background preloader

Bilan noir pour le tableau blanc dans les écoles

Bilan noir pour le tableau blanc dans les écoles
Implanté massivement dans les écoles du Québec sous le gouvernement Charest, le tableau blanc interactif (TBI) est bien loin de livrer la marchandise. Les données préliminaires d’une étude de l’Université de Montréal brossent un portrait dévastateur de cette nouvelle technologie, a appris Le Devoir. Avec son équipe, Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation, a interrogé 800 enseignants, mais aussi plus de 10 000 élèves du primaire et du secondaire de partout au Québec. Résultat : 86 % des enseignants ont trouvé des désavantages au tableau blanc interactif. Premier constat : le TBI n’est pas utilisé à la hauteur de son potentiel. La plupart du temps, le tableau sert d’écran de télévision ou d’écran de projection. « C’est triste », concède le chercheur, qui constate néanmoins que certains enseignants poussent plus l’exploitation de l’outil. « Mais ça reste un faible pourcentage. » M.

Le tableau interactif : un outil au service des mathématiques Texte de Laurent Odic, Directeur de l’Education Europe, Interwrite Learning Lorsqu’on évoque les matières ayant le plus fréquemment recours aux techniques usuelles de l’information et de la communication, les mathématiques viennent à l’esprit en premier lieu, pourtant, lors des premières années de la mise en place du programme PrimTICE1, l’Inspection Générale regrettait dans son rapport " L’enseignement des mathématiques en cycle 3 de l’école primaire "2 la faible représentation de cette discipline : « une interrogation de la base des usages de Primtice sur les critères cycle 3 et mathématiques apporte seulement trois fiches sur près de 400 ». Ce chiffre a aujourd’hui évolué, puisqu’en effectuant la même requête aujourd’hui on trouve 88 fiches sur 972 (136 fiches tous cycles confondus), mais la proportion reste malgré tout inférieure à celle que l’on pourrait naturellement envisager. Quels sont les apports du TBI cités par les enseignants décrivant ces multiples activités ?

Quand technopédagogie devient pédagogie Le discours technopédagogique évolue. Il n’y a pas si longtemps, l’accent était surtout mis sur les outils numériques et leur potentiel pour enseigner et apprendre. Quoique généralement bien intentionné (c’est-à-dire visant des apprentissages de qualité), le discours dominant semblait (c’est une impression que j’ai, pas une certitude) laisser une impression d’émerveillement sur l’outil, sur l’application, aux yeux et oreilles de celles et ceux pas convaincus. La technologie semblait une finalité plus qu’un moyen. « Wow, t’as vu ce que cette app peut faire? « Impressionnez vos élèves avec cet outil web 2.0 qui va transformer l’éducation! « La technologie en classe est une distraction. Je peux comprendre cet engouement et cette préoccupation. Environnements d’apprentissage engageants et pertinents… les mots-clés de ce billet. J’avoue que l’idée de rédiger ce billet m’est venue en interceptant ce tableau de Bill Ferriter, tel que souligné par George Couros. Z’avez remarqué? Carpe diem!

La fin des TBI ? Dans un article du Devoir d'août 2013, Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication en éducation de l’Université de Montréal, constatait que « le TBI n’est pas utilisé à la hauteur de son potentiel ». Dans le cas du Québec, les écoles primaires et secondaires ont été massivement, et dans l’urgence, équipées de ces tableaux interactifs en 2011. Urgence? Oui, dans certains États américains, en Australie et au Royaume-Uni, les TBI sont présents depuis longtemps. Le TBI semble permettre une meilleure présentation magistrale de contenu théorique et même augmenter la motivation des élèves et des enseignants, rapportait M. Mais cette motivation s’émousse avec le temps et surtout, paradoxalement, le TBI favorise un enseignement magistral, alors que toutes les technologies émergentes permettent justement de s’en émanciper. Les tableaux interactifs sont peut-être une solution, mais pas la seule.

Apprendre avec des tablettes tactiles, des TNI… - Tableau numérique interactif Un outil innovant Le TNI permet avant tout une souplesse dans la présentation des éléments présentés aux élèves pendant le cours. Il s'agit en effet d'un support pour le multimédia (texte, image, son) permettant l'affichage de documents numériques, la modification de ces documents ou, par exemple, l'enregistrement d'une séance de cours. Il facilite également l'activité des élèves au tableau grâce à la manipulation simple de fonctionnalités intégrées jusqu'alors externes au tableau classique : feutres multicolores, déplacement d'objets, instruments géométriques... Le TNI est toujours associé à un logiciel qui offre la possibilité de création, de personnalisation et de modification de documents multimédia grâce aux différentes fonctionnalités proposées. Même s'il est, avec l'ordinateur, l'un des outils TICE les plus connus on remarque en France des disparités. L'usage pédagogique des TNI dans les disciplines Une étude sur la lecture sur TNI (novembre 2011)

Pourquoi j'irai malgré tout à Ludovia 2013 [NDLR : Ceci constitue une réponse du berger à la bergère... Il y est certes peu question de Ludovia 2013 en lui-même, mais plutôt de mon état d'esprit au moment de m'envoler vers l'Ariège] Socra-TIC-quement vôtre Je ne peux apprendre que SI JE ME POSE DES QUESTIONS Toujours intéressantes, ces conversations de table en famille, quand les propos dévient vers la question des « Nouvelles technologies » et que je reçois de mes proches une volée de questions issues des pratiques de terrain. Belle dernière journée de vacances, hier qui rassemblait autour d’un pique-nique familial, quelques adultes, utilisateurs par ailleurs des nouvelles technologies. Des problèmes techniques, bien sûr Ce qui avait la priorité, ce sont bien sûr les soucis techniques. Côté solution technique, aborder la notion de « Cloud computing » était naturellement prioritaire. Des problèmes virtuels très… humains Aucun, autour de la table, ne refuse les usages machinés… Tous ont plongé il y a un moment déjà.

Tableau blanc interactif: l'impact sur la réussite n'est pas démontré, selon des chercheurs Alors que le gouvernement du Québec investit pour équiper toutes les classes de tableaux blancs interactifs, l’impact de ces appareils sur la réussite des élèves n’a pas été démontré. C’est ce qui ressort d’une recension d’études sur le sujet effectuée par deux chercheurs de l’Université de Montréal. « Très peu d’impacts sur la réussite scolaire ont été documentés. Les deux principaux avantages des tableaux blancs interactifs sont la facilité pour l’enseignant de présenter du contenu et une augmentation de la motivation des élèves. Sauf que plusieurs recherches montrent que la motivation diminue avec l’usage. Nous sommes en train de réaliser une étude auprès des enseignants de la Commission scolaire Eastern Townships et nos données préliminaires montrent aussi que la motivation disparaît rapidement », a indiqué Thierry Karsenti, directeur de la chaire de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication en éducation.

Exemples d'usages. — Maths Quelles activités mener avec un TBI ? Des exemples en images : Voir une vidéo sur l'usage du tableau interactif en géométrie dans l'espace (SCEREN : Agence des usages) Des exemples d'usages variés, présentés lors d'une rencontre des utilisateurs de l'académie de Versailles (Février 2009) Les activités présentées se déroulent le plus souvent en classe entière. On y trouve : Des cours : Des aides techniques : Une "institutionnalisation" de travaux d'élèves menés avec un logiciel : Des corrections de travaux d'élèves : Des exercices, activités et recherches de problèmes : Pour accéder à l'ensemble des travaux mentionnés :

L'utilisation du portable en classe fait baisser les notes | Michael Oliveira Photo Archives Associated Press Pour beaucoup d'étudiants de niveau collégial et universitaire, l'ordinateur portatif a remplacé le papier et le crayon pour prendre des notes en classe. Mais une étude canadienne suggère que ce changement pourrait affecter leurs notes et celles de leurs collègues de classe. Lors de deux expériences, les sujets ont assisté à une conférence de niveau universitaire et ont ensuite répondu à des questions sur la matière qui venait de leur être présentée. Dans la première expérience, qui visait à établir l'effet du multitâche sur l'apprentissage, tous les participants ont utilisé des portables pour prendre des notes durant un cours sur la météorologie. Dans la seconde expérience, certains étudiants prenaient des notes à la manière classique, avec papier et crayon, alors que les autres avaient un ordinateur. «Nous avons vraiment essayé de reproduire ce que les étudiants vivent durant les cours. «À la fin, nous leur avons demandé de répondre à un sondage.

Correspondants TIC - Les TBI - Tableaux Blancs Interactifs Note : 2.7/5 (23 notes) Conférence internationale pour la solidarité numérique à Lyon : les TBI au secours de l’éducation numérique en Afrique Source : Ecrans de veille en éducation La ville de Lyon a accueilli le 24 novembre 2008 une conférence internationale pour la solidarité numérique organisée conjointement par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, la Région Rhône-Alpes, la Communauté Urbaine de Lyon, [1] l’Agence Mondiale de Solidarité Numérique, le [2] Fonds mondial de solidarité numérique. Cette conférence fait suite aux [3] Sommets Mondiaux de la Société de l’Information de 2003 et 2005 de Genève et Tunis qui ont donné lieu à la création du Fonds et de l’Agence Mondiale de Solidarité Numérique. Compte-rendu de l’atelier Education Le TBI a été le sujet central de cet atelier. Lors de cet atelier, le principe du TBI a été présenté. L’adaptation au contexte africain est posée Du tableau noir traditionnel au tableau blanc interactif. Voici quelques extraits du rapport:

Capsules Vidéo pédagogiques - Tableau blanc interactif Bienvenue dans ce site ! Ce site présente des capsules vidéo visant à enrichir vos pratiques pédagogiques : formations sur des éléments du renouveau pédagogique, activités vécues en classe, ressources pédagogiques … voilà autant d’outils offerts en un simple « clic ». Notez cependant que le but de ces capsules est de partager des expériences enrichissantes vécues dans nos écoles et qu'il faut tenir compte du contexte au moment du tournage. Plusieurs facteurs, pas nécessairement présents dans votre milieu, peuvent influencer le contenu. Ces capsules s'adressent donc avant tout, au personnel de la commission scolaire du Chemin-du-Roy. Plusieurs capsules sont, dès maintenant, disponibles. Voir au bas de cette page pour les instructions et le contact. Les élèves de l'école Saint-Eugène ont vécu cette année une expérience « enlevante ». Dans la plupart des cas, il y a trois liens pour chacune des capsules.

Quels référentiels numériques ? En quoi les référentiels peuvent-ils bien avoir à faire avec le numérique ? Ils se sont multipliés au cours des années passées dans le domaine du numérique éducatif. Avec le B2i, à l'instar de ce qui a été initié discrètement dans les programmes de l'école primaire en 1995, l'approche par compétences basées sur un référentiel a fait son entrée dans l'enseignement scolaire (général) par la "petite porte" avant d'être consacrée dans le socle commun et la loi en 2006. Florence Robine, actuelle Directrice Générale de l'Enseignement Scolaire au ministère avait participé en 2007 à un rapport intitulé "Les livrets de compétences : nouveaux outils pour l'évaluation des acquis évaluation des élèves (connaissances et compétences)" (Rapport IGEN - Alain Houchot, Florence Robine - juin 2007). La question du territoire est importante car celui-ci symbolise un "tout" qui se veut cohérent et homogène. Eprouver un référentiel Ouvrir le référentiel L'intérêt des référentiels est de fixer un cadre.

TBI — Site de l'Inspection de l'Education Nationale de la Circonscription de Bully les mines RESSOURCES TBI Smart Où télécharger le logiciel Notebook 11 ( version gratuite) ? ICI Où télécharger le logiciel Notebook 14 ? ICI ( Pour activer et utiliser SMART Notebook 14.2, vous devez avoir un abonnement SMART Notebook Advantage valide. Où enregistrer son TBI et obtenir une clé pour activer le logiciel notebook ? Le numéro de série se trouve sur le côté droit en bas de votre TBI. Vous recevrez par mail la clé pour activer votre logiciel notebook. Quelques recommandations : ·Mettre à jour régulièrement le logiciel Notebook afin de disposer des dernières fonctionnalités du logiciel et d’enrichir la galerie ·Arrêter le vidéoprojecteur dès que le TBI n’est plus utilisé car le prix d’une lampe de vidéoprojecteur est élevé et sa durée de vie est limitée ·Ne pas utiliser de craie dans la classe, privilégier les feutres pour tableau blanc (Velléda) Des pistes pour développer l'interactivité sur votre TBI: Où télécharger des ressources pédagogiques pour le logiciel Notebook ?

Accord sur l'utilisation des uvres cinématographiques et audiovisuelles à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche - MENJ0901120X Note introductive Le ministère de l'Éducation nationale, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et la conférence des présidents d'université ont conclu des accords pour la période 2009-2011 avec, d'une part, la Société des producteurs de cinéma et de télévision (PROCIREP) sur l'utilisation des œuvres cinématographiques et audiovisuelles à des fins d'enseignement et de recherche et, d'autre part, avec la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) sur l'interprétation vivante d'œuvres musicales, l'utilisation d'enregistrements sonores d'œuvres musicales et l'utilisation de vidéo-musiques à des fins d'illustration des activités d'enseignement et de recherche. Ces accords sont conclus pour une durée de trois ans, renouvelable par tacite reconduction. 1 - Nature des utilisations couvertes par les accords 1.1 Les utilisations les plus usuelles 1.1.1 Utilisation d'œuvres intégrales et d'extraits d'œuvres dans la classe Entre ci-après dénommée « CPU », et

Related: