background preloader

Bilan noir pour le tableau blanc dans les écoles

Bilan noir pour le tableau blanc dans les écoles
Implanté massivement dans les écoles du Québec sous le gouvernement Charest, le tableau blanc interactif (TBI) est bien loin de livrer la marchandise. Les données préliminaires d’une étude de l’Université de Montréal brossent un portrait dévastateur de cette nouvelle technologie, a appris Le Devoir. Avec son équipe, Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation, a interrogé 800 enseignants, mais aussi plus de 10 000 élèves du primaire et du secondaire de partout au Québec. Résultat : 86 % des enseignants ont trouvé des désavantages au tableau blanc interactif. Premier constat : le TBI n’est pas utilisé à la hauteur de son potentiel. La plupart du temps, le tableau sert d’écran de télévision ou d’écran de projection. « C’est triste », concède le chercheur, qui constate néanmoins que certains enseignants poussent plus l’exploitation de l’outil. « Mais ça reste un faible pourcentage. » M.

Le TBI favorise-t-il la pédagogie frontale? Certains pédagogues, à juste titre, font remarquer que le tableau interactif favorise la pédagogie frontale : les élèves sont tous tournés vers une seule source qui est le tableau et même si un ou deux participent, les autres ne font rien de plus que regarder et écouter pendant ce temps. Bruno Dechauvelle, sur son blog Veille et analyse TICE a un avis bien tranché : " ". Effectivement, le principal intérêt de l'utilisation de l'informatique en classe est de mettre en retrait l'enseignant et de favoriser la différenciation pédagogique. Or l'utilisation du TBI, orchestrée par le maitre, le replace dans une pédagogie frontale. Mais rien n'est moins sûr... Tout d'abord, si cette pédagogie est encore très utilisée dans nos écoles, c'est qu' . On pourra noter, d'ailleurs, que les témoignages d'enseignants utilisateurs vont tous dans ce sens : Pour Denis, enseignant en PS et MS, le plus d'un TBI se trouve dans les moments collectifs : Stéphane : En conclusion, on ne peut qu'être d'accord avec

Pédagogie et TBI Quand utiliser le TBI ? Pour bien comprendre l'apport du TBI, voici un parallèle avec les manuels scolaires. Dans de nombreux manuels, la page dédiée à une leçon se présente de la façon suivante : Une partie de découverte de la notion à aborder (Les situations sont souvent incompréhensibles pour les élèves n’ayant pas déjà des notions du sujet abordé…). Prenons en compte ces trois temps pour comprendre le principal apport d’un TBI : La première phase est à mon avis celle ou le TBI est le plus intéressant. La seconde phase, celle de mise en place de la trace écrite, règle ou autre peut se faire avec un simple vidéoprojecteur sans TBI (même si l’apport du TBI peut encore être intéressant à ce stade). La troisième phase, celle d’entrainement est à mon sens plus du ressort de l’utilisation individuelle ou en petit groupe de l’informatique. Bernard-Yves Cochain Les avantages les plus souvent avancés justifient-ils l'acquisition d'un TBI ? Rester devant son auditoire La mémoire du cours

Les tbi : fonctionnalités et pédagogie Par Mélissa Bricault, conseillère pédagogique en intégration des TIC, Commission scolaire de la Seigneurie-de-Mille-Îles, et animatrice Récit et Marc-Antoine Parent, secrétariat technologique du GTN-Québec Dossier de La Vitrine Technologie-Éducation Mise en situation Guillaume Pelletier, enseignant de mathématiques, de sciences et de technologie au secondaire, intègre le tableau blanc interactif (TBI) SmartBoard dans ses cours. Source: Guide Sankoré De plus, il lui offre la possibilité de manipuler directement les objets étudiés, parfois abstraits, de noter les observations du groupe, de compiler le tout dans un tableur accessible par les étudiants et dans lequel tous peuvent collaborer. Source: Guide Sankoré Guillaume exploite une panoplie de ressources en ligne et de logiciels dans ses cours: encyclopédies en ligne, logiciels Phet et Phun, des logiciels de simulation d’expériences de physique. Source: Source: Démonstration sur Youtube Études sur le terrain M.

Les usages du tableau blanc interactif Scénarios pédagogiques « TBI Store – Tout sur l'univers des TBI Cours d’histoire avec le TNI 9 mars 2011 Une séquence d'histoire en classe de 3e concernant le Front Populaire est décrite et illustrée pour mettre en évidence les avantages du TNI : enregistrement du travail, mise en évidence des notions à retenir, réconciliation avec l'écriture… Trois fichiers PDF à télécharger sur ww2.ac-poitiers.fr/hist_geo/spip.php? Tags: 3e, collège, front populaire, histoire, TNIScénarios pédagogiques Géométrie et TBI au collège Une enseignante de mathématiques dans un collège de l'Essonne explique son usage du tableau blanc interactif dans un cours de géométrie. Tags: collège, géométrie, mathématiques, TBIScénarios pédagogiques Littérature et tableau blanc interactif 8 mars 2011 Afin de prolonger la découverte d'un texte phare de la littérature française, Madame Bovary, des élèves de lycée doivent retracer l'évolution de l'héroïne du roman. Tags: flaubert, littérature, lycéeScénarios pédagogiques La semaine de la presse avec le TNI L’histoire-géographie avec le TBI

Les boîtiers de vote électronique par Marine Delaval * Les boîtiers de vote électronique (appelés clickers outre-Atlantique) sont de plus en plus utilisés dans le milieu éducatif et plusieurs études se sont penchées sur la question de leur utilité pédagogique et sur la perception qu’en développent élèves et enseignants. La problématique soulevée par ce champ de recherches est d’évaluer ce que ce nouvel outil pédagogique peut apporter en termes d’engagement dans l’apprentissage, dans la mémorisation mais aussi dans la compréhension des éléments d’un cours. Qu’est-ce qu’un boîtier de vote électronique ? Cet outil se présente sous la forme de boîtiers individuels, reliés à distance par une clé-récepteur à un ordinateur équipé d’un logiciel qui enregistre les réponses de chaque étudiant. Témoignage vidéo sur l'usage des boîtiers à l'école primaire (Source: CNDP). Les logiciels associés aux boîtiers offrent des possibilités d’utilisation multiples : Représentations des étudiants quant à l’utilisation des boitiers Limites

L’usage du TBI : une amélioration des résultats des élèves par Mônica Macedo-Rouet * Depuis le dernier article sur le tableau blanc (ou numérique) interactif publié dans cette rubrique, plusieurs nouvelles études sont parues sur les usages de cet outil en classe. Celles-ci, réalisées dans des écoles participant à des expérimentations nationales, montrent que l’usage du TBI est associé à une amélioration des résultats scolaires des élèves. Ce résultat positif semble s’expliquer par le fait que les enseignants, après plusieurs années d’expérience, font un usage de plus en plus approfondi du TBI et changent leurs pratiques pédagogiques en faveur d’un enseignement plus interactif et engageant pour les élèves. C’est donc une combinaison du temps d’expérience d’usage, de la qualité de la formation délivrée aux enseignants et de leur capacité à franchir des étapes dans l’utilisation de l’outil et ses ressources qui garantit le succès de l’intégration du tableau interactif en classe. Quels sont les facteurs clés de l’intégration du TBI ? Recommandations

L’usage du TBI : formation et étapes à franchir par Mônica Macedo-Rouet * Le précédent article sur l’usage du TBI présentait l’un des facteurs clés de l’intégration de cet outil en classe : le temps d’expérience des enseignants. Ci-dessous seront présentés deux autres facteurs identifiés dans les études récentes : la qualité de la formation et la capacité à franchir certaines étapes. Des élèves de maternelle font un travail collaboratif sur le TBI en présence de leur enseignante, Maryvonne Blais.Voir le témoignage vidéo « Des outils TICE pour l'approche des nombres en maternelle » La qualité de la formation Le développement d’usages interactifs du TBI dépend évidemment du contenu de la formation et de l’accompagnement reçus par les enseignants. Deux exemples permettent d’illustrer certains de ces éléments : La méthode se base sur l’idée de réaliser un cycle d’activités d’apprentissage. Le deuxième exemple vient du projet mené par l’équipe de Bridget Somekh. La capacité à franchir des étapes Les trois étapes ou usages identifiés sont :

Apprentissages et supports numériques - Tableau numérique interactif Un outil innovant Le TNI permet avant tout une souplesse dans la présentation des éléments présentés aux élèves pendant le cours. Il s'agit en effet d'un support pour le multimédia (texte, image, son) permettant l'affichage de documents numériques, la modification de ces documents ou, par exemple, l'enregistrement d'une séance de cours. Il facilite également l'activité des élèves au tableau grâce à la manipulation simple de fonctionnalités intégrées jusqu'alors externes au tableau classique : feutres multicolores, déplacement d'objets, instruments géométriques... Le TNI est toujours associé à un logiciel qui offre la possibilité de création, de personnalisation et de modification de documents multimédia grâce aux différentes fonctionnalités proposées. Même s'il est, avec l'ordinateur, l'un des outils TICE les plus connus on remarque en France des disparités. L'usage pédagogique des TNI dans les disciplines Une étude sur la lecture sur TNI (novembre 2011)

Mallette prise en main TBI pour nouveaux utilisateurs Imprimer Détails Écrit par Klee Matthieu - La connectique : tutoriel qui vous montre comment connecter le portable dédié au TBI. En l'absence de portable lors d'un remplacement plus ou moins long se renseigner auprès du titulaire de la classe. - Le logiciel Notebook : tutoriel sur les fonctions principales du logiciel Notebook équipant les TBI Smartboard. - Le logiciel ActivInspire : tutoriel sur les fonctions principales du logiciel ActivInspire équipant les TBI Prométhéan. - Fichier activités Flash: ce fichier rassemble 600 liens vers des activités Flash utilisables sur un TBI dans tous les domaines de la classe.

Utilisation du TBI : un premier bilan et des perspectives 1 Les trois axes dans lesquels se situe l’utilisation du TBI. 1.1 Le conflit sociocognitif La théorie du développement de l’intelligence dans l’interaction sociale est importante. Le conflit sociocognitif est le résultat de la confrontation des réponses socialement hétérogènes et parfois incompatibles de l’ensemble des élèves. 1.2 La métacognition [2] Les enfants doivent réfléchir de façon consciente aux démarches cognitives à l’oeuvre dans un apprentissage ou lors de la résolution d’une situation-problème. 1.3 La conceptualisation La phase de confrontation des recherches et des points de vue, travail d’échanges et d’argumentations, permet la construction de nouveaux savoirs, de nouveaux concepts. À la lumière de mon expérimentation, il me semble que l’apport le plus significatif du TBI à l’école se vérifie surtout quand il permet de recentrer, au coeur du processus d’apprentissage, nos interventions pédagogiques. Mes élèves de CP rencontrent le TBI se situe sur le chemin de l’abstraction.

Un TBI, pour quels usages ? On me pose souvent la question de savoir quel est le meilleur outil ? Mais la question principale reste celle de l’utilisation que l’on veut faire de son tableau : 1 Pour pr2senter une " leçon " : Si elle est déjà écrite, le tableau va servir à souligner les points essentiels. Il permet aussi d’aller sur d’autres pages pour illustrer avant de revenir à la continuité. On reste dans une démarche très frontale qui convient très bien à des activités de démonstration, sans recherche nécessaire. Il demeure que faire des leçons d’histoire en couleur avec une iconographie riche et variée est un sacré plus ! Le TBI permet de concentrer sur le même support tous les types de documents : textes, photos, dessins, video, musique, animations, graphiques... L’idéal est de garder les leçons terminées en fichier ressources (export ppt par exemple) accessibles dans la classe (et pourquoi pas à la maison quand tous sont équipés). 2 Les exercices : 3 Les manipulations : Construisons ! 4 Mutualiser

Vidéo- Utiliser Explain Everything comme TBI Je me passe de TBI depuis presque un an. J’ai fait le choix d’adjoindre à mon vidéo-projecteur une Apple TV pour une question de simplicité. On pourra bientôt faire de même avec le Chromecast de Google et une tablette Android. J’utilise 2 applications pour interagir (ou faire interagir les élèves) depuis un tablette sur des fichiers interactifs tout en les projetant au tableau en direct. Ces applications ce sont Notability (uniquement sur iOS) et Explain Everything (version iOS 2,69€, version Android 2,65€) Voici un tuto pour utiliser la dernière exactement comme un logiciel pour TBI. J'aime : J'aime chargement…

Related: