background preloader

Fiches pratiques

Fiches pratiques

Géolocalisation et vie privée : la CNIL s’adresse aux enseignants et aux collégiens 72% des français considèrent que la diffusion sur Internet de la localisation en temps réel est risquée.*50% des téléphones en France sont des smartphones.** Ces dernières années, la géolocalisation a connu un développement considérable. La CNIL s’adresse aujourd’hui aux enseignants d’histoire-géographie des classes de 4ème, souvent en charge de l’enseignement de l’instruction civique, avec une édition spéciale de l’actu, le journal des 14-18 ans. Egalement envoyé à tous les CDI (centres de documentation et d’information) des collèges de France, cet outil pédagogique permettra aux enseignants d’engager un dialogue avec les élèves sur la géolocalisation et ses enjeux : « La géolocalistion sur mobile : état des lieux »; « Qu’est-ce que la réalité augmentée ? Une version interactive du journal est également disponible gratuitement sur le site Jeunes de la CNIL www.jeunes.cnil.fr * Source: Observatoire sociétal du téléphone mobile, 6e édition, Afom/TNS Sofres. (2010)** Source : ARCEP.

Droit à l'image et droit de l'image L’utilisation croissante de l’informatique et de l’internet implique une utilisation croissante d'images confectionnées par les établissements ou captées par scanner ou réseau. Introduction Le cadre juridique touchant l’image est complexe, car il fait intervenir plusieurs corpus juridiques : droit pénal, droit civil, droit de la propriété intellectuelle, droit administratif. Les responsables pédagogiques et juridiques des établissements doivent tenir compte de l’ensemble des interactions entre les acteurs du système pour garantir l’institution et ses responsables, ainsi que les usagers du service, dans leurs droits. Il s’agit donc de définir les connaissances à avoir pour développer une culture professionnelle par rapport à l’utilisation d’images, celle-ci ne se faisant pas uniquement dans le cadre des technologies de l’information. Les technologies de l’information n’ont dans les faits rien et tout modifié. I – Risques juridiques liés l’utilisation illégale ou irrégulière de l’image

Sécurité : Comment construire un mot de passe sûr et gérer la liste de ses codes d’accès Banque, e-commerce, messagerie, documents, administration : de nombreuses démarches de notre vie quotidienne passent désormais par Internet et par la création de comptes sur les différents sites. Nombre de ces espaces privatifs contiennent des informations confidentielles qui ne doivent pas être rendues disponibles à des personnes non habilitées. Une étude de 2013 de Dashlane portant sur 100 sites de e-commerce français a révélé que 87% des acteurs de l’e-commerce acceptent encore des mots de passe "basiques" comme "123456", « azerty » ou "motdepasse", qui sont les premiers que les pirates informatiques vont essayer de taper. 17 % des internautes utilisent leur date de naissance. Qu’est-ce qu’un « bon » mot de passe ? Un bon mot de passe doit être suffisamment long, et faire au moins huit caractères. Comment construire un mot de passe sûr ? Des moyens mnémotechniques permettent de créer des mots de passe complexes, tels que: Peut-on faire une liste de ses mots de passe ?

L'ASIC s'inquiète du projet de loi sur la géolocalisation L'association demande aux Sénateurs de limiter le champ d'application du texte qui prévoit la possibilité de géolocaliser tout objet pour lutter contre la criminalité. Poussé par la Cour de Cassation, qui avait critiqué dans plusieurs arrêts l'absence de contrôle d'un juge sur la géolocalisation utilisée dans le cadre de mesures de surveillance, le gouvernement avait déposé en urgence un projet de loi en décembre dernier. Le texte doit être examiné par le Sénat le 20 janvier. L'association des services Internet communautaires (Asic) réclame de son côté une modification du projet. Autre motif d'inquiétude : le projet de loi ne prévoit le contrôle d'un juge que pour prolonger les mesures de géolocalisation au-delà d'un délai de 15 jours.

Le droit d'auteur et le droit à l'image Le droit d'auteur et le droit à l'image Évelyne Moreau et Sophie Lorenzo, de l'École des Mines de Nantes proposent un module de formation en ligne donnant les éléments essentiels pour permettre à chacun de gérer la problématique du droits d’auteur. De nombreux points sont abordés : les principales notions juridiques liées au droit de l'information et de la communication (œuvres, auteurs, copie....), les œuvres protégées ou non-protégées, les différents droits (droit d'auteur, droit à l'image, droit moral, droit patrimonial...), l'exception pédagogique, etc... Internet et droit d'auteur Ce dossier du CRDP Midi-Pyrénées (janvier 2009, mis à jour en mars 2010) porte sur l'actualité du droit d'auteur et ses applications sur Internet. Droit à l'image et droit de l'image - les risques juridiques liés à l'utilisation illégale ou irrégulière de l'image - le droit à l'image - le droit de l'image

Tout comprendre sur iCloud et comment l'utiliser Une des nouveautés majeures de l'iOS 5 est bien évidemment iCloud. Il est donc important de comprendre son fonctionnement et de savoir l'utiliser correctement. C'est ce que nous allons voir ensemble à travers ce tutoriel pour tout savoir sur iCloud. Tout d'abord, iCloud, c'est quoi ? iCloud est un service de stockage "dans les nuages" qui donne accès à de multiples fonctionnalités que voici : iTunes, App Store et iBook : Les morceaux de musique iTunes les livres iBook, et les applications App Store que vous achetez peuvent être téléchargés automatiquement ou manuellement sur tout vos appareils compatibles iCloud. iCloud est compatible avec les Macs sous OS X Lion qui ont fait la mise à jour pour iCloud, et les iDevices sous iOS 5 c'est à dire : iPhone 3GS iPhone 4 iPhone 4S iPod Touch 3G iPod Touch 4G iPad 1 iPad 2 Concrètement, comment ça marche ? Les données utilisées par iCloud sont stockées "dans les nuages", plus précisément sur les serveurs d'Apple. Ce service est gratuit, ou presque.

Géolocalisation : le projet de loi voté et amendé par le Sénat 01net. le 21/01/14 à 17h38 Le sénat a autorisé les officiers de police judiciaire à poser une balise de leur propre initiative à condition d'en avertir le procureur et d'obtenir rapidement son accord écrit Les sénateurs ont voté dans la soirée du 20 janvier 2014, le projet de loi encadrant la géolocalisation des suspects par les forces de l'ordre, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent. Pourtant, la géolocalisation par balise a crû de 25 % entre 2011 et 2012, passant de 4 600 balises à 5 500. Le texte de loi a été modifié sur quelques points par les sénateurs. « La loi n'a pas à spécifier les objets concernés : les techniques évoluent »a argumenté Jean-Pierre Sueur, rapport de la commission des lois. « En outre, une rédaction générale évitera de légiférer à nouveau en cas d'évolution technologique »a surenchéri la garde des sceaux, Christian Taubira. Le parquet pourra autoriser la géolocalisation pour 8 jours maximum Source : Lire aussi

Sorties scolaires Article publié le vendredi 1er janvier 2016. Les sorties et les voyages peuvent se dérouler sur le temps scolaire mais aussi hors temps scolaire, y compris pendant les vacances. · Le projet Il doit être très précis et comportait un certain nombre de renseignements: projet pédagogique, période, lieu, groupe concerné, encadrement, mode d'hébergement, financement... Le groupe doit être de préférence la classe, ou a minima présenter une homogénéité. · Autorisation C'est le chef d'établissement qui délivre l'autorisation sur la base d'un projet présenté au conseil d'administration. Une autorisation parentale est obligatoire pour les élèves mineurs. C'est le chef d'établissement qui décide du nombre d'accompagnateurs compte tenu de l'importance du groupe, de la destination et de la durée du déplacement. · Sorties hors du territoire français Lorsque le pays estsoumis à un v, le chef d'établissement doit se conformer à une procédure particulière (voir circulaire n° 2011-117). · Assurance · Financement

Cloud computing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cloud computing[1], ou l’informatique en nuage ou nuagique ou encore l’infonuagique (au Québec), est l'exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants par l'intermédiaire d'un réseau, généralement Internet. Ces serveurs sont loués à la demande, le plus souvent par tranche d'utilisation selon des critères techniques (puissance, bande passante, etc.) mais également au forfait. Terminologie[modifier | modifier le code] En France, la Commission générale de terminologie et de néologie précise qu'il s'agit d'une forme particulière de gérance de l'informatique, dans laquelle l'emplacement et le fonctionnement dans le nuage ne sont pas portés à la connaissance des clients[7]. Les francisations « informatique en nuage »[7], « informatique dématérialisée »[9], ou plus rarement « infonuagique »[10] sont également utilisées. Principes - le Nuage[modifier | modifier le code] Services[modifier | modifier le code]

« Quartiers numériques » : remise du rapport de la mission de préfiguration En octobre dernier, le Gouvernement annonçait le lancement d'un projet de quartiers d’activités numériques de classe mondiale à Paris, en proche banlieue et dans les territoires. La Caisse des dépôts et consignation, chargée de la mission de préfiguration du projet, vient de remettre ses conclusions au Premier ministre. Dans son rapport de mission de préfiguration, intitulé Les quartiers numériques - Une ambition collective au service du rayonnement international des écosystèmes numériques français et de leurs « Tech Champions », la Caisse des dépôts et consignations (CDC) émet huit recommandations et identifie trois enjeux majeurs (lire plus bas). Les décisions du Gouvernement Aux termes de ces recommandations, le Gouvernement a décidé de : Initier les appels à projet ou à manifestation d'intérêt d'ici à fin octobre Pour mémoire, Fleur Pellerin avait confié, en décembre dernier, la mission de préfiguration « Quartiers numériques » à la CDC. Lire aussi

Connaissez-vous vraiment le Code de l’éducation ? Près de 12 ans après sa publi­ca­tion, le Code de l'éducation reste obs­cur pour la plu­part des ensei­gnants, qui se mettent par­fois dans l'illégalité par simple mécon­nais­sance de leurs droits et leurs devoirs. Beaucoup de profs ont déjà confis­qué le télé­phone por­table d'un élève qui jouait avec pen­dant les cours, ou infligé des lignes à copier pour punir un bavar­deur. Ils igno­raient cer­tai­ne­ment, comme la plu­part des ensei­gnants, que, selon le Code de l'éducation, ces pra­tiques étaient illégales ! L'avocate Valérie Piau, spé­cia­liste du droit de l'éducation, pro­pose dans son ouvrage Les droits de l'élève d'en cla­ri­fier les règles par­fois opaques, grâce à des exemples de situa­tion concrètes et précises. Saviez-vous par exemple qu'un pro­fes­seur n'a pas le droit d'exiger un cer­ti­fi­cat médi­cal pour jus­ti­fier l'absence d'un élève à un contrôle ? Extrait Depuis dix ans, il est inter­dit de sanc­tion­ner l'élève en lui met­tant une mau­vaise note. Elsa Doladille

f23nNje6Rb Connected. This pad seems to be opened in more than one browser window on this computer. Reconnect to use this window instead. Your permissions have changed while viewing this page. There are communication problems with the synchronization server. Perhaps you connected through an incompatible firewall or proxy. Couldn't connect to the synchronization server. This is probably due to a problem with your browser or your internet connection. The server is not responding. This could be due to problems with network connectivity. An edit you have made was classified illegal by the synchronization server. This could be due to a wrong server configuration or some other unexpected behavior. The pad you are trying to access is corrupt. This may be due to a wrong server configuration or some other unexpected behavior. This pad has been removed. The connection to the server was lost The server may be unavailable.

Related: