien plus loin que cela. Récemment, dans le cadre d’une émission de 60 minutes, l’émission d’information de CBS, le docteur Lustig déclarait que le sucre était une substance «toxique» et ne devrait pas être traité différemment de l’alcool ou du tabac. Les arguments du docteur Lustig ne reposent pas sur le sucre comme source de calories sans autres éléments nutritifs, des «calories vides». Dans une de mes récentes manchettes, j’avais souligné que de nombreux scientifiques contestent le rôle du cholestérol sanguin dans les maladies cardiovasculaires. Le docteur Lustig va au-delà des maladies cardiovasculaires et du diabète de type II lorsqu’il qualifie le sucre de toxique. Comment se fait-il que nous aimions tellement le sucre?

Tell Coke: Stop Running Ads Claiming that Diet Coke and Aspartame are Healthy Coca-Cola, the company that donated $1.7 million to defeat last year’s GMO labeling initiative in California, has rolled out an ad campaign carefully and deceptively crafted to convince consumers that aspartame, the artificial sweetener (whose patent was at one time owned by Monsanto) in Diet Coke, is a “healthy alternative” to sugar. Please sign the letter to the right. Tell Coke: Stop Running Ads Claiming that Diet Coke and Aspartame are Healthy The new campaign, being tested in the Atlanta and Chicago markets, takes the form of full-page advertisements disguised as public service announcements. It’s not true. Not only does aspartame lead to weight gain, but it’s also far from being a “healthy alternative” to sugar or anything else. In1995, the U.S. Aspartame is not food. In 1975, the FDA put a hold on aspartame’s approval, citing deficiencies in the studies conducted by Searle and its contractors. It’s a story of corporate greed and dirty politics. Please sign the letter.

Le sucre est ses ravages Lorsque l’on mange du sucre, celui-ci est assimilé très rapidement par l’organisme (ceci est bien connu des sportifs). C’est, en somme, un dopant. La combustion de ce sucre nécessite une accélération plus ou moins importante de la respiration. La grande majorité actuelle de sédentaires dont la capacité respiratoire est réduite, n'est pas en mesure d'apporter suffisament d'oxygène pour que cette combustion (un feu de paille en quelque sorte) soit parfaite. Au niveau intestinal, les donne lieu à des fermentations que les dyspepsiques connaissent bien. Autre chose encore, lorsque le sucre arrive dans le sang (sous forme de glucose), il y a une brutale acidification du sang et ceci nécessite un effet tampon qui est réalisé par la libération de calcium au niveau des os et même des dents – d’où les fréquents problèmes de calcium, de fragilité osseuse et de dentition chez les mangeurs de sucre. " Au début, le sucre va jusqu’au foie et est stocké sous forme de polysaccharides.

Boissons light : une mauvaise idée pour perdre du poids Les personnes obèses ou en surpoids qui boivent des boissons light consomment plus de calories provenant d’aliments solides que celles qui consomment des boissons sucrées. Boire des sodas allégés conduirait les personnes en surpoids à consommer plus de calories solides que s'ils prenient des sodas sucrés. Si on en croit une recherche américaine qui paraît dans American Journal of Public Health, il ne faut donc pas compter perdre du poids avec des boissons light ! Les produits allégés contiennent généralement des édulcorants : des molécules donnant un goût sucré sans apporter de sucre. Lire : Boissons sucrées et light soupçonnées de favoriser le diabète Des chercheurs américains de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health ont étudié la consommation de boissons allégées et les apports caloriques d’adultes américains. En conséquence, la consommation de boissons allégées pourrait conduire à une augmentation des apports alimentaires en général : l'inverse du résultat escompté ! Source

Le sucre : histoire d’une drogue contemporaine Le sucre et nous, c’est une longue histoire faite de plaisir et de confiance. Pourquoi ? Nous avons une appétence innée pour le sucre. Dès notre naissance et nos premières expériences gustatives, nous avons naturellement aimé et recherché le sucré. Certains pensent même que ce phénomène est lié à notre évolution darwinienne: il n’existe aucun aliment sur Terre qui contienne du fructose (sucre) et qui soit vénéneux ou toxique. Normalement, notre apport en sucre était accompagné en fibres (quand on mange un fruit par exemple) ce qui ralentissait sa consommation et son absorption dans le corps. La dictature du sucre raffiné Le sucre raffiné ou sucre blanc, est le sucre majoritairement présent pour sucrer nos cafés, thés, yaourts ou gâteaux, tout comme consommé involontairement lorsqu’il est caché dans la plupart des produits transformés et prêts à la consommation que nous achetons. Toutes ces occasions de consommer du sucre sont des occasions de consommer du sucre raffiné. Sucre et graisse

Les boissons sucrées contribueraient à l'hypertension Les boissons sucrées augmenteraient la pression sanguine y compris chez les adolescents. Les boissons sucrées (boissons avec sucres ajoutés) sont déconseillées lorsque l’on surveille sa ligne. Or, d’après une revue de littérature parue dans American Journal of Cardiology, la consommation de boissons sucrées augmenterait le risque d’hypertension, même chez les jeunes. Lire : Pas de circonstances atténuantes pour les sodas Des chercheurs du Griffin Hospital de Derby dans le Connecticut ont étudié l’impact des boissons sucrées sur la pression sanguine. Résultats : Toutes les études montraient une relation positive entre l’augmentation des apports en boissons sucrées et l’hypertension. Lire : Sport ados : collations trop caloriques et trop sucrées pendant les matches Pour les auteurs, les boissons sucrées diminueraient les niveaux de monoxyde d’azote dans l’organisme. Lire : La baisse de la consommation en sel en Angleterre liée à une chute de la mortalité cardiovasculaire Source

Glucose, fructose, sirop d’agave et Cie | AliProVia Aujourd’hui nous entendons beaucoup parler des méfaits du sucre. Tout le monde est au courant qu’une consommation excessive de sucre est néfaste pour la santé. Mais qu’en est-il des fruits, des jus de fruits, des sirops de toutes sortes et cette histoire d’index glycémique ? Le corps a besoin de glucose pour pouvoir fabriquer de l’énergie (l’ATP – notre carburant, si vous connaissez.) Le glucose et le fructose sont des sucres simples tous les deux. Le sucre blanc c’est 50 % de glucose et 50 % de fructose. Le fructose contenu dans les fruits, les jus de fruits et le sirop d’agave n’affecte pas la réponse insulinaire du corps. De plus, il y a cette histoire de caramélisation intérieure (c’est ce qu’on appelle la glycation/fructation/réaction de Maillard). Dans le corps c’est le foie qui va gérer le fructose en le transformant en glucose et en acides gras. Que faire donc ? - Evitez les sodas et les jus de fruits. - Ne surdosez pas la consommation quotidienne de fruits Sources :

Can Soda Cause Cancer? With the July 4th holiday just behind us and soda a constant part of the menu (Americans consumed 9.4 billion cases of soft drinks in 2009), and Mayor Bloomberg pushing hard to limit the largest size sodas in New York restaurants to 16 ounces, the stakes of unhealthy sugary drinks is reaching a new high. The American Cancer Society (ACS) believes that the health risks of drinking soda should be viewed by US health officials in the same way that they viewed the health risks of using tobacco in the 1960s. To make their point, the nonprofit arm of the ACS requested a federal study to make the point and serve as a landmark on this topic – just like the comparable study in 1964 by the Surgeon General made the point about tobacco. Christopher W. Hansen, President of the ACS Cancer Action Network wrote, “An unbiased and comprehensive report on the impact of sugar-sweetened beverages could have a major impact on the public’s consciousness. We have a serious problem in this country with obesity.

Related: