background preloader

Association pour le maintien d'une agriculture paysanne

Association pour le maintien d'une agriculture paysanne
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Panier provenant d'une récolte encadrée par une AMAP Une association pour le maintien d'une agriculture paysanne, ou AMAP, est, en France, un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et une exploitation locale (généralement une ferme), débouchant sur un partage de récolte régulier (le plus souvent hebdomadaire) composée des produits de la ferme. L'AMAP est un contrat solidaire, basé sur un engagement financier des consommateurs, qui paient à l’avance la totalité de leur consommation sur une période définie. Ce système fonctionne donc sur le principe de la confiance et de la responsabilité du consommateur; il représente une forme de circuit court de distribution. Principes[modifier | modifier le code] Une AMAP est : pour le consommateur, des aliments frais, de saison, souvent biologiques, produits à partir de variétés végétales ou races animales de terroir ou anciennes ;un prix équitable pour les deux partenaires. Localisme Related:  Consommer local

AMAP de Bien Assis- Clermont-Ferrand Le site producteurs de ma région Site national des AMAP Simplicité volontaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La simplicité volontaire ou sobriété heureuse est un mode de vie consistant à réduire volontairement sa consommation, ainsi que les impacts de cette dernière, en vue de mener une vie davantage centrée sur des valeurs définies comme « essentielles ». Cet engagement personnel et/ou associatif découle de multiples motivations (voir section : Motivations) qui vont habituellement accorder la priorité aux valeurs familiales, communautaires et/ou écologiques. Histoire[modifier | modifier le code] Les précurseurs[modifier | modifier le code] Si on peut trouver l'origine de la simplicité volontaire chez les différentes formes d'ascétisme grecques et orientales, ces dernières étaient surtout motivées par une philosophie mystique, et c'est donc plutôt chez les stoïciens, les cyniques, et surtout chez Épicure qu'on peut voir la réelle apparition du concept de simplicité volontaire. Au XXe siècle[modifier | modifier le code]

63 Les autres AMAP de Auvergne Map Data Map data ©2015 Google Map Satellite Coordonnées Adresse de correspondance:Maison des Associations11, rue des Saulées 63400 Chamalières Envoyer un e-mail Lieux de distribution NOUVELLE ADRESSE DE DISTRIBUTION depuis février 2013Foyer-Club des jeunes6 rue Paul Lapie 63400 Chamalières Contacts Cyril CHATEAUTél. : 06 86 78 68 33Envoyer un e-mail AMAP bio de Chamalières L'AMAP bio de Chamalières propose, en biologiques ou en conversion :- légumes (divers selon la saison)- poissons (truites + fumées + terrine + rillettes - selon saison)- pains- pâtes fraîches et sèches- produits équitables- fromages : saint-nectaire, tome, chèvre (nature, sarriette et poivre, frais et affiné) et vache- volailles- bœuf et veau- porc- agneau- lait- œufs- plantes sauvages (séchées, aromatiques ou infusions)- huiles (colza, noix, tournesol)- farines (blé, seigle, épeautre)- lentilles. Distribution tous les lundis de 18h30 à 20h. Année de création : 2008.

CIVAM - Circuit court vente directe - 2ème Assises de la vente directe - Mardi 27 avril - Rennes - Agrocampus ouest Circuits courts et vente directe 3èmes Assises de la vente directe Les vidéos des 3èmes assises sont en ligne ! Jeudi 29 novembre 2012 à Pontivy La 3ème édition des Assises Bretonnes de la Vente Directe organisée le jeudi 29 novembre 2012 au Lycée du Gros Chêne à Pontivy, a réuni plus de 180 participants : producteurs, élus, agents de développement, consommateurs, chargés de mission dans les collectivités et chercheurs. Retrouvez ci-dessous tous les temps forts de cette journée (diaporama et vidéo) Acteurs et chercheurs proposent leurs regards, ressources et expériences en lien avec les circuits courts alimentaires proches et équitables. Accueil et Introduction de la Journée Franck CAPDEVILLE, directeur de l’établissement du Gros Chêne à Pontivy Gilles MARECHAL, administrateur de la FRCIVAM Bretagne Michel MORIN, Vice-Président en charge de l’agriculture du Conseil Régional de Bretagne Cliquez ici pour accéder à la vidéo 2ème Partie : Dimension organisationnelle des circuits courts (20’14).

Création d'un écovillage, Bourgogne ou Rhône-Alpes nord-ouest - AVEC : Projet d'écovillage 7 idées pour consommer local et pas cher ENVIRONNEMENT - Consommer local n'a jamais eu autant le vent en poupe. Comme le souligne la blogueuse Anne-Sophie Novel, "manger local, c'est retrouver un lien au temps, aux saisons, aux saveurs." En fait, consommer local, c'est retrouver le bon goût des vacances chez mamie, ses confitures, ses tartes au coing, le marché aux fleurs... Consommer local a pour avantage de favoriser les circuits courts: plutôt que d'acheter un yaourt dont l'emballage vient d'Angleterre et les ingrédients de Bulgarie, on l'achète au marché, à un laitier qui a fait lui-même son produit. Par ailleurs, comme le souligne une enquête effectuée par le Ministère de l'écologie en mars 2013, le consommer local permet de rapprocher le producteur du consommateur. Non, le local n'est pas ruineux! À l'inverse, un produit commercialisé en supermarché ne permet pas une traçabilité parfaite et la certitude à 100% que ce que l'on achète est vraiment ce que l'on consomme. Problème: tout ça est cher, très cher. Close Les Amap

Des débats vraiment faux ou faussement vrais Un monde clos d’interconnaissance [1] Il y a d’abord les débats vraiment faux, qu’on reconnaît tout de suite comme tels. Quand vous voyez, à la télévision, Alain Minc et Attali, Alain Minc et Sorman, Ferry et Finkielkraut, Julliard et Imbert..., ce sont des compères. (Aux États-Unis, il y a des gens qui gagnent leur vie en allant de fac en fac faire des duos de ce type...). Ce sont des gens qui se connaissent, qui déjeunent ensemble, qui dînent ensemble. Lisez le journal de Jacques Julliard, L’Année des dupes, qui est paru au Seuil cette année [2], vous verrez comment ça marche. En fait, l’univers des invités permanents est un monde clos d’inter-connaissance, qui fonctionne dans une logique d’auto-renforcement permanent. Il y a aussi des débats apparemment vrais, faussement vrais. Premier niveau : le rôle du présentateur. C’est ce qui frappe toujours les spectateurs. Autre stratégie du présentateur : il manipule l’urgence. La composition du plateau est déterminante.

Produire et consommer local Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Pourquoi produire et consommer local ? Le secteur du transport est une source de pollution importante. Le transport des marchandises en fait partie : transport par avion de produits frais tels que les fruits exotiques, transport par routes... De plus, favoriser la consommation de produits locaux, c'est aussi soutenir les petits producteurs locaux et éviter (voire réduire) le développement d'exploitations de grandes tailles, mono- produits (renforçant la dépendance du producteur vis-à-vis de problèmes économiques, climatiques...) aux techniques de production intensives et polluantes, qui feront transporter leur production à travers tout le pays voire au-delà. En choisissant de préférence les produits locaux aux produits ayant nécessités du transport En évitant la consommation de produits "exotiques" En s'approvisionnant auprès des producteurs locaux, soit directement sur leur exploitation, soit sur leurs lieux de vente comme les marchés.

ecodome Géobiologie, habitat en terre, EcoDome, maison économique en terre Nader Khalili, (1936-2008) photo from LA Yoga magazine Avec sa structure en arc, cette curieuse maison mise au point par l’architecte Nader Khalili résiste bien aux séismes et, en prime, est aussi écologique qu’économique. Olivier Daniélo en fait la démonstration. Des habitats rapides à construire pour reloger rapidement des millions de personnes et qui résistent aux tremblements de terre, voilà qui serait idéal à Haïti, après le terrible séisme du 12 janvier. Mais pourquoi une telle idée n’a- t-elle pas révolutionné l’habitat mondial ? ( pour voir les trois photos ci-dessous plus grandes, cliquer sur les images ) Pour voir les 200 photos des détails de la construction à Nantes en France en mai 2009 (de Claire Blanchemanche) >> ICI « Les séismes ne tuent pas. Nader Khalili, architecte irano-américain et père du concept d’écodôme, a une réponse. Prendre une feuille de papier. L’intérieur d’un écodôme, version luxueuse.

Je mange LOCAL - Dispositif national de valorisation des productions locales : Le locavore L’incroyable enjeu du « local » Comment ne pas se réjouir du développement de ce nouveau rapport à l'alimentation, qui redonne au « consomm’acteurs » le pouvoir sur son assiette ! L’éthique du Petit Producteur a toujours contenu, au-delà de l’identification du producteur sur ses étiquettes (traçabilité et transparence) le « manger local et de saison » (« je mange local », ou « direct producteur », etc.) Les consommateurs, peu ou prou éco-responsables , souhaitent aujourd’hui privilégier et manger des produits locaux et de saison (tous les aliments, ou presque, doivent avoir parcouru moins de 160 km pour arriver dans les assiettes). Comme ils ne sont pas des intégristes, ils s’autorisent, bien sûr, des exceptions dites «de Marco Polo » (sel, poivre, épices, fruits exotiques, café, thé, spécialités régionales ou produits de la mer, etc. qu’ils ne trouvent pas à proximité). La motivation des locavores est variée et légitime : Comment sont acheminés les fruits et légumes ?

Workshops - Learn to Build with Superadobe - Cal-Earth Education and training are essential to Cal-Earth's vision. We believe that shelter is a basic human right and that every person should be able to build a home for him or herself. For those interested in learning to build with the earth, Cal-Earth offers intensive workshops throughout the year. Give us a few days of your time and we will teach you hands-on how to build your home, your school, or your community with the earth beneath your feet. Don't have four days or one week to spare? Cal-Earth also offers the opportunity to participate in a long-term apprenticeship course following completion of one of our workshops. What happens during a Cal-Earth Workshop? What are the subjects taught? Topics Covered: Extended WorkshopsIn certain cases the apprenticeship programs may be extended to finish hands-on projects or continue into a long-term internship program where the apprentice is involved with a specific Cal-Earth research and prototype project. Arrive at Cal-Earth Institute Site:

Related: