background preloader

Quand les marques cherchent à s’emparer du crowdsourcing

Quand les marques cherchent à s’emparer du crowdsourcing
Les marques cherchent à impliquer leurs clients en leur demandant leur avis en ligne, jusque dans la conception du produit, du design, de son emballage, ou même du processus de production. Elles tentent de se mettre à l’heure du crowdsourcing… Grâce à lui, la prise du pouvoir de l’internaute, du « peuple du web », cesserait-elle d’être un mythe? En tous cas, le concept du crowdsourcing commence à irriguer tous les domaines du Web. Innover avec les internautes-contributeurs Depuis environ deux ans, les marques s’efforcent d’adapter le crowdsourcing à leur manière, en concept marketing sur le mode participatif. Début 2010, Pepsi a lancé une véritable opération de recherche d’innovation, avec l’agence TBWA Chiat Day (Los Angeles). Crowdsourcing 1.0 Co-conception de campagnes de pub Posture marketing Mais le concept a ses limites, et peut relever de la posture (« je suis cool et je vous écoute ») ou du simple coup de buzz. Autre #fail monumental, celui que vient de connaître Gap. Related:  1. Les approches mercatiquesQG2 REPONSE AUX BESOINS OU INFLUENCE DU CONSOMMATEUR?CHAPITRE6

La consommation collaborative gagne progressivement les Français Le consommateur français se positionne désormais comme un acteur économique à part entière, qui participe à la fois à la co-conception, à la co-production mais aussi à la co-distribution des biens et services. La consommation collaborative permet aux consommateurs d’avoir accès à des biens de meilleure qualité et qu’ils ne pourraient pas forcément acheter. Face à la baisse du pouvoir d’achat, Edouard Dumortier, co-fondateur d’ILokYou, réseau social de location d’objets et services entre particuliers, affirme dans son livre blanc intitulé «L’avènement de la consommation collaborative, quel modèle économique en France en 2030 ?» que ce mode de consommation pourrait être une solution. Pouvoir utiliser le produit sans nécessairement en être le propriétaire Selon l'auteur, depuis 2009, la baisse générale du pouvoir d’achat a poussé le consommateur à se tourner davantage vers l’économie grise – à savoir l’achat d’occasion, le troc, l’échange ou la location.

co-creation sur wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cocréation consiste, pour une entreprise, à développer des produits ou services en collaboration active avec ses clients et ce, de façon durable[1]. Après une première phase durant laquelle la cocréation a été utilisée comme un outil d’innovation pour les produits et les services, la cocréation se développe aujourd’hui comme vecteur de transformation des entreprises[2]. La cocréation de produit ou service avec le client arrive au deuxième rang des priorités des dirigeants marketing pour la période 2010-2012 selon le baromètre Cegos[3]. Explication de la cocréation[modifier | modifier le code] Historique du concept[modifier | modifier le code] En conséquence, les entreprises ne peuvent plus, comme avant, se contenter de « pousser » des produits sur le marché mais doivent au contraire : C.K. Définition de l’expérience client[modifier | modifier le code] Les apports de la cocréation[modifier | modifier le code] Marketing Portail du management

Stratégie de marque : challenger sa communauté avec le crowdsourcing ! Crowdsourcing ! Pour certains ce terme peut sembler vu et revu. Apparu dans le magazine Wired en 2006, ce concept a connu plusieurs phases depuis sa création. Pendant un temps relayé au rang de phénomène de mode, il est ensuite isolé à certaines activités. Une solution miracle face au syndrome de la feuille blanche ? Les marques l’ont finalement intégré pour répondre aux attentes de nouveaux consommateurs en pleine prise de pouvoir et d’influence. En effet, à ce jour tous les grands noms font ou ont fait appel au crowdsourcing, Microsoft, IBM, MacDonald’s, Disney, oui même Mickey qui fait appel à ses amis les enfants. Toutefois le monde des créatifs est en constante évolution, le crowdsourcing d’antan relevait davantage du vote des consommateurs. Coca-Cola qui est la marque la plus valorisée au monde lance aussi des concours, le dernier en date étant un concours de design sur sa caisse de transport Coca-Cola. Julien Mechin, Fondateur de l’agence Creads

La nécessaire combinaison du e-marketing proactif et réactif En matière de marketing direct, il est aujourd’hui particulièrement important de mixer savamment deux notions complémentaires : le marketing proactif et le marketing réactif. Pendant longtemps, le marketing a été plutôt proactif. Beaucoup d'argent a été consacré aux campagnes créatives, testées dans des « focus groups », mais sans autre réactivité que celle liée à l'évolution du chiffre d'affaires - assez longtemps après une campagne. Sur Internet, le marketing proactif est utilisé de manière traditionnelle pour aiguiller le client sur un chemin donné. Le marketing réactif, pour sa part, ne demande pas de travail de segmentation en amont, il s'adresse à un client individuel et réagit à ce que le client veut à l'instant. Les actions réalisées par le client prennent donc le dessus et guident les campagnes réactives. Les deux approches offrent donc des bénéfices complémentaires et permettent d'optimiser la performance des campagnes déployées.

Crowdsourcing : Définition et cas concrets Quelle marque ne voudrait pas créer le produit que tout le monde s’arracherait ? Aucune, je pense. Pour cela, il n’y a qu’un seul moyen : prendre en compte les attentes des consommateurs et les faire participer à la conception du produit. C’est ce que l’on appelle le crowdsourcing ou la co-conception. Crowdsourcing : Définition Le crowdsourcing consiste, pour les éditeurs de sites, à utiliser les internautes pour créer des contenus, répondre aux questions d’autres visiteurs, voire participer à la conception du site. source : Journal du net Le crowdsourcing est un néologisme conçu en 2006 par Jeff Howe et Mark Robinson, rédacteurs à Wired magazine. source : Wikipédia Crowdsourcing : Cas concrets Les exemples en matière de crowdsourcing sont de plus en plus nombreux. Peugeot organise depuis l’année 2000 un jeu concours de design. Peugeot – Concours de design Walker’s, la marque de chips américaine, s’est appuyée sur les contributions des internautes pour faire évoluer son offre.

Le pouvoir (et les difficultés) de la cocréation  Par Daniel Kaplan le 02/10/08 | 4 commentaires | 8,530 lectures | Impression En entrant dans l’atelier sur “la puissance de la cocréation”, organisé par le Centre européen pour l’économie de l’expérience et le “cabinet de cocréation” Favela Fabric à Picnic, on découvre 12 tables carrées, chacune entourée de quatre chaises et équipée d’un ordinateur. Le message est clair : l’atelier lui-même sera coproduit. Il le sera notamment autour de la question de base : qu’est-ce que la co-création ? D’abord, la cocréation, ça sert à quoi ? La cocréation – entendue dans le contexte de la cocréation de produits et services, entre une entreprise et ses clients – n’est pas une forme magique d’innovation au service des entreprises. Qu’est-ce qui est et n’est pas “cocréation” ? Pour lui, la cocréation consiste à orchestrer un échange collectif autour de l’amélioration ou de la production d’idées et de concepts. On pense souvent qu’il suffit d’une plate-forme pour qu’émergent des formes de cocréation.

Marketing participatif et Crowdsourcing dans le domaine alimentaire Dans le domaine de l'alimentaire, il faut bien reconnaître qu'il est difficile de mettre en place de vraies stratégies de crowdsourcing sur le cÅ“ur même du produit. Bien souvent, et les opérations menées jusque là le prouvent, les marques s'arrêtaient à une simple couche de marketing participatif tendant à jouer sur la communication ou le packaging. Mais vous me direz quelle est la différence entre marketing participatif et crowdsourcing ? Le marketing participatif a pour vocation de ne jouer que sur les aspects liés à la promotion du produit. Cela peut englober le packaging, les supports de promotion (publicité, ...). Pour citer quelques exemples d'opérations menées : Danette qui depuis quelques années demandent aux internautes de choisir entre plusieurs nouveaux goûts au choix. Et si on parle du coeur du produit ? Le Japon est un certainement un pays pionnier. N'hésitez pas à partager d'autres exemples dans les commentaires... Pour aller plus loin :

Des 4P aux 6S... les mutations du marketing mix - Les origines du marketing Mercredi 24 avril 2015 à PARIS Big Data, Social CRM, programmes relationnels : Les nouveaux leviers pour une fidélisation performante En présence de : Accor, Air France, Call Expert, Carglass, Dimelo, Iadvize, PSA Peugeot Citroën, Salomon, Services CRM / Voyages SNCF ... Inscrivez-vous vite !

Marketing de crise : être proactif et non réactif Cet article fait partie d’un dossier de 7 articles sur le Marketing en temps de crise : Etre proactif et non réactif face à la crise. Revoir ses projets d’investissements ne signifie pas obligatoirement sacrifier l’expérience client. En effet, l’expérience client est ce qui va permettre de fidéliser des clients existants. Or comme les budgets sont serrés, l’acquisition de clients coûte cher. Le moyen de limiter les coûts est de se concentrer sur la rétention, le cross-sell et l’up-sell. Les changements à envisager pour les responsables Marketing. Des budgets resserrés ou remis aux calendres grècques Bien que l’expérience client soit stratégique et importante en période de crise, il n’empêche que les Directeurs Marketing seniors risquent de s’opposer à l’attribution d’un budget, réagissant de ce fait à l’ancienne. Se focaliser sur les coûts Les projets avec un ROI à long-terme seront plus difficiles à « vendre » à la Direction, quelque soit leur intérêt. Le mécontentement des clients A suivre…

The Co-Creation Story behind Nivea's New Deodorant Nivea has launched a new deodorant called "Invisible for Black & White". The deodorant provides a solution for a consumer need which has long been unanswered. It helps avoid yellow deodorant stains on white clothes and white deodorant stains on black clothes. The innovation process that led to this new product is remarkable in two respects: 1. 2. Here is video (source: nivea.de) about the new product highlighting the R&D work at Nivea and the underlying consumer research listening to consumers in social media: In the current issue of the Marketing Review St. Nivea is the best-known brand of the multinational skin care corporation Beiersdorf based in Hamburg, Germany. The case study outlines the way leading to the new deodorant starting with listening to consumers in online communities (Netnography). After an ideation phase, users were again involved in an online study. For more details please read the "Customer Centric Company" issue of the Marketing Review St.

Grande distribution : la collecte des tickets et ses enjeux Nous constatons au quotidien dans les SI traditionnels rencontrés qu’un volume important de données qui peuvent s’avérer d’une grande utilité ne sont, soit pas collectées, soit non exploitées à leur juste valeur. Aussi, les données sont souvent cloisonnées au sein d’applicatifs qui ne communiquent pas entre eux et ne permettent donc pas de les faire fructifier en les croisant avec d’autres données internes ou externes et d’en tirer une plus-value. Pour atteindre ce niveau de maturité, proposer à vos clients de nouveaux services et vous différencier de la concurrence, l’enjeu est d’abord technique. Comment mon SI peut stocker, traiter un volume de données de plus en plus important dans un minimum de temps ? Les technologies adéquates se démocratisent sous l’impulsion des Géants du Web. L’enjeu est également métier, puisque le traitement croisé, voire temps réel de ces données font émerger de nouvelles perspectives qu’il faut savoir appréhender. Aujourd’hui, c’est possible ! Et chez moi ?

Les plus grands flops du marketing La lessive ALA (1969) En 1969, le géant lessivier Unilever décide de lancer la marque de lessive ALA qui contient des enzymes. Un spot publicitaire est mis en place dans lequel on transforme ces enzymes en personnages gloutons dévorant les tâches. Ce fut un échec commercial, les ménagères craignant qu’ils ne dévorent le linge. La lessive Persil Power (1994) Dans l’histoire qui oppose Unilever à son grand rival Procter & Gamble, l’année 1994 marquera un nouveau coup dur pour le premier. Le parfum Bic (1988) En 1988, la société Bic qui n’a jamais connu l’échec décide de lancer un parfum bon marché, entre 3 et 4 euros (25 francs à l’époque), vendu chez les débitants de tabac. Le New Coke (1985) Le 23 avril 1985, The Coca-Cola Company annonce un évènement majeur à propos de la célèbre boisson gazeuse, après 100 ans de recette historique inchangée, la compagnie va lancer le New Coke. Le Pepsi Crystal (1992) La Ford Edsel (1957) L’Avantime de Renault (2001) La N-Gage de Nokia (2003) Like this:

Related: