background preloader

Vidéo : La performance de l'entreprise par l'évolution du système d'information

Vidéo : La performance de l'entreprise par l'évolution du système d'information

http://www.youtube.com/watch?v=R-lzidui7Nc

La mesure de la performance du marketing Introduction Le marketing est poussé à mesurer la performance de ses actions par l’importance des actifs qu’il contribue à créer : valeur client et capital marque dans le cadre d’un management de la valeur qui s’impose au sein des organisations. Malgré les récents élargissements du marketing holiste [1] et de ses différentes composantes qui impliquent la prise en compte de toutes les parties prenantes (stackeholders) et leurs relations, il faut garder en tête que les clients sont la source fondamentale du cash flow et qu’il convient donc de répondre prioritairement à leurs besoins. Pour cela et durant de nombreuses années, les responsables marketing n’ont pas eu à se soucier de la mesure des performances de leurs actions.

Une énigme pour comprendre le management (11) La technique qui rend possible l’apparition de ces bannières publicitaires personnalisées s’appelle le « reciblage publicitaire » (en anglais « ad(vertising) retargeting »). Elle permet de cibler des individus ayant visité un site e-commerce ou une page produit d’un site e-commerce afin de les exposer par la suite à un message publicitaire personnalisé leur rappelant ce site ou ce produit. Cet outil est de plus en plus utilisé par les annonceurs (les organisations qui l’utilisent pour leur campagne publicitaire). En effet, elle leur permet d’optimiser leur budget publicitaire : ils ne sont facturés que pour les clics opérés par les internautes (à un coût par clic maximal fixé à l’avance).

Darty prend des parts de marché grâce à internet L'enseigne a pu endiguer la chute de ses ventes, grâce au fort développement de darty.com, qui représente déjà 12 % de son chiffre d'affaires. Darty semble avoir trouvé la parade. En France, l'enseigne a «de nouveau enregistré une performance commerciale supérieure au marché», explique sa maison-mère britannique Kesa. Autrement dit Darty a pris des parts de marché à ses concurrents. Et ce grâce au fort développement des ventes sur darty.com, qui progressent de 18 %. «Cette croissance est rentable», souligne Thierry Falque-Pierrotin, directeur général de Kesa.

Générer du chiffre d'affaires Générer du chiffre d’affaires est la première mission de toute entreprise si elle veut durer dans le temps et prospérer. Piloter son entreprise vers le succès, c’est donc avant tout mettre en œuvre une stratégie commerciale, et donc aussi, généralement, un management commercial. Car si le chef d’entreprise est naturellement le premier VRP de son activité, il doit aussi bien souvent savoir s’entourer. Pour mener à bien sa mission de performance commerciale, la petite entreprise n’a d’autre choix que de s’arrêter dans sa course effrénée et se poser pour réfléchir.

Infographie : 6 secrets de la performance commerciale Source : Sans stratégie de vente détaillée et partagée, point de performance commerciale. Tel est le premier enseignement de l'étude menée par Mercuri International auprès de 1 150 cadres commerciaux issus de 23 pays. En effet, une écrasante majorité des entreprises les plus performantes (80 %) a clairement défini sa stratégie commerciale et veille à ce qu'elle soit connue et adoptée par ses équipes.

L'évaluation de la performance commerciale La performance commerciale de l’entreprise (et des organisations plus largement, associations et administrations publiques notamment), est une notion qui semble faire relativement peu débat. Ainsi, une entreprise performante sur le plan commercial doit-elle enregistrer un niveau de ventes et de marges élevés, une augmentation du nombre de clients recrutés et fidélisés, une diminution de son volume de stock.... Pourtant, à l’instar des autres performances de l’entreprise (sociale, sociétale, écologique, comptable, financière...) celle-ci est nécessairement le fruit d’un consensus entre les différentes parties prenantes (clients, usagers, actionnaires, salariés, pouvoirs publics, concurrents...), qui chacune va essayer d’imposer la définition qu’elle considère la plus pertinente, utile.

L’Autofinancement Qu’est-ce que l’autofinancement ? L’autofinancement pour une entreprise consiste à recourir à sa propre trésorerie pour financer un investissement. L’entreprise utilise les profits dégagés au cours des années précédentes, et qui n’ont pas été distribués aux associés (ou prélevés par l’entrepreneur). Chaque année, l’entreprise peut calculer à partir de son résultat, sa capacité d’autofinancement (CAF). La CAF, comme elle est définie dans l’article « CAF ou pas CAF ? », est l’ensemble des ressources internes dégagées par l’activité de l’entreprise pour assurer son financement.Pour en savoir plus CAF ou pas CAF ? Définition de l'autofinancement, Financement - Trésorerie - Prévisionnel Fiche Pratique publiée le Jeudi 26 janvier 2012 L’autofinancement est la capacité de l’entreprise à financer son activité ainsi que ses investissements à l’aide de ses propres moyens financiers. C’est un mode de financement interne à l’entreprise, qui se compose essentiellement des amortissements comptables.

Le taux de distribution des dividendes : Un indicateur de la croissance future des bénéfices des entreprises Intitulée « Des dividendes élevés synonymes d’une forte croissance des bénéfices futurs », l’étude présente les résultats de l’analyse de Stefan Hofrichter, Chef Economiste d’Allianz Global Investors, sur la corrélation existant entre les taux de distribution de dividendes et la performance des actions aux Etats-Unis, au Japon, en Europe et au sein des pays émergents. Selon l’étude, les bénéfices mondiaux pourraient enregistrer une légère progression au cours des prochaines années, dans le sillage de l’augmentation des taux de distribution des dividendes récemment observée. Le taux de distribution des dividendes constitue un indicateur avancé des bénéfices futurs des entreprises et de la performance des marchés d’actions internationaux à un horizon de cinq ans. Cette analyse met en évidence, au niveau régional, des divergences importantes entre les perspectives d’évolution des bénéfices et celles du prix des actions.

Related: