background preloader

Quand les marques cherchent à s’emparer du crowdsourcing

Quand les marques cherchent à s’emparer du crowdsourcing
Les marques cherchent à impliquer leurs clients en leur demandant leur avis en ligne, jusque dans la conception du produit, du design, de son emballage, ou même du processus de production. Elles tentent de se mettre à l’heure du crowdsourcing… Grâce à lui, la prise du pouvoir de l’internaute, du « peuple du web », cesserait-elle d’être un mythe? En tous cas, le concept du crowdsourcing commence à irriguer tous les domaines du Web. Au point que les marques cherchent à leur tour à s’en emparer. Car depuis sa naissance en 2006, où il avait été formalisé par Jeff Howke et Howard Robinson, journalistes chez Wired, ce concept (littéralement « approvisionnement par la foule ») mêle des concepts tels que partage d’un savoir commun, Web participatif, ou encore co-création. Innover avec les internautes-contributeurs Depuis environ deux ans, les marques s’efforcent d’adapter le crowdsourcing à leur manière, en concept marketing sur le mode participatif. Crowdsourcing 1.0 Posture marketing

http://owni.fr/2010/10/09/quand-les-marques-cherchent-a-s%e2%80%99emparer-du-crowdsourcing/

Related:  1. Les approches mercatiquesQG2 REPONSE AUX BESOINS OU INFLUENCE DU CONSOMMATEUR?CHAPITRE6

La consommation collaborative gagne progressivement les Français Le consommateur français se positionne désormais comme un acteur économique à part entière, qui participe à la fois à la co-conception, à la co-production mais aussi à la co-distribution des biens et services. La consommation collaborative permet aux consommateurs d’avoir accès à des biens de meilleure qualité et qu’ils ne pourraient pas forcément acheter. Face à la baisse du pouvoir d’achat, Edouard Dumortier, co-fondateur d’ILokYou, réseau social de location d’objets et services entre particuliers, affirme dans son livre blanc intitulé «L’avènement de la consommation collaborative, quel modèle économique en France en 2030 ?» que ce mode de consommation pourrait être une solution. En effet, la consommation collaborative, en étant locale et impliquant l’usage durable des objets, va dans le sens des conditions écologiques actuelles.

Stratégie de marque : challenger sa communauté avec le crowdsourcing ! Crowdsourcing ! Pour certains ce terme peut sembler vu et revu. Apparu dans le magazine Wired en 2006, ce concept a connu plusieurs phases depuis sa création. Pendant un temps relayé au rang de phénomène de mode, il est ensuite isolé à certaines activités. La nécessaire combinaison du e-marketing proactif et réactif En matière de marketing direct, il est aujourd’hui particulièrement important de mixer savamment deux notions complémentaires : le marketing proactif et le marketing réactif. Pendant longtemps, le marketing a été plutôt proactif. Beaucoup d'argent a été consacré aux campagnes créatives, testées dans des « focus groups », mais sans autre réactivité que celle liée à l'évolution du chiffre d'affaires - assez longtemps après une campagne. Sur Internet, le marketing proactif est utilisé de manière traditionnelle pour aiguiller le client sur un chemin donné.

Comment utiliser les réseaux sociaux pour séduire les consommateurs ? Petit à petit, les réseaux sociaux prennent leur place dans les stratégies de relation client multicanal. D'ailleurs, selon la deuxième édition de l'étude Social media attitude du SNCD, ils s'imposent devant le téléphone et le courrier dans la hiérarchie des canaux de relation avec la marque suite à l'achat. D'où l'intérêt de soigner sa présence sur Facebook ou Twitter. Et les clients mordent à l'hameçon puisque 36% des socionautes sont fans d'au moins une marque ; 32% ont déjà posté un avis et 27% sont prêts à acheter via un réseau communautaire. Enfin, le bouche-à-oreille reste une valeur sûre, y compris sur la Toile, puisque 37% prennent en compte les avis ou remarques publiés. Face à ces nouveaux comportements, les directions de la relation client ont tout intérêt à capitaliser sur ces échanges spontanés.

Tendances Traditionnel billet sur les tendances de l'année dans le domaine de la relation client, ces dix points illustrent les grands changements qui affectent le client et ceux qui en sont le plus proches. Alors que nous traversons une période de crise économique, 2012 est à nouveau une année de changements technologiques, une année d'innovations qui affectent le quotidien, une année de modifications sensibles du comportement du client. Avant que le client ne soit "voix", ordonnant à ses outils connectés d’exécuter des tâches (à la manière de l'iphone 4S), il se sert de son doigt. Le philosophe Michel Serres qualifie la nouvelle génération de "petits poucets" qui utilisent leurs doigts pour communiquer et apprendre. LE CLIENT SERA BOUCHE On ne pourrait réduire la parole du client et le client lui-même à un organe, mais la bouche, comme dans l'expression "bouche-à-oreille", est devenue symboliquement le lieu de naissance (ou de décès) de nombres de réputations et de recommandations.

Crowdsourcing : Définition et cas concrets Quelle marque ne voudrait pas créer le produit que tout le monde s’arracherait ? Aucune, je pense. Pour cela, il n’y a qu’un seul moyen : prendre en compte les attentes des consommateurs et les faire participer à la conception du produit.

Marketing participatif et Crowdsourcing dans le domaine alimentaire Dans le domaine de l'alimentaire, il faut bien reconnaître qu'il est difficile de mettre en place de vraies stratégies de crowdsourcing sur le cÅ“ur même du produit. Bien souvent, et les opérations menées jusque là le prouvent, les marques s'arrêtaient à une simple couche de marketing participatif tendant à jouer sur la communication ou le packaging. Mais vous me direz quelle est la différence entre marketing participatif et crowdsourcing ? Des 4P aux 6S... les mutations du marketing mix - Les origines du marketing Mercredi 24 avril 2015 à PARIS Big Data, Social CRM, programmes relationnels : Les nouveaux leviers pour une fidélisation performante En présence de : Accor, Air France, Call Expert, Carglass, Dimelo, Iadvize, PSA Peugeot Citroën, Salomon, Services CRM / Voyages SNCF ... Inscrivez-vous vite !

3SUiSSES lance la boîte à idées des clientes. ” Ça prend deux personnes pour en connaître vraiment une.” On pourrait aisément appliquer ce dicton à notre démarche. La boîte à idées, c’est une manière de parler de nous, de nos actions, de nos perceptions et de nos choix en toute sincérité. Comment savoir si nos choix vous satisfont ? C’est aussi un moyen d’en apprendre plus sur nous-mêmes ! Et qui de mieux que nos clientes peut nous donner des pistes de réflexion ? La Fnac a retrouvé Jean-Luc Il y a 16 ans, Jean-Luc lisait déjà tranquillement assis dans le rayon BD d’un magasin Fnac, incarnait cette liberté avec une pointe d’humour et d’impertinence. Marcel pour les 60 ans de la Fnac, a revisité le film publicitaire «Jean-Luc », personnage iconique de l’enseigne.Jean -Luc est de retour, toujours fan de BD.

Marketing de crise : être proactif et non réactif Cet article fait partie d’un dossier de 7 articles sur le Marketing en temps de crise : Etre proactif et non réactif face à la crise. Revoir ses projets d’investissements ne signifie pas obligatoirement sacrifier l’expérience client. Grande distribution : la collecte des tickets et ses enjeux Nous constatons au quotidien dans les SI traditionnels rencontrés qu’un volume important de données qui peuvent s’avérer d’une grande utilité ne sont, soit pas collectées, soit non exploitées à leur juste valeur. Aussi, les données sont souvent cloisonnées au sein d’applicatifs qui ne communiquent pas entre eux et ne permettent donc pas de les faire fructifier en les croisant avec d’autres données internes ou externes et d’en tirer une plus-value. Pour atteindre ce niveau de maturité, proposer à vos clients de nouveaux services et vous différencier de la concurrence, l’enjeu est d’abord technique. Comment mon SI peut stocker, traiter un volume de données de plus en plus important dans un minimum de temps ? Les technologies adéquates se démocratisent sous l’impulsion des Géants du Web. L’enjeu est également métier, puisque le traitement croisé, voire temps réel de ces données font émerger de nouvelles perspectives qu’il faut savoir appréhender.

Related: