background preloader

Le marché du travail

Le marché du travail

http://www.youtube.com/watch?v=3q_h00oUsLU

Related:  M21 ORGANISATION ECONOMIQUE SOCIALE ET JURIDIQUEChapitre 1 : Le marché du travailRC2.1-2 Marché du travail et politiques de l'emploiT7C16 - Les explications principales du chômageT7C15 - Le fonctionnement du marché du travail

Portail de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Poitou Charentes - Le Mois de l'ESS en Nouvelle-Aquitaine : découvrez le programme ! Événement national, créé et porté par le réseau des CRESS et par le Conseil National des CRESS (CNCRESS), le Mois de l’ESS souffle cette année sa 9e bougie. Avec plus de 110 manifestations sur l’ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine, du 15 octobre au 9 décembre 2016, le Mois illustre une nouvelle fois la vivacité des structures et acteurs de l’ESS. Téléchargez le programme du Mois et découvrez les 110 manifestations qui vous attendent partout en Nouvelle-Aquitaine ! Le Mois de l'ESS en Nouvelle-Aquitaine, ponctué de conférences, de ciné-débats, d'ateliers, de manifestations de sensibilisation... sera lancé le 2 novembre prochain à Bègles (33). Les CRESS Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes vous invitent à assister au spectacle “Argent pudeurs & décadences” de L’AIAA.

Qualification, suite. Suite du billet précédent et de l'exploration des liens entre qualification et emploi. Je répète que je ne me pose ni en économiste, ni en quoi que ce soit d'autre qu'un observateur attentif. Voici deux graphiques, tirés de données INSEE, qui illustrent la progression en qualification de la population active depuis les années 60 : Pendant que la population active devient de plus en plus diplômée, la structure des emplois change : La chute de l’emploi non salarié, surtout agricole, se poursuit. Le salariat, invention de l'industrie, continue de se généraliser aux autres secteurs, si bien que, déclin industriel aidant, la population ouvrière décroit très fortement, au profit, dans un premier temps, de l’emploi tertiaire de niveau équivalent (employés), dont la croissance s’essouffle à son tour au tournant du siècle.

4.Et si on reparlait réduction du temps de travail ? juin 2015 Il faudrait de nouveau utiliser le levier du temps de travail, mais en prenant le dossier sous un autre angle que la durée hebdomadaire. Même si elle devait perdurer et permettre de stabiliser le chômage, la reprise actuelle n'est pas de nature à le faire redescendre suffisamment rapidement. Et sauf retour - peu probable et au fond pas vraiment souhaitable pour des raisons environnementales - à un taux de croissance très élevé, même les effets prolongés du papy-boom n'y suffiront pas d'ici à 2022, selon les projections de France Stratégie . Un tel niveau de chômage menace pourtant la cohésion sociale et territoriale du pays, mais aussi la démocratie, au vu des scores très élevés atteints par l'extrême droite. Il constitue de plus un formidable gâchis économique, puisqu'il signifie que plusieurs millions de personnes ne contribuent plus à la création de richesses. Ce qui implique que d'autres subviennent à leurs besoins.

La recette du miracle allemand? Un marché du travail moins flexible qu’en France... Avec 4,7 % de chômeurs en juillet dernier contre 10,4 % en France, la situation du marché du travail est incontestablement bien meilleure chez notre voisin allemand. N’en est-il pas ainsi parce que les Allemands ont su courageusement libéraliser leur marché du travail ? Ce qu’il faudrait enfin réaliser en France en dépoussiérant un code du travail obèse, tâche à laquelle le gouvernement est bien décidé à se consacrer au cours des prochains mois.

Niveau de vie et développement économique Objectifs : Comprendre les instruments de mesure traditionnels de l’économie – Comprendre la notion de développement économique et de développement humain – Apprécier la situation d’un pays en terme de développement et de niveau de vie. Au second trimestre 2015, le PIB en volume aux prix de l’année précédente chaînés s’élève à 519 973 millions d’euros. En cumul sur douze mois, son montant atteint 2 065,7 milliards d’euros. C’est la Valeur ajoutée qui est à la base du calcul des indicateurs économiques fondamentaux tels que le PIB ou le PNB d’un pays – La compréhension de la notion de Valeur ajoutée est donc essentielle.

L’origine sociale des étudiants 25 novembre 2016 - Près d’un tiers des étudiants sont enfants de cadres supérieurs alors que seulement un sur dix a des parents ouvriers. Les jeunes de milieu populaire sont très rarement présents dans les filières sélectives, en master ou en doctotat. Les jeunes de milieu ouvrier représentent 11 % des étudiants selon le ministère de l’Éducation nationale [1], soit trois fois moins que leur part parmi les jeunes de 18 à 23 ans. A l’opposé, les enfants de cadres supérieurs représentent 30 % des étudiants et 17,5 % des 18-23 ans. Les écarts selon les filières sont encore plus grands. 3.Le papy-boom ne va pas tout régler juin 2015 Les départs à la retraite des générations nombreuses du baby-boom atteindront bientôt un niveau inégalé. Mais cela ne devrait pas suffire à faire revenir le plein-emploi. Le papy-boom est là… mais ses effets ne se font guère sentir pour l'instant sur le marché du travail.

Croissance, chômage, productivité... Ce qui sépare la France du Royaume-Uni « Cocorico ! » ici, « Yipee ! » de l’autre côté de la Manche. La France vient d’enregistrer son plus fort taux de croissance trimestriel depuis des années. Les objectifs des politiques économiques I- Les objectifs et les instruments des politiques économiques A/ Pourquoi mettre en œuvre des politiques économiques ? La politique économique est un ensemble de décisions cohérentes prises par les pouvoirs publics et visant à atteindre des objectifs à l’aide de divers instruments, afin d’orienter l’économie dans un sens souhaitable à plus ou moins long terme. En 1989, l’économiste américain Richard Musgrave (1910-2007) identifie plus précisément trois fonctions principales de l’État, chacune étant liée à certaines défaillances du marché auxquelles peuvent remédier les politiques économiques :

Stop à l’uberisation de la société ! Depuis les premières joutes sur le projet de loi Thévenoud dès juin 2014, le feuilleton des transports urbains n’en finit plus de multiplier des épisodes à l’intrigue convenue. D’un côté la corporation des taxis, horde patibulaire de grincheux moyenâgeux et malthusiens dont les fédérations ont réclamé à la société Uber, dès l’ouverture du deuxième acte de son procès pénal le 11 février 2016, la bagatelle de 100 millions d’euros de dommages et intérêt ; de l’autre, les chevaliers blancs d’un nouvel ordre économique, Robin des Bois high tech de la plèbe des usagers, dont le service UberPop a permis à de simples quidams en quête d’emploi d’offrir à prix sacrifiés leurs talents de locomotion automobile de février 2014 à juillet 2015. Ce conte des ringards contre les modernes est d’autant plus séduisant que la société G7, reine rentière à la sorcellerie opaque, ne se transformera pas d’un coup de baguette magique en une Cendrillon des transports parisiens.

2. Le chômage ne baissera pas tout seul (introduction au dossier) juin 2015 La croissance au premier trimestre 2015 a réservé une bonne surprise, en grimpant à 0,6 %. Cette forte hausse du PIB français - en rythme annuel, cela représente une croissance de 2,4 % - vient en effet interrompre une période de stagnation quasi complète qui durait depuis le milieu de 2013. Est-ce le signe que nous arrivons enfin au bout du tunnel et que le chômage va se mettre à baisser ? Rien n'est moins sûr à ce stade, et même si la croissance devait perdurer, elle ne suffirait pas à faire redescendre rapidement le chômage en dessous de son niveau d'avant-crise.

Chômage et politique de l’Etat Qu’est-ce que le chômage ? Tout le monde sait ce qu’est le chômage. On connait en revanche un peu moins la définition du chômeur (au sens du BIT). Il s’agit : D’une personne n’ayant pas travaillé durant une semaine de référenceD’une personne recherchant activement un emploiD’une personne disponible Mais cette définition parait restrictive, car de nombreuses personnes sont en « chômage partiel », travaillant de temps en temps, ou seulement à temps partiel. ECONOMIE (2éme année) BTS CGO 2ème année BTS CGO 1ère année CGO2 - Processus 4 (comptabilité) ECONOMIE (2éme année) Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Keynésianisme et libéralisme, comparaison. Les économistes étudient habituellement l'économie dans le but d'avancer des politiques pour en améliorer le fonctionnement. Les propositions qui sont faites peuvent être classées en deux catégories. Soit, il s'agit de stimuler l'économie par la dépense, par des grands travaux, par des allocations, en favorisant le crédit, etc. Ou encore, en intervenant plus directement, pour construire de nouveaux secteurs économiques, comme la transformation écologique de l'économie. Soit, ce sont des mesures dites libérales, qui visent à développer un cadre favorisant la liberté de chacun, dans le respect de règles de droit, et de laisser la vie économique se structurer d'elle même.

Related:  Chapitre 2 : Politiques de l'emploi