background preloader

Apprenance & FOAD

Apprenance & FOAD
Related:  ANALYSESe pédagogieingénierie pédagogique

Institut de pédagogie universitaire et des multimédias | agenda | répertoires | bibliothèques | offres d'emploi | plan d'accès | urgence | | mon bureau | s'identifier | Louvain Learning Lab > UCL > L'Université > Organisation de l'UCL > Services généraux > Administration de l'enseignement et de la formation (ADEF) > Intranet > Les services de l'ADEF et entités associées > Louvain Learning Lab > Les Mémos du Louvain learning Lab | éditeur responsable : LLL | secrétariat : Brigitte Kerpelt | | règlements |

Culture La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] : « La culture, dans son sens le plus large, est considérée comme l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être...) des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie (La vie est le nom donné :), les droits fondamentaux de l'être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. » Au plan individuel, la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. La culture comprend ainsi trois grands groupes de manifestations : l’art, le langage, la technique. ? Définitions Étymologie L’étymologie du mot culture, du mot latin colere (« habiter », « cultiver », ou « honorer ») suggère que la culture se réfère, en général, à l’activité humaine. Notes

11èmes rencontres du FFFOD : Nouvelle frontière, neutralité et bienveillance : bienvenue dans le monde numérique | Learning Sphere C’est la 1ère fois que j’assistais aux rencontres du Forum Français de la formation Ouverte à Distance (FFFOD) qui avaient lieu du 6 au 8 novembre dernier à Caen. Le thème retenu cette année était l’apprentissage à l’ère du numérique. En 2 jours et 10 interventions, nous avons fait un tour d’horizon des impacts de ce nouvel environnement encore mal identifié sur un certain nombre de concepts liés à « l’apprendre ». De ce panorama, j’en ai conservé 3 idées essentielles qui m’amènent à revisiter quelques questions posées de la conception d’un parcours de formation « à distance ». La liste n’est pas exhaustive bien entendu ! La nouvelle frontière Du « Monde virtuel » au « Monde numérique » : de l’oxymore d’il y a quelques années cette association de termes est devenu pléonasme. Voilà pourquoi les parcours mixtes et blended laissent aujourd’hui la place aux parcours multimodaux. 3 questions à se poser en amont d’un dispositif : Comment les personnes apprennent ? 2. 3.

Formation multimodale Il y a encore quelques années la formation en présentiel etait en situation de quasi « monopole ». Aujourd’hui, la formation multimodale est de plus en plus convoitée parce qu’elle permet de renforcer indéniablement l’efficacité pédagogique. Qu’est-ce-que la formation multimodale ? La formation multimodale est facilement personnalisable et accessible en termes d’organisation et de déroulé pédagogique. Elle offre à l’apprenant un large choix de fonctionnalités et d’outils en ligne : classe virtuelle, audio, visio-conférence, social learning, webinar… autant de modalités pouvant répondre à des besoins spécifiques. De plus, l’apprenant peut rencontrer le formateur, avec des rendez-vous réguliers pour avoir une approche plus individualisée. Les atouts de la formation multimodale La formation multimodale, quels autres avantages ? En distanciel, elle permet un gain de temps en évitant les déplacements des participants.

Être enseignant à l’ère du numérique, défis et opportunités - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie Être enseignant à l’ère du numérique, défis et opportunités Eric Sanchez, Institut Français de l’Enseignement (IFE) L’éducation est aujourd’hui soumise à un changement de référentiel. Ingénierie numérique pour la pédagogie du FLE Les associations toutes prestataires de services en 2014 ? Le 18 janvier 2010 était publiée une circulaire relative aux relations entre les pouvoirs publics et les associations. Le prétexte officiel était le souhait affiché du gouvernement de clarifier les relations financières entre l'État, les collectivités territoriales et le mouvement associatif. Prétexte louable, mais totalement faux. Directive européenne qui place les associations sous la toise unique des entreprises marchandes et méconnaît gravement la spécificité de celles, majoritaires, qui ont une vocation culturelle, sportive ou sociale. En encadrant et en limitant le régime des subventions publiques et en imposant aux associations des dispositions bureaucratiques contraignantes, on peut être certain que la plupart d'entre elles mettront la clé sous la porte. Or, le 1er janvier 2014, la circulaire sera appliquée. La circulaire du 18 janvier 2010 ne porte pas sur l'application de la directive « services » mais sur le subventionnement de la vie associative.

A Vannes, internet révolutionne l'enseignement traditionnel Les Mooc, les cours sur internet, tout droit venus des États-Unis, commencent à prendre leur essor en France et à Vannes. Ils vont révolutionner les apprentissages. Kezako ? Par Mooc, il faut entendre « Massive open online courses ». Le phénomène vient des grandes universités américaines comme Stanford ou Harvard qui, avec ce système d'enseignement novateur, dépoussièrent la pédagogie universitaire. Fini le professeur dans sa salle de classe qui enseigne un savoir à des étudiants. Le fonctionnement Un professeur choisit de mettre en ligne un cours (souvent sous format vidéo) qui devient accessible à tous. L'arrivée en France Des Mooc ont été mis en place en France, au cours des dernières années, de façon plus confidentielle qu'aux États-Unis. Quel intérêt pour les étudiants ? Les défis à relever « Ce n'est pas naturel, l'autogestion. Et pour l'UBS ? « L'objectif est de construire un campus au-delà des murs.

Blended learning : formation multimodale La formation multimodale Le blended learning offre, en réunissant des activités de formation dites « synchrones » et « asynchrones », une multitude de champs de possibilités de type collectives et digitales. Travailler en synchrone, c’est être à l’instant T en formation avec d’autres personnes dans une salle, une classe virtuelle ou une web conférence - activités qui doivent être programmées. La formation en asynchrone met à la disposition de l’apprenant des ressources à consulter quand et où il veut. Les employés n’ont plus le temps de suivre des parcours e-learning de 15 heures ou d’être en formation en entreprise sur 3 jours. Il faut, pour le responsable formation, donc favoriser l’accès à la formation au quotidien, en utilisant des interstices de disponibilité et en mettant en place des parcours de formation courts. Des employés de plus en plus et de mieux en mieux équipés Le "mobile learning" prépare l’avenir

État de la question État de la question Au printemps 2007, j’ai participé à l’expérimentation d’un cours sur l’encadrement en ligne développé par le Cégep@distance en partenariat avec PERFORMA et avec le soutien financier du Fonds d’apprentissage Inukshuk. Cette formation s’adressait aux tuteurs du Cégep@distance et au personnel enseignant du réseau collégial. Elle portait sur les principes et pratiques en lien avec l’utilisation de différents outils d’encadrement pédagogique, dont le forum électronique auquel je me suis spécialement intéressée. Non seulement, j’ai participé, comme apprenante, au forum du cours, mais j’ai aussi fait des travaux portant sur les principes et pratiques du forum électronique, la plupart du temps en collaboration avec d’autres participants. Une grande partie des étudiants qui fréquentent les cégeps actuellement font partie de la génération Y, celle des moins de 30 ans, qui a grandi avec l'ordinateur. Voyons plus précisément de quoi il s'agit. Définition du forum Un peu d'histoire

E-pedagogie, apprentissages en numérique Entre mobilités et ancrages : faire territoire dans le périurbain L’espace périurbain est à la mode dans les médias et s’inscrit aujourd’hui avec force dans le débat public. L’injonction à construire une ville plus durable interroge, en effet, des formes considérées comme dévoreuses d’espace ; les morphologies périurbaines sont réputées banales et répétitives ; enfin, les périurbains sont supposés être plus souvent tournés vers des comportements de repli sur soi et d’individualisme, et être plus sensibles, au moins certains d’entre eux, aux sirènes du Front national. Des recherches récentes – comme celles de Jean Rivière (2009) – ont fait justice de cette mauvaise réputation, en montrant tout l’éventail des comportements électoraux dans les communes situées aux portes des villes, la variété des contextes locaux et des déterminants des votes. Retour sur les aspirations des périurbains La diversité des habitus et des figures de périurbains Bibliographie Donzelot, J. 2009.

Related: